WILLOW + ni parfaite, ni refaite.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Invité
Invité

MessageSujet: WILLOW + ni parfaite, ni refaite.    Dim 2 Aoû - 18:08

Willow Hazel Bellamy

Phoebe Tonkin
Né(e) le 12/07/1991 à Bogota (Colombie), j'ai 24 ans et suis de nationalité américaine. Si vous voulez en savoir un peu plus sur moi, sachez que je suis plutôt riche et que je le vis pas trop mal ! Actuellement célibataire, je tiens à préciser que je suis plutôt du genre bisexuelle... Désolé(e) d'avance pour les cœurs brisés.

Diplôme préparé : doctoratCycle & année d'étude : graduate - deuxième annéeCursus majeur : cinéma & médiasSpécialisation : maquillage & effets spéciauxCursus mineur : couture

Personnalité & addictions

Drôle - 83%
Réfléchie - 88%
Créative - 93%
Travailleuse - 77%
Fêtarde - 82%
Narcissique - 34%
Artiste - 100%
Amicale - 75%
Jalouse - 49%
Méfiante - 57%
Sportive - 73%
Prude - 24%
Généreuse - 93%
Têtue - 78%
Hautaine - 27%
Séductrice - 63%
Honnête - 42%
Joueuse - 89%
Alcool : 72%Drogues : 93%Sexe : 77%

Renseignements multiples
Pourquoi avez-vous choisi d'étudier à l'université de Chicago ?Je dois y répondre franchement ? Parce que c'est extrêmement dur d'avouer mon besoin de proximité avec ma famille. Mais c'est comme ça, j'ai deux personnalités, deux facettes. Je ne voulais pas m'exiler à l'autre bout des États Unis, j'ai suivi mes soeurs et mes frères, tout simplement. Enfaite pour être plus précise, c'est pour être plus proche d'Olivia que je suis là. Pourtant j'ai un énorme besoin d'indépendance mais parfois j'ai aussi besoin de chaleur humaine. Je sais que pour mon avenir professionnel il aurait été préférable d'aller du côté de Los Angeles et Hollywood mais c'est plus fort que moi...


Quelles sont vos sources de financement universitaire ? Je tenais tellement à me délivrer de l'emprise de mes parents… Pourtant ils ont insisté pour me payer la faculté. Après une crise de colère, c'est eux qui ont gagné, ils ont financé mes études contre mon gré. Cependant, j'ai tenu à instaurer des limites, j'ai décidé de travailler pour mes dépenses extra-scolaires ainsi que mon matériel pour mes projets extravagants.

Que pensez-vous du système de confrérie ?  Il est plutôt intéressant. Je croyais que je n'allais jamais tomber dans le piège et finalement, j'ai cédé à la tentation. Le système de confrérie n'est pas aussi parfait que ce qu'on aperçoit au cinéma mais il a de bons côtés. Il faut tout de même être prudent une fois qu'on est entré dans ces espèces de sectes. Je ne parle pas pour ma confrérie actuelle que je trouve excellente mais certaines me dégoutent. Surtout celle des Phi Delta Theta où le pognon gère tout. J'en ai la nausée rien que d'y songer. Et puis ce que je n'apprécie pas ce sont les sortes de guerres qui alimentent les potins, je m'en passerais bien !

D'ailleurs, faites-vous partie d'une confrérie ?  Si oui, depuis combien de temps ? Je fais partie des DELTA UPSILON depuis maintenant cinq ans si je ne compte pas mon année de bizutage. Si j'ai choisi cette confrérie c'est parce qu'elle possédait selon moi, les critères d'une nouvelle famille d'accueil. C'était ce dont j'avais besoin une fois arrivée à mes dix huit ans. Quand j'ai visité toutes les confréries, c'est pour celle là que j'ai eu un coup de foudre. Les étudiants étaient très soucieux de l'intégration et puis ils avaient l'air de vivre sans se prendre la tête. Moi qui avait grandi dans une famille plutôt austère où les apparences et le porte monnaie étaient les priorités, j'ai pu tout abandonné à mon entrée. Je me suis sentie beaucoup plus légère. J'avais l'impression d'avoir trouvé de vrais frères et soeurs. Je me suis sentie à l'aise, j'ai pu exprimer tout mon potentiel et ma créativité sans être jugée comme je l'ai été toute ma vie. Je pouvais enfin me balader en jean troué, les cheveux en bataille et couverte de peinture. Personne ne m'a jamais imposé quoique ce soit. C'est triste à dire, mais je partage plus de choses avec les Delta Upsilon qu'avec ma propre famille... Cela fait cinq ans que j'appartiens maintenant à ma confrérie. Pour y parvenir, j'ai appartenu au rang de bizut' comme tout le monde et pour faire ma place j'ai dû concrétiser mon bizutage. On m'a imposé toutes sortes de défis à relever pour devenir une réelle Delta. Ce n'était pas toujours facile, mais j'ai tenu bon. J'ai dû me vêtir d'un simple maillot de bain pendant une semaine, autant vous dire que je ne suis pas restée longtemps en cours à chaque fois. Pendant les fêtes bien arrosées, je devais ingérer des litres d'alcool et fumer des joints venus de l'espace. Je me suis même faite enlevée en pleine nuit, j'ai eu la peur de ma vie. J'ai même été la servante particulière d'un membre pendant quelques jours, j'ai dû faire de nombreux canulars téléphoniques, ça c'était drôle. En fin de compte j'en garde un bon souvenir, je n'ai pas non plus été maltraitée et je ne garde pas de séquelles physiques. Disons qu'après cette étape, on se sent plus fort.

Biographie

Quand j'ouvre mon porte-feuille et que je présente ma carte d'identité, j'ai l'impression d'avoir usurpé l'identité de quelqu'un d'autre. Il n'y a qu'une information qui me rattache vraiment à ce que je suis, Bogota, ma ville de naissance. Le reste, ce n'est que du vent. Je ne suis pas une vraie Bellamy, je ne suis pas censée vivre à Pittsburgh dans une maison gigantesque. Je suis persuadée que je devrais être en Colombie, dans un ghetto. Mais voilà, ce n'était pas ma destinée. Une famille américaine m'a déraciné de mon pays pour d'abord m'emmener à Springfield puis en Pennsylvanie où mes parents se sont définitivement établis. Ce sont mes parents administrativement mais au niveau biologique, il y a une chance sur un milliard qu'ils puissent me donner un rein si je suis dans le besoin. Enfin, qui pouvaient. Il ne reste plus que ma mère à l'heure actuelle, mon paternel a hissé les voiles après une énième crise cardiaque. Paix à son âme, c'était un homme bon. Il avait beaucoup de courage. Pour renoncer à son héritage, il faut avoir des couilles. Surtout pour les beaux yeux d'une femme aussi autoritaire que mère. Je lui tire mon chapeau, j'avais plus d'affinités avec lui. Ce sont toujours les meilleurs qui partent en premier ! J'ai gagné le goût de l'effort grâce à lui et son parcours. Même après que ses parents l'aient de nouveau rajouté sur le testament, il est parti de zéro, il a juste parié ses billes au bon endroit au bon moment et jackpot ! Il aurait très bien pu profiter de la vie et vivre sur une île en sirotant des cocktails mais non, il a fondé une compagnie pharmaceutique qui tourne à plein tube. Comme si les Bellamy n'étaient pas suffisamment riche de part leur histoire (nous sommes la neuvième fortune américaine), l'entreprise que mes parents gèrent continue de remplir les coffres de la famille. Enfin, que mes parents géraient, il ne reste plus que mama, la bella mama italienne. Elle a éduqué toute la fratrie à la baguette. On devait être tous aussi parfait les uns que les autres  sinon gare à notre argent de poche ! J'ai fait un rejet. Je n'ai pas bien vécu mon adoption. Je n'avais que cinq ans, pourtant c'est assez pour se sentir atrocement mal. J'avais appris l'espagnol et voilà qu'on me parlait dans une autre langue. L'adaptation a été dure, très dure et longue. Le pire, c'est de lire la déception sur le visage de celle qui est censée vous apporter le réconfort et la sécurité. Je ne suis pas restée longtemps seule, bientôt une ribambelle de pleurnicheurs vinrent compléter la photo de famille au dessus de la cheminée. J'étais la première arrivée et la première oubliée. Au point d'avoir adopté des stratégies ridicules pour me faire remarquer. En vain. Alors j'ai abdiqué et je me suis créer un monde imaginaire avec son lots de personnages. J'ai rendu dingue toute la famille avec ça. À mon entrée au collège, j'ai abandonné mes amis légendaires pour tomber dans une réalité mensongère. La drogue. Cela ne s'est pas fait de suite, j'ai gardé quelques années d'innocence, mais arrivée vers la fin, j'ai eu un besoin irrépressible de voiler mon existence. Je me suis enfoncée dans la consommation abusive de drogues au point d'en faire une overdose au lycée. Je me suis auto-détruite. Ouais, c'est bien le mot. J'aurais aimé naître imbécile mais j'ai été doté d'une intelligence élevée. Je pouvais très bien fabriquer ma came, tout a commencé grâce à l'industrie pharmaceutique que la famille possède. J'ai pioché dans des boites que papa gardait au sous sol. J'ai transformé ces produits pour voyager dans d'autres galaxies. J'ai même entamé un marché, pas pour le fric que je pourrais générer, mais dans l'espoir qu'un jour je me fasse chopper. Peut être que de cette façon on me remarquerait enfin, peut être qu'on m'avouerait d'où je viens. J'ai toujours ces souvenirs qui me hantent, ces cauchemars qui me rendent insomniaques. Tant que je n'obtiendrais pas la vérité, je serais toujours aussi instable. J'ai rajouté une autre activité malfaisante à mon palmarès, le hacking. Tout a démarré avec mon premier petit ami, je le soupçonnais de me tromper alors j'ai fait des recherches pour pirater son téléphone, son ordinateur. Et puis c'est devenu la grande escalade. Je ne me suis pas arrêtée à lui mais à tout les gens qui me paraissaient suspect y compris mes propres frères et soeurs. Les années ont passées, ma plus grande soeur est partie à l'université, elle me manquait terriblement, heureusement que nous n'avons pas beaucoup d'écart. Olivia, c'est le pilier de la famille, celle dont je me sens le plus proche. Quand elle a quitté le foyer pour Chicago, je me suis un peu enfermée sur moi même et ma consommation de crack a bondi. Mes travaux artistiques sont devenus déments, j'ai trouvé ma voie et j'ai décidé de postuler dans la même faculté qu'Olivia pour m'éloigner des autres Bellamy toujours à la maison. J'ai été accepté et je l'ai rejoint. Je n'aurais pas dû, je savais que son petit ami et moi jouions à un jeu dangereux mais j'y suis allée. Je me demande si ce n'était pas lui ma réelle motivation. Je ne veux pas blesser ma soeur mais c'est plus fort que moi. Il m'intrigue et puis leur mariage a été tout arrangé, peut être qu'Olivia se sent emprisonnée dans cette relation après tout. Je ne peux pas choisir entre les deux, enfin si je peux et ça sera ma petite Olive. Aucun homme ne doit s'immiscer entre elle et moi. Elle est ma seule alliée... Quelle horreur. Quand j'ai déposé mes valises à Chicago, je m'attendais à beaucoup plus de liberté. Râpé. À peine un an plus tard, mes frères et soeurs vinrent s'installer au compte goutte dans la même ville. Au même moment j'intégrais officiellement ma confrérie. Cette nouvelle est venue à poing nommé. J'ai pu m'éloigner petit à petit en m'enfermant dans ma chambre chez les Delta. J'ai fait la connaissance de ma première colocataire là-bas et elle est devenue ma meilleure amie. Nous avons tout fait pour éviter d'être séparées mais durant ma troisième année au sein de la confrérie, nous fûmes contrainte d'être détachées. C'était juste pour offrir une meilleure intégration aux petits nouveaux.  De ce fait, on m'a attribué un nouveau colocataire, un type. Nous avons mis du temps à s'ouvrir l'un à l'autre. Finalement, il s'est avéré être un ami de taille et pas des moindres parce que j'ai cru éprouvé des sentiments pour lui. À la fin de l'année, j'ai pu regagner une chambre en compagnie de ma meilleure amie et comme on dit, loin des yeux loin du coeur. J'ai oublié toutes les sensations déstabilisantes que j'avais ressenti lorsque nous dormions ensemble. Si nous avions passé une année de plus ensemble, je pense que nous aurions franchi un certain cap. N'est-ce pas terrifiant ? N'est-ce pas terrifiant de se dire que j'ai peut être trouvé l'amour de ma vie mais que j'y renonce stupidement ? Je ne suis pas faite pour ça. Je me considère encore comme une énigme alors m'ouvrir à quelqu'un d'autre qui est aussi un mystère, c'est trop me demander. Willow ce n'est rien plus qu'un mythe, une brune volubile et insaisissable. C'est une jeune femme abordant un certain sex-appeal, un sourire à toute épreuve mais qui demeure une écorchée vive. Elle maîtrise l'art de la manipulation et sait se montrer perspicace. Elle est peut être américaine sur le papier mais son comportement l'a trahi bien souvent. L'impulsivité est inscrit dans ses gènes. Elle ne suit pas un chemin tout tracé, c'est sûrement ce qui lui vaut cette étiquette de femme instable. Si aujourd'hui elle n'est pas fiancée de force à un pauvre inconnu comme le reste de la fratrie, c'est qu'elle ne supporte pas les ordres et l'organisation. Elle y répondra avec colère et agressivité. Elle sait persuader les gens à tel point que son côté possessif et autoritaire passe bien souvent incognito. Willow n'aime pas la monotonie, elle rêve de liberté, d'indépendance. Son coeur brille pour l'aventure, si elle est souvent cataloguée comme femme fatale, elle peut aussi mettre de côté son apparence au profit d'une vie trépidante. Malheureusement ou heureusement pour elle, Willow aime plaire et ses conquêtes ne durent pas plus qu'une journée montre en main. Voilà mon portrait si je devais en faire un. Je suis Willow, Hazel, Bellamy, que cela vous plaise ou non.

Moi c'est ELIXIR. !
J'ai 22 ans, je suis une licorne bronzée et je vis en france. J'ai découvert le forum par le projet bazzart et je le trouve ma-gni-fi-que ! Sinon, je serai connecté(e) quasiment tous les jours et je devrai pourvoir RP environ 2 fois par semaine.



Dernière édition par Willow H. Bellamy le Dim 2 Aoû - 18:58, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yuck-it-up.forumactif.com/t2212-lux-2-0-the-robot-unicorn


Lux Ó Cearnaigh
FONDATRICE - NOTRE MÈRE A TOUS
Je suis à Chicago depuis le : 03/06/2011 et j'ai déjà rédigé : 3705 messages. J'ai : 24 ans d'après mes amis. Dans la vie, je suis : doctorante (troisième année) en ingénierie, spécialisée en robotique

Feuille de personnage
Choses à savoir sur moi :
Mes amis & mes sorties:

MessageSujet: Re: WILLOW + ni parfaite, ni refaite.    Dim 2 Aoû - 18:11

Bienvenue parmi nous ! Bon courage pour la suite

_________________________________
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: WILLOW + ni parfaite, ni refaite.    Dim 2 Aoû - 18:21

merci beaucoup belle gosse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Le Doyen
TÊTE PENSANTE DE CHICAGO
Je suis à Chicago depuis le : 09/07/2015 et j'ai déjà rédigé : 1092 messages. J'ai : 55 ans d'après mes amis. Dans la vie, je suis : le fabuleux doyen de cette université

Feuille de personnage
Choses à savoir sur moi :
Mes amis & mes sorties:

MessageSujet: Re: WILLOW + ni parfaite, ni refaite.    Dim 2 Aoû - 18:49

Alors comme ça, tu n'as pas apprécié de te promener en maillot de bain toute une semaine ? Tsss.  Quelle coquetterie. Mais on te pardonne pour cela, tu le vaux bien. Tu as encore beaucoup à apprendre au contact de tes frères & sœurs, j'espère que tu continueras longtemps tes études ici. Je valide donc le choix des Delta Upsilon !


Dernière édition par Le Doyen le Dim 2 Aoû - 20:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: WILLOW + ni parfaite, ni refaite.    Dim 2 Aoû - 18:52

oh merci cher doyen. Me balader en maillot dans votre bureau aurait été plus agréable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Le Doyen
TÊTE PENSANTE DE CHICAGO
Je suis à Chicago depuis le : 09/07/2015 et j'ai déjà rédigé : 1092 messages. J'ai : 55 ans d'après mes amis. Dans la vie, je suis : le fabuleux doyen de cette université

Feuille de personnage
Choses à savoir sur moi :
Mes amis & mes sorties:

MessageSujet: Re: WILLOW + ni parfaite, ni refaite.    Dim 2 Aoû - 20:28

Tu es validée !

Willow va enfin pouvoir rejoindre sa sœur ! Décidément, les Bellamy c'est toute une histoire ! Je pensais qu'Olivia, c'était déjà beaucoup, mais alors là chapeau bas à la demoiselle. C'est pas bien de se servir d'une industrie pharmaceutique pour ce genre d'activité mais on peut au moins féliciter Willow d'être assez débrouillarde à ce sujet ! On attend de voir le tableau de ses conquêtes maintenant !
Je t'invite à aller recenser ton avatar et tes prénoms et nom ainsi qu'à contacter PlayBoy pour lui faire part de 3 petits secrets te concernant. Tu peux également aller créer ta fiche de liens afin de te trouver de nouveaux amis ou intégrer un club ou une équipe universitaires ! Bienvenue dans notre famille coeur2

Bizutage de bienvenue ✽ Tu devras écrire un poème pour trois membres de ton choix que tu posteras sur leur dossier d'admission respectifs ! (Le poème doit concerner le personnage, en espérant pour toi que ton imagination déborde car il en faudra !)

© YUCK IT UP 2015

Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: WILLOW + ni parfaite, ni refaite.    Dim 2 Aoû - 20:34

hahahaha je kiff le bizutage :p
bienvenue mon nain Gogole2
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: WILLOW + ni parfaite, ni refaite.    Dim 2 Aoû - 20:36

merci mon olive grecque au bon lait de brebis han
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: WILLOW + ni parfaite, ni refaite.    Dim 2 Aoû - 23:59

Bienvenue sur YIU, j'espère que tu aimes le bizutage dont je t'ai fait don. Si tu rencontres un problème, n'hésite pas à contacter l'un des membres du staff !
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: WILLOW + ni parfaite, ni refaite.    Lun 3 Aoû - 0:04

ce bizutage est affreux :mdl: il ne m'en manque plus qu'un superhéro merci priam :mdl:
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: WILLOW + ni parfaite, ni refaite.    Jeu 6 Aoû - 11:01

Mariiiiiiiiine ! stress stress stress

J'étais absente mais je suis de retour
Tu auras quand même le droit à un message de bienvenue, même bon... je suis en retard, je sais. Alors.....
BIENVENUE SUR YIU !
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: WILLOW + ni parfaite, ni refaite.    Aujourd'hui à 20:49

Revenir en haut Aller en bas
 
WILLOW + ni parfaite, ni refaite.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Willow Smith {OK}
» Caroline 'Willow' Floyd
» Willow Rosenberg
» Si la vie était parfaite, le bonheur n'existerait pas ... Tahanie ✞ {Finie}
» Je ne veut pas d'une vie parfaite, je veut une vie heureuse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
YUCK IT UP :: LES ARCHIVES :: Les archives :: Les fiches périmées-
Sauter vers: