Lys-Ann | Mélodie imparfaite sur une Terre refaite {scénario de Dax} x en cours

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage


Invité
Invité

MessageSujet: Lys-Ann | Mélodie imparfaite sur une Terre refaite {scénario de Dax} x en cours   Dim 18 Oct - 22:01

LYS-ANN WEAVER

Astrid Berges-Frisbey
Née le sept février 1991 à Denver (Etats-Unis), j'ai 24 ans et suis de nationalité américaine. Si vous voulez en savoir un peu plus sur moi, sachez que je suis plutôt pauvre et que je le vis très bien même si ma convoitise reste secrète ! Actuellement célibataire, je tiens à préciser que je suis plutôt du genre hétérosexuelle... Désolé(e) d'avance pour les cœurs brisés.

Diplôme préparé : masterCycle & année d'étude : graduate - deuxième annéeCursus majeur : musiqueSpécialisation :Le pianoCursus mineur : La musique à travers les continents influences et ressemblances

Personnalité & addictions

Drôle - 40%
Réfléchi(e) - 50%
Créatif(ve) - 80%
Travailleur(euse) - 40%
Fêtard(e) - 60%
Narcissique - 50%
Artiste - 20%
Amical(e) - 40%
Jaloux(se) - 90%
Méfiant(e) - 80%
Sportif(ve) - 70%
Prude - 50%
Généreux(se) - 20%
Têtu(e) - 65%
Hautain(e) - 30%
Séducteur(trice) - 75%
Honnête - 50%
Joueur(euse) - 80%
Alcool : 50%Drogues : 60%Sexe : 70%

Renseignements multiples
Pourquoi avez-vous choisi d'étudier à l'université de Chicago ? Douce illusion que celle de prétendre à un avenir meilleur. Je n’ai jamais eu cette prétention qu’ont certains férus de la société à monter dans l’échelle sociale. Pire, je n’aspirais qu’à m’en « sortir » et éviter la sphère limpide d’une descente aux enfers. Pourtant, il y a une chose de laquelle je ne me séparerai jamais, la musique. Elle berce mes mœurs, calme mes maux, apaise mes tensions, elle est l’origine même de ce qui pour moi représente la beauté. Ainsi, je m’aventurais chaque dimanche, après ce regroupement de fidèles formant une secte dans notre église de quartier, je me glissais par la porte arrière et je jouais. Mes doigts frôlaient à peine l’instrument que je m’évadais déjà vers d’autres cimes, bien plus complètes et responsables que ce lieu de religion où je me trouvais. Nous n’avions guère les moyens de posséder pareil engin et je me languissais parfois le soir de pouvoir entrer en cet endroit pour dégourdir mes doigts. Je ne pensais guère fouler un jour le sol d’une quelconque université mais le hasard a bien fait les choses. Un ancien professeur de musique qui rendait visite à sa fille était présent à l’office ce jour-là. Il souhaitait s’entretenir avec le – je ne sais point le nom – la tête de turc qui préside cette mascarade à propos du mariage de sa chère et tendre. J’avais omis ce détail et m’étais aventurée par-delà les frontières pour retrouver l’objet de ma convoitise. Je m’installai, balançant mon sac à côté de moi et me lançai dans une mélodie sans nom, de ma composition mais hélas jamais achevée. Ce fut à ce moment qu’il me repéra. Il me fit une publicité monstre pour que je m’inscrive à l’université, qu’un don tel que le mien devait être exploité pourtant….restait le problème des fonds. Il me vendit du rêve, moi pauvre petite gamine des quartiers présente à l’université. J’étais consciente que je savais me débrouiller mais pas de la à pouvoir étudier la musique. Je lui ris au nez mais conservai tout de même le dépliant qu’il déposa à mon domicile quelques jours plus tard. Chicago…son université, peut-être ma future université. Je n’ai jamais ouvert les yeux sur aucune autre, ne prenant de renseignements que sur celle-ci car un jour, quelqu’un a bien voulu me tendre la main.

Quelles sont vos sources de financement universitaire ? L’argent, toujours ce problème insoluble qui nous pourrit jusqu’à la moelle. Je ne savais que faire pour financer ce projet. Je n’étais d’ailleurs pas très à l’aise avec le fait que je dépende d’un organisme pour assurer mon avenir. J’avais toujours été mon propre chef et là, laisser l’avenir entre une bande de dirigeants qui décident si oui non ils souhaitent m’attribuer une bourse….J’avais laissé courir mes doigts sur le piano telle une enfant, m’éloignant de ce monde brut pour m’insérer dans un autre bien plus cristallin, pur. Lorsque j’eus terminé, des frissons semblaient chatouiller mon âme tandis que je regardai fixement ceux qui me jugeaient. Le verdict était tombé quelques semaines plus tard, j’étais acceptée. J’avais d’abord gardé la nouvelle secrète car je n’avais partagé mon problème avec personne, même pas ma mère. Evidemment, elle ne pourrait point m’aider car auparavant, j’étais déjà une modeste source de revenus pour elle mais comme je partais, les aides disparaissaient. Elle m’enquit de ne point m’inquiéter. La bourse restant conséquente mais insuffisante pour payer toutes mes dépenses, je ne vis dans l’obligation de prendre un travail durant mon temps libre, chose qui ne me déplaisait point, habituée aux corvées et aux petits travaux dans ma précédente vie.

Que pensez-vous du système de confrérie ?
La hiérarchie, les règles ne sont pour moi que des plaies, des maux qui cristallisent l’être humain jusqu’à le rendre démuni face à tout. Cette notion si instable repose en fait sur quoi ? Le pouvoir ? Nait-on avec ou se gagne-t-il ? Je n’ai jamais fait partie des plus puissantes même si j’ai su faire régner passé un temps cette vague qu’on appelle violence et qui peut s’apparenter au pouvoir. On donne parfois le pouvoir à n’importe qui, parfois pas. Je n’ai pas d’appréhension particulière puisque je n’ai jamais eu le rêve d’intégrer quoi que ce soit et mes amis se comptaient autrefois sur les doigts de la main. Néanmoins, je suis curieuse de comprendre ce fonctionnement si apprécié et autant de fois controversé. Est-ce un effet de mode ou simplement par nécessité ? Une question de survie ? Il m’est arrivé d’avoir eu peur, de l’immensité de cette ville, du campus moi qui sortais de quelques pâtés d’immeubles serrés. Même, il m’est arrivé de penser qu’au sein d’une confrérie, je serais en sécurité, un mini chez moi. Moi qui me dis sans peur, j’étais tétanisée à l’idée de perdre mes marques et de plus retrouver les sentiers que j’avais mille fois battus. Alors, même s’il y a certaines confréries qui me tapent sur le système, d’autres me paraissent plus adaptés, beaucoup plus clémentes et beaucoup plus enclines à devenir, l’espace de ma vie universitaire, mon chez moi.

D'ailleurs, faites-vous partie d'une confrérie ? Si oui, depuis combien de temps ? La seule qui me corresponde et je pense la seule que j’aimerais intégrer reste les Kappa Alpha Psi . Je ne me considère comme l’archétype de la fille modèle ou celle qui cherchera à tout faire pour rendre ses études parfaites. Je ne suis qu’une petite étudiante noyée dans ce grand bain. J’y ai longuement réfléchi et j’ai décidé qu’aujourd’hui, on pouvait également me tendre la main mais pas à n’importe quel prix. J’ai fait des choses que je regrette et aujourd’hui des choix que j’assume. On ne peut changer l’identité de quelqu’un mais, je me suis assez fait remarquer par le passé. Je veux être correctement ancrée à ma nouvelle vie et pour cela, je pense que les Kappa Alpha Psi peuvent m’aider. De plus, nous partageons certains points communs à l’image de notre passé parfois pas très reluisant, notre difficulté à nous fondre dans le moule et j’en passe. Où aurais-je ma place si ce n’est pas ici ?

Ma première année ne fut guère de tout repos. On pense qu’un soldat à l’armée vit les pires sévices lors de ses premières interventions, c’est faux. Il faut un moral d’acier et des « tripes » mais en s’accrochant, on sort vainqueur n’est-ce pas ? Je n’ai point l’habitude qu’on m’octroie des ordres et j’ai très mal vécu le rapport membre de la confrérie permanent / bizut. Même si vivre en marge ne m’est pas inconnu, j’avais l’impression d’être rabaissé à un rang inférieur. Or, je désirai ardemment quitter ce logo pour devenir un membre à part entière de cette fichue confrérie. J’ai souvent voulu cracher au visage de certains membres me demandant des choses totalement folles et pourtant, j’ai scellé ma grande bouche pour ne sortir que des grognements en signe d’affirmation. Je ne suis pas facile et eux non plus, c’est ce qui me plut quelque part à travers les épreuves à passer, ils nous testent et nous poussent à nous dépasser. Je ne suis pas une perdante, j’ai assez failli auparavant. Ca n’a pas été simple pour une tête brûlée comme moi de devoir obéir comme un petit toutou mais je l’ai fait….et même si je ne suis pas fière de ce côté-là, je suis fière d’avoir trouvé en cette confrérie des personnes qui me ressemblent car j’aurais très bien pu être l’investigatrice de cette mascarade et m’enquérir d’un bizut, les rôles inversés ne m’auraient pas dérangé. Alors, je me suis mise à la place de mes détracteurs, s’ils l’avaient fait, moi aussi je le pouvais.

Biographie
L’odeur âcre emplissait mon être tandis que le brasier qui s’avançait un peu plus lacérait ma chair de rougeurs opaques, chères brûlures qui attentaient plus à mon âme qu’à ma peau. Les mots ne suivaient plus pour décrire l’horreur qui me hantait. L’angoisse avait laissé place à une torpeur figée, mon corps ne répondait plus, les connexions qui liaient cerveau et muscles s’étaient rompues. Je suffoquais et entendais à peine les voix qui me pressaient d’évacuer les lieux. Ce furent les minutes les plus palpitantes mais aussi les plus amères de toute mon existence. Ma maman se trouvait dans l’enceinte de notre petit appartement sans que je puisse faire quoi que ce soit. Elle avait, soit disant, laissé une poêle sur le feu et cela avait déclenché de grandes flammes dans notre foyer. Je rentrais à peine car j’avais laissé derrière moi mon sac mais, sans mon intervention, elle reposerait déjà comme un être immortel, libéré de tous soucis, plongée dans un sommeil éternel. Je n’ose songer à ce cas de figure. Cela remonte à sept ans maintenant et ce souvenir me glace toujours autant le sang. Elle avait tenté de mettre fin à ses jours, malheureuse car prise dans une vie qu’elle ne désirait plus, des enfants qui ne l’écoutaient point et un mari qui se tuait au travail pour un salaire plus que bas. Elle n’avait guère pensé à nous mais moi non plus lorsque certains jours j’avais ramené les agents de police à notre domicile pour de petits larcins commis avec ma bande de copines. C’est ce soir-là que j’avais juré ne plus faillir à mon devoir de fille honnête, c’est ce même lendemain où j’avais été repéré sortant d’un piano poussiéreux des notes de musique justes qui apaisaient mon âme et redonnaient à ma conscience une fragile stabilité.

J’étais une petite fille sage, un peu trop curieuse mais qui croquait la vie à pleine dent. J’aimais mes parents et même si nous nous chamaillions souvent avec mon frère, cadet de deux ans, rien ne pouvait obscurcir notre bonheur. Ce tableau semble idyllique pourtant, mes parents faisaient face à de ponctuels soucis financiers tandis que je ne connaissais pas encore la valeur de l’argent. Ce vice qui achète et pollue l’être humain. Je pensais naïvement que notre immeuble était ce qui se faisait de mieux en matière de confort, que le robinet qui fuyait la nuit, la baignoire qui se bouchait et le volet du voisin qui cognait sans vergogne représentaient le modèle de la famille américaine. Je me trompais. Parfois, je croisais ces vitrines où pullulent vêtements et sucreries et nous détournions le regard pour accompagner ma mère qui nettoyait des résidences beaucoup plus huppées que la nôtre. C’est la pupille dilatée, le poing ferme et le ton montant que je l’observais du coin de l’œil. Elle était humiliée, rabaissée et gardait toujours ce sourire mélancolique. Alors, je me mis à user de mots peu recommandables, employant un vocabulaire châtié, des mots qui salissaient ma bouche claire. On m’insultait, je répondais. On m’humiliait, je rendais les coups car, impossible de quelconque perfidie je n’avais trouvé qu’une délivrance en transformant ma haine en violence. Seule la musique épanchait mon âme, elle murmurait de douces notes qui enjouaient mon être et gagnaient peu à peu mon esprit afin de calmer cette tension qui si souvent m’assaillait. Je n’étais point mauvaise, j’étais envieuse. Une petite fille qui se rend compte des défauts de la vie. Je n’allais pas jusqu’à souhaiter vivre parmi « eux » comme je les nommais mais cela semblait tellement plus simple. Point besoin de se justifier, de baisser les yeux parce que nos fréquentations ne sont pas bonnes et que nous y sommes assimilés. Nul besoin d’attendre des mois pour obtenir la console dépassée depuis deux ans et encore guère besoin d’attendre son anniversaire pour espérer fêter cela dignement au fast-food du coin car notre mère n’a plus de travail. Les aléas de la vie ne se décident pas et lorsque je compris ceci, j’arrêtai de me morfondre. Après la tentative de suicide de ma mère, je devins un peu plus responsable. Je m’occupais de mon frère surveillant ses devoirs, ses sorties et même tentant de me mettre à niveau scolairement. Je n’ai jamais été très assidue, les lettres et les mots n’ont pas d’attrait pour moi, ils résonnent en sourdine tandis que la musique m’ouvre des horizons inexplorés.

Moi c'est Haven !
J'ai 24 ans, je suis un panda et je vis en Iledesenfantsquigrandissentpas (France). J'ai découvert le forum via un top-site et je le trouve top, classe, perfect ! Sinon, je serai connecté(e) très très variable selon le boulot que j'ai et je devrai pourvoir RP environ 3/4 fois par semaine.



Dernière édition par Lys-Ann Weaver le Lun 19 Oct - 18:43, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Lys-Ann | Mélodie imparfaite sur une Terre refaite {scénario de Dax} x en cours   Dim 18 Oct - 22:05

Bienvenue sur YIU jolie demoiselle ! Courage pour la suite de ta fiche et surtout n'hésites pas à contacter le staff en cas de besoin.
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Lys-Ann | Mélodie imparfaite sur une Terre refaite {scénario de Dax} x en cours   Dim 18 Oct - 22:18

Ashley la divine. Dax avait bien de la chance.
BIENVENUE SUR YIU coeur
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Lys-Ann | Mélodie imparfaite sur une Terre refaite {scénario de Dax} x en cours   Dim 18 Oct - 22:21

bienvenue ici jolie demoiselle I love you
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Lys-Ann | Mélodie imparfaite sur une Terre refaite {scénario de Dax} x en cours   Dim 18 Oct - 22:37

Bienvenue parmi nous ma jolie I love you
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Lys-Ann | Mélodie imparfaite sur une Terre refaite {scénario de Dax} x en cours   Dim 18 Oct - 22:48

BIENVENUE BIENVENUE ** I love you
Bonne continuation pour ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Lys-Ann | Mélodie imparfaite sur une Terre refaite {scénario de Dax} x en cours   Dim 18 Oct - 23:45

ASTRIID! stress
(Mon Dieu, depuis le temps que je suggère cet avatar aux gens tellement j'adore cette fille...
Toi, je t'aime. )

Et c'est toi qui prend le scénario de Dax en plus! stress
Astrid est tellement parfaite pour ce PV, franchement... J'suis contente de ton choix.

Bienvenue chez les fous, et bon courage pour la fin de te fiche! superhéro
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Lys-Ann | Mélodie imparfaite sur une Terre refaite {scénario de Dax} x en cours   Lun 19 Oct - 8:35

Merci les n'amis pour l'accueil ** ** **
Oui Astrid est parfaite et donc parfaite pour incarner ce scénario je trouve I love you
Je file au travail mais je termine tout cela dans l'après-midi hi


Dernière édition par Lys-Ann Weaver le Lun 19 Oct - 11:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yuck-it-up.forumactif.com/t2212-lux-2-0-the-robot-unicorn


Lux Ó Cearnaigh
FONDATRICE - NOTRE MÈRE A TOUS
Je suis à Chicago depuis le : 03/06/2011 et j'ai déjà rédigé : 3705 messages. J'ai : 24 ans d'après mes amis. Dans la vie, je suis : doctorante (troisième année) en ingénierie, spécialisée en robotique

Feuille de personnage
Choses à savoir sur moi :
Mes amis & mes sorties:

MessageSujet: Re: Lys-Ann | Mélodie imparfaite sur une Terre refaite {scénario de Dax} x en cours   Lun 19 Oct - 10:28

Bienvenue parmi nous ! **
Bon courage pour la suite de ta fiche, j'adore ton choix d'avatar en tout cas **

_________________________________
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Lys-Ann | Mélodie imparfaite sur une Terre refaite {scénario de Dax} x en cours   Lun 19 Oct - 13:01

Welcome here !
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Lys-Ann | Mélodie imparfaite sur une Terre refaite {scénario de Dax} x en cours   Lun 19 Oct - 16:33

qu'elle est belle love
bienvenue chez les fous !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yuck-it-up.forumactif.com/t92-sahel-c-est-en-voyant-un-mo


Sahel A. Friezmann
ADMIN - MASCOTTE ΔΥ
Je suis à Chicago depuis le : 02/08/2015 et j'ai déjà rédigé : 3689 messages. J'ai : vingt quatre ans d'après mes amis. Dans la vie, je suis : étudiant, en 1ere année graduate ~ cinéma & médias

Feuille de personnage
Choses à savoir sur moi :
Mes amis & mes sorties:

MessageSujet: Re: Lys-Ann | Mélodie imparfaite sur une Terre refaite {scénario de Dax} x en cours   Lun 19 Oct - 16:46

Le charme français !!!
Bienvenue parmi nous mademoiselle

_________________________________
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Lys-Ann | Mélodie imparfaite sur une Terre refaite {scénario de Dax} x en cours   Lun 19 Oct - 17:18

OMG, Astrid bave

Bienvenue par là, et bonne continuation pour ta fiche Classe
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Lys-Ann | Mélodie imparfaite sur une Terre refaite {scénario de Dax} x en cours   Lun 19 Oct - 18:44

Thanks all love love
J'ai terminé la première partie me manque le feu vert pour la confrérie et je termine étoile
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Lys-Ann | Mélodie imparfaite sur une Terre refaite {scénario de Dax} x en cours   Lun 19 Oct - 22:14

Tout d'abord bienvenue dans cette belle famille qu'est YIU!

Je viens de rentrer du boulot et je dois avouer que j'ai prit un agréable plaisir à lire les débuts de ta fiche.
Cependant, je ne peu pas validé ton choix de confrérie pour le moment. En effet, Lys-Ann à le profil d'une Kappa mais il manque un tout petit quelque chose. Pour que tout soit parfait, il faudrait que tu ajoute un ou deux exemple concret de ton bizutage. Le genre de trucs qui t'a fait grincer des dents quoi. Pas besoin de chercher midi à quatorze heure cependant. Ton profil et ton ressenti sont parfaitement détaillé, mais sans cela, je ne pourrais t'ouvrir les portes de notre belle maison!

Tag moi directement dans ta fiche lorsque cela sera fait! Wink
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Lys-Ann | Mélodie imparfaite sur une Terre refaite {scénario de Dax} x en cours   Aujourd'hui à 9:23

Revenir en haut Aller en bas
 
Lys-Ann | Mélodie imparfaite sur une Terre refaite {scénario de Dax} x en cours
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Probabilité d’un nouveau tremblement de terre 5.0 avant 21 février
» tremblement de terre haiti
» Entre Ciel et Terre [pv Nuage d'Or et Nuage Enneigé]
» Un temple sous terre [PV Kusari]
» 7.0 earthquake hits Haiti / Puissant tremblement de terre en

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
YUCK IT UP :: LES ARCHIVES :: Les archives :: Les fiches périmées-
Sauter vers: