DAYANARA ✽ I'm still working on my masterpiece

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Invité
Invité

MessageSujet: DAYANARA ✽ I'm still working on my masterpiece    Dim 2 Aoû - 17:56

Dayanara Davenport

Marie Avgeropoulos
Née le 11 avril 1991 à Chicago (USA), j'ai 24 ans et suis de nationalité Américaine. Si vous voulez en savoir un peu plus sur moi, sachez que je suis plutôt riche et que je le vis pas trop mal ! Actuellement célibataire, je tiens à préciser que je suis plutôt du genre hétéro... Désolée d'avance pour les cœurs brisés.

Diplôme préparé : DoctoratCycle & année d'étude : Deuxième année en graduateCursus majeur : MusiqueSpécialisation : ChantCursus mineur : Cinéma & médias

Personnalité & addictions

Drôle - 70%
Réfléchie - 85%
Créative - 90%
Travailleureuse - 82%
Fêtarde - 50%
Narcissique- 30%
Artiste - 94%
Amicale - 20%
Jalouse - 65%
Méfiante - 80%
Sportive - 70%
Prude - 50%
Généreuse - 50%
Têtue - 60%
Hautaine - 18%
Séductrice- 33 %
Honnête - 50%
Joueuse - 50%
Alcool : 30%Drogues : 0%Sexe : 70%

Renseignements multiples
Pourquoi avez-vous choisi d'étudier à l'université de Chicago ? C'était un choix évident pour Dayanara puisqu'elle tenait absolument à rester à Chicago, une ville à laquelle elle est très attachée puisque c'est sa ville natale. Bien évidemment le fait que ça soit une université très réputée  a également joué, cela a rassuré ses parents qui préféraient largement qu'elle aille dans celle-ci plutôt que dans une autre moins connue et plus éloignée. L'école remplissait tous ses critères : la proximité, la réputation et elle proposait le cursus qu'elle désirait avoir c'est-à-dire celui de musique, elle ne pouvait donc pas rêver mieux.

Quelles sont vos sources de financement universitaire ? Dayanara a la chance de faire partie d'une famille très riche, elle n'a donc jamais eut besoin de travailler pour se payer l'université, elle n'a pas dû économiser son argent de poche non plus. La demoiselle ne le cri pas sur tous les toits, elle sait que la plupart des étudiants  savent déjà d'où vient ce financement puisqu'elle a un nom de famille plutôt connu, ce n'est pas évident de rester discrète là-dessus malgré qu'elle ne soit pas du tout du genre bling-bing.

Que pensez-vous du système de confrérie ? La jeune femme est plutôt mitigée là-dessus, d'un côté elle trouve cela bien, que cela permet de s'intégrer facilement dans des groupes, mais de l'autre elle trouve que cela exclu ceux qui n'ont pas réussi à y entrer. Elle aime bien le côté compétition, mais parfois elle a peur que cela aille un peu trop loin, gâche de belles amitiés ou empêchent des personnes de s'apprécier à cause d'une stupide histoire de rivalité...

D'ailleurs, faites-vous partie d'une confrérie ? Si oui, depuis combien de temps ? Dayanara fait partie d'une confrérie, de celle des Kappa Alpha Psi vers laquelle elle s'est tout naturellement tournée.  Pourquoi celle-ci et pas une autre ? Parce que dans le fond elle s'est toujours considérée comme une incomprise et que les gens l'ont souvent fait sentir comme une marginale, une fille pas comme les autres alors elle s'est tout de suite dit que c'était la confrérie qui lui correspondait le plus. Contrairement à ce que l'on pourrait penser cela n'a pas été facile pour elle d'y être acceptée, son nom de famille n'a pas été un facilitateur, au contraire à cause de cela on lui balançait qu'elle ne serait jamais une Kappa, qu'elle ferait mieux de se tourner vers les Phi Delta Theta, qu'elle n'était pas comme eux et donc qu'elle ne pouvait pas être des leurs. La jeune femme fera de son mieux pour leur prouver qu'elle était digne de ce groupe, que le nombre de zéros qu'il y avait sur son compte en banque ne faisait pas d'elle quelqu'un de populaire, snobe, superficielle et se croyant supérieure aux autres. On la fait baver durant son bizutage, mais comme elle est forte elle a su garder la tête haute et surmonter tous les obstacles que l'on mettait sur son chemin. Ayant été bizut lors de l'année de ses 18 ans, elle est officiellement Kappa depuis cinq longues années, elle connait donc tous ses membres et presque toutes les anecdotes à connaître sur la confrérie. Elle ne regrette pas son choix, elle s'y sent comme chez elle.


Moi c'est Ecstatic Ruby !
J'ai 21 ans, je suis une une licorne et je vis en France. J'ai découvert le forum grâce à des prévenues et je le trouve absolument sublaiime ! Sinon, je serai connecté(e) 3/7 et je devrai pourvoir RP environ 1 fois par semaine, difficile de prévoir ça , ça peut beaucoup varier d'une semaine à l'autre et selon mon inspiration x).



Dernière édition par Dayanara Davenport le Dim 2 Aoû - 18:13, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: DAYANARA ✽ I'm still working on my masterpiece    Dim 2 Aoû - 17:56

Biographie

Tout commença avec le rêve d'une femme, celui de Dolores Delgado une mexicaine âgée d'une vingtaine d'années qui voulait fuir la misère de son pays natal, comme beaucoup elle pensait que l'eldorado c'était les États-Unis, que la vie là-bas serait plus belle, plus douce, que tout y serait mieux, elle usera de toutes ses économies afin de pouvoir y mettre les pieds. Dès la première fois qu'elle foula le territoire américain elle se cru dans un rêve, tout était source d'émerveillement, elle se voyait déjà finir le restant de ses jours dans l'Illinois. Cependant, elle déchantera bien vite quand elle verra qu'elle ne pouvait pas décrocher autre chose que des métiers ingrats, elle commença par être plongeuse, puis caissière avant d'être femme de ménage. Le dernier métier lui plaisait bien plus que les autres, non pas parce qu'elle le trouvait plus intéressant, mais parce qu'il était le seul qui lui permettait de passer des heures et des heures dans de magnifiques demeures, lorsqu'elle s'y trouvait toute seule il lui arrivait parfois de prendre ses aises en faisant comme si elle était chez elle. Une fois lorsqu'elle travaillait pour une richissime famille, elle pensait tout que tout le monde était parti à l'hôpital pour tenir compagnie à la mère de famille qui attendait un nouvel enfant alors elle en profita pour se prélasser sur un transat qui était tout près de leur piscine, ce qui fut l'erreur fatale puisque le père lui était encore dans les environs, il rentra et surprit la jeune femme en train de lézarder. Alors qu'elle s'attendait à ce qu'il l'engueule, la vire illico presto, l'homme lui fit une proposition : celle de faire comme si il n'avait rien vu si elle acceptait de faire un tour dans son lit, étant paniquée elle accepta sans réfléchir. Cette unique escapade suffira à la mettre enceinte et pas qu'un peu parce qu'elle n'attendra pas un enfant mais deux : des faux jumeaux. La femme de ménage savait très bien qu'elle ne pourrait pas les assumer, qu'elle n'en avait pas les moyens et qu'elle était trop volatile pour cela, mais étant une anti avortement elle ira jusqu'au bout de sa grossesse et abandonna ses deux enfants. Les deux progénitures auront plus de chance qu'elle puisqu'elles se firent adoptées par une richissime famille et pas par n'importe laquelle, par celle des Davenport qui possède DVP Energies une société pétrolière qui commence à ouvrir ses horizons vers de nouvelles énergies, cette famille avait employé Dolores une année plus tôt, ils ne les avaient donc pas choisis par hasard...


« Regarde toi dans le miroir et dis-moi ce que tu y vois, un garçon ou une fille ? » Dayanara haussa des épaules tout en se regardant dans le miroir comme sa mère le lui avait demandé de faire. « Qu'est-ce que ça peut bien faire ? Il y a pas une grande différence non ? Que ça soit l'un ou l'être je reste un être humain.  » Cette réponse n'avait pas vraiment l'air de lui plaire, au lieu de cesser de l'embêter avec cela elle prit place sur son lit et invita sa fille à la rejoindre, elle s'exécuta. « Non ce n'est pas du tout la même chose, tu es encore trop jeune pour le comprendre. Il faut que tu acceptes ce que tu es, tu ne pourras pas le nier éternellement. Je sais que le fait que tu aies un jumeau avec lequel tu es fusionnelle t'influence beaucoup, mais tu n'as pas à rechercher à lui ressembler pour qu'il t'aime, il ne va pas s'éloigner de toi parce que tu vas mettre des robes, des froufrous ou des bijoux.  Ta sœur n'en meurt pas de mettre tout ça tu sais. » Encore une fois elle essayait de la convaincre qu'il fallait qu'elle soit plus féminine, que cela ne changerait en rien sa relation avec son frère, mais ce qu'elle ne comprenait pas c'est qu'elle détestait tout simplement le rose, les tenues de princesse et tout ce qui s'en approchait de près ou de loin, tout ce qu'elle voulait c'était se mettre en jean et en basket. « Enfaite tu aimerais que je ressemble plus à ma sœur c'est ça ? Tu ne veux pas que j'ai ma propre personnalité ? Hein ? Tu veux que je sois conforme à l'image des Davenport ou sinon je n'en serais pas digne, déjà que votre sang ne coule même pas dans mes veines. » Dayanara savait que ce n'était pas là où elle venait en venir, mais elle savait que si elle en faisait tout un drame elle finirait par la lâcher avec ça. « Mais non ce n'est pas ce que je voulais dire ma chérie, je voulais juste te faire comprendre que le monde est cruel, encore plus avec ceux qui sortent du lot, ceux qui sont différentes et toi tu l'es peut-être un peu trop. » Ah le moule de la société, il fallait toujours y rentrer pour se faire accepter, mais même si elle n'était âgée que de onze ans la fillette pensait avoir déjà trouvé son identité et elle ne voulait pas en changer. « Je te demande juste de m'accepter comme je suis, est-ce que c'est trop te demander maman ? » « Non ma chérie. » Elle abdiquait enfin, la discussion était close.

Dayanara avait horreur de l'admettre, mais sa mère avait raison, la différence n'était pas considérée comme une richesse dans ce bas monde, encore plus lorsque l'on fréquente des personnes " de la haute ", mais fort heureusement pour elle elle avait du caractère, elle savait se défendre alors à chaque fois qu'on essayait de la mettre à terre, de l'humilier elle ripostait. La demoiselle avait bien été entraînée par son frère pour être capable de flanquer ses ennemis à terre des fois que cela aille jusqu'aux mains. Néanmoins, cela n'aura pas servi à grand-chose parce que la benjamine des Davenport ne se bagarrait presque jamais, étant quelqu'un de plutôt calme et réfléchie elle savait que la violence ne résoudrait rien, que l'ignorance était le pire des mépris. Elle n'avait déjà pas voulu changer lorsque c'était sa mère qui le lui demandait alors elle n'allait tout de même pas le faire pour quelques pimbêches, ni pour des imbéciles. D'ailleurs ne pas être féminine ne l'avait jamais empêché de séduire quelques garçons, elle aura sa première amourette à l'âge de quinze ans. Partagée entre ses premiers amours et sa passion pour la musique, elle ne sera pas une excellente élève qui brillait dans toutes les matières contrairement à sa sœur aînée, son père lui disait de prendre exemple sur elle, ce qui avait le don de l'énerver prodigieusement parce qu'elle s'était jurée que jamais, au grand jamais elle ne prendrait exemple sur cette snobinarde se croyant supérieure à ceux qui n'avaient pas la chance d'être nés avec une cuillère d'argent dans la bouche. Heureusement que son grand-frère biologique n'était pas comme sa sœur, lui il était simple, ne prenait que rarement la grosse tête, il était d'accord que sa frangine en faisait trop, même s'il ne l'avouait pas ouvertement de peur de la froisser, Dayanara savait qu'elle était la chouchoute de la fratrie à défaut d'être celle de ses parents. A son plus grand étonnement c'est sans grande difficulté qu'elle fera accepter le fait qu'elle ne veuille pas reprendre l'entreprise familiale, qu'elle veuille faire quelque chose de totalement différent, le fait que son faux jumeau lui voulait la reprendre avait certainement joué un grand rôle, la soulageait d'un fardeau qu'elle ne voulait pas porter sur ses frêles épaules.

L'université de Chicago accepta son dossier, elle s'y attendait, toute sa famille y avait été il n'allait quand même pas refuser une Davenport et puis ses résultats scolaires n'étaient pas mauvais, même s'ils n'étaient pas aussi bons que ceux de sa sœur aînée. Dayanara appréhendait cette étape de sa vie parce qu'elle savait que si elle voulait faire partie d'une confrérie elle allait devoir faire ses sacrifices, changer un peu afin de s'y intégrer parfaitement, mais elle ne se voyait pas du tout faire partie de ces étudiants qui n'étaient dans un aucun groupe, qui vaguaient sur le campus tels des fantômes et qui étaient mis à parts lors des grosses fêtes. Les copines de sa frangine ne l'avaient même pas approchées pour l'inviter à rejoindre les Phi Delta Theta, certainement parce que son look ne leur convenait pas et parce qu'elle avait dû leur dire qu'elle ne voulait pas la voir parmi leurs rangs, elle s'en fichait puisqu'elle ne voulait pas du tout en faire partie de toute façon. Elle ce qu'elle voulait c'était faire partie des Kappa Alpha Psi, mais eux aussi avaient des aprioris sur elle, pas à cause de sa tenue mais de son nom de famille, de sa richesse. Cependant, elle ne lâchera pas l'affaire, ils finirent par accepter de la mettre à l'épreuve. Première chose qu'ils ont fait ? Exiger qu'elle montre sa chair. Alors qu'elle couvrait toujours au maximum toutes les parcelles de son corps, elle commença à enfiler des jupes, des shorts et même des décolletés, cela se révélera moins désagréable que ce qu'elle avait pensé. Les choses se compliquèrent lorsqu'on lui demanda d'humilier une Alpha Omicron Pi, elle n'aimait pas du tout s'en prendre gratuitement à quelqu'un, mais comme elle était prête à tout pour se faire accepter elle s'exécuta. On lui avait dit de viser la pom-pom girl la plus détestée des Kappa Alpha Psi alors elle s'arrangea pour avoir accès à son casier avant l'heure d'entraînement et y déposa un crapaud. Lorsque sa victime l'ouvrit l'animal se jeta aussitôt sur son visage, ce qui enclencha l'hilarité de ses consœurs. En faisant cela Dayanara avait vraiment impressionnée la confrérie qu'elle désirait, elle avait prouvé qu'elle était prête à prendre de grands risques, à venger les siens même si elle devait légèrement entacher son nom de famille pour cela, elle était des leurs. La benjamine des Davenport ne regrettera pas tout ce qu'elle a dû faire lors de son année de bizutage parce qu'elle se sent vraiment bien dans ce groupe, il lui correspond puisqu'il ne lui demandait pas de se bourrer la gueule, de se droguer, d'être la meilleure dans tout ni d'avoir un palmarès de conquête extraordinaire. L'université se passe très bien pour elle, aussi bien au niveau scolaire que social, elle s'y sent comme un poisson dans l'eau.


Dernière édition par Dayanara Davenport le Dim 2 Aoû - 18:28, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yuck-it-up.forumactif.com/t2212-lux-2-0-the-robot-unicorn


Lux Ó Cearnaigh
FONDATRICE - NOTRE MÈRE A TOUS
Je suis à Chicago depuis le : 03/06/2011 et j'ai déjà rédigé : 3705 messages. J'ai : 24 ans d'après mes amis. Dans la vie, je suis : doctorante (troisième année) en ingénierie, spécialisée en robotique

Feuille de personnage
Choses à savoir sur moi :
Mes amis & mes sorties:

MessageSujet: Re: DAYANARA ✽ I'm still working on my masterpiece    Dim 2 Aoû - 18:03

Bienvenue parmi nous ! I love you Le Doyen passera sous peu pour te donner son avis !

_________________________________
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: DAYANARA ✽ I'm still working on my masterpiece    Dim 2 Aoû - 18:05

Merci ** Hâte d'avoir son avis :please:
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: DAYANARA ✽ I'm still working on my masterpiece    Dim 2 Aoû - 18:25

Bienvenue sur YIU ma belle ! Si tu as un problème, n'hésites surtout pas à contacter le staff !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Le Doyen
TÊTE PENSANTE DE CHICAGO
Je suis à Chicago depuis le : 09/07/2015 et j'ai déjà rédigé : 1092 messages. J'ai : 55 ans d'après mes amis. Dans la vie, je suis : le fabuleux doyen de cette université

Feuille de personnage
Choses à savoir sur moi :
Mes amis & mes sorties:

MessageSujet: Re: DAYANARA ✽ I'm still working on my masterpiece    Dim 2 Aoû - 18:27

Quel dommage de se sentir aussi incomprise alors que l'on a la tête bien pleine. Mais il semblerait que tu fasses partie de cette caste d'individus hautement intelligents et réfléchis qui ont compris que les apparences sont trompeuses et que l'argent n'ouvre pas toujours toutes les portes. Les membres de ta confrérie ont bien de la chance de t'avoir dans leurs rangs, je ne peux qu'approuver. Je valide donc le choix des Kappa Alpha Psi !
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: DAYANARA ✽ I'm still working on my masterpiece    Dim 2 Aoû - 18:29

Chouette merci
J'ai déjà mpotté une admine pour mes questions :please:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Le Doyen
TÊTE PENSANTE DE CHICAGO
Je suis à Chicago depuis le : 09/07/2015 et j'ai déjà rédigé : 1092 messages. J'ai : 55 ans d'après mes amis. Dans la vie, je suis : le fabuleux doyen de cette université

Feuille de personnage
Choses à savoir sur moi :
Mes amis & mes sorties:

MessageSujet: Re: DAYANARA ✽ I'm still working on my masterpiece    Dim 2 Aoû - 19:47

Tu es validée !

Une fille qui sort de l'ordinaire, c'est appréciable ! En tout cas j'accepte son dossier d'admission avec plaisir ! En espérant que cette artiste dans l'âme parvienne à ses fins, c'est à dire à se faire accepter pour ce qu'elle est vraiment ! L'histoire de Dolores Delgado est vraiment dingue ! Le coup du crapaud, c'est bien trouvé !
Je t'invite à aller recenser ton avatar et tes prénoms et nom ainsi qu'à contacter PlayBoy pour lui faire part de 3 petits secrets te concernant. Tu peux également aller créer ta fiche de liens afin de te trouver de nouveaux amis ou intégrer un club ou une équipe universitaires ! Bienvenue dans notre famille  coeur2

Bizutage de bienvenue ✽ Tu devras poster la phrase suivante sur cinq dossiers d'admissions : Bienvenue ! J'ai été plus rapide que toi, bon c'est pas tout ça, mais c'est qu'il est l'heure de manger !

© YUCK IT UP 2015

Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: DAYANARA ✽ I'm still working on my masterpiece    Dim 2 Aoû - 20:04

Merci cher Doyen Le défi :mdl: a déjà été réalisé, avec un smiley en prime :mexicos:
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: DAYANARA ✽ I'm still working on my masterpiece    Jeu 6 Aoû - 11:00

Heyyyy
J'étais absente mais je suis de retour
Tu auras quand même le droit à un message de bienvenue, même bon... je suis en retard, je sais. Alors.....
BIENVENUE SUR YIU !
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: DAYANARA ✽ I'm still working on my masterpiece    Aujourd'hui à 10:46

Revenir en haut Aller en bas
 
DAYANARA ✽ I'm still working on my masterpiece
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tony P
» Ezekiel Jackson : Working all WInter, Shinning All Summer
» Working !!
» Bug mumble..
» Working hours - ft. Alexander

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
YUCK IT UP :: LES ARCHIVES :: Les archives :: Les fiches périmées-
Sauter vers: