indiana + hello from the other side

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage


Invité
Invité

MessageSujet: indiana + hello from the other side   Lun 26 Oct - 15:44

IndianaHollister

Sophia Bush
Né(e) le 15 mai 1986 à Chicago (États-Unis) , j'ai 29 ans et suis de nationalité américaine. Si vous voulez en savoir un peu plus sur moi, sachez que je suis plutôt riche et que je le vis pas trop mal ! Actuellement célibataire, je tiens à préciser que je suis plutôt du genre hétéro... Désolé(e) d'avance pour les cœurs brisés.

Métier actuel : professeur de droit pénal & avocateAncien étudiant de Chicago : ouiAncien membre d'une confrérie : oui, de phi delta theta

Personnalité & addictions

Drôle - 73%
Réfléchi(e) - 88%
Créatif(ve) - 35%
Travailleuse - 85%
Fêtarde - 60%
Narcissique - 67%
Artiste - 24%
Amicale - 55%
Jalouse - 80%
Méfiante - 78%
Sportive - 65%
Prude - 12%
Généreuse - 23%
Têtue - 66%
Hautaine - 67%
Séductrice - 71%
Honnête - 89%
Joueuse - 62%
Alcool : 70%Drogues : 10%Sexe : 75%

Renseignements multiples
Depuis quand vivez-vous à Chicago ? J’ai toujours vécu ici. Née au Mercy Hospital, une clinique privée très réputée dans la haute caste de Chicago, j’ai fait la joie de mes parents et de leurs proches. J’ai d’ailleurs reçu un bon nombre de cadeaux de naissance entassés désormais dans une vieille remise de la demeure coloniale de mes parents. J’ai vécu dans cette dernière durant mes dix-huit premières années, rejointe par ma petite sœur à l’âge de sept ans. Nous vivions dans un quartier huppé et très calme, sans histoires apparentes. J’ai ensuite déménagé sur le campus de l’université dès mon entrée dans celle-ci, pour m’émanciper des traditionnels sermons de mes parents ultra-catholiques et me lancer dans des études qui me passionnaient à première vue. Et je ne regrette pas ce choix.

Que pensez-vous de la ville et de l'université qui s'y trouve ? Étant accoutumée au faste et aux belles choses, je ne peux pas dire que je n’aime pas ma ville d’origine. Je n’en connais que les beaux côtés, même si depuis quelques années mon travail d’avocate me fait découvrir l’envers du décor. Malgré tout, j’aime vivre ici, travailler ici, je ne suis jamais au bout de mes surprises et je pense que c’est cela qui fait la force de Chicago. Quant à l’université, et bien, elle sait tout de moi. Elle a connu mes joies les plus intenses comme mes peines les plus sombres. Je crois bien que si les murs avaient réellement des oreilles et une bouche pour raconter ce qu’ils ont entendu, ils en diraient des choses à mon sujet. J’ai foulé le campus et continue d’ailleurs de le fouler depuis déjà près de onze années et une chose est sûre, il y a toujours du neuf. Depuis mon retour de convalescence il y a six mois, je peux dire que j’ai loupé pas mal d’événements et me rattraper a été très difficile. Heureusement que certains de mes collègues m’ont remise à jour. Sans parler de certains de mes élèves, avec qui je partage des liens assez forts. En effet, même si je suis sensée être neutre et impassible, je ne peux nier avoir plus d’affinités avec les étudiants de phi delta theta, là où j’ai fait mes preuves en tant que présidente, là où j’ai connu l’amour et fait la guerre. Ma réputation au sein de l’association me précède et bon nombre d’élèves sont admiratifs de mon parcours… Si seulement ils savaient comme il a été semé d’embûches.

Et vous, qu'avez-vous fait comme études ? Et où ? J’ai commencé à l’âge de dix-huit ans un bachelor en droit avec une spécialisation en droit pénal, ici à l’université de Chicago. Je suis littéralement tombée amoureuse de mes études, si bien que je me suis rapidement hissée au rang de grosse tête de la classe. Cependant, ce côté trop lisse ne me permettait pas de m’épanouir au sein de phi delta theta. J’ai donc décidé à l’époque de participer à toutes les épreuves de bizutage, à me lier d’amitié avec les fortes têtes de l’association pour finalement me faire une place solide… mais avec de moins bonnes notes. Mes parents m’ont toujours dit qu’on pouvait tout avoir dans la vie à condition de redoubler d’efforts. C’est avec cette phrase-clé en tête que j’ai commencé mon master en droit, toujours avec ma spécialisation en droit pénal et en plus de cela un mineur en criminologie. J’ai très vite surpris mes professeurs par ma curiosité sans faille et ma perspicacité aiguisée. J’ai également été élue présidente de phi delta theta, non sans l’appui de mon petit-ami, membre éminent du comité des associations qui est devenu par la suite la source de toutes mes peines. Mais ça, c’est une autre histoire. J’ai assumé le poste de présidente de l’association durant deux ans, ne pouvant plus allier l’écriture de ma thèse de doctorat et les hautes responsabilités qu’incombent le poste de présidente. J’ai finalement terminé mes études par un doctorat en droit pénal (et enseigne depuis maintenant presque deux ans à l’université de Chicago, ayant pris la place de mon cher mentor parti à la retraite.)

Pourquoi avez-vous choisi de travailler à l'université de Chicago, et pourquoi à ce poste ? C’était une évidence pour moi. Comme mon choix d’études. Il n’y a jamais d’ombre au tableau à ce sujet. J’ai été poussée par mes chers parents, désireux de faire de moi une grande avocate. Je crois ne pas les avoir déçu à ce sujet, même si à côté ma vie sentimentale est un vrai échec. J’ai choisi le poste de professeur de droit pénal car cette matière était déjà ma spécialisation dès ma première année de bachelor. J’ai toujours été passionnée par les faits divers, lovée dans mon fauteuil de cuir devant ma télévision quand j’étais plus jeune. J’ai voulu me défaire de cette caste haut-placée, m’essayer à la modestie. J’avais pour ambition de défendre les indéfendables et j’ai tout fait pour y arriver. J’ai continué avec mon master, toujours en droit mais cette fois-ci en suivant un mineur en criminologie. Je voulais par ce biais comprendre les motivations des plus grands criminels, assoiffée de connaissance, je voulais tout savoir pour être irréprochable. Et j’ai réussi. J’ai ensuite entamé un doctorat en droit pénal, pour pouvoir à mon tour enseigner cette matière honorable. Mon mentor, devenu au fil des années un véritable ami, m’a encouragée. J’étais plus que sa chouchou, j’étais son étoile. C’est donc tout naturellement que je me suis dirigée vers un poste de professeur, dans l’université qui m’a formée en premier lieu et dans une matière qui ne finira jamais de m’intéresser.

Biographie

D’abord il y a la famille Hollister. Le père, Andrew, n’est nul autre que le PDG de l’empire qui porte son nom, une entreprise basée à Chicago et qui s’est rapidement étendue sur tout le territoire américain, avant de toucher Tokyo, Sydney et Paris. L’entreprise s’occupe de la gestion des finances entrepreneuriales et a fait un bond incroyable depuis quelques années, grâce notamment à sa modernité et sa forte présence sur les nouvelles plateformes technologiques. Andrew Hollister est très respecté et très redouté à la fois. C’est un lion, le véritable roi de la jungle et il sait faire preuve de stratégie pour arriver à ses fins. C’est d’ailleurs la principale qualité qu’il a transmis à sa fille aînée. Il est toujours marié à sa chère et tendre, la plus délicieuse femme au foyer de Chicago. Charlotte Lewis-Hollister, une tornade de bonne famille qui a foulé les bancs de l’université de Chicago il y a déjà quelques années. C’est d’ailleurs là qu’elle a rencontré Andrew, alors étudiant en économie. C’est une femme au caractère bien trempé, qui a su tenir son mari par la baguette et éduquer ses enfants de la façon la plus honorable. C’est une femme forte et qui a la tête sur les épaules, quand elle n’a pas le nez dans un verre de vin blanc. Elle a d’ailleurs développé de gros problèmes lié à l’alcool, se consolant dans ces nectars remplis de mauvaises intentions pour compenser l’absence de son mari de ces dernières années. Mais ça, c’est une autre histoire.

Et puis il y a moi. La brillante et charismatique Indiana. J’ai toujours vécu dans l’opulence, suivant les traces laissées par mes chers parents. J’ai été élue reine du bal de fin d’année au lycée, je suis sortie avec les plus beaux et les plus populaires jeunes hommes, bref, tout m’a toujours souri. Par ailleurs, ma force n’est pas que dans mes qualités physiques, mais bien dans ma tête. J’ai toujours su manipuler les gens pour arriver tout en haut, jusqu’à presque me coller une couronne d’argent sur la tête. Et sans rien dévoiler, sans jamais me mettre dans des situations délicates. Juste avec mon sourire, et mon charme. Et bien entendu, mon intelligence couplée d’une grande curiosité. J’ai énormément d’estime pour le succès, je suis ambitieuse et déterminée. Déterminée à suivre le brillant parcours de mon père, bien que dans un autre registre. J’ai obtenu un diplôme en droit avec une spécialisation en droit pénal. Cela fait à présent deux ans que j’exerce au poste de professeur à l’université de Chicago. Niveau professionnel, je n’ai pas à me plaindre. Et je crois bien que ma sœur est en bonne voie pour reproduire mon parcours presque sans faute.

Sauf qu’il y a aussi Blake. Le seul homme dont je suis réellement tombée amoureuse. Le seul qui a su voir à travers moi, le seul qui me connaissait sous toutes mes coutures. Le seul qui connaissait mes failles. Mais j’ai été trop crédule, trop naïve de croire qu’il m’aimait vraiment. Et il m’a fallu des années, un accident de voiture et des mois de rééducation pour m’en rendre compte. Moi qui croyais que j’étais dotée d’une intelligence supérieure à la normale, j’ai eu la preuve formelle que l’amour est une force à laquelle on n’échappe pas. C’est quelque chose qui nous dépasse et quelque chose qui nous rend drôlement bêtes. J’ai eu de nombreuses relations amoureuses, parfois des histoires qui ont duré un mois, un an, trois ans. Mais jamais plus. Une amie française m’a d’ailleurs dit qu’un drôle de bouquin était sorti il y a quelques années et qu’il postulait que l’amour ne durait jamais plus de trois ans. Dans mon cas, ça s’est vérifié. Enfin, jusqu’à l’épisode Blake. Parce que lui, c’était l’exception à la règle. À toutes les règles. Grand, protecteur, viril, tout ce dont j’avais besoin. Un homme qui avait aussi bien la force physique que les capacités intellectuelles de me supporter. Je l’ai rencontré j’ai commencé mon mineur en criminologie, durant ma première année de master. Il démarrait seulement sa carrière de policier. Et ça a été le coup de foudre. Il était légèrement plus vieux que moi, mais je m’en fichais, il avait ce truc en plus. Je l’ai abordé, je l’ai charmé comme je sais si bien le faire. Sauf que j’étais en couple à l’époque. Et pas avec n’importe qui. James Eisenberg. Un des plus grands papes du comité des associations de l’université. Il valait énormément, il était comme mon trophée. Je ne l’aimais pas d’amour, je l’admirais. Et il me battait, se défoulant sur mon joli minois de ses frustrations diverses. Et je suis restée avec lui par dépit, ne voulant risquer la dégringolade, moi qui avais passé tellement de temps à essayer de gravir les échelons de phi delta theta. Pendant un an, je me suis évadée grâce à Blake, je suis sortie de ma condition de fille assouvie par le pouvoir. Nous nous écrivions des textos passionnés, nous nous suivions sur les réseaux sociaux. Jusqu’au jour où il a fait sa déclaration. Ou il m’a dit qu’il m’aimait, qu’il se fichait que mon petit-ami soit un haut-placé dans la hiérarchie du comité. J’ai quitté mon poste de présidente de phi delta theta, prétextant que la préparation de ma thèse de doctorat se faisait incompatible avec mes responsabilités. J’ai quitté James pour Blake dans le plus grand des secrets. Et ça a duré un peu plus de deux ans. Juste un peu plus, juste après la barre des deux. Sans aucune ombre au tableau en plus de cela. Nous n’avons jamais parlé de mariage, parce que je n’en avais pas envie. J’avais juste envie d’être heureuse, pas de le prétendre. Jusqu’au jour où tout a basculé. Le drame. Tout ce que j’avais réussi à bâtir s’est écroulé comme un château de cartes. Je rentrais du travail un vendredi, j’étais tout simplement exténuée. Cela faisait un an que j’avais commencé à travailler comme professeur de droit pénal à l’université et honnêtement, je ne me doutais pas que cela soit aussi fatiguant. Je commençais à avoir mal au dos et je songeais qu’il était temps d’aller me faire masser. J’ai grimpé dans ma voiture et j’ai entendu un son familier, celui de l’alerte de mon téléphone me signalant que j’avais reçu un email. Je l’ai ouvert et je n’aurais jamais du le faire. Une adresse inconnue m’avait envoyé des photos. Mon coeur battait à tout rompre, les larmes commençaient à perler au fur et à mesure que je me rendais compte de la gravité de la situation. Je voyais Blake enlacer une jeune femme, Blake à la sortie d’un hôtel avec cette même jeune femme. Blake souriant, Blake complice. Mon Blake mais avec une autre. J’ai verrouillé mon téléphone et j’ai pris la route, sauf que le poids de mon chagrin ne m’a pas permis d’arriver à destination. J’ai grillé un feu rouge, j’ai été percutée de plein fouet. Mon coeur s’est éteint ce jour là, il y a un peu moins d’un an. Je n’ai plus foi en l’amour, plus foi en rien. Cela fait dix mois que je me suis réveillée sans plus aucune émotion que celle de l’abandon, du chagrin. Je ne suis plus que l’ombre de moi-même, mais personne ne le devine sous ma carapace de femme forte, indéboulonnable. Je me retrouve alors à présent dans cette grande maison vide avec mon chien comme unique compagnie et j'ai repris mon travail de professeur il y a six mois, après quatre mois de rééducation intense…

Moi c'est muffin. !
J'ai 21 ans, je suis une panthère rose et je vis en Belgique. J'ai découvert le forum sur bazzart et je le trouve supercalifragilisticexpialidocious ! Sinon, je serai connectée 4/7 jours et je devrai pourvoir RP environ 2-3 fois par semaine.



Dernière édition par Indiana Hollister le Mar 3 Nov - 23:52, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yuck-it-up.forumactif.com/t2212-lux-2-0-the-robot-unicorn


Lux Ó Cearnaigh
FONDATRICE - NOTRE MÈRE A TOUS
Je suis à Chicago depuis le : 03/06/2011 et j'ai déjà rédigé : 3705 messages. J'ai : 24 ans d'après mes amis. Dans la vie, je suis : doctorante (troisième année) en ingénierie, spécialisée en robotique

Feuille de personnage
Choses à savoir sur moi :
Mes amis & mes sorties:

MessageSujet: Re: indiana + hello from the other side   Lun 26 Oct - 15:51

Bienvenue parmi nous ! I love you
Aaah l'Indiana... L'endroit où j'ai un peu trop bu samedi soir.. (a) Bon courage pour ta fiche en tout cas !

_________________________________
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: indiana + hello from the other side   Lun 26 Oct - 16:17

Merciiiii! Avec la belle Teresa en plus, qu'est-ce que je l'aime. love
Aux US? Ou bien c'était le nom d'un bar?
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: indiana + hello from the other side   Lun 26 Oct - 16:50

Voila un avatar fort sympa :) A plus tard Indiana !  Pompom
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: indiana + hello from the other side   Lun 26 Oct - 16:53

Bienvenuue ange2 Ne fais pas trop de bêtises
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: indiana + hello from the other side   Lun 26 Oct - 17:10

Merci merci. love
Dayanara, c'est pas mon genre voyons
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: indiana + hello from the other side   Lun 26 Oct - 18:07

Bienvenue parmi nous I love you

SOPHIA + prof de droit bave il nous faudra un lien stress
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: indiana + hello from the other side   Lun 26 Oct - 19:00

Sa Majesté Eggsy te souhaite la bienvenu sur le forum
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: indiana + hello from the other side   Lun 26 Oct - 19:13

BIENVENUE I love you
Sophia est juste trop belle
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: indiana + hello from the other side   Lun 26 Oct - 20:17

Merci à tous.
Et Logan, avec plaisir. love
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: indiana + hello from the other side   Lun 26 Oct - 21:53

sophia, cette beauté bave
bienvenue sur YIU, j'espère que tu te plairas bien ici ! love
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: indiana + hello from the other side   Mar 27 Oct - 1:45

HANN .. SOPHIA En prof de droit en plus, c'est le destin stress love Je réserve un petit lien
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: indiana + hello from the other side   Mar 27 Oct - 9:38

Sophia I love you très bon choix !
Bienvenue parmi nous **
Et bonne continuation pour ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: indiana + hello from the other side   Mar 27 Oct - 10:03

Bienvenue sur YIU ! Courage pour la suite de ta fiche et surtout n'hésites pas à contacter le staff en cas de besoin !
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: indiana + hello from the other side   Mar 27 Oct - 18:15

Merci tout le monde. amour2
Et avec grand plaisir pour les liens!
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: indiana + hello from the other side   Aujourd'hui à 16:25

Revenir en haut Aller en bas
 
indiana + hello from the other side
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Indiana Teller
» Come to the Dark Side... we have cookies ! [PV Tom]
» [Indiana Stocker]
» Indiana Teller, Le Forum Rpg
» Partenariat avec Indiana Teller Forum RPG

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
YUCK IT UP :: LES ARCHIVES :: Les archives :: Les fiches périmées-
Sauter vers: