Yuri // I write my life with blood and sweat [TERMINÉE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Invité
Invité

MessageSujet: Yuri // I write my life with blood and sweat [TERMINÉE]   Mar 24 Nov - 18:51

Yuri Maxim Carrow

Alex McKee
Né le 13 mars 1992 à Londres (Angleterre), j'ai 23 ans et suis de nationalité Britannique. Si vous voulez en savoir un peu plus sur moi, sachez que je suis plutôt riche et que je le vis bien ! Actuellement célibataire, je tiens à préciser que je suis plutôt du genre pansexuel... Désolé(e) d'avance pour les cœurs brisés.

Diplôme préparé : masterCycle & année d'étude : Graduate, première annéeCursus majeur : LittératureSpécialisation : Littérature fantastiqueCursus mineur : Arts

Personnalité & addictions

Drôle - 80%
Réfléchi(e) - 99%
Créatif(ve) - 100%
Travailleur(euse) - 50%
Fêtard(e) - 60%
Narcissique - 20%
Artiste - 100%
Amical(e) - 70%
Jaloux(se) - 10%
Méfiant(e) - 40%
Sportif(ve) - 30%
Prude - 05%
Généreux(se) - 50%
Têtu(e) - 20%
Hautain(e) - 01%
Séducteur(trice) - 90%
Honnête - 90%
Joueur(euse) - 75%
Alcool : 70%Drogues : 20%Sexe : 99%

Renseignements multiples
Pourquoi avez-vous choisi d'étudier à l'université de Chicago ? Déjà, le déménagement de la famille dans le coin de Chicago est l'un des facteurs importants de mon inscription à l'université. J'aurais pu décider de retourner dans mon petit coin de Londres, et aller étudier la littérature à Oxford, mais je dois dire que côté logistique, ça aurait été une erreur plutôt merdique. De plus, disons qu'avec tout ce que j'ai vécu, je préfère de loin rester ici, me faire des amis en Amérique, plutôt que de retourner à Londres. Disons également que le programme de littérature à l'Université de Chicago est aussi l'un des plus reconnus, du moins de ce que j'ai entendu. Je vais donc rester ici, je vous en remercie. Ça fait quand même presque 6 ans que je suis là, il serait ridicule de reculer.

Quelles sont vos sources de financement universitaire ? Soyons très honnête ici: mes parents sont extrêmement riches. Je pourrais même dire "Stupid Rich" comme diraient les Américains. Mon père a travaillé à Londres dans une grande firme commerciale, et a pu avoir le même genre de poste à Chicago lorsque la succursale de Londres a fermé ses portes, alors je vis dans la même situation financière que nous avions quand nous avons quittés Londres. En plus, vu mon premier roman publié à Chicago, je bénéficie aussi d'un certain pourcentage de droits d'auteurs, alors ça me permet aussi de me faire un peu d'argent de poche. Donc, j'ai assez d'argent avec la monnaie que je reçois pour mon "emploi" à temps partiel pour payer mes études, ainsi que l'argent familial. Disons que j'en ai plus qu'assez pour pouvoir me payer des études dans les meilleures universités du monde, alors il faut que j'en profite comme il faut, non?

Que pensez-vous du système de confrérie ?Je trouve que c'est littéralement un principe ridicule. Disons que je n'ai pas envie de m'identifier avec des gens que je n'ai jamais rencontré de ma vie, qui prétendent partager les mêmes centres d'intérêts que moi et subir le bizut des confréries et m'humilier de telle sorte... Non, mon but c'est plutôt de faire ce que je veux, dans mon petit coin. Ensuite, si les autres se sentent valorisés dans un système comme celui-là, qui suis-je pour m'en défier? Ils n'auront qu'à suivre le troupeau de mouton, et moi je serai le loup qui les regardera aller. Je crois que j'éprouverais un malin plaisir à voir comment ils vont se débrouiller... Tout ça pour dire, le système de confrérie, je n'y crois pas une seconde. C'est un nouveau genre d'endoctrinement, chose que j'ai en horreur. Pourquoi est-ce qu'il faudrait aller chercher l'approbation et l'appréciation des autres, hein?

D'ailleurs, faites-vous partie d'une confrérie ? Si oui, depuis combien de temps ? Non, je ne fais partie d'une confrérie...

Biographie
Il y a longtemps que je n'avais pas porté du noir... J'aurais jamais cru que j'en porterais aujourd'hui, parmi toutes les journées de mon existence. J'étais là, devant ce trou béant, et je voyais toutes ces autres personnes, habillées de noir, comme un raz-de-marée de pétrole qui se déverse. Je ne me sens pas bien parmi tous ces gens qui semblent si abattus, si morts à l'intérieur... Mais moi aussi, au fond, je suis tout comme eux. J'ai l'impression de m'enfoncer dans le néant, et ce trou que je regarde, je l'imagine être le mien. J'imagine une boîte de bois, avec mon corps à l'intérieur, qui descend lentement... Je peux sentir la caresse amère des larmes qui coulent le long de mes joues, et j'en ressens un profond dégoût... Mais en même temps, je ne peux pas me dégoûter moi-même, pas après ce qui vient de se passer.

Aujourd'hui, c'est le 13 décembre 2012... Aujourd'hui, dans le froid de l'hiver, je suis devant un trou noir, au beau milieu d'un cimetière... Et j'enterre mon meilleur ami qui s'est enlevé la vie.

Chapter 1 : Beginnings

D'aussi loin que je me souvienne, mon envie d'écrire a toujours été à l'intérieur de moi. Depuis ma naissance, le 13 Mars 1992, dans un petit quartier cossu de Londres, mes parents ont tout de suite su que j'allais devenir un artiste. J'étais, en vérité, le total contraire de mon illustre famille. Les Carrows ont toujours été reconnus comme de grands professionnels, des gens d'affaires de haut niveau, et des personnes respectée. Alors qu'un de leur enfants aie décidé de devenir un artiste, surtout un écrivain, on peut dire que ça sortait carrément de la norme. J'ai toujours été un grand lecteur (d'ailleurs, petite fierté, j'ai appris à lire et à écrire bien avant mes camarades... Imaginez leur tronche de jalousie, et vous verrez pourquoi j'ai un plaisir sadique à me rappeler ma jeunesse) et dès mon plus jeune âge, j'allais squatter les salons du livre de Londres pour voir mes auteurs favoris, leur demander des autographes, et aussi avoir droit aux derniers scoops sur mes héros favoris. J'ai déjà eu la chance de montrer mes premiers écrits à J.K. Rowling elle-même quand j'avais 11 ans! D'ailleurs, elle est devenu mon mentor depuis tout ce temps, puisque je garde quand même contact avec elle, comme le fanboy que je suis... Ma carrière était sûrement déjà toute tracée...

Je ne la vivrai cependant pas à Londres.

Chapter 2 : Changes

Avril 2015. Mon père apprends que la succursale de Londres de la grande firme commerciale pour laquelle il travaillait va bientôt fermer ses portes. Disons que la nouvelle n'a pas été exceptionnellement bien accueillie. Je me souviens parfaitement du visage défait de mon père, qui semblait sur le point d'exploser de colère et de peine tout à la fois. J'avais l'impression qu'il allait sauter à la gorge de quiconque allait lui parler de son travail. Puis ensuite, la nouvelle qu'il allait être déménagé pour la même firme commerciale, mais dans une autre succursale... à Chicago. Je compris alors toute la portée de ce qui allait se passer : nouveaux amis, nouvelle école, nouvelle vie. J'allais devoir quitter ma vie de londonnien et devoir devenir American. De « God Save The Queen » à « God Bless America »... D'un signe religieux et politique bidon à un autre...

Mais mon arrivée à Chicago m'a donné la chance de me faire de nouveaux amis dans mon nouveau lycée, et surtout de faire la connaissance de mon meilleur ami, Karl Leeroy. C'était l'un des mecs les plus étranges que j'ai eu la chance de connaître, et pourtant il est également le plus sensationnel que j'ai pu connaître. Lui aussi était artiste, mais il dessinait comme un dieu. Tous ses dessins me donnaient des émotions comme je n'en aurais jamais eu autrefois. Nous étions très proches. J'avais le béguin pour lui, mais bon, lui il aimait les femmes. Mais chez lui, ça allait mal. Entre un père alcoolique, une mère morte et une sœur qui essayait tant bien que mal de le faire sortir de sa tanière, couplée à sa vie amoureuse qui n'allait nulle part, il se sentait tout de même horriblement seul...

Puis vint le jour fatidique, presque 5 ans après l'avoir connu.
Le 1er décembre 2012, Karl Leeroy est retrouvé chez lui, mort... Possiblement pendu...
Il s'était suicidé...

Chapter 3 : Grief

Pendant au moins un mois, j'ai eu l'impression de vivre un véritable enfer. Je recevais des sympathies de la part de tout le monde, certes, mais j'agissais de manière brutale. Tous ceux qui voulaient me consoler, je les envoyais paître. Je n'avais envie de voir personne. Voir la famille de mon meilleur ami en larme n'arrangeait pas du tout les choses...

Il m'avaient demandé de venir faire le ménage dans ses affaires quelques temps après. J'ai refusé, au départ, trop pris par le deuil et la sensation qu'il m'avait abandonné. Je ne voulais rien savoir. Mais plus j'y pensais, plus je voyais que c'était complètement idiot. Alors j'ai décidé un jour d'y aller, de trouver le courage de me rendre chez mon ami et de me débarrasser de tout ce qui faisait de lui l'être que j'avais tant aimé, de toute les manières possibles...

C'est à ce moment-là que je découvris son cahier, avec une mention à mon nom. Personne ne l'avait retrouvé à part moi. Je voyais une note inscrite sur la première page.

« Cher Yuri...
Peut-être qu'avec ça, tu comprendras...
Karl »

Fasciné, effrayé, tétanisé et englouti par la peine... Voilà tous les sentiments que j'ai ressenti lorsque j'ai vu cette note. Il voulait que j'essaie de comprendre pourquoi il avait fait tout ça. Pourquoi il avait décidé de mettre fin à ses jours...

Je ne l'ai pas regardé pendant des mois... Mais le jour où je l'ai vu, c'est là que j'ai commencé à écrire...
À écrire mon premier roman...
L'histoire était semblable à la mienne, à la sienne... Un jeune homme qui, suite au suicide de son meilleur ami, découvre un cahier de dessins dans lequel il découvre des pans cachés de la vie de ce jeune garçon qu'il avait, en vérité, à peine connu. Chaque dessin était hanté par le fantôme de son confrère, d'une manière ou d'une autre... Et à la fin, lorsqu'il passe par sa maison, il voit son meilleur ami, qui semble presque vivant, dans une chambre remplie de dessins. Un spectre, un vrai, qui lui demande pardon avant de disparaître dans une pluie de pages avec des dessins parfois surréalistes, parfois si vrais...

Un roman fantastique à la mémoire de mon ami défunt.

Aujourd'hui, c'est moi qui vais dans un salon du livre. Je suis un peu nerveux. Je sais que tous mes nouveaux « fans » vont me poser des questions sur l'histoire, et me demander la question fatidique : c'est vrai, toute cette histoire?

Et je leur répondrai, tout simplement :

« Peut-être bien... »

Chapter 4 : Learning



Maintenant, près d'un an après la parution de mon roman, me voilà prêt à franchir une nouvelle étape de ma vie. Je redeviens le petit écrivain un peu libertin que tout le monde connaît, et même plus! Ça fait bientôt 6 ans que j'étudie à Miami-U, en littérature fantastique, un sujet qui m'intéresse beaucoup. Pour la première fois, le deuil n'est plus une partie de moi. J'ai envie de continuer là où je suis, là où j'ai toujours été. J'écris d'ailleurs un nouveau roman. Une histoire de high fantasy, presque à la hauteur du mythique Seigneur des Anneaux. Du moins, j'essaie! Avec tout ce que j'apprends, en plus, j'essaie de trouver comment je peux rivaliser avec les Tolkiens et les Paolinis de ce monde...

Et dans chacun de mes romans, comme pour me rappeler un peu qui je suis, je laisse toujours une trace de Karl Leeroy. Sauf que cette fois, je n'ai plus ce goût amer dans la bouche...

Maintenant, je souris...

Moi c'est Jo Love !
J'ai 22 ans, je suis un cucurbitacée et je vis au Canada. J'ai découvert le forum par le billet d'autres forums, dont Be U Miami et je le trouve Que c'est vraiment sympa comme forum ! Sinon, je serai connecté(e) le plus souvent possible, autant que mes études me le permettront et je devrai pourvoir RP environ 3-4 fois par semaine.



Dernière édition par Yuri M. Carrow le Lun 30 Nov - 8:25, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yuck-it-up.forumactif.com/t2212-lux-2-0-the-robot-unicorn


Lux Ó Cearnaigh
FONDATRICE - NOTRE MÈRE A TOUS
Je suis à Chicago depuis le : 03/06/2011 et j'ai déjà rédigé : 3705 messages. J'ai : 24 ans d'après mes amis. Dans la vie, je suis : doctorante (troisième année) en ingénierie, spécialisée en robotique

Feuille de personnage
Choses à savoir sur moi :
Mes amis & mes sorties:

MessageSujet: Re: Yuri // I write my life with blood and sweat [TERMINÉE]   Mar 24 Nov - 19:02

Bienvenue parmi nous ! I love you
Bon courage pour ta fiche, nous sommes là pour toi en cas de besoin stress

_________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Addison G. Cunningham
ADMIN - SANS CONFRERIE
Je suis à Chicago depuis le : 02/08/2015 et j'ai déjà rédigé : 1459 messages. J'ai : 23 d'après mes amis. Dans la vie, je suis : 6ème année en Criminologie et science du comportement

Feuille de personnage
Choses à savoir sur moi :
Mes amis & mes sorties:

MessageSujet: Re: Yuri // I write my life with blood and sweat [TERMINÉE]   Mar 24 Nov - 22:56

Bienvenuuuuuuuuuuuuuuuu parmi nous amour2
Bonne chance pour ta fiche I love you

_________________________________

- Les amours de ma vie ! -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Phoebe G. O'hara
SOEUR ΖΨ
Je suis à Chicago depuis le : 07/11/2015 et j'ai déjà rédigé : 1359 messages. J'ai : 25 ans d'après mes amis. Dans la vie, je suis : étudiante en astronomie

Feuille de personnage
Choses à savoir sur moi :
Mes amis & mes sorties:

MessageSujet: Re: Yuri // I write my life with blood and sweat [TERMINÉE]   Mer 25 Nov - 0:10

Bienvenue sur YIU!! love
Bonne continuation pour ta fiche!

_________________________________


"Je sais que l’oubli est inévitable, que nous sommes tous condamnés, qu’un jour viendra où tout ce qu’on a fait redeviendra poussière, je sais que le soleil avalera la seule terre que nous n’aurons jamais."  ©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yuck-it-up.forumactif.com/t3043-jules-haynes-i-thought-i-


Jules Haynes
NEW COMER
Je suis à Chicago depuis le : 01/11/2015 et j'ai déjà rédigé : 1331 messages. J'ai : 24 ans

Feuille de personnage
Choses à savoir sur moi :
Mes amis & mes sorties:

MessageSujet: Re: Yuri // I write my life with blood and sweat [TERMINÉE]   Mer 25 Nov - 3:45

bienvenue à Chicago! Pompom
Bon courage pour ta fiche :)

_________________________________

Think Less, Live More
“Skateboarding doesn’t make you a skateboarder.  Not being able to stop skateboarding make you a skateboarder.”
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Yuri // I write my life with blood and sweat [TERMINÉE]   Mer 25 Nov - 4:29

Merci, vous êtes super sympas nique
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Yuri // I write my life with blood and sweat [TERMINÉE]   Mer 25 Nov - 12:11

Bienvenue ici **
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Yuri // I write my life with blood and sweat [TERMINÉE]   Mer 25 Nov - 23:41

Bienvenue parmi nous et bonne chance pour ta fiche I love you
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Yuri // I write my life with blood and sweat [TERMINÉE]   Jeu 26 Nov - 13:48

Bienvenue parmi nous :)
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Yuri // I write my life with blood and sweat [TERMINÉE]   Jeu 26 Nov - 23:04

Je ne connais pas ce monsieur...
Alors j'suis allée sur Google. Et franchement, j'aime bien.

Bienvenue chez les fous, et bon courage pour la fiche! superhéro
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Yuri // I write my life with blood and sweat [TERMINÉE]   Lun 30 Nov - 8:28

Merci tous :)

EEEET C'EST FINI! (Il était temps, bon dieu!)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Le Doyen
TÊTE PENSANTE DE CHICAGO
Je suis à Chicago depuis le : 09/07/2015 et j'ai déjà rédigé : 1092 messages. J'ai : 55 ans d'après mes amis. Dans la vie, je suis : le fabuleux doyen de cette université

Feuille de personnage
Choses à savoir sur moi :
Mes amis & mes sorties:

MessageSujet: Re: Yuri // I write my life with blood and sweat [TERMINÉE]   Lun 30 Nov - 17:40

Tu es validé !

Juste un détail comme ça: Ici, c'est pas Miami, contrairement à ce que tu as mis à la fin de ta bio... C'est Chicago.
Faire d'une faiblesse, d'une mort tragique une force à laquelle s'accrocher pour continuer à vivre. Juste une chose: Chapeau bas Yuri. Tu es plus mature que beaucoup de personnes plus âgées. J'espère te voir écrire d'autres livres et devenir aussi célèbre que ta mentor.

PS: Mon Dieu que j'aime ton style d'écriture. Il est très fluide, assez poignant et franchement beau.

Je t'invite à aller recenser ton avatar et tes prénoms et nom ainsi qu'à contacter PlayBoy pour lui faire part de 3 petits secrets te concernant. Tu peux également aller créer ta fiche de liens afin de te trouver de nouveaux amis ou intégrer un club ou une équipe universitaires ! N'oublie pas de surveiller le fil d'actualité du forum pour ne rien rater (et pense à configurer tes notifications dans ton profil, comme le stipule le règlement) ! Bienvenue dans notre famille I love you

Bizutage de bienvenue ✽ Dans un RP, tu devras draguer ton/ta partenaire en lui proclamant un poème. Le tout en utilisant à fond le champ lexical du fantastique.

© YUCK IT UP 2015

Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Yuri // I write my life with blood and sweat [TERMINÉE]   Aujourd'hui à 16:27

Revenir en haut Aller en bas
 
Yuri // I write my life with blood and sweat [TERMINÉE]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Liùsaidh ♣ Why don't you write the story of your life ? It's enough to live.
» (m) You saved my life, with blood and true sacrifice - Lien amical/complexe
» Episode 8: Thicker than Blood & Deeper than Water.
» — bring me to life
» armée blood axe en construction

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
YUCK IT UP :: LES ARCHIVES :: Les archives :: Les fiches périmées-
Sauter vers: