Jade + The rest of the world was black and white but we were in screaming colors.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage


Invité
Invité

MessageSujet: Jade + The rest of the world was black and white but we were in screaming colors.   Jeu 3 Sep - 17:27

Jade Rozenn Hawthorne

Sophie Turner
Née le 4 juin 1994 à Chicago (USA), j'ai 21 ans et suis de nationalité américaine. Si vous voulez en savoir un peu plus sur moi, sachez que je suis plutôt financièrement aisée et que je le vis très bien ! Actuellement célibataire, je tiens à préciser que je suis hétéro... Désolée d'avance pour les cœurs brisés.

Diplôme préparé : bachelorCycle & année d'étude : undergraduate, quatrième annéeCursus majeur : cinéma et médiasSpécialisation : réalisationCursus mineur : sport (tennis)

Personnalité & addictions

Drôle - 78%
Réfléchie - 63%
Créative - 81%
Travailleuse - 65%
Fêtarde - 76%
Narcissique - 30%
Artiste - 22%
Amicale - 81%
Jalouse - 33%
Méfiante - 39%
Sportive - 73%
Prude - 29%
Généreuse - 69%
Têtue - 62%
Hautaine - 27%
Séductrice - 50%
Honnête - 75%
Joueuse - 79%
Alcool : 50%Drogues : 00%Sexe : 69%

Renseignements multiples
Pourquoi avez-vous choisi d'étudier à l'université de Chicago ? Quitter Chicago ne m'aurait pas plus déranger que ça s'il avait fallut que j'aille étudier dans une grande ville ou à l'étranger. J'ai toutefois choisi de rester car l'Université de Chicago vit tout autour de moi depuis que je suis toute gamine. C'est les bancs de cette université que j'ai toujours rêvé de fouler et j'ai beaucoup travaillé pour y être acceptée, tout comme dès le lycée je fréquentais les mêmes lieux que certains de ces étudiants pour commencer à m'habituer à l'ambiance et à m'imprégner de ce nouveau style de vie.

Quelles sont vos sources de financement universitaire ? Je ne vais pas mentir et ce n'est d'ailleurs pas un secret d'Etat, mes parents ont les moyens de me financer mes études et pour cela je leur en suis très reconnaissante. En revanche pour ce qui est du reste, c'est à dire les dépenses quotidiennes ou les loyers et factures, je suis quasi indépendante. Je travaille comme photographe officielle sur des évènements plus ou moins importants. Comme je suis dans l'audiovisuel, c'est relativement lié à mes études et ça permet de joindre l'utile à l'agréable ! Enfin, il m'arrive de donner quelques heures de cours de tennis, généralement pour des petits groupes d'enfants.

Que pensez-vous du système de confrérie ? J'adore le système des confréries, je trouve ça parfaitement représentatif et emblématique du système universitaire américain. Il y en a pour tous les goûts et ceux qui n'en veulent pas ont le choix. La confrérie, c'est une grande famille qui nous accompagne pendant nos études et que l'on garde au-delà. Du moins c'est la manière dont je les conçois. Il faut dire que mes parents eux-mêmes avaient intégré une confrérie à leur époque et la plupart de leurs amis, ils les gardent de l'université.

D'ailleurs, faites-vous partie d'une confrérie ? Si oui, depuis combien de temps ? J'ai intégré la confrérie des DELTA UPSILON - ΔΥ dès ma première année d'université. Je crois même que c'est la première chose que j'ai fais, bien avant d'aller chercher mon emploi du temps ou de me repérer dans les bâtiments. Quoi qu'on en dise, les Delta Upsilon sont de loin les plus tolérants et les plus accueillants de l'université. Ils ont conscience d'avoir une vie à côté de leur statut d'étudiant et ne vont pas passer leur temps libre à bouquiner pour les examens de fin d'année alors que la rentrée était hier, ne vont pas snober une partie de leurs camarades parce qu'ils ne sont pas suffisamment riches ou socialement élevés et ne tirent pas la tronche à tout va pour qu'on les laisse tranquillement dans leur coin. Les Delta Upsilon sont une grande famille soudée et au sein de laquelle on ne s'ennuie jamais ! C'est pour toutes ces raisons que je l'ai choisis.
Evidemment, il a fallu passer par la case bizutage. Là j'en ai pris pour mon grade, même si dans l'ensemble tout s'est bien passé. Il m'aura quand même fallu une bonne dose de courage, une montagne de patience et un mois entier de récupération pour reprendre du poil de la bête. J'ai du boire des trucs pour lesquels je ne sais même pas si le gouvernement américain a donné son autorisation ! C'était à la fois visqueux et grumeleux, acide mais amer, en somme un truc bien dégueulasse et probablement pas comestible. Dans la foulée j'ai bénéficié d'un shampooing à la bière, sans commentaire. C'est à la suite de cette soirée que j'ai rencontré les toilettes de la confrérie pour la première fois. Eurk. J'ai également concouru à un shotathon... un marathon de shots d'alcool pur alternant les verres de rhum, vodka, tequila et gin. (Et vive les mélanges !) J'en ai bu 14 à la suite, ai gagné le concours, me souviens être montée sur le bar et me suis finalement réveillée devant la porte de ma chambre le lendemain matin, les cheveux teints en rouge vif et le visage crayonné, entre autres d'une moustache, de sourcils noirs épais et de tâches de rousseur violettes. Le soir de la cérémonie d'entrée dans la confrérie, il a fallu que je tienne un grand cierge allumé en prenant la pause de la statut de la liberté et que j'attende qu'il fonde entièrement avant de pouvoir entrer dans la salle. Des heures, je crois même que je me suis endormie. Et les trois jours suivants, j'ai eu des crampes atroces au bras. Sans parler de la cire qui avait coulé dessus... brûlure superficielle et transformation en statut de cire. Ca, c'était beaucoup moins sympa.
Enfin, cette année j'entame ma quatrième et dernière année de bachelor et je n'ai pas quittée ma confrérie. Je considère à présent qu'elle fait partie de moi, qu'elle constitue une partie de mon identité : je me retrouve parfaitement au travers de mes frères et soeurs de confrérie et je porte fièrement ses couleurs et ses valeurs au sein de l'université et au-delà.

Biographie
Chez les Hawthorne, tout le monde le sait, la bonne humeur est requise dès l’instant où vous passez le pas de la porte. C’est l’une des familles les plus appréciée de son quartier, quoi qu’avec son lot de bizarreries et d’originalité, mais c’est là ce qui fait tout son charme.
« Les enfants, ce soir maman a encore fait des brocolis ! La pizza sera livrée à vingt-et-une heure, celui qui n’est pas dans le jardin de derrière à heure pile mangera les croûtes qui restent. » Comment ne pas aimer ce père de famille dévoué et compréhensif, qui faisait déjà sensation au parc à jeux auprès des jeunes mères lorsqu’il arrivait à libérer un peu de temps pour y emmener ses deux bambins. Fred Hawthorne est le président-directeur général d’une grande entreprise internationale de voyages. Il aurait bien voulu être aventurier dans sa jeunesse, mais il trouvait que le costard lui allait si bien qu’il a revu ses plans et choisi de gagner très confortablement sa vie en expédiant les gens autour du globe. Une profession dont sa famille a toujours su tirer profit en sillonnant le monde à chaque vacance : skier dans les alpes françaises, se prélasser sous les cocotiers réunionnais ou faire de la plongée près de la grande barrière de corail, rien n’était trop beau pour la petite tribu de Fred.
« Non je ne suis pas au chômage, je suis en reconstruction professionnelle ! La bourse, les marchés financiers... j’en peux plus des faces ternes à longueur de journée, des gros chiffres à X zéros après la virgule et de tous ces idiots qui vous crient des montants dans les oreilles ! ...du coup, le mur de la cuisine, plutôt vert olive ou mauve byzantin ? » Grace Hawthorne était une femme et une mère épanouie dont le lourd métier de trader a bien failli avoir raison dans le courant de l’année 2006. Lassée d’une activité trop peu stimulante au point de vue créatif et bien trop stimulante dans la nervosité, elle a tout plaqué au nez de son patron avant le krach boursier de 2007 pour se reconvertir en architecte d’intérieur. A cette époque, la maison familiale a subi l’ultime révolution : la chambre de leur fille aînée a été agrémentée d’une mezzanine aménagée dans le grenier, la cloison qui séparait la cuisine de la salle à manger a été détruite un dimanche matin et une piscine a été creusée dans le jardin... entre autres. Ses douze travaux d’Hercule accomplis, Grace a monté sa petite boutique d’architecture intérieure sur une grande avenue de Chicago et s’épanouit plus que jamais à démolir et reconstruire chez les autres... ce qui fait du bien à son mari qui n’en pouvait plus de ses nouvelles lubies décoratives tous les quatre matins.
« Ca veut dire que quand tu seras à la fac, j’aurai ta chambre ? » Carter Hawthorne est le petit dernier de la famille et ça, c’était sa phrase fétiche lorsque Jade était en senior year. Ces deux-là se sont toujours entendus comme chien et chat mais derrière leurs grands airs, une bonne dose d’amour et de complicité se cache. Et ça, tout le monde l’a bien vu lorsque le garçon a fondu en larmes  en voyant sa sœur partir pour l’Université de Chicago. Oui, une université qui se trouvait, littéralement, à l’autre bout de la ville. Pas de quoi révolutionner toute une vie et pourtant... ce grand départ a sonné le début de l’indépendance pour la jeune et jolie rouquine.

Grande passionnée du septième art, rêvant sans cesse de tapis rouge et de bobines de films, Jade s’est naturellement dirigée vers des études en cinémas et médias, la combinaison parfaite qu’avait à offrir la prestigieuse Université de Chicago. Et qu’est-ce qu’elle avait bossé ses examens finaux pour obtenir une place dans cet établissement ! Il faut dire que son père, qui a obtenu son diplôme entre ces mêmes murs, lui avait bien vendu la marchandise. A peine les portes du bâtiment franchi qu’elle demandait à intégrer la confrérie DELTA UPSILON - ∆Y. Elle avait entendu dire qu’ils étaient très ouverts d’esprit, globalement appréciés de tous et par dessus tout qu’ils savaient comment profiter de la vie en dehors de leurs études et organiser d’incroyables évènements. A côté de cela, Jade expérimenta sa première colocation pour aller de paire avec sa première année d’études supérieures. Tu verras, entendait-elle son père scander en boucle dans sa tête son père, c’est génial ! Et elle le maudissait chaque fois qu’elle rentrait chez elle et croisait la mine désespérée de sa colocataire. Elle était dans une autre université et étudiait la psychologie, et son comportement profondément anarchique et asocial crispait la rouquine qui, à force d’efforts vains, avait fini par ne plus en faire aucun. Les deux années suivantes, elle intégra une chambre sur le campus de l’université, au sein du bâtiment réservé aux Delta Upsilon. D’une part c’était financièrement avantageux, car en plus de payer les frais d’université, ses parents ont également voulu prendre en charge son loyer. D’autre part, c’était bien plus épanouissant socialement ! Et d’ailleurs, lors de ces deux années passées en interne, Jade a beaucoup fait la fête et rencontré énormément de monde en conséquence. Des activités péri-universitaires qui l’ont pas mal détournée de ses études, quoi qu’elle ait réussi à maintenant un niveau correct avec une petite mention pour laquelle tout le monde se demandait bien comment elle avait pu faire pour le décrocher (elle la première !)

A présent, une nouvelle année commence et Jade entre dans sa quatrième et dernière année de bachelor. Elle a décidé de quitter le campus pour s’installer dans une nouvelle colocation. A priori, l’idée ne l’avait pas franchement séduite : elle gardait un souvenir amer de sa première expérience et se demandait s’il fallait la renouveler. Ses potentiels colocataires ont toutefois su trouver les mos justes pour la convaincre in extremis lors de la signature du contrat : ils logeront tous dans une grande villa, avec piscine et chacun sa chambre pour ne rien enlever au plaisir. Jade avait vraiment craqué pour la maison et elle s’imaginait déjà vivre à l’année avec sa bande d’amis. Elle connaissait @Novalee I. Hamilton depuis toute gamine. Leurs parents avaient été collègues en bourses durant de nombreuses années et organisaient de nombreux dîners, après-midi et vacances ensemble. Elle est un peu la sœur que Jade n’a pas et c’est probablement la raison pour laquelle elles ont peu de secret l’un pour l’autre et n’hésitent pas à se dire les choses sans langue de bois. Ces relations de confiance sont probablement les plus solides. Parlons maintenant de @Theodore M. Harkness. C’est probablement lui qui a le plus pesé dans la balance lorsque Jade a pris sa décision de signer le bail. Ils se connaissent depuis le collège où ils faisaient tous les deux partie de l’association sportive. Entre deux entraînements de tennis pour Jade et les évènements spéciaux organisés par le club, ils ont fait connaissance et à force de se côtoyer, une complicité s’est créée. Jade a su qu’elle avait un véritable ami en Theodore lorsqu’il a renoncé à la sermonner à chaque fois qu’elle l’appelait Teddy. Souvent flanqués l’un avec l’autre, ils sont depuis quatre ans frères et sœurs de confrérie. La consécration ultime pour ces deux-là qu’on ne présente plus. Et enfin @Ezrael A. Wingfield, dont l’amitié plus récente n’en reste pas moins très importante aux yeux de Jade. C’était lors de sa première année à l’université, une soirée majoritairement Phi Delta Theta qui acceptait certains Delta Upsilon, dont Jade. Ces deux là se connaissaient déjà de vue ou de bouche à oreille, mais se sont découverts lors des nuits endiablées qu’organisaient les confréries. Et partageant la même passion et le même cursus en cinéma, il n’a pas été très difficile de les aiguiller sur des sujets de discussions enflammés autour du septième art, si beau et exquis dans tous ses états... A priori, [VAL] devrait également nous rejoindre dans cette grande aventure, bien que rien ne soit officialisé, mais je l’apprécie aussi beaucoup et elle viendrait à merveille compléter notre nouvelle petite famille.

Enfin, last but not least, j’ai renouvelé un contrat de travail que j’avais conclu l’an dernier avec une société d’évènementiel. Mes parents me payent déjà les frais de scolarité et ont insisté pour prendre en charge une partie de mon loyer. Pour l’autre partie et mes dépenses quotidiennes, j’ai pris un petit job de photographe qui me permet d’être de la partie de pleins d’évènements plus ou moins intéressants qui se déroulent à Chicago. Je donne également quelques cours de tennis pour avoir un petit supplément qui fait toujours plaisir.

Moi c'est Fluttershy !
J'ai 20 ans, je suis une fille et je vis en France. J'ai découvert le forum sur un top-site et je le trouve superbe ! Sinon, je serai connectée un peu tous les jours et je devrai pourvoir RP un peu tous les jours aussi.



Dernière édition par Jade Hawthorne le Sam 5 Sep - 22:57, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Jade + The rest of the world was black and white but we were in screaming colors.   Jeu 3 Sep - 17:49

Bienvenue dans notre belle et grande famille de tarés
Au plaisir de te croisé dans les rues de la ville!
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Jade + The rest of the world was black and white but we were in screaming colors.   Jeu 3 Sep - 18:59

Tu vends si bien cette famille, c'est bô What a Face
Merci Stefan **
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Jade + The rest of the world was black and white but we were in screaming colors.   Jeu 3 Sep - 19:06

Bienvenue parmi nous I love you
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Jade + The rest of the world was black and white but we were in screaming colors.   Jeu 3 Sep - 19:07

Merci Adrian love
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Jade + The rest of the world was black and white but we were in screaming colors.   Jeu 3 Sep - 19:08

Ma grande coupine
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Jade + The rest of the world was black and white but we were in screaming colors.   Jeu 3 Sep - 19:25

Turner.
BIENVENUE SUR YIU coeur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yuck-it-up.forumactif.com/t2212-lux-2-0-the-robot-unicorn


Lux Ó Cearnaigh
FONDATRICE - NOTRE MÈRE A TOUS
Je suis à Chicago depuis le : 03/06/2011 et j'ai déjà rédigé : 3705 messages. J'ai : 24 ans d'après mes amis. Dans la vie, je suis : doctorante (troisième année) en ingénierie, spécialisée en robotique

Feuille de personnage
Choses à savoir sur moi :
Mes amis & mes sorties:

MessageSujet: Re: Jade + The rest of the world was black and white but we were in screaming colors.   Jeu 3 Sep - 19:29

Ce choix d'avatar... **
Bienvenue à la maison, que le Doyen te protège de la folie contagieuse de Stefan !

_________________________________
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Jade + The rest of the world was black and white but we were in screaming colors.   Jeu 3 Sep - 19:34

BIENVENUE SUR YIU balloncoeur2
n'hésite si tu as des questions **
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Jade + The rest of the world was black and white but we were in screaming colors.   Jeu 3 Sep - 19:38

Sophie, c'est la vie!
Ginger Team représente, sisi!

Bienvenue chez les fous et bon courage pour ta fiche! superhéro
Si jamais tu as une question, n'hésite pas à contacter le staff!

balloncoeur2
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Jade + The rest of the world was black and white but we were in screaming colors.   Jeu 3 Sep - 19:50

@Nova Copineeeee
Salut toi muais..

@Caleb Et Julian Morris, je me meurs faint
Merci beaucoup love

@Lux Il est si dangereux que ça ? cours
Merci merci I love you

@Ariel Merci beaucoup, je n'hésiterai pas **

@Cao Faudra que je vérifie la prononciation exacte de ton prénom, ils ont de ces idées les irlandais c'est pas possible
GINGER SQUAD AU RAPPORT superman
Et merci beaucoup !
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Jade + The rest of the world was black and white but we were in screaming colors.   Jeu 3 Sep - 19:56

Sophie quelle beauté nif
Bienvenue parmi nous et bonne chance pour ta fiche I love you
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Jade + The rest of the world was black and white but we were in screaming colors.   Jeu 3 Sep - 20:10

Bienvenue jolie demoiselle ce choix d'avatar amour5
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Jade + The rest of the world was black and white but we were in screaming colors.   Jeu 3 Sep - 20:31

@Sileas Roh mais non, tu vas me faire rougir
Merci merci love et t'es mon premier frère de confrérie (potentiel, si je suis acceptée   ) sur ma fiche, ça se fête stress

@Brady Merci beaucoup ** faint
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Jade + The rest of the world was black and white but we were in screaming colors.   Jeu 3 Sep - 20:50

Rebonjour Jade...

Serait-il possible que tu décrives ton année de bizutage dans la partie dédiée aux confréries?
Cela aiderait beaucoup Shane, le président des Delta, pour savoir si ton personnage peut être un membre des Delta Upsilon...

Merci. **
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Jade + The rest of the world was black and white but we were in screaming colors.   Aujourd'hui à 6:49

Revenir en haut Aller en bas
 
Jade + The rest of the world was black and white but we were in screaming colors.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Black and White [Mickey ][Fin]
» Never forget what you are. The rest of the world will not. Wear it like armor, and it can never be used to hurt you ◆ Angel
» [Sondage] Quelle est votre plus grosse phobie ?
» La Danse y'a qu'ça de vrai ! | Recrutement ouvert à tous ! ♥
» You're parasite in black and white # 19/03 - 16h51

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
YUCK IT UP :: LES ARCHIVES :: Les archives :: Les fiches périmées-
Sauter vers: