Our Bank Account Does Not Define Us, Our Actions Do ¤ Noah K. Lewis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage


Invité
Invité

MessageSujet: Our Bank Account Does Not Define Us, Our Actions Do ¤ Noah K. Lewis   Jeu 6 Aoû - 20:24

Noah Kieran Lewis

William Moseley
Né(e) le 10 Avril 1991 à Chicago, j'ai 24 ans et suis de nationalité Américaine. Si vous voulez en savoir un peu plus sur moi, sachez que je suis plutôt pauvre et que je le vis pas très bien ! Actuellement célibataire, je tiens à préciser que je suis plutôt du genre hétéro... Désolé d'avance pour les cœurs brisés.

Diplôme préparé : doctoratCycle & année d'étude : graduate troisième annéeCursus majeur : médecineSpécialisation : neuro-chirurgieCursus mineur : langue morte : latin

Personnalité & addictions

Drôle - 30%
Réfléchi - 80%
Créatif - 50%
Travailleur - 100%
Fêtard - 40%
Narcissique - 20%
Artiste - 50%
Amical - 70%
Jaloux - 60%
Méfiant - 70%
Sportif - 85%
Prude - 10%
Généreux - 75%
Têtu - 70%
Hautain - 60%
Séducteur - 70%
Honnête - 50%
Joueur - 70%
Alcool : 50%Drogues : 0%Sexe : 80%

Renseignements multiples
Pourquoi avez-vous choisi d'étudier à l'université de Chicago ? Initialement il s'agissait d'un choix, une décision qui s'est vite muée en nécessité. Mon père avait poursuit son cursus au sein même de cette université. Certes, le niveau ne se montre pas aussi élevé qu'à Harvard ou à Yale, cependant elle s'avère plus chère à mon cœur que n'importe quelle autre grande école. Et, malgré des bourses obtenues dans plusieurs université de renom je ne pus concevoir d'intégrer un programme ailleurs. Chicago est la ville qui a vu ma naissance, celle ou mes parents m'ont élevé, celle où résident mon frère et ma sœur. Une décision qui se présente aujourd'hui comme une obligation envers ma famille. Un événement tragique impliquant mon frère aîné il y a de cela quelques mois, a changé la donne. Par conséquent la proximité que m'offre l'université de Chicago avec ma famille, demeure un avantage incomparable. Cela me permet de subvenir aux besoins de ma famille tout en continuant d'étudier un maximum afin qu'un jour je puisse obtenir un salaire outrageusement élevé. Un moyen d'aider toute mon foyer, aussi brisée soit elle.

Quelles sont vos sources de financement universitaire ?Originaire d'une famille aux revenus modestes, nous vivions tout à fait décemment. Mais suite à la mort de mon père, quatorze ans plus tôt, tout s'est accéléré. Ma mère ne gagnait que le stricte minimum, juste assez pour ne manquez de rien, et, malgré la perte de mon géniteur, nous menions une vie paisible et heureuse. Je sus très jeune, que mon souhait de réussir professionnellement m'obligerait à quelques sacrifices. J'étudiais sérieusement afin d'obtenir des notes toujours meilleures. Mon travail acharné paya et je finis major de ma promotion ce qui me permit de bénéficier d'une bourse et non des moindres. Malheureusement, cela ne suffit plus. Ma mère ne pouvant plus exercer son métier et mon frère agissant comme un irresponsable, je me suis vu dans l'obligation de prendre un job d'appoint. Donc pour arrondir nos fin de mois, payer l'université et remboursé les soins de l'hôpital psychiatrique dans lequel séjourne ma génitrice, je bosse à temps partiel dans un restaurant côté. D'autant plus qu'un nouveau travail, qui risque de rapporter une grosse somme d'argent, se profil devant moi, établi par une jeune femme au caractère bien trempé.

Que pensez-vous du système de confrérie ? Il s'agit d'une tradition ancrée dans l'histoire américaine. Chaque citoyen américain a connaissance, dès son plus jeune âge, ce système de classe. Car oui, nous parlons bien là d'établissements aux buts sensiblement semblables : la réussite ainsi que la satisfaction de quitter l'université entouré d'amis précieux et sincères. Certes, appartenir à une confrérie confère stabilité, amitié et sécurité. Seulement, cela demeure un moyen de classer les étudiants selon leurs rangs, leurs études, leurs physiques ou leur manière de vivre. Lors de mon inscription, en première année, je ne désirais aucunement me joindre à une confrérie aussi accueillante soit-elle. Cela aurait défié tout mes principes. Toutefois, suite à la perte de mon frère aîné, mon esprit s'est vu hanté par des démons insatiables. Chaque fois que je me trouvais seul, je pensais aux malheurs qui ne cessaient de s'abattre sur ma famille. Je ne voulais plus de ses sombres images dans ma tête alors peut-être qu'une confrérie pourrait m'apporter un peu de paix et de sérénité. La présence d'autres individus, supportant eux-mêmes leurs propres problèmes, ainsi que l'animation provoquée par les soirées arrosées ou même le bizutage obligatoire, accaparerait irrévocablement mon esprit.

D'ailleurs, faites-vous partie d'une confrérie ? Si oui, depuis combien de temps ? Malgré ma réticence non dissimulée, mon désir discutable de rejoindre une confrérie s'avère désormais un besoin. Je souhaite éradiquer les fantômes de mon passé, ne plus rester seul à me morfondre, pouvoir avancé et enfin faire mon deuil afin de garder mon objectif bien en vu. Alors mon envie d'intégrer les Zeta Psi se montre des plus vivaces. Evidemment, les résultats élevés des étudiants de cette confrérie ainsi que leur sérieux participent à ma volonté de les rejoindre. Je sais que la popularité tout comme la classe sociale ne comptent pas parmi les critères de sélection. Seules les études comptent. De toute manière je ne pourrais évoluer en compagnie d'individus possédant une trop haute estime d'eux même et encore moins de fils à papa. J'envisage aussi les Zeta Psi, parce qu'ils se laissent aller chaque samedi soirs et m’entraîneront certainement dans leurs univers de débauche hebdomadaire. Je n'ai pas peur du bizutage. Je connais la force de mon mental, aussi je me sens tout à fait capable de relevé n'importe quel défi annuel. Cela me permettra de me concentrer sur ma mission, plus elle se montrera ardue, mieux je me porterai. Je n'ai plus qu'à attendre de voir ce que les Zeta Psi me réservent.
Je veux réussir professionnellement et être voué à une grande carrière. Je suis sûre que les ΖΨ pourront m'y aider contrairement aux autres.

Biographie
Lorsque l'ignorance propre aux enfants se voit brisée, l'insouciance ne demeure plus une option. Il faut alors se réveiller et grandir en un laps de temps bien trop court.
Il n'y a pas grand chose à dire sur mon enfance, ou du moins rien que l'on pourrait qualifier d'exceptionnel. Je suis né au Northwestern Memorial Hospital de Chicago il y a de cela vingt-quatre ans, lors d'un début d'avril particulièrement rude. Je rejoignais une fratrie déjà composée de deux garçons. Le benjamin, Kenneth, âgé de deux ans, et l'aîné Wyatt, âgé de cinq ans, virent mon arrivée comme une nouvelle bénédiction. Un autre copain de jeux apporterait la bonne humeur au foyer ainsi que la promesse de grands éclats de rire. Ce qui ne manqua pas de se produire. Dès lors que je sus comment marcher et parler, mes frères m'entraînèrent dans leurs loisirs et leurs activités ludiques. Même petit, je les observais se concentrer sur leur devoirs si bien que je finis par vouloir en faire rapidement. Ils s'avéraient être mes modèles. Bien sûr, prendre soin de trois garçons ne se montrait pas toujours de tout repos pour ma mère, une douce institutrice. Toutefois elle savait trouver un appuis auprès de mon père, un archéologue incompris. Leurs professions nous assuraient des revenus tout à fait admirables, juste ce qu'il fallait pour vivre normalement sans jamais tomber dans l'excès. En somme, l'amour et la sécurité régnaient en maître sur notre famille. Un cocon familiale des plus soudé et renforcé par la naissance de notre petite sœur, Jill, de cinq ans ma cadette. Nul n'aurait su se montrer plus comblé. Malheureusement le bonheur est éphémère et ne s'éternise jamais... Une leçon qui m'a été donnée d'apprendre lorsque j'atteignis l'âge de dix ans.

C'est effrayant à quel point l'équilibre qui unit toutes vies sur terre est fragile. Les habitudes s'installent inconsciemment au point de ne plus faire attention à nos actes. Tout n'est alors qu'automatisme et on oublie d'agir avec prudence.
Un accident est vite arrivé. Mon père quittait souvent la maison afin de partir en expédition. Il s'aventurait toujours plus loin, s'enfonçant dans des contrés encore inexplorées, parcourant des territoires plus ou moins dangereux. L'inquiétude chaque fois nous animait. Seulement nous savions qu'il reviendrait, il revenait toujours. Il avait l'habitude. Mais cette fois, il ne réussit pas à se dépêtrer du piège naturel qui le retenait prisonnier. Un éboulis l'avait entièrement enseveli, le privant d'oxygène. Il succomba d'une mort lente et douloureuse, seul, loin de ceux qu'il aimait. Cet incident modifia complètement notre perception du monde. Plus rien ne demeura comme avant. Chacun de nous se mura dans le silence. Personne ne partagea sa peine, exceptée Jill qui se montrait trop jeune pour comprendre. Wyatt se cacha derrière une façade. Il se forçait à sourire, estimait devoir se comporter comme le soutien que nous cherchions tous. Il supporta tout sur ses jeunes épaules et se mis en tête de poursuivre la carrière de notre géniteur. Notre mère, bien que dévastée, continua d'aller au travail  et de s'occuper de nous, même si chaque soir elle laissait éclater son immense chagrin. Kenneth, quant à lui, commença à se rebeller. Il pouvait se montrer parfois ingérable. Quant à moi, je trouvai mon réconfort dans les études. Je ne souhaitais pas être un poids pour Wyatt et encore moins pour ma mère qui avait déjà beaucoup à faire avec Kenneth. Cet état dura quelques années. Finalement, nous trouvâmes un équilibre qui fonctionnait. Les années s'écoulèrent, Wyatt obtint son diplôme et suivit les traces de notre défunt père. Jill entra au lycée. Kenneth commença une formation de cuisinier. Et je finis par entrée à l'université de Chicago, major de promotion. Nous retrouvâmes notre ancienne proximité. Nous subissions quelques difficultés monétaires, toutefois avec ma bourse, la formation de Kenneth et Wyatt qui vivait par lui-même, notre mère parvenait à joindre les deux bouts.

La société se montre semblable à un puits sans fond dans lequel on ne peut que s'engouffrer. Elle nous engloutit corps et âmes. Et ceux que l'échec effraye se retrouvent à jamais détruits.
Je passai mes premières années à l'université sans encombre, m'épanouissant dans mes études et mes activités extra-scolaire. J'avais intégré l'équipe de Lacrosse dès ma rentrée. Un sport qui requiert résistance physique, endurance ainsi qu'une grande concentration. Il agissait sur moi comme un défouloir naturel. Un moyen d'entretenir mon corps tout comme j'entretenais mon esprit. Je jouais aussi du piano dès que l'occasion se présentait. Ma mère avait insisté pour chacun de ses enfants jouent d'un instruments, parce que d'après elle, la musique conservait la bonne santé mentale. Un conseil qu'elle aurait dû elle-même suivre. En tout cas j'avais choisi le piano pour sa complexité et pour la dextérité qu'il demandait. La difficulté ne m'a jamais effrayé.
Je n'avais rejoint aucune confrérie, jugeant qu'il ne s'avérait là que d'un moyen de classer les étudiants selon leurs rangs, leurs caractères et leurs physique. Je ne voulais pas qu'on me colle un étiquette en fonction de ma confrérie. Mais depuis cette année, mon opinion à ce sujet se montre légèrement singulier. Un événement tragique a remis tout en question. Personne ne saurait expliquer le geste de Wyatt, ce qui l'a poussé à s'ôter le vie. Mais la réalité reste la même. Il n'est plu. Un drame qui nous affecta tous de la pire des manières. Kenneth quitta le foyer pour ne jamais refaire surface. Ma mère ne put supporter la perte de ses deux fils. Elle sombra peu à peu dans la folie, si bien que je ne pouvais la laisser vivre avec Jill. Son état empirait à mesure que le temps s'écoulait. Je dus alors la placé en institut spécialisée. Un traumatisme que ma sœur a encore du mal à supporter. Je me suis alors vu dans l'obligation de résider avec ma sœur, ainsi que de prendre un boulot de serveur dans un restaurant haute gamme afin de pouvoir assurer financièrement. Notre vie ne sera plus jamais comme avant...

Quand un cœur est lourd, la perversion de la jeunesse se présente comme un doux nectar. La débauche attire. L'inactivité fait resurgir nos démons intérieurs. Seule l'activité peut nous faire sombrer dans cet oubli tant recherché.
Suite aux événements tragiques de ce début d'année, j'ai développé une sorte de paranoïa. Je ne supporte pas de rester végétatif, inactif. Il faut sans cesse que mon esprit se concentre sur un point particulier, que ce soit mes études, mon sport, mon piano ou toute autre distraction capable d'accaparer toute mon attention. J'ai donc rejoins, depuis quelques mois, les ΖΨ. Chose que je n'aurais jamais imaginé possible. Cela dit, leur présence me permet d'oublier toutes mes peines et de simuler l'insouciance. Leurs défis me permettront de demeurer alerte et de ne pas sombrer dans la démence à mon tour. Ils ignorent tout de mon passé et ne se risquent pas à le demander. Pour eux, je suis un étudiant mystérieux, acharné dans tout ce qu'il entreprend mais qu'il faut à tout prix sauver de son mutisme...
Depuis peu, Jill ne cache pas son inquiétude à mon égard, elle souhaiterait que je me lâche et que je cesse de prendre soin de tout ceux qui me sont chers, que je pense à moi. Mais elle ne sait pas. Elle ignore que Kenneth se plonge sans arrêt dans des situations dangereuses. Elle ignore ce que je vois lorsque je rends visite à notre mère. Je ne suis pas sûr qu'elle puisse un jour combler mon cœur. Alors qu'une jolie inconnue semble, elle, pouvoir m'offrir ce que je recherche. Blake, une fille de riche, m'a proposé un emploi extrêmement bien rémunéré. Celui de jouer le fiancé modèle devant ses parents. Une opportunité que je me suis empressé d'accepter. Seulement, ce qui ne devait durer qu'une soirée s'est mutée en rendez-vous régulier. Je sais qu'elle n'est pas ce qu'elle montre et le mystère qui plane autour d'elle ne cesse d'accroître ma curiosité. Je ne fréquente pas ce genre de personne, pourtant quelque chose m'empêche de détourner mes yeux d'elle. Fort heureusement pour nous deux, nous ne devons jouer la comédie qu'en présence de ses parents. Il m'est alors possible de fréquenter toutes les filles que je veux. Elles sont elles aussi un moyen de noyer mon chagrin...

Moi c'est Neosun ou Ambre pour les intimes   !
J'ai 20 ans, je suis une lionne et je vis en France. J'ai découvert le forum grâce à Willhelmina et je le trouve AWESOME !!!  bave  bave ! Sinon, je serai connecté(e) cinq jours sur sept en moyenne  amour4 et je devrai pourvoir RP environ 1 à 3 fois par semaine, ça dépend de mon inspiration et de mon emploi du temps   .



Dernière édition par Noah K. Lewis le Sam 8 Aoû - 14:14, édité 16 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yuck-it-up.forumactif.com/t2212-lux-2-0-the-robot-unicorn


Lux Ó Cearnaigh
FONDATRICE - NOTRE MÈRE A TOUS
Je suis à Chicago depuis le : 03/06/2011 et j'ai déjà rédigé : 3705 messages. J'ai : 24 ans d'après mes amis. Dans la vie, je suis : doctorante (troisième année) en ingénierie, spécialisée en robotique

Feuille de personnage
Choses à savoir sur moi :
Mes amis & mes sorties:

MessageSujet: Re: Our Bank Account Does Not Define Us, Our Actions Do ¤ Noah K. Lewis   Jeu 6 Aoû - 20:32

Bienvenue parmi nous et bon courage pour ta fiche ! I love you

_________________________________
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Our Bank Account Does Not Define Us, Our Actions Do ¤ Noah K. Lewis   Jeu 6 Aoû - 20:34

william

bienvenuuuue **
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Our Bank Account Does Not Define Us, Our Actions Do ¤ Noah K. Lewis   Jeu 6 Aoû - 20:46

bienvenue sur YIU **
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Our Bank Account Does Not Define Us, Our Actions Do ¤ Noah K. Lewis   Jeu 6 Aoû - 21:03

Bienvenue et bon courage pour ta fiche stress
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Our Bank Account Does Not Define Us, Our Actions Do ¤ Noah K. Lewis   Jeu 6 Aoû - 21:15

Très bon choix de scénario tu vas faire une heureuse ! stress
BIENVENUE SUR YIU balloncoeur2
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Our Bank Account Does Not Define Us, Our Actions Do ¤ Noah K. Lewis   Jeu 6 Aoû - 21:23

Bienvenue parmi nous ** **

EDIT: LE SCENARIO DE BLAKE stress stress JE SAVAIS PAS Du coup, aloah, je suis son coloc
J'espère que tu te plairas sur YIU et je me dois de redire que tu as fais un merveilleux choix de scénario
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Our Bank Account Does Not Define Us, Our Actions Do ¤ Noah K. Lewis   Jeu 6 Aoû - 21:57

J'exige un lien :mdl: j'adore ce mec, hâte de voir quel personnage tu vas nous en faire !
Bon courage pour ta fiche I love you
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Our Bank Account Does Not Define Us, Our Actions Do ¤ Noah K. Lewis   Jeu 6 Aoû - 22:02

on fait attention à blake surtout, Nate surveille :mexicos: (meilleur ami en alerte )
excellent choix d'avatar et de scénario
bienvenue sur YIU I love you
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Our Bank Account Does Not Define Us, Our Actions Do ¤ Noah K. Lewis   Jeu 6 Aoû - 22:33

WILLIAM bave + le scéna de Blake ** + un de mes avatars :moustache: = je t'aime toi
Fais gaffe Felix aussi surveille :mexicos:
Bienvenue et bonne chance pour ta fiche I love you
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Our Bank Account Does Not Define Us, Our Actions Do ¤ Noah K. Lewis   Jeu 6 Aoû - 22:54

ça fait une éternité que j'avais pas vu cet avatar sur forum stress très bon choix de scéna I love you bienvenue !
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Our Bank Account Does Not Define Us, Our Actions Do ¤ Noah K. Lewis   Jeu 6 Aoû - 23:27

On a le même nom de famille, j'exige un lien
Bienvenue sur YIU et bon courage pour ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Our Bank Account Does Not Define Us, Our Actions Do ¤ Noah K. Lewis   Ven 7 Aoû - 0:59

Ouh merci à tous !!!!!!! ** **
Lux : Teresa !!!  bave  bave Merci beaucoup ^^
Alix : Merci  amour6
Cora Shepperd a écrit:
william    
Cora, j'en prends note Classe
Gabriel et Riley : Merci beaucoup !! han  C'est vrai que le scénario est génial ! Il m'a tout de suite plu amour2 En plus William est trop beau Du coup on sera amené à se voir Gabriel
Jade : Alors la je dis ouiiiiiiii Elizabeth est trop mignonne !!! D'autant plus que je pense intégrer la même confrérie cours
Nate : (je me permets ) Ah tu n'as rien à craindre, leur relation sera purement fictive, pour l'heure en tout cas mais je serai gentil avec elle danse  enfin la plupart du temps amour6
Felix : SAM bave bave bave bave bave bave  Je t'aime aussi !!!! amour4  Ahah vous avez peur que je la bouffe hein :56: aha Ah oui merci pour le vava !!! Trop belle création    Il faut que je te crédite dans mon profil
Charlie : Merci beaucoup !!  han
Hunter : Oups pardon je n'avais pas vu  caché2  caché2  Honte sur moi      Tu souhaites que j'en change ?    Mais oui de toute manière je veux un lien aussi !!  cours  cours
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Our Bank Account Does Not Define Us, Our Actions Do ¤ Noah K. Lewis   Ven 7 Aoû - 1:05

OMFG, qu'est-ce que tu es beau  bave bave bave bave
Je te connais toi Merci encore d'avoir choisi mon scénario han han han
WILLIAM EST JUSTE TROP BADASS SUR LE VAVA

Tiens regarde :
 
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Our Bank Account Does Not Define Us, Our Actions Do ¤ Noah K. Lewis   Ven 7 Aoû - 1:12

William **
Bienvenue sur YIU !

T'as une carrure d'athlète, ça se voit ! Pour entretenir tout ça faut manger de la choucroute, c'est super bon !
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Our Bank Account Does Not Define Us, Our Actions Do ¤ Noah K. Lewis   Aujourd'hui à 14:59

Revenir en haut Aller en bas
 
Our Bank Account Does Not Define Us, Our Actions Do ¤ Noah K. Lewis
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Rep. Bob Barr Says Haiti Ex-Dictator JCD Seeks to Unlock Swiss Funds
» Italian police probe Vatican bank officials
» Critérium du Dauphiné Libéré (PT) =====> Contador (Saxo Bank)
» Account id already logged on
» WWE Money In The Bank 2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
YUCK IT UP :: LES ARCHIVES :: Les archives :: Les fiches périmées-
Sauter vers: