Weird is a side-effect of awesome ¬ Jamahl

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage


Invité
Invité

MessageSujet: Weird is a side-effect of awesome ¬ Jamahl   Sam 15 Aoû - 20:23

Jamahl Fawkes

Dawid Auguscik
Né(e) le 15 juillet 1990 à Londres en Angleterre, j'ai 25 ans et suis de nationalité Anglaise. Si vous voulez en savoir un peu plus sur moi, sachez que je suis plutôt Modeste à la limite d'être paumé et que je le vis très bien ! Actuellement célibataire, je tiens à préciser que je suis plutôt du genre hétéro ( on peut toujours voir pour le reste en temps et lieu )... Désolé d'avance pour les cœurs brisés.

Diplôme préparé : doctoratCycle & année d'étude : Graduate / Troisième annéeCursus majeur : MusiqueSpécialisation : Guitare en tout genreCursus mineur : Arts.

Personnalité & addictions

Drôle - 40%
Réfléchi(e) - 85%
Créatif(ve) - 95%
Travailleur(euse) - 80%
Fêtard(e) - 43%
Narcissique - 20%
Artiste - 98%
Amical(e) - 40%
Jaloux(se) - 68%
Méfiant(e) - 90%
Sportif(ve) - 50%
Prude - 85%
Généreux(se) - 50%
Têtu(e) - 90%
Hautain(e) - 92%
Séducteur(trice) - 35%
Honnête - 97%
Joueur(euse) - 20%
Alcool : 75%Drogues : 99.9%Sexe : 30%

Renseignements multiples
Pourquoi avez-vous choisi d'étudier à l'université de Chicago ? Parce que j'ai tout simplement décidé de m'installer dans cette ville et que c'est l'établissement le plus près de chez moi. Une université ou une autre pour moi c'est la même chose. Je trouvais intéressant l'éventail de cursus proposés, mais je suis ici pour étudier d'abord et avant tout. Du moment qu'il y a du personnel qualifié et que je puisse m'épanouir pleinement dans l'univers de la musique, c'est tout ce qui m'importe.

Quelles sont vos sources de financement universitaire ? J'accumule les petits jobs disons. Ils ne sont pas forcément légaux pour la plupart, mais c'est le seul luxe que je peux me permettre si je veux être en mesure de poursuivre mes études. J'ai envie d'avoir un futur plus ou moins correct et pour cela il me faut un certain niveau de scolarité. Je n'ai pas tout cuit dans le bec comme la majorité des gens, dans la vie on fait ce qu'on peut, pas ce qu'on veux.

Que pensez-vous du système de confrérie ? Honnêtement, je m'en fiche un peu. Ce n'est pas vital pour moi, je peux très bien vivre sans ce genre de système, mais d'un autre côté ça a un aspect assez intéressant. C'est un peu comme dissocier la haute société du bétail. Enfin c'est comme ça que je perçois cela. Me retrouver dans un groupe ou les gens ont la même passion que moi, je trouve ça bien. Ça permet d'évoluer dans un contexte favorable.

D'ailleurs, faites-vous partie d'une confrérie ? Si oui, depuis combien de temps ?Un an d'ancienneté au sein des Zeta Psi. Je colle bien au groupe puisque je suis une personne qui s'acharne au travail, qui vit de sa passion. Rien d'autre au monde n'est plus important que la musique à mes yeux. Je suis un passionné, j'adore étudier, en apprendre toujours plus, même si j'en connais déjà pas mal à ce sujet. Je pratique mon art seul ou en groupe, même si la plupart du temps je me retrouve seul dans mon coin pour composer ou juste jouer quelques accords pour me détendre. Pour moi les études c'est quelque chose d'important dans la vie si on veut évoluer. J'ai mon propre groupe de musique, mais je m'intègre facilement aux gens qui ont la même passion que moi. Je suis loin d'être un intello, bien qu'aux yeux des autres c'est l'image que je projette. Je suis juste un type intense lorsqu'il est question de musique.

La musique c'est ma vie, mon univers. J'ai une soif inépuisable de la connaissance. Je préfère lire quinze bouquins plutôt que d'aller à une fête, mais je sais m'éclater autrement, à ma facon. Bien que je sois lunatique et un peu solitaire, je crois que j'ai survécu avec brio au bizut qu'on m'a imposé. Celui-ci consistait dans un premier temps à composer une chanson de ralliement pour les Zeta, un tube entraînant que je devais chanter à tut tête chaque fois que j'empruntais un couloir. Ensuite, j'ai dû créer un graffiti à l'effigie et aux couleurs des Zeta. C'est un logo qui c'est retrouvé sur des dépliants que j'ai ensuite dû balancer dans les airs lors de plusieurs soirées endiablées dans le seul et unique but de recruter des gens dans notre belle et grande famille. Depuis je fais parti de la confrérie et il me fait plaisir de mettre mes talents multiples au service de cette fratrie.

Biographie


« Désolée Madame mais... on en a perdu un... »

On en a perdu un, comme s'il s'agissait d'une vulgaire portée de chiots. Et pourtant, c'est bien d'un bébé que l'on parle, c'est bien d'un enfant et d'une mère qui partagent inconsciemment la même douleur d'avoir déjà perdu un être cher. Car des deux jumeaux, il n'en reste qu'un. Le plus fort a su prendre le dessus. Mais le plus faible a déjà dû s'avouer vaincu. On avait réussi à sortir le premier bébé. Un garçon, un beau bébé en pleine forme qui pleura à peine. L'autre bébé n'avait pas pleuré du tout et on s'était tout de suite inquiété. La petite était devenue bleue, on ignorait s'ils pouvaient la sauver. Ils n'ont pas pu finalement. À peine née et tristement décédée. Bryden Fawkes était morte avec à son compteur  dix-huit minutes de vie. No happy ending. La première chose que Jamahl découvrit ce jour-là, fut les larmes de sa mère. Chose qu'il fut amené à découvrir très souvent après cela. Beaucoup trop souvent. Trop pour ne pas s'y noyer également.

Jamalh avait six ans et à six ans on comprend beaucoup plus de choses qu'il n'y paraît. Par exemple, là, assis dans la cuisine en train de dessiner, quand il regardait sa mère cuisiner en chantonnant, il semblait voir la matrone italienne dans tout sa splendeur. Tout en rondeur, tout en douceur avec son parfum de vanille et sa poitrine réconfortante. Ses gestes transpiraient l'insouciance. Son sourire transpirait l'amour. Ses caresses transpiraient la tendresse. Et pourtant son regard trahissait une angoisse de chaque jour, de chaque instant. Elle avait le regard d'une bête traquée qui chaque jour de sa vie, regarde par- dessus son épaule pour s'assurer qu'elle n'est pas suivie, que son petit et elle ne soient rattrapés. Dans ses paroles, il sentait que sa mère n'était pas tout à fait normale. Elle n'était pas comme les autres mères, elle avait ce brin de folie un peu inquiétant qui lui était propre et qui, à son âge, ne l'effrayait pas. Elle avait cette fâcheuse tendance à l'appeler Bambi, à le traiter comme une petite fille allant même jusqu'à l'habiller comme une véritable petite poupée. Elle le prenait pour sa soeur jumelle, il le savait. Jamais elle ne se remettrait de la mort de sa cadette. Peut-être même qu'elle aurait voulu qu'elle survive à sa place.. Mais le fait qu'il se laisse faire sans jamais protester. Ça lui faisait plaisir à elle, lui détestait ça, mais il l'aimait alors il la laissait faire.

Les autres enfants aussi voyaient que sa mère était un peu folle alors il tirait sur le fil. Ça avait le don de le rendre fou de colère. Alors, il se jetait sur eux sans aucun scrupule. Il ne permettrait jamais à qui qui se soit de dire du mal de sa mère. Jamais. Six ans et déjà un sens très prononcé des valeurs. Et un caractère à toute épreuve. Il savait se faire discret, préférant de loin sa belle artistique au monde extérieur, mais il revenait vite sur Terre quand on s'en prenait aux siens. Il ne savait pas de quoi sa mère avait peur, il ne savait pas contre quoi il se battait fondamentalement, mais sa mère était terrifiée et c'était suffisant pour qu'il veuille la protéger.

Et il griffonne, il dessine, il noircit ses pages de dessin parce que l'enfant hypersensible à besoin d'une carapace, que l'enfant grandit et que la mère qu'il aime tant ne peut pas le protéger, n'en est pas capable. Alors, il doit tout faire tout seul, comme un grand, il se forge une forteresse imprenable ou personne n'entre sans son consentement. Rare sont ceux qui l'obtienne. Jamahl grandit, Jam' s'affirme, mais il reste discret et n'est plus aussi prompt à imposer sa vie à coup de poing. Il n'en a rien à faire du monde, tout ça le fait rire. Toute cette hypocrisie qui essaie de l'étouffer en se liant à lui. Tout ça il l'écarte d'un coup de crayon, d'un coup de pinceau, car à défaut de le trouver en ce bas monde, il s'est construit son Eldorado. Le dessin est devenu son refuge et la musique son chemin. Il trace tous ses rêves, tout ce qu'il ne peut dire que du bout des lèvres, car ce monde qui l'enferme ne l'écoute jamais vraiment. Alors, il peint et repeint son univers, dans ce monde fade qui manque de couleur, il n'y a rien pour lui. Alors, il prend ses pinceaux et il marie les couleurs pour mieux se moquer de ce monde et de ses valeurs bancales. Mais ses toiles ne sont pas ses seules confidentes. Il existe ce fantôme qui le hante. Il n'en parle à personne ,mais elle suit ses pas. Parce qu'elle est sa soeur, sa jumelle et que même la mort n'a pas pu les séparer. Il la voit souvent, miroitant dans un bout de soleil, souriant de se sourire qu'il connaît par coeur sans l'avoir jamais connu vraiment. Elle chuchote parfois à son oreille lorsqu'il pense, elle se blottit dans ses bras quand il en a besoin. Elle est toujours là, sa soeur, l'essence de sa vie pour toujours graver en lui. Alors il la peint, encore et encore, elle est son modèle. Involontairement il veut que tout le monde sache que Bryden n'est jamais morte ce jour-là. Alors il rêve à deux, il vit pour deux. Parce que ça fait un moment que sa mère l'a quitté. Comme Bambi il s'est retrouvé seul très tôt.

La perte d'une mère, la découverte d'un père. Jamahl était passé du statut de petit protégé à proie traquée. Il ne savait pas qui était ce père, mais il savait que sa mère en avait peur. Lorsque celui-ci était venu le chercher, Jamahl s'était enfui loin de Londres et de ses racines, loin de ses souvenirs pour atterrir de l'autre côté de l'Atlantique, aux États-Unis. Il n'avait que seize ans. Il a erré de ville en ville durant plusieurs années jusqu'à ce qu'il se pose finalement à Las Vegas ou il vécu quelque temps. Fauché comme les blés, il a dû accumuler les petits boulots afin de survivre dans sa nouvelle patrie. C'est vers l'âge de vingt ans que le tatoué sombra sans l'univers de la drogue. Il était devenu dealer et dieu sait qu'il est difficile de se sortir de cet enfer lorsqu'on y met les pieds. Avec l'argent de la drogue, il réussi à se payer ses deux premières années d'université sans oublier l'aide inestimable que son ami Wesley lui à procurer en le prenant sous son toit.

Ce fût sans doute les deux années de sa vie les plus paisibles. Il avait réussi à reprendre le contrôle sur sa vie, il s'était même fait une petite amie. Lucy. Ils ont vécu de bons moments tous les deux, ils formaient le couple idéal, mais l'espoir de finir ses jours avec elle, s'éteignit le jour de la mort de celle-ci. La maladie l'a emporté un an à peine après leur rencontre. Ce fût pour Jamalh la goutte qui fit déborder le vase. Il se referma sur lui- même, maudissant chaque être humain sur terre. Il ne croyait plus au bonheur, il n'avait plus aucun espoir. La drogue devint sa seule sortie de secours. Il en abusa bon nombre de fois, cherchant à s'autodétruire. Heureusement, il trouva dans la musique quelque chose d'inspirant. Il composait et jouait depuis plusieurs années déjà, mais ce fût à ce moment précis qu'il réalisa l'importance de la musique dans sa vie. Il lui confia donc ses plus terribles secrets, car il croyait qu'elle seule pouvait le comprendre et panser ses blessures.

Vint ensuite le moment du déménagement. Il voulait tourner la page, passer à autre chose, même si au fond il savait qu'il n'oublierait jamais. Il emménagea à Chicago, une ville qu'il avait choisie au hasard en déposant simplement un doigt sur une carte du monde. Il n'avait pas grand chose, juste un sac rempli de fringues sur l'épaule ainsi que sa guitare. Il se trouva quelques contacts ici et là pour qui il vendait de la drogue. C'est illégal, mais payant. Pour un homme intellectuel comme lui, ça prend beaucoup d'argent pour parvenir à se payer une année d'université.

Lorsqu'il fût finalement accepté à l'université près de chez lui, il décida d'intégrer une confrérie. Bien que Jamahl soit un solitaire dans l'âme, il s'est dit qu'une fratrie lui ferait sans doute un peu de bien. Personne ne veut finir sa vie tout seul. Il du passer par le bizut, une chose complètement nouvelle pour lui. Il mit du temps à comprendre le bien fondé de cette coutume, mais s'était tout de même appliquer lors des différents défis imposés. Un an s'est écoulée depuis son arrivé ici et il s'impatiente à l'idée de retouver ses bouquins et sa petite vie étudiante banale.



Moi c'est Nevermind !
J'ai plus de vingt ans, je suis un poney femelle et je vis au Canada. J'ai découvert le forum par le biais de Wesley et je le trouve Impec! L'accueil est parfait on se sent comme chez nous ! Sinon, je serai connecté(e) pratiquement tous les jours et je devrai pourvoir RP environ 4 fois ou plus par semaine.



Dernière édition par Jamahl Fawkes le Mar 18 Aoû - 3:07, édité 21 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yuck-it-up.forumactif.com/t2212-lux-2-0-the-robot-unicorn


Lux Ó Cearnaigh
FONDATRICE - NOTRE MÈRE A TOUS
Je suis à Chicago depuis le : 03/06/2011 et j'ai déjà rédigé : 3705 messages. J'ai : 24 ans d'après mes amis. Dans la vie, je suis : doctorante (troisième année) en ingénierie, spécialisée en robotique

Feuille de personnage
Choses à savoir sur moi :
Mes amis & mes sorties:

MessageSujet: Re: Weird is a side-effect of awesome ¬ Jamahl   Sam 15 Aoû - 20:24

Bienvenue parmi nous ! ** Je ne connaissais pas du tout ton avatar mais je dois avouer qu'il en jette totalement bave
Bon courage pour ta fiche, n'hésite pas à nous contacter en cas de besoin. J'espère que tu te plairas bien sur YIU ! I love you

_________________________________
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Weird is a side-effect of awesome ¬ Jamahl   Sam 15 Aoû - 20:25

Le prénom, l'avatar. faint faint
Bienvenue sur YIU. coeur2
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Weird is a side-effect of awesome ¬ Jamahl   Sam 15 Aoû - 20:26

bienvenue parmi nous I love you
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Weird is a side-effect of awesome ¬ Jamahl   Sam 15 Aoû - 20:34

bienvenue ici Pompom
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Weird is a side-effect of awesome ¬ Jamahl   Sam 15 Aoû - 20:37

oh mon dieuuuuuuu, dawid faint faint

BIENVENUUUUUUUUUE lit
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Weird is a side-effect of awesome ¬ Jamahl   Sam 15 Aoû - 21:40

BIENVENUE SUR YIU balloncoeur2
n'hésite pas si tu as des questions **
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Weird is a side-effect of awesome ¬ Jamahl   Sam 15 Aoû - 22:01

bienvenuuuuue **
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Weird is a side-effect of awesome ¬ Jamahl   Sam 15 Aoû - 22:07

Ton avatar yup yup
Bienvenue et bon courage pour ta fiche :moustache:
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Weird is a side-effect of awesome ¬ Jamahl   Sam 15 Aoû - 22:31

Merciiiii pour l'accueil de fouuu !
Y'a que des gens classe ici ma foi !
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Weird is a side-effect of awesome ¬ Jamahl   Sam 15 Aoû - 23:00

J'étais sur son instagram y'a 15min et j'en suis tombée amoureuse bave Il est canon
Fais le bi steuplait bave
Sinon bienvenuuue et courage pour ta fiche **
Compte sur moi pour un lien
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Weird is a side-effect of awesome ¬ Jamahl   Sam 15 Aoû - 23:09

Stephen ... faint Un de mes avatars fétiche
Je ferai mon possible pour te satisfaire niveau orientation
Sinon tu pourras toujours lui faire découvrir le mauvais côté de la force !!
Sinon merci pour l'accueil **

EDIT: Comme je suis une courge, j'ai oublier de te dire que c'est volontier pour le lien !! stress
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Weird is a side-effect of awesome ¬ Jamahl   Dim 16 Aoû - 0:02

qu'il est beau faint
bienvenue
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Weird is a side-effect of awesome ¬ Jamahl   Dim 16 Aoû - 0:16

Bienvenue et bonne chance pour ta fiche I love you
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Weird is a side-effect of awesome ¬ Jamahl   Dim 16 Aoû - 1:33

Je suis la plus riche, la plus belle.
Embrasse-moi les pieds et ne te fais pas prier.

je ne connaissais pas ce bonhomme, mais il est pas mal du tout
bienvenue parmi nous love
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Weird is a side-effect of awesome ¬ Jamahl   Aujourd'hui à 17:15

Revenir en haut Aller en bas
 
Weird is a side-effect of awesome ¬ Jamahl
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Weird is a side effect of being awesome.
» 03. Awesome ? Not really...
» Weird's Pension
» weird war 2
» Come to the Dark Side... we have cookies ! [PV Tom]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
YUCK IT UP :: LES ARCHIVES :: Les archives :: Les fiches périmées-
Sauter vers: