Thalia Jackson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage


Invité
Invité

MessageSujet: Thalia Jackson    Ven 28 Aoû - 14:12

Thalia Jackson

Chloe Bennett
Né(e) le 12 février 1992 à Chicago, j'ai 23 ans et suis de nationalité américaine. Si vous voulez en savoir un peu plus sur moi, sachez que je suis plutôt pauvre et que je le vis simplement car je n'ai pas d'autres choix ! Actuellement célibataire, je tiens à préciser que je suis plutôt du genre hétéro... Désolé(e) d'avance pour les cœurs brisés.

Diplôme préparé : masterCycle & année d'étude : deuxième année en tant que graduateCursus majeur : sportSpécialisation : sport de combat car il n'y a d'autre moyen pour elle que d'évacuer sa colèreCursus mineur : natation, car dans l'eau, elle arrive enfin à se détendre, à se relaxer et qu'elle espère toujours un jour avoir une piscine rien que pour elle

Personnalité & addictions

Drôle - 60%
Réfléchi(e) - 40%
Créatif(ve) - 30%
Travailleur(euse) - 90%
Fêtard(e) - 50%
Narcissique - 10%
Artiste - 20%
Amical(e) - 70%
Jaloux(se) - 75%
Méfiant(e) - 95%
Sportif(ve) - 98%
Prude - 40%
Généreux(se) - 30%
Têtu(e) - 60%
Hautain(e) - 10%
Séducteur(trice) - 55%
Honnête - 20%
Joueur(euse) - 47%
Alcool : 60%Drogues : 0%Sexe : 90%

Renseignements multiples
Pourquoi avez-vous choisi d'étudier à l'université de Chicago ? La réponse est simple, j'ai toujours espéré intégrer cette université pour pouvoir faire quelque chose de ma vie. C'était mon rêve le plus proche, le plus réaliste alors je me suis battue pour l'atteindre, pour en faire ma réalité. L'université de Chicago présentait aussi de nombreux avantages pour moi d'autant qu'elle était proche de l'endroit où je vivais et que j'étais sûre là-bas de pouvoir m'intégrer facilement. A cette époque, je voyais la vie en rose. Très vite arrivée là-bas, je me suis rendue compte que la vie des étudiants n'était pas aussi belle que je l'imaginai. Cependant, je ne regrette pas mon choix d'avoir réussi à l'intégrer.

Quelles sont vos sources de financement universitaire ? Personne ne m'a financé mes études. Il n'y a pas eu de papa ou de maman pour m'aider, pas l'ombre d'un membre de ma famille pour m'aider à payer mes études. Je n'ai vu aucun aspect d'un billet. Pour arriver ici, j'ai du me débrouiller seule. Cela a commencé par des petits vols à l'étalage, voler le porte-feuille des autres on peut se dire que cela aide quand on a du mal à finir la fin du mois mais c'est faux. Au final, on est toujours rattrapé par la loi. Vous imaginez qu'avoir un casier cela n'aide pas pour entrer à l'université alors je suis rentrée dans les rangs. J'ai tenté de devenir un citoyen parmi les autres, enchaînant les petits boulots, dormant peu pour tenter toujours de gagner plus d'argent jusqu'à ce qu'enfin, j'ai suffisamment de quoi payer mes frais d'inscriptions. Cela a été un challenge et cela le sera toujours à l'avenir. Mais je n'ai pas le choix, je ne peux pas juste abandonner et me rouler en boule, je me sens obligée d'avancer.

Que pensez-vous du système de confrérie ? Je pense que si je trouvais celui qui a inventé cette idée, il passerait un mauvais quart d'heure. Mon avis est que les confréries n'ont permis que de creuser les inégalités et de mettre à l'écart certaines personnes juste parce qu'elles ne convenaient pas aux critères de la société. C'est injuste. Enfin, la vie est généralement injuste, alors je n'aurai certainement pas d'autre choix que de m'y faire même si j'aurai préféré que cette option disparaisse, d'autant que je ne suis pas bien considéré par le reste du monde et me mets en marge des autres étudiants. Ce n'est pas seulement leurs regards, c'est sans doute aussi psychologique et c'est pour cela que je n'aime pas le système et préfère en contourner les règles.

D'ailleurs, faites-vous partie d'une confrérie ? Si oui, depuis combien de temps ? Je fais partie de la confrérie KAPPA ALPHA PSI - ΚΑΨ depuis plus de deux ans maintenant. Si vous vous demandez pourquoi je n'aime pas le système de confréries, en voici la raison. La raison pour laquelle je fais partie de cette confrérie n'est pas seulement que je suis en marge de la société mais en manque d'argent. L'un des multiples problèmes de ma vie qui m'a poussé à être un peu refoulé par de nombreuses personnes. Je ne suis pas née avec une cuillère en argent dans la bouche, loin de là. Je n'ai jamais pu accéder à des activités dont tout le monde rêvait et sans doute n'y aurais jamais accès. La ville accompagnée d'une piscine de rêve, ce n'est pas pour moi, loin de là. Si je suis dans cette confrérie, c'est aussi parce que je ne suis pas à l'aise avec les autres étudiants, trop méfiante pour être sociable. Pourtant je ne mords pas, je suis parfaitement amicale, c'est juste que j'ai sans aucun doute du mal à communiquer rien que parce que je ne ressemble pas aux autres. Pour entrer dans cette université, j'ai du travailler dur, enchaîner les petits boulots pour y arriver. Et enfin quand j'y suis parvenue et que j'ai cru que ma vie allait s'amélioré, j'ai été bizuté. Oh bien sûr, sans doute c'est amusant pour les anciens de ridiculiser les petits nouveaux, mais cela ne l'a pas été pour moi. Lécher les chaussures des autres et autres blagues de ce genre. Je n'ai guère apprécié et je me suis rebellée. Juste parce que j'ai refusé, j'en ai payé le prix et il était cher. A la fin de ma première semaine, je me suis fait accostée un soir et je me suis fait tapée dessus. Je le savais déjà avant mais j'ai compris encore un peu plus que parfois il vaut mieux se taire. Sauf que si on se tait, on meurt. Et je préfère de loin mourir debout plutôt que de vivre à genoux. Me rebellant, j'ai été très mal vite prise en considération par les autres, tandis que ma méfiance à leur égard augmentait. Cela fait deux ans que je suis dans cette confrérie, deux ans que je me tiens à l'écart, ne pouvant empêcher totalement toute cette colère d'arrêter de tourbillonner en moi tandis que ma haine envers le système augmente chaque jour un peu plus.

Biographie

Si vous pensez que vous êtes en train de lire Les malheurs de Sophie, et bien c'est faux. Cette histoire c'est celle de ma vie, je ne la raconterai qu'une seule fois et je ne vous demande pas de vous appesantir sur mon sort. Vous vous demandez pourquoi, c'est simple, vous n'êtes pas amis, et même si vous le serez, je n'aurai toujours pas confiance en vous, car la vérité est là on ne peut faire confiance qu'à soi-même.

Pour reprendre au début, laissez-moi vous raconter ce qui s'est passé dans mon enfance. Je suis née dans les bas quartier de Chicago, dans une petite maison d'apparence miteuse. Mon père était dans les forces de l'ordre. Au départ, c'était mon héros mais mon opinion a son sujet changera très rapidement. Ma mère, que dire de ma mère, je ne la connais pas. Elle est morte à ma naissance, mon père ne m'a jamais parlé d'elle. Le seul souvenir que j'ai d'elle est le reflet d'une photo où je la revois en robe de mariée, souriant à un bel homme en costume, cravate. Suite au succès de ma mère, mon père a pris en main mon éducation. Une éducation plutôt militaire pour un enfant de bas âge où l'affection n'avait pas sa place, ce dernier ne sachant comment me communiquer mon amour. A l'époque j'avais une grande opinion de lui jusqu'à mes sept ans, jusqu'à ce qu'il perde son travail au commissariat, un licenciement, et qu'il sombre dans l'alcool. Ma vie s'est alors résumée depuis ce jour à un tourbillon de ténèbres. Chaque soir, il buvait un peu plus, me jetant les bouteilles vides dans ma direction, des bouteilles que j'arrivai parfois à esquiver, parfois non. Puis il s'est mis à me frapper. Au départ c'était une simple gifle puis il s'est mis à me ruer des coups pour m'apprendre ce que c'était de lui obéir. C'est à cet âge là que j'ai fugué pour la première fois. Je me rappelle encore que j'avais mon sac, emportant des cookies et une peluche en pingouin nommait Pifou qui me quittait jamais. Mais je n'ai pas pu aller bien loin. Un enfant qui marche seul dans les rues désertes, cela alerte toujours les passants. On m'a ramené chez moi. Et j'ai été punie, privée de nourriture, ruée de coups une nouvelle fois jusqu'à ce que je recommence encore. Si vous vous amusez à vous jouer au jeu du chat et de la souris, bien c'était un peu mon quotidien pour moi. J'avais peur. J'avais toujours peur. La peur ne me quittait jamais, m'empêchant de dormir tandis que je redoutais qu'il revienne me faire du mal. J'ai fugué encore, cette fois-ci pendant une semaine, vivant à la dur, me pelotonnant sous une couverture dans un arrêt de bus désert jusqu'à ce qu'un avis de recherche soit lancé et que je sois retrouvée. Peut-être est-ce là ou un peu avant que j'ai commencé à me rebeller, parce que plus il me frappait, moins j'arrivai à me relever même si je le voulais, alors je me suis forcée à me relever et j'ai commencé à rendre des coups une première fois. Mais qu'aurait pu faire une petite fille contre un père ayant une tête de plus qu'elle ? Rien. J'ai cru que j'allais mourir plus d'une fois mais il ne dépassait jamais la ligne, jouant juste avec la Mort. Puis un soir, armée d'un couteau, je lui ai planté dans le ventre et je me suis mise à courir, courir de toutes mes forces. Je ne sais pas ce qu'il allait devenir, peut-être allait-il mourir et cela ne m'importerait peu.

En vérité, il est mort deux jours plus tard, il s'est fait renversé par une voiture alors qu'il était sur mes traces, plus ivre que jamais. Et quant à moi, on m'a emmené voir les services sociaux, me confiant dans une famille d’accueil. Accompagnée de ma peluche pingouin, j'ai alors pensé que j'allais pouvoir enfin souffler mais c'était faux. Même si j'aurai souhaitai m'intégrer de toutes mes forces, je n'y arrivai jamais totalement. Certains me plaignaient, certains voulaient devenir mes amis puis me trahissaient alors je frappai et je fuguai encore comme si la fuite n'était devenue que ma seule ressource pour vivre. Lorsque j'eus 12 ans, je ne suis jamais revenue bien que j'ai été à l'école tout de même, les frais d'inscriptions ayant été payés par une association qui m'hébergeait. Mentir était en train de devenir une seconde nature tout comme le vol. Mais est-ce du vol de voler ce qui a déjà été volé ? Je ne sais pas à vous de me le dire. Cependant malgré tout, pendant un moment, j'ai réussi à vivre à peu près stablement, commençant des études scolaires où malgré mes difficultés, j'étais plutôt bonne élève. Mais, car, il y a toujours un mais, l'association a fermé ses porte et je me suis retrouvée dans la rue. J'ai retrouvé refuge dans mon ancienne maison, l’électricité n'avait toujours pas été coupé et j'ai pu réussir à m'en sortir, aidée par certaines personnes pendant un moment.

Les soirs, je buvais à mon tour par moment, ou flirtait avec les garçons. C'est aussi là que je suis tombée amoureuse et que j'ai eu le coeur brisé à jamais. Voyez-vous, j'avais cru pouvoir m'être enfin raccrochée à une bouée de sauvetage solide mais je m'étais trompée. Découvrant qu'il sortait avec une autre fille, une blondasse, jouant juste avec moi, j'ai alors faillit vraiment sombrer. Mais je me suis reprise parce qu'il n'y a pas d'autres choix que possible, que je ne pouvais tout simplement pas me rouler en boule et faire le mort. Alors j'ai fait un trait sur les autres dans un sens, mes expériences, mon enfance, m'ayant fait comprendre que je ne pourrai jamais faire confiance à personne, pour me mettre à travailler. Mon rêve est alors apparu, celui d'intégrer l'université de Chicago. Problème très important auquel je devais faire face tous les jours : l'argent, car les frais d'inscriptions étant coûteux, je n'aurai sans doute pas beaucoup de choix pour pouvoir y aller hormis me mettre à enchaîner les petits boulots à côté. C'est aussi à ce moment que j'ai été pris la main dans le sac après un petit cambriolage de rien du tout (mais bien sûr) et où je me suis dit qu'avoir un casier ne m'aiderait pas.

Je me suis plongée un peu à corps perdu dans ces petits boulots tout aussi dégradants les uns que les autres, réussissant finalement assez d'argent pour intégrer l'université. Et alors que je pensais enfin que j'allais pouvoir avoir la paix, que j'allais pouvoir être heureuse, je me suis fait bizuter. Si pour certaines personnes, lécher des chaussures entre autre n'est pas un problème, ce n'est pas mon cas. Et parce que je me suis rebellée, j'en ai bavé. Je suis alors devenue cette fille solitaire qui évite tout le monde, qui n'a pas réellement d'amis et qui ne leur fera jamais confiance pour ne pas avoir le coeur brisé une énième fois. Pour évacuer toute la colère qui est en moi, je me suis lancée encore plus dans le sport, trouvant un peu de répit à taper dans un punching ball ou en faisant des longueurs dans l'eau. Un moyen comme un autre de continuer d'avancer, un moyen comme un autre me permettant de ne pas craquer. Alors en attendant de vivre d'autres malheurs, je trace mon chemin, seule, continuant à avancer telle une louve solitaire.


Moi c'est Glacy !
J'ai 17 ans, je suis une fille et je vis en France. J'ai découvert le forum par bazzart et je le trouve splendide et à croquer ! Sinon, je serai connecté(e) 7/7 jours sans aucun doute et je devrai pourvoir RP environ 3 fois par semaine minimum.



Dernière édition par Thalia Jackson le Ven 28 Aoû - 16:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Thalia Jackson    Ven 28 Aoû - 14:14

BIENVENUE I love you
Ton avatar me dit quelque chose mais je ne sais plus où je l'ai vu
Bonne chance pour ta fiche et amuse toi bien what
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Thalia Jackson    Ven 28 Aoû - 14:16

TOI, IL NOUS FAUT UN LIEN stress stress majeur sport (dont natation en mineur) + Chloé : trop d'amour coeur2

Bienvenue sur le forum, et bon courage pour ta fiche déjà bien entamée I love you
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Thalia Jackson    Ven 28 Aoû - 14:18

BIENVENUE SUR YIU balloncoeur2
n'hésite pas si tu as des questions **
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Thalia Jackson    Ven 28 Aoû - 14:24

Merci de ton accueil Riley. love

EDIT : oh mon dieu, je suis impardonnable, j'ai loupé vos réponses Sileas et Rose. Je vous fais pleins de câlins pour m'excuser. Sileas, elle joue dans Agents of SHIELD. Rose, c'est déjà avec plaisir que j'accepte ce lien d'avance. ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Le Doyen
TÊTE PENSANTE DE CHICAGO
Je suis à Chicago depuis le : 09/07/2015 et j'ai déjà rédigé : 1092 messages. J'ai : 55 ans d'après mes amis. Dans la vie, je suis : le fabuleux doyen de cette université

Feuille de personnage
Choses à savoir sur moi :
Mes amis & mes sorties:

MessageSujet: Re: Thalia Jackson    Ven 28 Aoû - 14:30

Quel tempérament de feu ! Je suis fort préoccupé d'apprendre que certains étudiants se livrent à de la violence gratuite envers ceux qui n'approuvent pas leurs méthodes de bizutage. Évidemment, à en juger par ton caractère, je doute que tu dévoiles l’identité des coupables. Je suis néanmoins conscient qu'il n'est pas évident pour les jeunes dans le besoin de s'offrir des études et que leur intégration à Chicago peut s'avérer délicate. Je reste toutefois disponible si jamais tu as besoin d'en discuter. En attendant, je valide le choix des Kappa Alpha Psi, en espérant que tu puisses créer quelques liens avec eux (et d'autres) !
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Thalia Jackson    Ven 28 Aoû - 14:34

Merci beaucoup, monsieur le doyen, je prendrai vos conseils au mots et je vous souhaite une excellente journée. sautemouton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yuck-it-up.forumactif.com/t2212-lux-2-0-the-robot-unicorn


Lux Ó Cearnaigh
FONDATRICE - NOTRE MÈRE A TOUS
Je suis à Chicago depuis le : 03/06/2011 et j'ai déjà rédigé : 3705 messages. J'ai : 24 ans d'après mes amis. Dans la vie, je suis : doctorante (troisième année) en ingénierie, spécialisée en robotique

Feuille de personnage
Choses à savoir sur moi :
Mes amis & mes sorties:

MessageSujet: Re: Thalia Jackson    Ven 28 Aoû - 14:42

Bienvenue parmi nous ! Ton personnage a l'air vraiment génial (même le Doyen le dit ), garde-moi un lien au chaud stress Bon courage pour le reste de ta fiche ! I love you

_________________________________
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Thalia Jackson    Ven 28 Aoû - 15:35

Han Chloé mon bébé d'amour !
Réserves moi un lien, j'adore jouer cette actrice
Bienvenuuuue parmi nous **
Bon courage pour ta fiche & have fun sur YIU stress
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Thalia Jackson    Ven 28 Aoû - 15:38

Merci Lux, Blake. Je vous promets de vous garder un lien bien chaud. Bulle
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Thalia Jackson    Ven 28 Aoû - 16:59

bienvenue ici **
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Thalia Jackson    Ven 28 Aoû - 17:28

bienvenuuuue **
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Thalia Jackson    Ven 28 Aoû - 18:43

Merci les filles. calin4
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Thalia Jackson    Ven 28 Aoû - 19:39

Bienvenue parmi nous I love you
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Thalia Jackson    Ven 28 Aoû - 19:47

Merci Mr Turner. love
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Thalia Jackson    Aujourd'hui à 18:50

Revenir en haut Aller en bas
 
Thalia Jackson
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Ho ! Bas sa alors ! Une nouvelle amie. {PV Thalia Grace}
» Michael Jackson est mort...
» Jesse Jackson Says U.S. Should Help Haiti
» Percy Jackson RPG (Réponse au partenariat)
» M. Eddy-Jackson Alexis proteste contre le partenariat entre l’AJH et la MINUSTAH

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
YUCK IT UP :: LES ARCHIVES :: Les archives :: Les fiches périmées-
Sauter vers: