50 Sade Of Bellamy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage


Invité
Invité

MessageSujet: 50 Sade Of Bellamy   Dim 2 Aoû - 18:04

Agnès Sade Bellamy


Cara Delevingne

Née le 15 Septembre 1992 au Cap (Afrique du Sud), j'ai 22 ans 3/4 et suis de nationalité américaine. Si vous voulez en savoir un peu plus sur moi, sachez que je suis plutôt riche et que je le vis bien ! Actuellement en union libre, je tiens à préciser que je suis plutôt du genre bi... Désolée d'avance pour les cœurs brisés.



Diplôme préparé : masterCycle & année d'étude : Graduate, 1ère annéeCursus majeur : PolitiqueSpécialisation : géopolitiqueCursus mineur : Droit




Personnalité & addictions

Drôle - 50%
Réfléchie - 40%
Créative - 50%
Travailleuse - 80%
Fêtarde - 100%
Narcissique - 70%
Artiste - 50%
Amicale - 90%
Jalouse - 70%
Méfiante - 30%
Sportive - 100%
Prude - 10%
Généreuse - 80%
Têtue - 90%
Hautaine - 50%
Séductrice - 80%
Honnête - 50%
Joueuse - 100%
Alcool : 50%Drogues : 0%Sexe : 100%


Renseignements multiples
Pourquoi avez-vous choisi d'étudier à l'université de Chicago ? C'est simple: ils m'ont proposée les meilleures conditions qui soient pour continuer à jouer au football. Les moyens, les infrastructeurs, une équipe et des coachs de qualité... J'avais la meilleure offre et je l'ai saisi. Ce sont les avantages de faire partie de l'équipe nationale de soccer, tout le monde vous veut. Ca fait une super vitrine pour la fac alors on y gagne tous.



Quelles sont vos sources de financement universitaire ? J'ai une bourse grâce au foot, et pour ce qu'il resterait à payer j'ai la chance d'avoir les sous familiaux derrière moi. Je ne me vante pas mais je ne me plains pas non plus. J'ai de la chance, je le sais.



Que pensez-vous du système de confrérie ? Je pense que c'est plutôt cool. C'est vrai quoi, tu débarques dans une école énorme ou tu connais pas forcément quelqu'un alors c'est sympa de pouvoir se composer une "famille" à notre image. Les gens n'en voient que les mauvais côtés, moi je préfère voir les bons. C'est des gens qui vont te soutenir, te supporter et te tirer vers le haut pendant tout ton parcours universitaire. Alors ouais tu t'entendras pas avec tout le monde mais la fraternité c'est à la vie à la mort, on laisse tomber personne. C'est mieux que le mariage en some.



D'ailleurs, faites-vous partie d'une confrérie ? Si oui, depuis combien de temps ? Oui ! J'ai la chance d'appartenir à une confrérie. Au début, ça n'a clairement pas été facile. La logique aurait voulu que j'aille chez les Phi, étant donné que feu mon défunt papa n'était ni plus ni moins que la 9ème fortune du pays. Mais honnêtement, autant j'aimais être au centre de l'attention, autant c'était toujours pour des choses de mon fait et non pas pour avoir hérité miraculeusement. Et puis sérieux, ces gens sont d'un snobisme ! Même moi j'en suis difficilement capable ! Alors quand les Alpha m'ont proposées de rejoindre leur rang je me suis dit que c'était LA fraternité qu'il me fallait. OK, il n'y avait que des filles mais je serais comme à la maison, on est 4 filles pour un garçon. Ces filles sont les filles les plus en vues de la fac. Et je suis quoi moi, une star non ? J'ai définitivement ma place parmi elle. Et puis soyons honnête, celui qui les croit complètement écervelé est un naïf. Elles ont plus de jugeote et d'influence dans le petit doigt que Vladimir Poutine dans ses cheveux.
Alors ouais, j'ai postulé chez elle. Le bizutage a été... épique. Ca fait quoi, 5 ans maintenant ? Et je m'en souviens comme si c'était hier. Je me suis faite kidnappée après l'entrainement, sous la douche, elles m'ont gardée un moment dans le noir avant de nous lâcher en pleine forêt. Il fallait réussir à rentrer au bercail en faisant croire qu'on avait croisé la route d'un tueur en série. Ca impliquait mise en scène, jeu d'actrice et surtout forme physique car la route et les premières habitations étaient à des kilomètres. Ni une ni deux, j'ai craqué mes fringue de sport, me suis roulée par terre et j'ai sprinté vers la route. Il m'a bien fallu une bonne demi-heure pour l'atteindre et encore sans doute parce que j'étais une sportive de haut niveau. Là j'ai attendu un peu sous le couvert des arbres. Elles avaient choisi une route bien déserte les bougresses. Mais dès que j'avais commencé à entendre des bruits de moteur, je m'étais peinte une expression désespérée sur le visage avant de me jeter au milieu de la route. Bon sang, vous auriez du voir sa tête le pauvre ! Il n'en croyait pas ses oreilles ! Il a même pas pensé une seule seconde à appeler la police, trop occupé qu'il était à savoir si comme j'étais désespérée en petite tenue j'accepterai peut-être, après avoir été mise face à ma mortalité, de le laisser me baiser sur la banquette arrière ou si c'était vraiment trop immoral. Il a fini par me lâcher devant la fraternité et j'ai détalé comme un lapin. Quand j'ai tout raconté aux filles, elles n'en pouvaient plus. Cette histoire va rester longtemps dans les annales, croyez-moi. J'ai été accepté, forcément après un coup d'éclat pareil, et il n'y a pas une année où je regrette ce choix.


Biographie
Des premières années de ta vie, tu ne gardes aucun souvenir. Non, tu ne te souvenais pas de ta mère biologique. Tu n’avais même pas un nom. Tu ne te souvenais pas plus de ton pays d’origine, l’Afrique du Sud. Non, tes premiers souvenirs étaient consacrés à ta nouvelle famille, les Bellamy. Tu avais moins de 2 ans, de grands yeux bleu et déjà beaucoup de bagou incompréhensible, surtout pour une gamine qu’on avait abandonné. Ils étaient là, grands, beaux riches, à te promettre monts et merveilles. Toi, tout ce que tu voyais c’était la fin de la solitude, la fin de l’abandon, une famille. Et pour toi, ça valait tout l’or du monde.
La vie avait fini par te sourire après ces années de pauvreté et de maltraitance. Tu étais sale, tu n’avais que la peau sur les os en arrivant chez eux mais tu avais le sourire et ce sourire, tu ne l’as jamais quitté.



Ta vie est alors devenue exaltante, ou du moins tu as toujours fait en sorte qu’elle le soit. Tu n’étais pas la première des enfants adoptés du couple. En fait, tu étais quand même la 4ème mais pour toi ça n’avait pas d’importance. Vous vous êtes aimés et chamaillés comme si le même sang coulait dans vos veines. L’arrivée d’un cinquième enfant n’a rien remit en cause pour toi. Tu avais cette valeur ancrée au cœur : la famille. Rien n’était plus important pour toi que cette dernière et tu ferais toujours, absolument tout pour ta famille.
Après tout, c’était grâce à eux que tu vivais cette vie de rêve : la grande maison, les voyages, les cadeaux. Tu n’étais pas matérialiste mais tu appréciais quand même la chance que tu avais. Ils t’ont aidé à t’affirmer en tant que boule d’énergie parfaitement inépuisable. Ton père riait, ta mère s’arrachait les cheveux, même si dans le fond tu la faisais rire aussi tu le savais ! Un vrai petit phénomène. Tu trouvais toujours un moyen de faire parler de toi, en bien ou en mal. Tu n’étais pas insupportable – quoique – simplement omniprésente, accaparant l’attention par tes frasques (tu avais toujours eu le sens du dramatique). Mais vos parents vous aimaient tous de la même manière. Vous aviez tous la chance de partager au moins une chose avec eux. Toi, c’était le foot. Votre passion à ton père et toi. Tu t’es d’ailleurs très vite montrée très douée.
Tu as grandi, ton talent et ta passion avec. Ta mère disait que c’était sympa quand tu étais petite mais qu’il était peut-être temps de faire quelque chose de constructif, d’utile à ton avenir. Mais ton père lui disait toujours de te laisser tranquille. Alors pour faire bonne mesure, tu faisais toujours en sorte d’avoir de bonnes notes. Pas aussi excellentes que celles que tu aurais pu avoir en bossant plus mais de bonnes notes quand même. Tant qu’elle te laissait faire du foot…
L’adolescence, tu ne l’as pas trop vu passer. Un peu plus de disputes avec tes frères et sœurs ou ta mère mais toujours plus de foot, c’était tout ce qui comptait pour toi. Ça, et les garçons aussi. Avoir de l’argent et être sportive, tout de suite ça amène beaucoup beaucoup de popularité. Tu étais curieuse, tu l’avais toujours été, et toujours attirée par des mecs plus vieux. Tu n’avais pas froid aux yeux et ça leur plaisait. Tu fascinais ton monde, toujours. Et tu adorais ça. Pas question de te laisser marcher sur les pieds par qui que ce soit, ça te plaisait de toujours mener la danse. Même si forcément ça ne plaisait pas à tout le monde.


Et puis ton rêve avait commencé à prendre forme. Tu avais 16 ans quand tu avais connu tes premières sélections nationales. La joueuse la plus prometteuse de sa génération disait-on. On t’a proposé de jouer pour l’équipe de Chicago. Pour ta mère, ça devenait trop. Ce n’était pas un avenir convenable pour une jeune femme, jouer au football. Ton père lui, était tellement fier ! Ça a commencé à frictionner sévère avec ta mère. Tu l’aimais et tu savais qu’elle t’aimait aussi mais tu n’aimais pas qu’on dirige ta vie, ce qu’elle se plaisait à essayer de faire à tout prix. C’est à cette époque-là que tu as découvert ta bisexualité et tu ne t’es pas gênée pour ramener toutes les filles possibles et imaginables à la maison. Ça rendait ta mère dingue et ça te faisait bien rire parce que certaines n’étaient vraiment que des amies.
Et puis, elle avait fini par céder, tu ne sais comment. Elle avait peut-être fini par comprendre : on te proposait quand même de jouer pro à même pas 18 ans avec derrière la certitude de décrocher une bourse d’études pour l’université de Chicago ! Une opportunité qui ne se présentait qu’une fois dans une vie. Alors tu l’avais saisi. Tu avais quitté ta famille pour la première fois de ta vie et tu avais emménagé à Chicago.
Ouais bon, tu n’avais pas quitté tout le monde vu que la majorité de tes frères et sœurs étudiaient déjà à Chicago. Mais tu avais quand même eu l’impression de prendre ton envol. La fac pour toi, c’était un nouveau départ. Régner sur le lycée avait été facile. La fac était un tout autre challenge. Tu n’aurais pas cru une seule seconde que toutes les fraternités allaient te courtiser au vu de ton statut de « petite chérie de l’Amérique ». Mais c’était vers les Alpha Omicron Pi que tu avais porté ton choix et tu en avais bavé pour ton bizutage au combien… déroutant. Mais cela faisait partie du charme. Et depuis tout le temps que tu étais là maintenant tu n’avais jamais regretté ton choix. Tu t’étais faite des amies – et des ennemies – au sein de ta sororité. C’était ta deuxième famille en quelque sorte. Et dieu sait à quel point tu mets cette valeur au-dessus de tout (oui oui, même au-dessus de toi la chieuse de service). Tu as pu te créer des souvenirs uniques entre les quatre murs de cette fac et bizarrement, tu ne te vois pas la quitter de sitôt. Heureusement que tu as choisi un cursus long. Tu as bien l’intention de faire swinguer cette université encore de longues années. Que la fête commence !


Moi c'est Union Jack !

J'ai 23 ans, je suis Dieu et je vis en France. J'ai découvert le forum sur Bazzart et je le trouve canon ! Sinon, je serai connectée 5 jours sur 7 et je devrai pourvoir RP environ 4 fois par semaine.





Dernière édition par A. Sade Bellamy le Dim 2 Aoû - 21:30, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yuck-it-up.forumactif.com/t2212-lux-2-0-the-robot-unicorn


Lux Ó Cearnaigh
FONDATRICE - NOTRE MÈRE A TOUS
Je suis à Chicago depuis le : 03/06/2011 et j'ai déjà rédigé : 3705 messages. J'ai : 24 ans d'après mes amis. Dans la vie, je suis : doctorante (troisième année) en ingénierie, spécialisée en robotique

Feuille de personnage
Choses à savoir sur moi :
Mes amis & mes sorties:

MessageSujet: Re: 50 Sade Of Bellamy   Dim 2 Aoû - 18:05

Bienvenue ici ! ** Je pense qu'il y a eu des petits pépins au niveau du formulaire, normalement il n'y a pas autant d'espace que ça Est-ce que tu pourrais essayer de régler ça afin que ça soit joli pour le Doyen ? Et n'oublie pas de mettre les adjectifs au féminin également, merci d'avance I love you

_________________________________
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: 50 Sade Of Bellamy   Dim 2 Aoû - 18:55

Merci beaucoup :) C'est modifié
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Le Doyen
TÊTE PENSANTE DE CHICAGO
Je suis à Chicago depuis le : 09/07/2015 et j'ai déjà rédigé : 1092 messages. J'ai : 55 ans d'après mes amis. Dans la vie, je suis : le fabuleux doyen de cette université

Feuille de personnage
Choses à savoir sur moi :
Mes amis & mes sorties:

MessageSujet: Re: 50 Sade Of Bellamy   Dim 2 Aoû - 19:09

Et bien, quelle affaire ce bizutage ! Je savais que les filles en avaient dans la tête et que leurs idées pouvaient parfois être dignes de romans, mais là... Je suis estomaqué. Ce genre chose se déroule vraiment sur mon campus ? Il va falloir que je songe à réagir. Mais pas demain, demain, c'est lundi. J'ai d'autres choses à faire. Puissent en tout cas tes soeurs t'aider à trouver ta voie ! Je valide donc le choix des Alpha Omicron Pi !


Dernière édition par Le Doyen le Dim 2 Aoû - 22:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: 50 Sade Of Bellamy   Dim 2 Aoû - 19:16

Merci mille fois !!!!
Voilà j'ai rédigé dans ma bio la partie qui était encore en suspend o/
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: 50 Sade Of Bellamy   Dim 2 Aoû - 20:33

comment ça 100% ? meme moi j'ai pas osé :p ma chieuse amour2 bienvenue & Rejoins-moi au plus vite, je fais un club pour les soumis du Doyen !
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: 50 Sade Of Bellamy   Dim 2 Aoû - 20:48

Bienvenue sur YIU ! **

Cara la terrible !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Le Doyen
TÊTE PENSANTE DE CHICAGO
Je suis à Chicago depuis le : 09/07/2015 et j'ai déjà rédigé : 1092 messages. J'ai : 55 ans d'après mes amis. Dans la vie, je suis : le fabuleux doyen de cette université

Feuille de personnage
Choses à savoir sur moi :
Mes amis & mes sorties:

MessageSujet: Re: 50 Sade Of Bellamy   Dim 2 Aoû - 21:19

Attention il y a des fautes assez conséquentes dans ta biographie, en conséquence je ne peux te valider pour le moment. Du coup, ton message sur le sujet des dossiers d'admission terminés a été supprimé. Une fois que tu aura corrigé tu pourras à nouveau reposter afin qu'on s'occupe de ta fiche.
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: 50 Sade Of Bellamy   Dim 2 Aoû - 21:31

J'arrive ma sœur j'arrive !

Merci Carolane !

J'ai corrigé Doyen, mea culpa !
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: 50 Sade Of Bellamy   Dim 2 Aoû - 22:51

Cara bave tellement belle cette fille j'ai trop hâte de voir Paper Towns rien que pour elle
Bienvenue sur YIU amour5
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: 50 Sade Of Bellamy   Dim 2 Aoû - 22:53

Merci Riley :3 Commence à penser à notre lien Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Le Doyen
TÊTE PENSANTE DE CHICAGO
Je suis à Chicago depuis le : 09/07/2015 et j'ai déjà rédigé : 1092 messages. J'ai : 55 ans d'après mes amis. Dans la vie, je suis : le fabuleux doyen de cette université

Feuille de personnage
Choses à savoir sur moi :
Mes amis & mes sorties:

MessageSujet: Re: 50 Sade Of Bellamy   Dim 2 Aoû - 23:01

Tu es validée !

Une footballeuse, pas mal pas mal ! Tu aimes les hommes plus âgés il semblerait mais je m’égare et je vais surtout éviter de trop t'approcher, tu dois sans doute avoir le coup de pied facile avec cette passion et tu dois sans doute mieux viser que je ne l'imagine. Enfin, j'attends de voir comment tu vas faire swinguer notre université maintenant ! Ton dossier d'admission est en tout cas très intéressant.
Je t'invite à aller recenser ton avatar et tes prénoms et nom ainsi qu'à contacter PlayBoy pour lui faire part de 3 petits secrets te concernant. Tu peux également aller créer ta fiche de liens afin de te trouver de nouveaux amis ou intégrer un club ou une équipe universitaires ! Bienvenue dans notre famille coeur2

Bizutage de bienvenue ✽ Tu vas devoir dire cette phrase sur cinq dossiers d'admission : J'aime les carottes, grâce à ça je ne fais que des jolies crottes.

© YUCK IT UP 2015

Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: 50 Sade Of Bellamy   Dim 2 Aoû - 23:48

Aussi fine qu'une brindille,
Tu es très attachée à ta famille.
Brillante et musclée
Tu leur mettras tous une raclée.

Alpha tu as choisi
Jusqu'au bout tu seras avertie,
Cette confrérie est le mal,
Tu subiras un ennui abyssal.

merci doyen
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: 50 Sade Of Bellamy   Lun 3 Aoû - 0:02

Bienvenue sur YIU jolie demoiselle à " la peau sur les eaux " ! Si tu rencontres le moindre problème, n'hésites pas à contacter l'un des membres du staff.
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: 50 Sade Of Bellamy   Lun 3 Aoû - 1:16

Ma soeur c'est la reine des rimes o/

Merci Priam x) Mais si on pouvait oublier cet incident...
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: 50 Sade Of Bellamy   Aujourd'hui à 12:30

Revenir en haut Aller en bas
 
50 Sade Of Bellamy
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Faisons pâlir tous les marquis de Sade... [Perrine & Paris] *Terminé*
» DAMIEN J. Bradford ► Matthew Bellamy ►Montre moi ton mouchoir, je te dirais qui tu es (si j'ai envie :o)
» Fiche technique : Cloud F Bellamy
» One Piece 573
» Fiche Technique de Haku D. Byakko

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
YUCK IT UP :: LES ARCHIVES :: Les archives :: Les fiches périmées-
Sauter vers: