Dale - Félicitation tu viens de toucher le fond. [scénario de Caleb]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage


Invité
Invité

MessageSujet: Dale - Félicitation tu viens de toucher le fond. [scénario de Caleb]   Sam 3 Oct - 10:30

Dale Gallagher

Sebastian Stan
Né(e) le 25 Aout 1987 à Chicago (USA), j'ai 28 ans et suis de nationalité Américaine. Si vous voulez en savoir un peu plus sur moi, sachez que je suis plutôt modeste et que je le vis pas trop mal ! Actuellement célibataire, je tiens à préciser que je suis plutôt du genre hétéro mais pas trop (Pansexuelle refoulée) ... Désolé(e) d'avance pour les cœurs brisés.

Métier actuel : Professeur de Boxe & Passeur de drogues de temps à autres. Ancien étudiant de Chicago : ouiAncien membre d'une confrérie : oui - KAPPA ALPHA PSI

Personnalité & addictions

Drôle - 55%
Réfléchi - 40%
Créatif - 20%
Travailleur - 25%
Fêtard - 95%
Narcissique - 60%
Artiste - 15%
Amical - 50%
Jaloux - 65%
Méfiant - 75%
Sportif - 90%
Prude - 5%
Généreux - 30%
Têtu - 70%
Hautain - 40%
Séducteur - 70%
Honnête - 30%
Joueur - 80%
Alcool : 20%Drogues : 70%Sexe : 50%

Renseignements multiples
Depuis quand vivez-vous à Chicago ?Je suis né ici et je vais certainement mourir ici. Comme mes parents, mes grands parents et certainement mes arrières grands parents. Oui ca s'appelle du fatalisme mais de toute façon où est-ce que je pourrais bien aller ? Je suis né dans les quartiers craignos de la ville, tu sais là où tu évites à tout prix de t'aventurer la nuit... Moi c'est mon territoire, du moins ca l'était à une époque. Je connais les recoins parfaitement les moindres recoins de la ville. Vous cherchez quelque chose ? Je sais où vous pourrez le trouver. C'est mon côté débrouillard. J'ai été à l'université à Chicago. Je n'ai jamais vraiment compris ce que je foutais là-bas mais bon au moins aujourd'hui j'ai un boulot stable. Plus ou moins.

Que pensez-vous de la ville et de l'université qui s'y trouve ? Chicago c'est ma ville. L'endroit où je suis né et où j'ai grandi. Etant gamin, je rêvais de m'enfuir et de parcourir le monde. Sauf que pour ça, il faut de l'argent et clairement je n'en ai jamais eu assez. Mais dans le fond je n'ai pas à me plaindre. Je connais du monde, j'ai pris l'habitude de traîner dans les rues que j'ai vu évoluer en même temps que moi. Ce n'est pas le paradis, bien loin de ça, mais c'est chez moi. Pour ce qui est de l'université, j'y ai étudié et maintenant j'y travaille. Il est difficile de donner réellement un avis. C'est mon gagne pain et rien d'autres. Bien entendu l'ambiance est sympa, tout comme les fêtes dont j'ai largement abusé durant mes études ! Pour certains élèves, l'université leur donne une chance de s'en sortir, de faire quelque chose de leurs vies. J'ai toujours détesté l'université et pourtant maintenant j'y travaille. Comme quoi : ca donne sa chance à tout le monde !

Et vous, qu'avez-vous fait comme études ? Et où ? J'ai fait des études de Sport à Chicago. Au départ ce n'était pas vraiment gagné, je n'étais pas censé aller  l'université. Je devais simplement arrêter le lycée et faire de mes activités "illicites" ma principale source de revenue. Comme la plupart des gamins du coin, j'allais m'attirer des ennuies. Mais ce ne fut pas le cas. Je décrochais une bourse. Apparemment quelqu'un avait remarqué mes aptitudes pour me battre. Je n'ai jamais aimé l'école alors lorsque j'ai reçu la lettre me proposant la bourse je ne savais pas trop si je devais accepter ou non. Franchement qu'est ce que j'allais bien pouvoir faire à l'université ? Et puis j'ai sauté le pas. Pour mes soeurs, pour leur offrir quelque chose d'autre que ce que l'on a, une vie meilleure. J'étais un élève assez doué, bien que je manquais cruellement de discipline. J'excellais dans mon domaine et galérais dans les cours théoriques. Je tentais de ne pas faire couler le bateau... Mais lorsque j'ai eu l'opportunité de devenir prof de boxe : je n'ai pas hésité une seule seconde. J'ai abandonné la suite de mes études.

Pourquoi avez-vous choisi de travailler à l'université de Chicago, et pourquoi à ce poste ? Etre professeur de boxe pour moi est une véritable opportunité. Je ne suis pas vraiment très doué en cours, dans les concepts théoriques mais je suis très bon dans le domaine pratique. Je n'ai perdu que très peu de combat dans mes études. Travailler à l'université est l'occasion pour moi d'avoir un boulot stable et quelque chose qui ne soit pas illégale. Si en plus je peux apporter quelque chose aux élèves. C'est certain que je ne suis certainement pas le meilleur choix : je n'ai pas toujours eu une réputation dès plus... acceptables et je ne suis pas non plus né du bon côté de la ville mais je sais encaisser les coups. Je ne veux pas simplement apprendre à mes élèves à se battre, à donner des coups mais à les encaisser et à faire preuve de self contrôle. Si possible à trouver un autre moyen de se défouler qu'en faisant des conneries à la nuit tombée comme certains seraient susceptibles de la faire. Il est d'ailleurs hors de question que j'apprenne que l'un de mes élèves s'est battu sans raison dans mon dos. C'est l'exclusion du ring pour une durée déterminée. Une punition. La boxe est un moyen d'apprendre de ses échecs et que parfois même si on tombe K.O on peut remonter sur le ring et réessayer encore et encore. Je n'ai pas l'ambition de faire sortir de mes cours un champion, mais au moins des jeunes qui ont appris quelque chose.  J'essaye de faire en sorte que mes élèves sachent qu'ils peuvent venir me voir n'importe quand pour n'importe quoi. Je ne laisse pas tomber qui que ce soit. Pourquoi cette université là ? Parce que c'est là que j'ai appris beaucoup de chose, sur moi, sur mes opportunités et puis Chicago c'est chez moi. Hors de question d'aller ailleurs.


Biographie
Je caressais le banc du bout des doigts avant de pencher la tête en arrière et la poser contre le mur glacé. J’hésitais à poser ma joue contre celui-ci mais ne le faisais pas. Ce serait un signe de faiblesse. Pourtant j’avais mal. Cet idiot avait un sacré crochet du gauche. J’allais avoir un bel œil au beurre noir. Encore. Je soupirais sachant pertinemment ce qui allait se passer : dans quelques minutes le proviseur allait lâcher son énorme sandwich en râlant avant d’ouvrir la porte et me prier de m’installer sur l’infâme siège en cuir. J’allais avoir un sermon : un gamin de dix ans n’était pas censé se battre à cette fréquence. Il ne prendrait pas la peine d’appeler mes parents, il savait que c’était peine perdue, et me lancerait un de ses regards remplis de pitié qu’on lance aux gosses dans mon genre. J’avais raison. Encore. En rentrant à la maison, je traînais en chemin. Exclu trois jours. Si certains enfants seraient morts de peur à l’idée de se faire disputer, si d’autres hurleraient de bonheur à quelques jours de vacances sans mesurer les conséquences de leurs actes, je restais totalement indifférent. Là encore je pouvais prévoir la suite des évènements : si mon père dormait sur le canapé, ma mère se dépêcherait de me sortir un morceau de viande du congélateur pour faire dégonfler mon œil avant de m’envoyer dans ma chambre. Dans le cas contraire, le paternel hurlerait à en perdre ses poumons, déjà qu’ils n’étaient plus vraiment en bon état à cause de la cigarette. Tout le monde allait passer une mauvaise soirée à cause de moi. J’espérais que mes sœurs soient ailleurs. Nous allions souvent dormir chez des amis, enfin plus elle que moi, mais jamais personne ne venait. Jamais personne jusqu’à cet imbécile de Caleb.

Pensait-il vraiment que je n’avais pas entendu son pas d’éléphant dans la rue déserte ? Personne ne s’aventurait ici à moins d’y vivre ou d’y être obligé. Je pensais d’abord qu’il s’agissait de mon imagination mais je finissais par me retrouver. Il était derrière moi. Il me fallut quelques secondes pour réaliser. Mais bordel qu’est-ce qu’il foutait là ? J’étais en colère, et me retenais de ne pas aller plus loin. Je n’avais aucun état d’âme d’habitude. Il était tout ce que je détestais. Le gamin qui semblait parfait. Pourtant il était là. Je riais alors qu’il bredouillait une excuse qui n’avait ni queue ni tête. Les pensées qui se mélangeaient dans mon esprit étaient plus folles les unes que les autres. Je me moquais de lui, sentant mon cœur s’accélérer et l’adrénaline monter en moi. Je lui attrapais le menton, serrant les dents. Je n’avais pas envie de lui faire quoi que ce soit, pourtant je le devais. Je n’étais pas faible. Mon père arrêtait notre cinéma, me hurlant dessus comme toujours. Je lâchais le pauvre gamin et le dévisageais. Il devait la fermer et il le ferait j’en avais la certitude. Pourtant le soir même, blotti sous mes couvertures, j’avais espéré qu’il parle. Ca n’arriva jamais.

« Putain Dale ! C’est tout ce que tu as ? » Je frappais avec ferveur le pushing ball. Mes phalanges n’allaient pas tarder à être douloureuse comme l’était déjà le reste de mon corps. Je finissais par m’effondrer et frapper avec colère contre le sol. « C’est bien. Va te changer. Mets de la glace en partant. » Je relevais la tête et obéissais. J’étais doué pour ça. Beaucoup de choses avaient changé dans ma vie. La mort de mon père avait été une délivrance, un nouveau tournant. J’avais arrêté de cogner les gens sans raison, maintenant je le faisais à la boxe avec un type qui me hurlait de frapper plus fort et de ne pas baisser ma garde. Avec un type qui croyait en moi. Je filais sous la douche et sortais rapidement. « Je vais vraiment croire que tu me suis. » Ma relation avec Caleb aussi avait changé. Nous étions « amis » maintenant. Ou du moins ce qui s’en rapprochait le plus dans ma vie. Sans le laisser répondre, je sortais une lettre de ma poche et lui balançais. « Tu connais pas la meilleure… Je vais à l’université… Pfff n’importe quoi ! » Je levais les yeux au ciel avant de rire ironiquement. J’avais obtenu une bourse pour mes prouesses en sport, de quoi me payer mes études à l’université de Chicago. Moi à l’université ? Qu’est ce qu’ils avaient fumé ? Je n’avais pas des notes excellentes et j’avais la réputation de traîner avec les mauvaises personnes. Ce qui n’était pas faux. Ce n’était pas par plaisir. J’avais trouvé comment me débrouiller par moi-même et aider ma famille. Je vendais de la drogue, ou plutôt la transportait sans compter de petites affaires complémentaires. Bref, je n’avais rien à y faire.

J’attrapais la mâchoire du gosse et me retenais de ne pas l’éclater contre le mur. Je n’étais pas la pour ça. Oui maintenant j’étais professeur et j’étais allé à l’université. Je donnais à des gamins le courage et la force de s’en sortir dans la vie, je leur donnais la chance que je n’avais pas eue. J’aimais ça. Bien que la raison que je donnais le plus souvent fût l’argent qui apparaissait par miracle sur mon compte chaque mois. Si vous aviez vu ma fiche de paie : vous vous seriez mis à rire. « Tu veux faire le malin ? Ca t’amuse d’écraser les autres ? Ok. Montons sur le ring. Voyons ce dont tu es capable. Écrase-moi. » Il n’allait jamais oser. Je n’y allais jamais de la manière douce. Je me reconnaissais trop dans ces gamins. Pourtant j’étais toujours juste. Il s’excusait, je le faisais répéter bien fort avant de lui faire la leçon. Quand je faisais ça j’avais l’impression d’être l’énorme proviseur quand j’étais pas plus haut que trois pommes. « Allez rentre chez toi. Pense à ce que je t’ai dit. Je te vois demain. » Il n’y aurait pas de représailles jamais. Je n’étais pas un type… Bien. Mais je pouvais faire ne sorte que eux ils s’en sortent sans jouer à des jeux débiles et dangereux. Je fermais la porte derrière moi et sortais une cigarette ‘’améliorée’’ de mon sac. Ce soir : Party !


Moi c'est Luny !
J'ai 22 ans, je suis une licorne rose et je vis en France. J'ai découvert le forum en trainant sur facebook et je le trouve super cool ! ! Sinon, je serai connecté(e) 5 fois par semaine et je devrai pourvoir RP environ 3 ou 4 fois par semaine mais c'est très fluctuant. Au moins une fois?.



Dernière édition par Dale Gallagher le Dim 4 Oct - 0:23, édité 16 fois
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Dale - Félicitation tu viens de toucher le fond. [scénario de Caleb]   Sam 3 Oct - 10:41

T'inquiète on touchera le fond ensemble si ça peut te rassurer :moustache:
BIENVENUE SUR YIU coeur

Merci encore d'avoir pris mon scénario. I love you  Si jamais tu as des questions sur le forum, le scéna ou autre, n'hésite pas à m'en faire part, j'y répondrai volontiers.
On va faire de grandes choses ensemble
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yuck-it-up.forumactif.com/t2212-lux-2-0-the-robot-unicorn


Lux Ó Cearnaigh
FONDATRICE - NOTRE MÈRE A TOUS
Je suis à Chicago depuis le : 03/06/2011 et j'ai déjà rédigé : 3705 messages. J'ai : 24 ans d'après mes amis. Dans la vie, je suis : doctorante (troisième année) en ingénierie, spécialisée en robotique

Feuille de personnage
Choses à savoir sur moi :
Mes amis & mes sorties:

MessageSujet: Re: Dale - Félicitation tu viens de toucher le fond. [scénario de Caleb]   Sam 3 Oct - 10:48

Bienvenue parmi nous !
Bon courage pour ta fiche, j'espère que tu te plairas bien ici

_________________________________
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Dale - Félicitation tu viens de toucher le fond. [scénario de Caleb]   Sam 3 Oct - 11:11

Citation de fight club? Je t'aime déjà
Bienvenue sur YIU & bon courage pour ta fiche! love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Addison G. Cunningham
ADMIN - SANS CONFRERIE
Je suis à Chicago depuis le : 02/08/2015 et j'ai déjà rédigé : 1459 messages. J'ai : 23 d'après mes amis. Dans la vie, je suis : 6ème année en Criminologie et science du comportement

Feuille de personnage
Choses à savoir sur moi :
Mes amis & mes sorties:

MessageSujet: Re: Dale - Félicitation tu viens de toucher le fond. [scénario de Caleb]   Sam 3 Oct - 11:26

Oh Sebatian jfsknjkn bave  han
Bienvennuuuuuuuuuuuuuuuuuuu parmi nous amour2
Bonne chance pour ta fiche I love you
Garde moi un lien

_________________________________

- Les amours de ma vie ! -
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Dale - Félicitation tu viens de toucher le fond. [scénario de Caleb]   Sam 3 Oct - 11:57

Caleb - On est bien parti pour toucher le fond What a Face Mais on le fera avec style Cool

Merci à tous pour cet accueil ** ** **
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Dale - Félicitation tu viens de toucher le fond. [scénario de Caleb]   Sam 3 Oct - 12:32

Bienvenue parmi nous  I love you et bon courage pour ta fiche stress
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Dale - Félicitation tu viens de toucher le fond. [scénario de Caleb]   Sam 3 Oct - 12:48

Merci nique
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Dale - Félicitation tu viens de toucher le fond. [scénario de Caleb]   Sam 3 Oct - 12:55

BIENVENUE SUR YIU !!! stress
Courage pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Dale - Félicitation tu viens de toucher le fond. [scénario de Caleb]   Sam 3 Oct - 14:30

Oh que tu es mignon toi!
Tu est prof de boxe? S'il y a un club, Caoimhe elle va s'y inscrire!

Bref, j'suis contente que tu aies pris le PV de Caleb.
Bienvenue chez les fous, et bon courage pour la fin de ta fiche superhéro

(Faudrait que je passe sous le Doyen pour voir si tu peux être enseignant. Tu auras la validation dans l'après-midi. balloncoeur2)
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Dale - Félicitation tu viens de toucher le fond. [scénario de Caleb]   Sam 3 Oct - 16:26

" Voici venu le temps
Des rires et des chants
Dans l'Ile aux enfants
C'est tous les jours le printemps
C'est le pays joyeux
Des enfants heureux
Des monstres gentils
Oui, c'est un paradis "



Désolé, bizutage


Bienvenue ! coeur2
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Dale - Félicitation tu viens de toucher le fond. [scénario de Caleb]   Sam 3 Oct - 16:53

Merci beaucoup What a Face Pompom
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Dale - Félicitation tu viens de toucher le fond. [scénario de Caleb]   Sam 3 Oct - 18:33

Welcome bon courage pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Le Doyen
TÊTE PENSANTE DE CHICAGO
Je suis à Chicago depuis le : 09/07/2015 et j'ai déjà rédigé : 1092 messages. J'ai : 55 ans d'après mes amis. Dans la vie, je suis : le fabuleux doyen de cette université

Feuille de personnage
Choses à savoir sur moi :
Mes amis & mes sorties:

MessageSujet: Re: Dale - Félicitation tu viens de toucher le fond. [scénario de Caleb]   Sam 3 Oct - 20:34

Tu as un parcours très particulier. Même si tu n'étais pas le meilleur des élèves à l’université, tu ne la quittes pas et y restes tout de même, donnant une chance à des jeunes alors que toi, tu ne l'as pas eu.
Je te valide donc en tant que professeur de sport, spécialité boxe.
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Dale - Félicitation tu viens de toucher le fond. [scénario de Caleb]   Sam 3 Oct - 23:24

Les mecs sont aussi sexy que les filles ici
Merci nique

SUPER coeur Danse fleur Merci nique Je continue donc sur l'histoire nique
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Dale - Félicitation tu viens de toucher le fond. [scénario de Caleb]   Aujourd'hui à 17:16

Revenir en haut Aller en bas
 
Dale - Félicitation tu viens de toucher le fond. [scénario de Caleb]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Toucher le fond...
» Félicitation, tu vas bientôt toucher l'fond, c'est bien. ✤ MILO&BRANDON
» (m) Félicitations tu vas bientôt toucher le fond, c’est bien.
» Nea ◊ Félicitations tu vas bientôt toucher le fond, c’est bien.
» Toucher le fond de la piscine ~ John S.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
YUCK IT UP :: LES ARCHIVES :: Les archives :: Les fiches périmées-
Sauter vers: