Tempie - À la recherche de la Terre promise

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage


Invité
Invité

MessageSujet: Tempie - À la recherche de la Terre promise    Lun 19 Oct - 17:45

Tempérance Marie-Alice Henderson

Anna Ewers, la sublime
Née le 30 juin 1992 à New York, Brooklyn (USA), j'ai 23 longues années et suis de nationalité Américaine. Si vous voulez en savoir un peu plus sur moi, sachez que je suis plutôt très aisée et que je le vis ni vraiment bien ni vraiment mal ! Actuellement célibataire depuis tellement longtemps que des araignées ont élu domicile là où vous savez, je tiens à préciser que je suis plutôt du genre hétéro... Désolée d'avance pour les cœurs brisés.

Diplôme préparé : bachelorCycle & année d'étude : Graduate, 1e annéeCursus majeur : CoutureSpécialisation : StylismeCursus mineur : Littérature

Personnalité & addictions

Drôle - 77%
Réfléchie - 30%
Créative - 100%
Travailleuse - 60%
Fêtarde - 80%
Narcissique - 1%
Artiste - 2000%
Amicale - 30%
Jalouse - 99,99%
Méfiante - 89%
Sportive - 10%
Prude - 43%
Généreuse - 61%
Têtue - 100%
Hautaine - 0%
Séductrice - 3%
Honnête - 90%
Joueuse - 50%
Alcool : 78%Drogues : 0%Sexe : 30%

Renseignements multiples
Pourquoi avez-vous choisi d'étudier à l'université de Chicago ? Pour tout un tas de raisons. J'aurais très bien pu rester à l'université de New York, cela ne représentait que des avantages. L'université est plutôt bien classée, elle est bien moins chère que celle de Chicago et puis elle est juste carrément plus proche de chez moi. Mais j'avais besoin de partir, à ce niveau-là ce n'était même plus un caprice mais bien une nécessitée. J'étouffais à NY. Tout le monde voit cette ville comme un endroit immense, dynamique, idéal pour l'american dream. Et bien quand vous êtes dans cette depuis votre naissance, que vous n'avez vu quasi que le bitume et ces immenses bâtiments qui vous écrasent de toute leur hauteur et bien vous venez à rêver de plus. Oui plus d'air, plus d'espace, plus de liberté bref tout absolument tout sauf NY. Puis même en laissant ça de côté je devais fuir ma famille avant de devenir folle. Vous savez ce que c'est que d'avoir un parent avocat . Petit topo rapide, un avocat est un maniaque psychorigide du contrôle, par conséquent il voudra contrôler toute votre vie, de l'heure du réveil à comment se savonner sous la douche. Un avocat respecte toutes les lois (enfin en apparence) et s'impose tout un autre tas de conneries à respecter et attend de vous que vous en fassiez de même. Et la liste peut encore s'étendre à des kilomètres sur cette lancée. Alors imaginez quand vous ne vivez pas avec un mais deux avocats comme parents. Deux avocats qui pour couronner le tout ne s'entendent absolument plus et qui s'engueulent du matin au soir et du soir au matin depuis des années. Et leur dernière lubie était une demande de divorce dont chacun se représente dans l'affaire, autant dire que la maison était plus devenue un champ de mines qu'un agréable foyer. Alors oui, j'ai pris Chicago non pas parce que leur cursus de couture est plutôt excellent (et je me réjouis de cela) mais parce que ça m'a permis de foutre le camp de cet enfer. Et cela en plus me donne une raison supplémentaire d'enfin claquer la porte au nez de mes parents pour rejoindre celui qui a toujours le plus compté dans ma vie, mon jumeau.

Quelles sont vos sources de financement universitaire ? À votre avis qui paie pour mes études ? Mes parents ? Euheuh non c'est juste une grosse blague là. Nan mes parents pourquoi ils paieraient pour moi ? Sérieusement je suis fille d'avocat et je fais du stylisme. Je suis une artiste pas une juriste, en quatre simples mots, je suis le vilain petit canard de la famille. Ils m'ont clairement fait comprendre que si je faisais ni droit ni médecine (oui médecin c'est encore acceptable) ils ne me financeraient pas mes études. Du coup c'est mon compte qui prend cher dans l'histoire (ce qui en soit revient à leur argent en majorité), et j'ai même dû finir par contracter un prêt afin de terminer mes études. Mais je reste optimiste quant à l'avenir, l'essentiel c'est de ne pas avoir à retrousser ses manches pour bosser.

Que pensez-vous du système de confrérie ? Ahhhh les confréries j'en ai pensé tout un tas de choses, que je pense d'ailleurs encore. arrivée à la fac j'avais déjà compris ce que serrait la confrérie. Je n'étais pas dupe, moi la petite laissée-pour-compte j'avais bien fini par comprendre qu'aucun des crétins du lycée n'évoluerait, ils ne l'avaient pas fait depuis la maternelle (quoique je suis injuste ils ont rajouté la drogue et le sexe à leurs conneries) alors pourquoi deviendraient-ils plus matures pour l'université ? Nan mais les petites bitchs qui montraient leur cul, se déplaçaient en bande et traumatisaient les filles comme moi et qui jouaient les saintes prudes alors que personne ne leur arrivait à la cheville en matière de pétasse. Bref toutes ces petites garces avortées trois fois ont fini chez ALPHA OMICRON PI. Et les petits cons pétant plus haut que leur cul sous prétexte d'avoir le dernier smartphone à la mode, tout ça pour exposer leur fric aux yeux de ce qu'ils considèrent comme la populace. Ces crétins écervelés qui sont trop cons pour faire le moindre truc et qui pourtant feront tourner le monde car papa à une grosse boîte. Bref tous ces gosses de riches imbuvables et persuader d'être Crésus eux finiront à PHI DELTA THETA. Et on peut en dire autant à l'actif de toutes les confréries. Alors clairement voilà ce que je pense des confréries, on a juste parqué toutes ces bêtes de foires entre elles.
Mais j'ai quand même de belles découvertes dans les confréries, c'est aussi pour certaines -seulement- un super lieu de rencontre et d'échange. C'est un lieu de fête et d'amitié, des amitiés à vie certaines fois. Et pour une fille réservée, comme moi, c'est une chance de se trouver une seconde famille, plus calme que ma famille de base.

D'ailleurs, faites-vous partie d'une confrérie ? Si oui, depuis combien de temps ? Si je fais partie d'une confrérie ? Mais bien évidemment et la meilleure de toutes surement (enfin seulement de l'intérieur on ne va pas se mentir). Bref vous l'aurez compris vous avez devant vous une bizut kappa.
Alors pourquoi Kappa me direz-vous alors que clairement ça fait pas rêver au premier abord. Et bien c'est simple, tournons-nous 30 secondes vers les choix. Les Alpha, bah comme mon discours précédent l'indique c'est typiquement une espèce que je déteste depuis ma tendre enfance, je ne suis pas assez faux-cul (contrairement à elles) pour intégrer cette confrérie. Ensuite même rengaine pour les Phi, je ne suis pas encore suffisamment lobotomisée pour devenir la pimbêche avec deux chihuahuas qui roule en Ferrari et expose sa montagne de pognon. Vient après les Zeta, très gentils les Zeta rien à redire, mais par pitié sortez le nez de vos livres. Oui je suis une bosseuse mais une journée de boulot intensif par semaine ça me suffit, sérieusement la vie sociale et la fête c'est trop important. Mais pas assez important pour finir chez les Delta. Car oui la fête c'est juste énorme tant que ça ne consiste pas à l'intégralité de ta vie. Les semaines de beuveries j'ai déjà donné et je ne suis pas fan du trou noir et de la migraine qui va avec. Donc je me suis tournée vers Kappa et ce n'est pas comme si une fille avec des problèmes de famille, renfermée, lunatique, plongée dans son monde littéraire etc., était une grande première pour cette confrérie.
Puis j'ai aussi rejoint cette confrérie car j'avais vraiment besoin d'en rejoindre une, avoir une seconde famille, une famille stable au moins une fois dans ma vie, bien que les Kappa ne sont pas les personnes les plus stables que je connaisse, mais cela étant ils sont bien au-dessus de mes parents dans ce domaine.
Sinon si vous voulez savoir comment se passent mes débuts en matière de bizutage, bah en deux mois ils ont déjà pas mal géré. J'ai commencé soft en m'incrustant en maillot de bain très très hot à une fête des Sigma. Une jolie fille à moitié nue au milieu de garçons alcoolisés autant dire ma soirée ça a consisté à se faire frotter dans tous les sens et à sentir contre ma cuisse le misérable knacki ball qui leur sert de jouet. ensuite sur la foulée j'expose mon corps, j'ai dû sauter nue dans l'étang du campus. Et comme c'est un bizutage ces enfoirés avaient piqué mes fringues. Résultat j'ai traversé toute la cité universitaire nue et j'ai perdu mon string, je sais pas quel Kappa l'a gardé mais je veux pas savoir à quoi il lui sert. Puis dernier en date et des plus courants quand on a une poitrine, j'ai dû allumer un prof ce qui soit dit en passant m'a valu un détour chez le doyen, où j'ai bien évidemment fait l'innocente et sous-entendu que le prof voyait sans doute un peu trop de signaux, mais les signaux étaient bien là. Enfin bref l'année n'est pas fini et Dieu seul sait quel genre de surprises m'attendent d'ici, pour l'instant je suis la bizut ménage, une façon pratique d'appliquer l'esclavage moderne. Mais dans l'ensemble je suis contente d'être ici.

Biographie
Une fine brise d’été balayait les rues le soir tout à commencer. Ce 30 juin où l’on m’extirpa du seul endroit où je n’ai sans doute jamais été autant heureuse, les neuf meilleurs mois de ma vie. J’y étais si bien, avec mon frère, on n'a jamais été aussi proche de toute notre vie qu’ici, et pourtant on est plus fusionnel que les frères Tweedle. J’y étais protégée dans ce lieu, à l’abri de notre monde. Ce monde où chaque chose est putride, empoisonnée et corrompue jusqu’à la moelle à commencer par tous les habitants qui s’y trouvent. Oui ma vision des gens est peu élevée mais ils ont toujours été si méchants et injustes avec moi dans mon enfance, mon adolescence, tout le temps en fait. L’homme est capable du meilleur grâce à son imagination mais cela amène le pire, car en manière de cruauté elle est aussi sans limite. L’homme est un loup pour l’homme, jamais une phrase ne fut aussi exacte. L’intransigeance de la société voilà ce qui m’a toujours blessé. Enfin tout ça pour dire que ce 30 juin j’ai quitté la forteresse douillette et remplie d’amour qu’était le ventre de ma mère et à ce moment-là je me suis retrouvé lâchée dans l’arène pleine de lions. J’y ai été lâché seule et sans arme, enfin pas vraiment seule car j’ai entrainé mon frère dans mon petit monde.

C’est alors ainsi que mon enfance s’est écoulée sous le joug de la ségrégation et des moqueries. Les enfants sont cruels et personne ne le sait mieux que moi. J’étais trop et pas assez à la fois, tout dépendez du point de vue. Un coup trop riche, un coup pas assez, un coup trop grosse et l’autre pas assez etc. Mais sur certains points tous étaient d’accord j’étais laide et mal fagotée. En même temps mon visage n’était guère beau à cette époque et mes parents n’arrangeaient pas mes affaires en me faisant porter des robes à carreaux avec des cols Claudine, le tout en étant persuadés que c’est absolument mignon. Sans parler de mes affreuses lunettes rondes qui mangeaient la moitié de mon visage. J’étais la risée de l’école, mais suffisamment translucide pour passer inaperçu la plupart du temps ce qui faisait que j’arrivais à passer des journées sans que personne ne me tombe dessus. Résultat je me suis renfermée, en devenant cette fille sensible et timide qui a sans arrêt son nez plongé dans un bouquin. La lecture, voilà ce qui faisait mon bol d’air frais. Peu importe mon humeur je pouvais toujours m’évader dans ce monde que j’avais fini par créer de toutes pièces. Mon imagination était la seule chose à me faire tenir durant cette période tant à l’école qu'à la maison. Mes parents n’ont jamais été méchant mais très strict, trop strict, fliquant nos moindres faits et gestes et tentant de maîtriser les moindres parcelles de ma vie. Et surtout, je ne sais même pas s'ils sont aimés un jour, c’est vrai je ne les ai encore jamais vu passer plus d’une heure sans s’engueuler, et ce même les jours de nos anniversaires. L’ambiance était insoutenable au milieu de ce champ de bataille continuel, et le plus flippant c’est qu’à force les cris n'étaient plus qu'un lointain fond sonore. Avec Clément nous avions fini par ne plus y prêter attention, ça ne nous faisait ni chaud ni froid à la fin. Nous avions développé un technique pour avoir la paix, ça consistait à fuir le plus loin et le plus longtemps possible de la maison.

Le collège est passé comme une trainée de poudre, un clignement d’œil, 4 ans comme 4 secondes. J’ai moi-même grandi hyper vite, et le petit gremlin avait fini par ressembler à quelque chose. Avais-je pour autant trouvé ma place au milieu de cette société ? Pas le moins du monde, après avoir été ignorée la majorité de ma vie, les autres avaient trop pris l’habitude de cela pour se rappeler que j’existe. J’ai alors passé mon collège coupée du monde, seule avec mon frère et Oli, le trio de choc, les trois mousquetaires et ça m’allais ainsi. J’avais littéralement laissé tomber notre monde pour celui que je m’étais forgé dans mes lectures, et j’étais plus heureuse dans cette pseudo réalité qui me coupait un peu plus de la vie à chaque seconde. Mais au moins là-bas je me sentais bien. Une réelle carapace qui me permettait de supporter la pression du monde extérieur. Les insultes ne m’atteignaient plus, les humiliations ne me blessaient plus, même mes parents n’étaient plus un problème. Ils pouvaient crier autant qu’ils le désiraient je ne les entendais plus depuis déjà un long moment de toute façon. L'unique problème à ce mode de vie était que ce n’était qu’illusoire, une fois seule dans mon lit la carapace tombée et les larmes avec. J’avais beau me persuader du contraire je n’étais qu’une chose faible et fragile.

Puis est venu le lycée, l’âge de ma révélation, ou celui de l’abandon ? Dur de choisir, peut-être est-ce un subtil mélange des deux. Après tout je ne me serrais jamais affirmée et révélée si je n’avais été abandonnée et trahie. La trahison est sans doute un terme un peu fort mais c’est bien ainsi que j’ai vécu l’abandon d’Oli. Il est parti du jour au lendemain sans un mot, ni un merci, ni un au revoir, ni un adieu, il n'a juste coupé les ponts. Le plus odieux dans tout ça c’est qu’ont continué à le voir mais lui faisait mine de ne pas nous avoir remarqués. Mon malêtre à grandement augmenter à cette période, puis s’est transformé en haine et en rage. Ça m’a poussé à donner et à révéler le meilleur de moi-même. Plus vraiment à l’aise dans mon monde j’ai dû retourner dans la réalité contrainte et forcée et là je n’ai pas eu d’autres choix que l’adaptation. J’ai tellement changé en l'espace d'un an que ma propre famille avait elle-même du mal à me reconnaitre. J’ai changé ma garde de robe, j’ai troqué mes lunettes contre des lentilles et j’ai découvert la magie du maquillage. Un simple changement d’apparence avait toujours été la clef pour me donner la confiance dont j’avais besoin pour m’affirmer. Je ne baissais plus les yeux dans les couloirs, je ne rougissais plus de honte devant les garçons. Oui le lycée fut ma renaissance, ou ma naissance . Enfin peu importe j’avais dit adieu à la none bénie oui oui pour dire bonjour à une fille dont j’avais rêvé, une fille franche, sure d’elle et qui ne se laisse pas marcher dessus.

J’ai commencé l’université à NY, j'y ai alors fait 5 ans pour décrocher un bachelier en art appliqué. Pourquoi 5 ans me diriez-vous alors qu’il suffit de quatre ans pour un tel diplôme. Bah tout simplement car la nouvelle moi qui s’affirme n’a pas osé s’affirmer face à ses parents qui lui ont forcé la main pour faire une année de droit. La pire année de toute ma vie. Les cours étaient ennuyants, inintéressants. J’avais l’impression de perdre mon temps et de gâcher ma vie, le plus gros échec scolaire de mon existence et même face à cette vérité mes parents n’avaient toujours pas lâcher cette histoire et compter sur moi pour continuer le droit. J’étais éteinte et dépressive cette année-là face à l’affreuse vision d’un avenir aussi morne et ennuyant que cette année de fac. Ou sinon s’offrait à moi la possibilité de renoncer à un quelconque diplôme et de finir caissière car il était -et c’est toujours d’actualité soit dit en passant- inconcevable pour mes parents de débourser plusieurs centaines de milliers de dollars pour des études aussi “stupides”, “inutiles”,“ridicules”, “futiles”, et des centaines d’autres adjectifs tout aussi flatteurs, dans l’art. Leur position était claire quasi toute sauf l’art et comme il ne pensait que j’avais les couilles de leur péter au nez ils étaient plutôt fiers de m’avoir collé dos au mur. Mais j’ai alors rassemblé les moindres centimes que je possédais et contracté un prêt à la banque et j’ai poursuivi mes études dans l’art. Un choix totalement désapprouvé et raillé par eux me plaçant du niveau de déception à celui de grosse déception à cacher. Néanmoins malgré les remarques répétées et les piques en continues de mes parents, ces quatre années furent de loin les meilleures de mon existence. J’étais enfin quelqu’un, une fille appréciée pour ce qu’elle était et dont sa misérable vie intéressait le monde. J’étais invité aux fêtes, aux brunch, aux bbq au bord de la piscine etc. Loin derrière moi la petite fille timide j’étais devenue la femme réservée certes, mais avec une vie sociale plus qu’épanouie. Sans arrêt en vadrouille à faire la fête et à boire, la bonne copine qui fout le feu à la soirée et qui rigole avec tout le monde. Durant ces cinq ans j’ai eu toutes mes premières fois, première soirée, première fois avec un homme, avec une femme aussi et premier tatouage.
L’université ou l’affirmation de ma vie de femme voilà ce que ce fut. Mais tout ce bonheur ne dura pas, NY et ma famille m’étouffaient déjà depuis des années mais la demande de divorce de mes parents fut la goute de trop. L’ambiance jusque-là électrique se transforma en véritable cataclysme ravageant tout sur son passage. Leurs disputes n’avaient plus rien de courtois et l’on pouvait assister à un flot continue d’insultes en tous genres, sans parler du manque de respect total de mon père qui n’hésitait pas à ramener sa pouf à la maison. C’est ainsi que mon diplôme en poche j’ai quitté, et non sans larmes et cris, NY pour Chicago, retrouvant dans la foulée mon petit frère. Mais c’est mon choix et je sais que dans le fond loin de toute cette agitation et destruction de ma famille je suis tout simplement bien plus heureuse et n’est ce pas-là l’essentiel d’une vie que de vivre dans l’euphorie et la plénitude la plus totale ?

Moi c'est Pol, ou ratatouille pour les intimes  Cool !
J'ai 18 ans, je suis une licorne, putain j'ai pas résisté à cette réponse, mais bon je précise que je suis une licorne avec un kiki et je vis en France. J'ai découvert le forum sur FB grâce au scéna de Oli et je le trouve parfait pour le moment  amour4 ! Sinon, je serai connecté(e) tous les jours normalement, sauf rares exceptions et je devrai pourvoir RP environ 2 fois par semaine des fois plus des fois moins.



Dernière édition par Tempérance Henderson le Lun 26 Oct - 23:48, édité 18 fois
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Tempie - À la recherche de la Terre promise    Lun 19 Oct - 17:52

t'es toute jolie toi faint
J'adore ton prénom, il est vraiment original !
très bon choix de scénario
Bienvenue ici I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yuck-it-up.forumactif.com/t2212-lux-2-0-the-robot-unicorn


Lux Ó Cearnaigh
FONDATRICE - NOTRE MÈRE A TOUS
Je suis à Chicago depuis le : 03/06/2011 et j'ai déjà rédigé : 3705 messages. J'ai : 24 ans d'après mes amis. Dans la vie, je suis : doctorante (troisième année) en ingénierie, spécialisée en robotique

Feuille de personnage
Choses à savoir sur moi :
Mes amis & mes sorties:

MessageSujet: Re: Tempie - À la recherche de la Terre promise    Lun 19 Oct - 18:39

Bienvenue parmi nous !
Bon courage pour ta fiche ! I love you

_________________________________
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Tempie - À la recherche de la Terre promise    Lun 19 Oct - 18:55

T'es belle toi.
BIENVENUE SUR YIU coeur
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Tempie - À la recherche de la Terre promise    Lun 19 Oct - 18:58

I love you hi ** Pompom yeah2 yeah2 stress stress stress stress stress stress stress stress stress amour2 amour2 amour2 étoile étoile Wouhou calin4 coeur coeur superhéro youpi2 balloncoeur2 Léche Léche Léche amour4 yeah3 :nq: :nq: :nq:

Bienvenue sur YIU cutie !
Merci de tenter mon scénario (et merci de l'avoir pris si rapidement, god je suis aux anges love )
J'ai hâte de voir ce que tu vas faire de ta fiche stress stress stress
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Tempie - À la recherche de la Terre promise    Lun 19 Oct - 19:32

Bienvenue sur YIU jolie demoiselle ! Ce prénom est QSPODJPIJDSPQJDSQ (magnifique). Courage pour la suite de ta fiche et surtout n'hésites pas à contacter le staff en cas de besoin.
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Tempie - À la recherche de la Terre promise    Lun 19 Oct - 19:40

Excellent choix de scénario stress bienvenue parmi nous I love you
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Tempie - À la recherche de la Terre promise    Lun 19 Oct - 19:46

OMG !!!! stress stress stress stress

Je passe voir le scénario d'Oli vu que c'est le meilleur ami de Jellal et là je vois quoi ??!!
Pseudo : Ratatouille/Pol !!!!! ** ** ** **

Et avant que tu me prenne pour une folle : Ici c'est Kiinder aka Clara aka n'amour aka Malachy amour2 amour2

Gosh j'ai hâte que tu finisse ta fiche du coup !! stress stress
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Tempie - À la recherche de la Terre promise    Lun 19 Oct - 19:59

Merci tout le monde pour cet accueil de fou ça fait juste trop plaisir O.O O.O O.O

Oli J. Keynes a écrit:
I love you hi ** Pompom yeah2 yeah2 stress stress stress stress stress stress stress stress stress amour2 amour2 amour2 étoile étoile Wouhou calin4 coeur coeur superhéro youpi2 balloncoeur2 Léche Léche Léche amour4 yeah3 :nq: :nq: :nq:

Bienvenue sur YIU cutie !
Merci de tenter mon scénario (et merci de l'avoir pris si rapidement, god je suis aux anges love )
J'ai hâte de voir ce que tu vas faire de ta fiche stress stress stress

Anhhhh merci je suis grave content d'être ici déjà
Et pour le coup je sais pas encore comment faire ma fiche mais bon ça s'organise un peu dans ma tête faint faint faint
Sinon le vava et le prénom ne te dérangent pas ? cry cry cry nif nif nif
Et il faut que je vois deux ou trois trucs avec toi pour l'histoire (que je me fasse pas chier à écrire des trucs si ça passe pas au final)

E. Jellal \"Grey" Drägnïr a écrit:
OMG !!!! stress stress stress stress

Je passe voir le scénario d'Oli vu que c'est le meilleur ami de Jellal et là je vois quoi ??!!
Pseudo : Ratatouille/Pol !!!!! ** ** ** **

Et avant que tu me prenne pour une folle : Ici c'est Kiinder aka Clara aka n'amour aka Malachy amour2 amour2

Gosh j'ai hâte que tu finisse ta fiche du coup !! stress stress

NAMOURRRRRRRRRRR cours cours cours cours cours cours cours Calin1 Calin1 Calin1 Calin1 Calin1 Calin1 lit lit lit lit lit lit lit lit lit lit sautemouton sautemouton sautemouton sautemouton sautemouton sautemouton sautemouton sautemouton stress stress stress stress stress stress stress stress stress yeah3 yeah3 yeah3 tousenssemble tousenssemble tousenssemble tousenssemble tousenssemble
Bon j'arrête là.
anhh mais nan la probabilité que ça arrive c'est juste trop top, lien direct ma belle
Du coup maintenant j'ai un moyen de plus afin de te harceler pour reprendre malachi et vaughn kinky kinky kinky kinky kinky
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yuck-it-up.forumactif.com/t92-sahel-c-est-en-voyant-un-mo


Sahel A. Friezmann
ADMIN - MASCOTTE ΔΥ
Je suis à Chicago depuis le : 02/08/2015 et j'ai déjà rédigé : 3689 messages. J'ai : vingt quatre ans d'après mes amis. Dans la vie, je suis : étudiant, en 1ere année graduate ~ cinéma & médias

Feuille de personnage
Choses à savoir sur moi :
Mes amis & mes sorties:

MessageSujet: Re: Tempie - À la recherche de la Terre promise    Lun 19 Oct - 20:04

Ton prénom est super poétique, franchement j'adore !
La nouvelle brigitte bardo à ce qu'on peut lire !
Très bon choix d'avatar
et Bienvenue à toi ^^

_________________________________
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Tempie - À la recherche de la Terre promise    Lun 19 Oct - 20:13

Non pour le prénom & le vava c'est perfect I love you
Sérieux t'as vraiment choisi le bon scéna si tu connais Jellal c'est la bff d'Oli, c'est parfait tout ça !
Je te mp pour qu'on parle de tout ça
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Tempie - À la recherche de la Terre promise    Lun 19 Oct - 21:23

BIENVENUE PARMI NOUS stress
Bonne continuation pour ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Tempie - À la recherche de la Terre promise    Lun 19 Oct - 21:34

Bienvenue et bonne chance pour ta fiche :)

Oli t'es entouré de blondes  
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Tempie - À la recherche de la Terre promise    Lun 19 Oct - 22:51

Merci à tous, vous êtes trop chou balloncoeur2 balloncoeur2

Sahel >> décidément le choix de mon prénom fait l'unanimité stress stress stress

Aelys >> Il a toujours pas compris qu'une blonde c'est une emmerdeuse catwoman catwoman catwoman catwoman catwoman
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yuck-it-up.forumactif.com/t92-sahel-c-est-en-voyant-un-mo


Sahel A. Friezmann
ADMIN - MASCOTTE ΔΥ
Je suis à Chicago depuis le : 02/08/2015 et j'ai déjà rédigé : 3689 messages. J'ai : vingt quatre ans d'après mes amis. Dans la vie, je suis : étudiant, en 1ere année graduate ~ cinéma & médias

Feuille de personnage
Choses à savoir sur moi :
Mes amis & mes sorties:

MessageSujet: Re: Tempie - À la recherche de la Terre promise    Mar 20 Oct - 0:10

Faut dire qu'il est canon, comme la demoiselle

_________________________________
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Tempie - À la recherche de la Terre promise    Aujourd'hui à 9:30

Revenir en haut Aller en bas
 
Tempie - À la recherche de la Terre promise
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» La rhétorique de la peur ( Libre )
» La Campagne Fragments de Réalités : "La Terre Promise" (Q2)
» ۞ VERS LA TERRE PROMISE: ESCALE A HURINDAÏ
» recherche amie
» [UPTOBOX] Voyage au centre de la Terre 2 [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
YUCK IT UP :: LES ARCHIVES :: Les archives :: Les fiches périmées-
Sauter vers: