all these flaws make you all the more radiant (c.s)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage


Invité
Invité

MessageSujet: all these flaws make you all the more radiant (c.s)   Dim 2 Aoû - 18:04

Cora Aislin Shepperd

Emma Watson
Né(e) le 6 février 1992 à Chicago (USA), j'ai 23 ans et suis de nationalité américaine avec des origines irlandaises. Si vous voulez en savoir un peu plus sur moi, sachez que je suis plutôt riche et que je le vis bien ! Actuellement célibataire, je tiens à préciser que je suis plutôt du genre bisexuelle... Désolée d'avance pour les cœurs brisés.

Diplôme préparé : masterCycle & année d'étude : Graduate - 2ème annéeCursus majeur : languesSpécialisation : langues slaves occidentales et orientalesCursus mineur : danse

Personnalité & addictions

Drôle - 80%
Réfléchie - 72%
Créative - 92%
Travailleuse - 75%
Fêtarde - 78%
Narcissique - 33%
Artiste - 98%
Amicale - 92%
Jalouse - 83%
Méfiante - 44%
Sportive - 95%
Prude - 32%
Généreuse - 43%
Têtue - 99%
Hautaine - 18%
Séductrice - 55%
Honnête - 41%
Joueuse - 61%
Alcool : 67%Drogues : 5%Sexe : 69%

Renseignements multiples
Pourquoi avez-vous choisi d'étudier à l'université de Chicago ? > C'est une excellente question. Au lycée, mes professeurs me pré-destinaient à des universités prestigieuses comme Harvard, Yale ou encore Brown, la Ivy League n'attendait que moi apparemment. Je dis apparemment puisque je n'ai jamais désiré y étudier. Payer une fortune par an pour avoir un diplôme dans une de ces écoles ne m'intéressait pas et ne m'a jamais intéressé. Pour faire le métier de ses rêves, il suffit seulement d'y  croire et de le vouloir suffisament pour travailler dur. On obtient ce qu'on mérite, c'est un peu mon slogan. De plus, j'ai toujours vécu à Chicago, j'aime cette ville, je ne me voyais pas partir, pas tout de suite du moins.

Quelles sont vos sources de financement universitaire ? J'ai de la chance d'avoir des parents venant d'un milieu aisé. Mon père possède sa propre entreprise de publicité et marketing, plusieurs grosses marques font appel à lui pour leurs nouvelles campagnes. Quant à ma ma mère, elle a son cabinet de relations publiques qui aident des personnalités notamment politiques à redorer leur image ou à supprimer des parties de leur passé pouvant compromettre leur future campagne par exemple. En somme, je n'ai pas à me plaindre mais ils m'ont toujours appris à travailler pour avoir ce que je voulais, c'est comme ça qu'ils ont réussi leur vie. En plus de mes parents, je dispose d'une bourse délivrée par la ville de Chicago pour que les meilleurs espoirs, comme ils disent, restent étudier ici et non pas dans d'autres universités.

Que pensez-vous du système de confrérie ? Je trouve ça bien, ça permet de se créer des liens, d'avoir une vraie seconde famille, de se sentir important. L'aspect de la solidarité et de l'amitié est un des avantages qui m'ont poussé à me tourner vers une confrérie. Cependant, ça n'est pas une expérience positive pour tout le monde. Ne pas se faire accepter par une confrérie peut être mal vécu par certaines personnes et je trouve même cela discriminatoire. Exclure des étudiants parce qu'ils ne conviennent pas aux critères, c'est vraiment quelque chose que je ne comprends pas. De plus, certaines confréries ont tendance à soit se replier sur eux mêmes soit à oublier les fondamentaux à savoir l'entraide et l'amitié.

D'ailleurs, faites-vous partie d'une confrérie ? Si oui, depuis combien de temps ? Je fais partie des delta upsilon depuis que je suis arrivée à l'université, soit il y a cinq ans. A ma rentrée en première année, j'ai été convoitée par plusieurs confréries notamment les phi delta theta, forcément je suis riche et mes parents sont assez connus à Chicago mais j'ai tout simplement refusé, chose qu'ils n'ont apparemment pas comprise et ont eu du mal à accepter. Refuser de faire parti de l'élite comme ils le disent, est vu comme une trahison. Moi je considère plutôt ça comme faire preuve de liberté. J'ai donc choisi les delta upsilon mais ils m'ont également choisi, cela va dans les deux sens. Leurs valeurs sont les miennes, c'est exactement comme cela que je considère ma vie étudiante. De plus, la tolérance de cette confrérie me permet d'être ce que je suis comme il me plait, notamment assumer ma sexualité et mes idéaux. Je m'y sens bien et je n'en changerai pas, pour rien au monde. Le jour où je serai officiellement diplômée, ils me manqueront vraiment. Concernant mon bizutage, il s'est bien déroulé, ça ne sont pas eux qui sont les "pires" si je puis dire. J'ai simplement du m'inscruster dans un groupe durant une soirée et prendre le maximum de selfies possibles. Au final, je ne suis pas peu fière de dire que j'ai récolté 62 photos sur mon compte instagram qui a fait une surchauffe  !


Moi c'est sweet nothing !
J'ai 20 ans, je suis une princesse et je vis en dans un château. J'ai découvert le forum grâce à bazzart et je le trouve top ! Sinon, je serai connectée presque tous les jours et je devrai pourvoir RP environ 3 fois par semaine.



Dernière édition par Cora Shepperd le Dim 2 Aoû - 20:05, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: all these flaws make you all the more radiant (c.s)   Dim 2 Aoû - 18:04

Biographie de Cora


❝ Because there is no glory in
illness.There is no meaning to it.

CHICAGO - mai 2015

Mes pieds foulaient le sol gracieusement depuis plusieurs heures déjà. Je voulais que tout soit parfait pour la prochaine représentation que donnera la troupe de danse. Depuis quelques temps, j'ai été très prise par mes cours et plusieurs dossiers à préparer ce qui fait que j'ai loupé quelques entraînements du club de danse, et je n'aime pas vraiment ça. Heureusement, j'ai déjà de la pratique, puisque j'ai choisi cette pratique artistique comme cursus mineur, mais cela n'empêche que je veux que tout soit parfait. Je suis comme ça, pointilleuse. Mes coéquipiers étaient déjà partis depuis deux heures il me semble alors que je répétais encore la nouvelle chorégraphie devant des dizaines de miroirs. Loin de moi l'idée de m'admirer, encore moins en sueur, mais il est toujours plus facile de se corriger lorsque l'on peut voir directement ce que l'on fait. Je sentais que je fatiguais un peu, mais je m'étais fixée de rester encore une petite heure avant de rentrer me doucher. Seulement, mon corps ne fit pas de cet avis puisque ma vision se troubla soudainement. Je me sentais un peu faible. Mes jambes tremblaient et ne mirent pas longtemps à me lâcher. Puis ce fut le trou noir, je me revois tomber sur le parquet, et c'est tout. C'est en me réveillant à l'hôpital, que je compris ce qui venait de se passer. Mon pire cauchemar était en train de se réaliser. Cora ça va mieux ? Je clignais des yeux pour m'habituer à la lumière vive avant de finir par distinguer le visage d'une amie de la troupe de danse. J'avais oublié un truc dans la salle quand je t'ai vu au sol, tu m'as fait peur si tu savais ! Je fronçais les sourcils, elle parle trop fort pour moi là, mon crâne me fait mal c'est horrible, j'ai l'impression d'avoir une gueule de bois. Ne t'en fais pas , j'ai juste oublié de manger c'est pour ça, j'ai un peu trop forcé, merci de m'avoir amené ici mais bon, je vais rapidement sortir je pense. Tu peux rentrer chez toi, ça va allez. Elle ne semblait pas vouloir me quitter des yeux, mais après lui promettre de l'appeler en rentrant, elle finit par partir. Je pouvais enfin pousser un cri de soulagement. Bien sûr que non ça n'était pas un repas sauté qui m'avait causé ce malaise. C'était tout autre chose et j'espérais juste que les médecins n'avaient pas appelé mes parents ou ma soeur. La porte de ma chambre s'ouvrit et je vis une tête qui m'était, malheureusement, bien trop familière à mon goût. Docteur Montgomery, vous n'étiez pas obligé de vous déplacer jusqu'à ma chambre. Je me pinçais les lèvres avant de le voir refermer la porte et ouvrir mon dossier. A quand remonte votre dernière prise d'insuline Cora ? Touchée. Je soupirais avant de lui répondre. Avant-hier, j'ai juste oublié avec les cours, les examens, ça m'est passé au dessus, voilà tout, pas la peine d'en faire toute une histoire. Je croisais les bras sur ma poitrine, bien décidé à faire entendre ma voix. Si vous n'étiez pas diabétique, alors là oui nous n'en ferions pas toute une histoire comme vous dites, mais ça n'est pas le cas. Je sais que c'est récent tout ça pour vous, que vous n'arrivez pas à le gérer seule, mais vous n'y êtes pas obligée. Parlez en à vos parents ou à votre soeur, vous ne pourrez pas cacher ça éternellement. Je secouais la tête. Impossible de leur en parler, je ne le voulais pas. On peut vivre normalement avec un diabète, il suffit de faire attention c'est tout. Je connais mes parents, ils sont adorables mais s'ils l'apprenaient, ils me sur-protégeraient un peu plus et je ne veux pas les inquiéter, de même pour Harper. C'est mon choix d'assumer seule tout ça, vous êtes sous secret médical, merci de respecter ma décision. Il roula des yeux et m'expliqua rapidement ce qu'on m'avait administré ainsi que la procédure concernant l'insuline même si je connaissais déjà tout ça. Il finit par me laisser avec une infirmière qui me donna ma dose quotidienne d'insuline avant de me prévenir que d'ici une heure tout au plus, je pourrais m'en aller. Voilà enfin une bonne nouvelle. Je regardais rapidement mon téléphone et je vis plus de 15 sms provenant de ma sœur. Elle avait sûrement du entendre que j'avais fais un malaise, super. Je lui expliquais rapidement ne pas avoir mangé et m'être trop entraîné avant de couper mon téléphone pour me reposer un peu. Dormir, ne penser à rien, voilà un programme qui s'annonçait alléchant.



❝ If people were rain i was
drizzle and she was hurricane.

CHICAGO - 2010 à 2015

Tu vois le groupe là-bas qui rigole ? Je hochais de la tête. Tu dois te taper l'incruste parmi eux, prendre des selfies avec eux, bref faire comme si tu étais leur pote depuis toujours, okay ? Mon bizutage était loin d'être difficile. Ca ne me fait absolument pas peur. Ah et Cora, il faut que tu postes au minimum quarante selfies avec d'autres personnes sur ton compte instagram. Willow me lança un clin d'oeil, comme si le bizutage venait de monter en grade mais je savais que j'y arriverai, haut la main même. J'écopais d'un bizutage relativement gentil, comparé à ce dont on entend parfois parler aux informations. Les bizutages extrêmes qui tournent mal. Mes parents d'ailleurs ont pris le soin de nous mettre en garde, Harper et moi, qu'on n'était pas obligé d'appartenir à une confrérie blabla. Moi j'en ai très envie et je ferai attention. Mais la confrérie que j'ai choisi me semble vraiment la meilleure sous tous les points. Je m'avance vers le groupe en question et me rend compte qu'il s'agit d'étudiants appartenant à la confrérie phi delta theta, autrement dit les gosses de riches, ceux qui auraient bien aimé m'avoir dans leurs rangs avant que je ne décline leur proposition. Ca s'annonce mal. Finalement, ceux sur qui je suis tombée n'étaient pas au courant de cette petite anecdote et j'arrivais aisément à m'intégrer le temps d'une soirée même si devoir les supporter n'était pas toujours évident. Vous avez vu ? Les kappa sont de sortie dit donc, il doit y avoir le feu à leur résidence, c'est pas possible autrement. J'arquais un sourcil en regardant vers le dit groupe, ils avaient l'air sympa mais apparemment c'était la confrérie à éviter d'après ce que me disait une des fille du groupe. Ils seraient les outsiders de l'université. Je faisais mine de comprendre alors que pas vraiment, après tout, chacun est libre d'aller où il veut non ? La liberté n'est-elle pas un des principes fondamentaux de notre Constitution ? Je finissais par laisser ce petit groupe qui avait une fête ailleurs, je prétextais être fatiguée et retournais auprès de Willow, qui me bizutait. Voilà mission accomplie, tu verras par toi même qu'il y a plus que ce que tu avais demandé. lançais je fière à ma soeur delta. Je restais discuter un peu avec ma nouvelle famille, rigolant et profitant de la soirée avant de proposer de payer la prochaine tournée. Je me rendais au comptoir et commandait des shots de tequila auprès du barman. Alors que j'attendais qu'il revienne avec mon dû, j'étais accoudée au comptoir et aperçu à ma droite, une fille que j'avais vu plus tôt avec la confrérie kappa. Salut, tu passes ton bizutage aussi ? Moi c'est Cora. lui lançais je alors qu'elle me dévisagea de haut en bas. Non, je ne suis pas une première année, moi c'est Siloë. Je lui fis un sourire avant de prendre mes consos et d'aller rejoindre mes frères et soeurs delta. Elle était mignonne cette brunette, probablement un brin timide mais mignonne. Je passais le reste de la soirée sans la recroiser avant de finir par rentrer à la résidence en la compagnie de Willow, ma nouvelle colocataire.

Non mais franchement arrête d'être aussi coincée Walsh, tu as peur de quoi sérieux ? dis je en secouant la tête avant de soupirer. Elle est vraiment trop, trop insignifiante. A vouloir être parfaite et surtout faire tout ce que lui dit son papa, c'est n'importe quoi. Des années de féminisme qui partent en fumée avec toi, t'es pitoyable franchement. lançais je à Siloë. Oui, nous étions bien loin de mon bizutage, le jour où j'avais rencontré la brune. Un fossé semblait s'être installé en à peine deux ans. Moi qui l'avait trouvé sympa aux premiers abords, j'avais rapidement changé d'avis. Qui peut bien étudier la religion hein ? Autant aller dans un couvent, c'est bien là qu'elle a sa place d'ailleurs. Argh ça me tue de voir que des filles se laissent encore rabaisser et dominer comme ça. Tu peux encore avouer tes pêchés à Dieu Cora, il n'est pas trop tard, Dieu n'est qu'amour et pardonne tout, même les vices du diable. J'étais complètement scotchée d'entendre de pareilles paroles. Quoi, cela choque ton Dieu que je puisse aimer autant les hommes que les femmes hein ? Je croyais qu'il n'était qu'amour pourtant ? Ah tu n'as rien à répondre à ça. répliquais je, sentant une pointe d'énervement monter en moi. Elle a le don pour mettre hors de moi en un temps record et ça me soûle encore plus. Reste dans ta secte Walsh, toi et les autres complètement barrés. dis je en faisant un signe de la main avant de m'en aller. Si je restais là, je ne garantirais rien de mes faits et gestes. Elle m'énerve autant qu'elle m'attire. Pourquoi est ce qu'elle me plait, pourquoi elle hein ? Ca aurait pu être n'importe qui, mais non, il a fallu que ça tombe sur Siloë Walsh, la prude du coin, la fille de pasteur, la fervente croyante. Je me maudissais moi-même pour ça. Heureusement que j'avais un cours de danse dans l'heure qui suit, je vais pouvoir penser à autre chose.

C'est la dernière fois Cora, la dernière fois je te jure. Je voyais ma brunette s'agiter à tenter de remettre son jean sans y parvenir. Je l'aurais bien aidé mais je savais déjà sa réponse. Un sourire greffé sur mes lèvres, je restais là, à la regarder, amusée de la voir dans un tel état. Sissi tu veux bien te calmer s'il te plait, tu n'arrives même pas à te rhabiller correctement là. Je soupirais, même si cette vision m'amusait, la situation générale était loin de me plaire. Voilà quelques mois qu'elle et moi nous nous sommes embrassées, comme ça sans réfléchir, ça c'est fait. Je pensais que ça se serait arrêté là mais non. On a couché ensemble, plusieurs fois même et à chaque fois c'est le même refrain. C'est la dernière fois Cora ou Tu es le diable en personne, qu'est ce que j'ai fais mon Dieu, qu'est ce j'ai fais. Une fois, je l'ai même vu en train de réciter une prière à genoux au bout du lit. Elle est vraiment atteinte quand elle s'y met. Sissi, il va falloir que tu apprennes à t'accepter comme tu es et à te libérer un peu plus. On n'est plus dans l'Ancien Temps là, tu peux aimer qui tu veux, quand tu veux, faire ce que tu veux. Je m'étais levée du lit et avait enfilé un kimono pour qu'elle puisse me regarder en face et non détourner le regard du pêché. Mais je ne t'aime pas, je ne t'ai jamais apprécié moi, tout ça c'est juste .. juste un passe temps, rien de plus mais je vais trouver autre chose à faire tu verras. Pinçant l'intérieur de ma joue, je me retenais de ne pas l'incendier. Elle ne s'en rendait peut-être pas compte mais ses paroles me blessaient vraiment. Aurais-tu l'amabilité de me rendre mon cardigan s'il te plait ? Je lui balançais le bout de tissus en question à la figure avant d'aller dans la salle de bain, m'enfermer pour prendre une douche. Je la déteste, je la déteste tellement. Cette fois-ci, c'était vraiment la dernière fois.



❝ Change the game,
don't let the game changes you.

CHICAGO - juillet 2015

Punaise Harper mais c'est quoi cette tenue ? On va à une fête sur la plage pas à une soirée révisions. Regarde dans mon armoire si tu ne trouves pas un truc un peu plus potable. En plus tu m'as parlé d'un mec vite fait l'autre jour qui serait là ce soir, je sais pas qui c'est mais c'est pas dans cette tenue qu'il va te remarquer. Je soupirais avant de retourner dans ma salle de bain pour finir de me maquiller. Une dernière touche de rouge à lèvres fushia et tout était parfait. J'enfilais une paire de sandale que je venais d'acheter et qui allait à merveille avec ma longue robe à motifs aztèques. Ca te va très bien ce top et ce short Harp', tu pourrais carrément être canon si tu me laissais refaire ta garde-robe. Je lui adressais un grand sourire avant de lui pincer les joues pour qu'elles soient un peu plus roses. Elle refusait que je la maquille, pour le moment, mais je la travaille au corps et je finirai par y arriver. Allez c'est parti pour le BBQ ! lançais je lunettes de soleil sur le nez. Bras dessus, bras dessous, nous voilà parties pour une super soirée. Après quelques minutes de réflexion, c'est dans la voiture de ma sœur que nous montions. Il y a plus de chance qu'elle soit sobre à la fin alors que moi, je ne garantis pas. Tu sais, ce garçon là, je suis pas trop certaine, il est vraiment con, le genre super con même, mais je sais pas parfois je le trouve sympa. Ma soeur et les mecs toute une histoire, elle est mon opposée à ce niveau là. Quant on voit que je suis bisexuelle, assumant sans aucun complexe ma sexualité alors que bon Harper c'est pas tout à fait ça, mais c'est qu'une question de confiance en soi, elle me ressemble comme deux gouttes d'eau ça veut dire qu'elle aussi elle peut plaire si elle le voulait. S'il te traite mal ou profite de toi en tout cas il aura affaire à moi c'est clair. Et tu veux toujours pas me dire son nom ? Elle me fit signe de la tête que non. Je vais finir par me demander s'il existe vraiment ce mec, ou bien tu en as honte ? Enfin bref, je finirai par savoir. dis je en rigolant. Je ne vais pas la taquiner plus longtemps, déjà qu'elle est pas trop sûre d'elle concernant ce type, je vais pas risquer de gâcher le truc. Finalement nous arrivions au lieu de la fête. Il y avait déjà pas mal de monde, et je rejoignis quelques amies. Je vis Harper faire de même. Nous aurons tout le loisir de se croiser dans la soirée. Après plusieurs heures, quelques verres et des paquets de chips, j'étais assise sur le sable, les bras autour de mes genoux à fixer l'océan, une bière à la main lorsque quelqu'un se posa à côté de moi. Que fait une aussi jolie fille seule ? Je rigolais dans ma barbe (barbe que je n'ai pas au passage) avant de boire une gorgée de ma bière. Au moins si ça te fait rire c'est bien, femme qui rit, femme à moitié dans mon lit non ? J'arquais un sourcil, tournant mon visage dans sa direction, avec un air qui voulait dire tu te fous de moi là ? Bon je devais reconnaître qu'il était pas mal mais tout de même. Un peu trop sur de toi non ? Moi c'est Cora. dis je en lui tendant une main. Ezriel, enchanté. Et il me saisit ma main afin de la serrer comme si nous faisions un pacte, mais ce que j'ignorais c'est qu'il s'agissait d'un pacte avec le diable en personne. Tu me dis quelque chose c'est étrange. Comme si je le connaissais déjà mais impossible de savoir d'où. Je suis à l'université de Chicago, on a déjà du se croiser dans des couloirs ou bien tu as entendu parler de moi, je suis plutôt populaire. Vraiment très prétentieux. D'ailleurs, si tu veux on peut s'en aller de cette soirée qui devient ennuyante à mourir ? Je rêve où il veut qu'on aille faire un "tour" dans sa chambre ? Je roule des yeux. Non merci, je dois retrouver ma soeur qui est je ne sais où, c'est gentil quand même. Je me relevais, frottant mes habits pleins de sable avant de finir par tapoter mes mains. On se reverra Cora, je ne perds pas espoir, ça fait vivre comme on dit. Je riais avant de m'éloigner pour chercher ma soeur qui était en train de discuter avec un garçon. Rapidement, nous repartions à la voiture. Alors, c'était lui le garçon en question ??? Il est pas mal franchement, je suis fière de toi Harp' ! dis je toute enjouée à l'idée d'avoir un beau-frère. Non non c'est pas lui, je l'ai croisé mais il n'est pas resté longtemps à la soirée je crois bien, tant pis. Je lui fis un sourire qui se voulait chaleureux avant de rentrer direction mon lit et pas celui d'un inconnu.


crédit : © LOYALS. & tumblr


Dernière édition par Cora Shepperd le Lun 3 Aoû - 23:11, édité 21 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yuck-it-up.forumactif.com/t2212-lux-2-0-the-robot-unicorn


Lux Ó Cearnaigh
FONDATRICE - NOTRE MÈRE A TOUS
Je suis à Chicago depuis le : 03/06/2011 et j'ai déjà rédigé : 3705 messages. J'ai : 24 ans d'après mes amis. Dans la vie, je suis : doctorante (troisième année) en ingénierie, spécialisée en robotique

Feuille de personnage
Choses à savoir sur moi :
Mes amis & mes sorties:

MessageSujet: Re: all these flaws make you all the more radiant (c.s)   Dim 2 Aoû - 18:08

Bienvenue parmi nous ! ** Il semble que les titres aient été privés de leurs balises css, rien n'est en couleur ! Est-ce que tu pourrais rectifier ceci à l'aide du modèle de base s'il te plait ? Merci d'avance I love you

_________________________________
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: all these flaws make you all the more radiant (c.s)   Dim 2 Aoû - 18:14

yep, je sais pas pourquoi ça a bugé :please: merciiii **
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: all these flaws make you all the more radiant (c.s)   Dim 2 Aoû - 18:21

Bé la princesse qui vit dans son château
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: all these flaws make you all the more radiant (c.s)   Dim 2 Aoû - 18:25

Mouahahahahahaha ! bravebête coeur2 coeur balloncoeur2 Léche
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: all these flaws make you all the more radiant (c.s)   Dim 2 Aoû - 18:28

vouuuui

mon tom, dramiooooone lit lit lit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Le Doyen
TÊTE PENSANTE DE CHICAGO
Je suis à Chicago depuis le : 09/07/2015 et j'ai déjà rédigé : 1092 messages. J'ai : 55 ans d'après mes amis. Dans la vie, je suis : le fabuleux doyen de cette université

Feuille de personnage
Choses à savoir sur moi :
Mes amis & mes sorties:

MessageSujet: Re: all these flaws make you all the more radiant (c.s)   Dim 2 Aoû - 18:39

Eh bien, il semblerait que nous sommes envahis de fleurs aux bonnes intentions ! Mais nous n'allons pas nous en plaindre, après tout ; cela contribue à l'excellence de notre belle université. Et une si jolie personnalité que la tienne fera à coup sûr des étincelles dan ta confrérie ! Je valide donc le choix des Delta Upsilon !
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: all these flaws make you all the more radiant (c.s)   Dim 2 Aoû - 18:45

yeaaaah merci Mr Le Doyen stress
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: all these flaws make you all the more radiant (c.s)   Dim 2 Aoû - 20:58

Bienvenue sur YIU ! **

Han, Cora Caro...c'est un signe !
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: all these flaws make you all the more radiant (c.s)   Dim 2 Aoû - 21:09

merciiiii coeur2 jlaw bave

en effet
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: all these flaws make you all the more radiant (c.s)   Dim 2 Aoû - 23:14

Emma Waston bave
Bienvenue ma belle

Si jamais tu es perdue ou quelque chose qui s'y ressemble sache que le Doyen sera là pour t'écouter et peut-être même partager son lit. Un grand homme ce garçon là. Un homme cultivé qui sait dire des choses qui ne sont pas inutiles. Et puis bon le Doyen il est plutôt pas mal, on est d'accord ? Donc franchement j'en profiterais à ta place, il n'est pas difficile d'après ce que j'ai entendu .
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: all these flaws make you all the more radiant (c.s)   Dim 2 Aoû - 23:23

Bienvenue ! Qu'est-ce que t'es mignonne ** Garde-moi un super lien !
Je dois t'avouer que j'aime les carottes, grâce à ça je ne fais que des jolies crottes.
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: all these flaws make you all the more radiant (c.s)   Dim 2 Aoû - 23:27

merciiii vous deux I love you

vive les bizutages :mdl:
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: all these flaws make you all the more radiant (c.s)   Lun 3 Aoû - 0:34

:mexicos: calin4
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: all these flaws make you all the more radiant (c.s)   Aujourd'hui à 19:30

Revenir en haut Aller en bas
 
all these flaws make you all the more radiant (c.s)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Live Fast, Die Young and Make a Beautiful Corpse - Anastasia Vanderbilt ❀
» MAKE YOUR OWN FAIRYTALES
» And in the end, the love you take is equal to the love you make ✖ Diana Angelus Leroy
» Well behaved women rarely make history ~ Jo Free (uc)
» you make me shine ▲ shane

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
YUCK IT UP :: LES ARCHIVES :: Les archives :: Les fiches périmées-
Sauter vers: