Davide Dal Conti ▬ To keep you alive louder than God's revolver

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage


Invité
Invité

MessageSujet: Davide Dal Conti ▬ To keep you alive louder than God's revolver    Ven 21 Aoû - 17:20

Davide Dal Conti

Samuel Larsen
Né le 9 mars 1994 à Buenos Aires (Argentine), j'ai 21 ans et suis Argentin. Si vous voulez en savoir un peu plus sur moi, sachez que je suis plutôt pauvre et que je le vis pas trop mal ! Actuellement célibataire, je tiens à préciser que je suis plutôt du genre homo très réservé... Désolé d'avance pour les cœurs brisés.

Diplôme préparé : Bachelor linguistique et didactiqueCycle & année d'étude : 1ere annéeCursus majeur : Langue EtrangèresSpécialisation : communication interculturelleCursus mineur : Athlétisme (Sprint, course de fond et relais)

Personnalité & addictions

Drôle - 50%
Réfléchi - 2%
Créatif - 70%
Travailleur - 90%
Fêtard - 10%
Narcissique - 10%
Artiste - 60%
Amical - 60%
Jaloux - 10%
Méfiant - 55%
Sportif - 70%
Prude - 95%
Généreux - 70%
Têtu - 20%
Hautain - 10%
Séducteur - 25%
Honnête - 85%
Joueur - 50%
Alcool : 0%Drogues : 0%Sexe : 40%

Renseignements multiples
Pourquoi avez-vous choisi d'étudier à l'université de Chicago ?
Dans un premier temps : pour sauver ma propre vie. L’université, c’est maintenant ou jamais. Mon avenir se joue à présent. J’ai du laisser ma famille en Argentine, ils n’ont pas les moyens de payer cette opération onéreuse à laquelle je ne sais pas même si je vais y survivre. Mais je préfère mourir que de devenir un demeuré, car c’est ce qui m’attends. J’ai une tumeur au cerveau, celle-ci a été dépistée car j’ai été très désorienté à la fête de la Chacarera ; c’est l’une de ces fêtes que l’on fait dans la pampa en Argentine. Quoi qu’il en soit, cette tumeur grossi et comprimé mon cerveau, je ne sais même pas si je finirais un jour mes études où si je deviendrais complètement débile avant ça. Je n’avais pas les moyens de me soigner et ma famille non plus, j’ai d’ailleurs des frères et sœurs et je ne voudrais pas être égoïste. J’ai toujours eu le souhait de faire des études, mais dans la complexité des Amériques et ces moments de flottements ; ma régression de plus en plus évidente. D'après le médecin, je finirais pas être complètement désorienté et dépendant avant de mourir car la partie contrôlant les fonctions vitale finira par être atteint. Je me lance dans ce qui est mon espoir, mais aussi la réalisation d’un rêve que de vivre aux USA. Chicago a facilité mon entrée à l’Université car j’avais envoyé des dossiers à divers endroits. Le fait que je parle l’amérindien du Sud (Le quechua également parlé au Pérou ; Le guarani  parlé aussi au Paraguay) en plus de l’espagnol et l’anglais m’a aidé à me frayer un passage jusqu'aux bancs de l’université.

Quelles sont vos sources de financement universitaire ?
Je me suis trouvé un petit job dans un Fast Food. Je suis ce pauvre type qui prend votre commande au Driving et qui galère avec la machine de commande. Tout cela explique ce qui explique également que j'ai encore moins de temps pour m'amuser, car je travaille tous les soirs après les cours. Je dois avouer que la vie en ville m'est assez difficile. Parfois, quand les fins de mois sont trop difficile, je donne mon sang (en plus, ça sauve des vies !), donne quelques cours particuliers d'Espagnol ou distribue des flayers en contrat avec le Théatre  Shakespeare.

Que pensez-vous du système de confrérie ?
J'ai pensé que cela m'aiderai à m'intégrer, mais je me suis vite senti rejeté. Personne ne m'a vraiment invité à rejoindre une confrérie. Je suis un étrange, pauvre et avec mes troubles de l'attention avec hyperactivité je n'ai pas le profil qui puisse intéresser ces confréries. Finalement, il se trouve que ne pas faire partie d'un confrérie nous éloigne de ceux qui en font partis. Souvent je me sens seul.

D'ailleurs, faites-vous partie d'une confrérie ? Si oui, depuis combien de temps ? Je me suis seulement assis à coté de cette fille un peu gothique sur ce banc, c'était il y a un mois. Personne n'avait l'air de vouloir s'asseoir à coté d'elle. Elle mangeait des petites sauterelles avec des baguettes japonaises et j'avais juste un bon tacos garnis. Elle m'a regardé et m'a demandé si je n'avais pas peur d'elle. Je lui ai répondu avoir déjà croisé la route de loups à crinière dans la Pampa et ça c'était flippant.  C'est un peu comme ça que j'ai appris l'existence des KAPPA ALPHA PSI et que persuadé que cela pourrait m'être utile d'entrer dans une confrérie, je suis devenu l'un des leurs. Je suis nouveau dans cette confrérie assez particulière, qui finalement me convient. Je n'ai pas le temps d'aller faire la fête et j'ai le sentiment d'être différent, j'aime partir à l'aventure et être dans mon coin à méditer et faire des exercice de mémoire. Je me sens à part. Je vis avec le lourd secret de devenir débile et c'est assez préoccupant, alors c'est vrai que parfois j'aime assez critiquer le comportement des autres confréries, juste en fait pour pouvoir discuter de temps à autre avec quelqu'un. A quoi bon, quand je sais que les couloirs se moquent. - Ce gars là est étranger et il n'est pas même brillant ou riche; mais qu'est-ce qu'il fou là ? - Personne ne veut vraiment traîner avec moi...

Biographie

La plaine semble s’étendre sans fin. Mes yeux clairs fixent cet horizon incertain, dépourvu de sensation de peur. Je suis seul sur cette plaine, ne me souvenant pas vraiment de là où je viens et surtout de là où je vais. Je continue de marcher, cherchant toujours à aller plus loin. Je marche dos au soleil, peu à peu le soleil décline et pourtant je ne m’en inquiète pas. Pourtant, la Pampa d’Amérique du Sud n’est pas la plus accueillante qui soit. Je ne sais pas depuis combien de temps je suis là. Un rocher, puis un autre. Les gros rongeurs qui ne se dérangent pas de ma présence et quelques lamas qui vagabondent de ci de là. Puis je fini mon escapade non loin des champs de soja dans une ferme. Je suis assis à cette table et mange une tartine de confiture de lait parfaitement divine. J’ai grandi dans la campagne, mes parents élèves des lamas dans les collines. Ce sont des gens modestes qui m’ont transmis leur dégout pour la ville, la pollution et la course à la richesse inutile. Je suis un type plutôt écolo et respectueux de l’environnement. Je suis né en ville, cependant nous avons déménagé quand je n’avais que cinq ans, je n’en garde que peu de souvenirs. Je suis fasciné par la nature, la solitude m’est une chose plaisante et j’aime allé de ci de là, sans me soucier des conséquences.

C’est comme cela que j’ai disparu pendant plusieurs mois. J’ai été accueilli dans une famille amérindienne qui vivait paisiblement de son agriculture. Je pensais devenir paysan moi aussi ; je pensais que l’on n’avait besoin de rien de plus pour être heureux. Mais je pensais à mes parents et je me demandais s’ils me retrouveront un jour. Je les aimais vraiment, mais ils n’avaient pas le temps de ma chercher j’en avais la plus grande conviction. Puis un jour, alors que je galopais avec les poules rousses ; une vieux pick up a déboulé en faisant des bonds et un type en uniforme s’est arrêté. Il n’y avait pas beaucoup de gamin avec des dread-lock et il m’appela d’un air interrogateur « Davide ? » J’ai levé les yeux vers lui. Je vivais plutôt bien ici, je n’avais pas envie de partir. Mais la majorité ne se ferait que dans quelques mois et malgré mon amour pour le plus grand fils de mes accueillants ; je fus contrains de partir. Jetant un coup d’œil à mon amant, je vit une larme rouler sur sa peau basanée.

Jamais ma mère n’avait tant embrassé mes joues en me voyant. Mon père avait du mal à cacher son émotion. J’avais appris à parler couramment le guarani et pourtant, il y avait bien des choses dont je ne parvenais à me souvenir. Je fus longtemps examiné par le médecin familial et la vie sembla reprendre son cours normal. Jusqu’à la fête de la Chacarera où j’avais retrouvé une bonne partie de mes amis qui c’était également fait du souci pour moi. Je n’ai jamais parlé de mon aventure avec Ezio là bas dans les régions éloignées de la pampa. Ce serait une telle honte pour ma famille de l’apprendre. Nous étions à cette fête et comme tous les ans, une course de lama y était organisée ; mon petit frère Silvio allait y participer. Moi, j’étais comme bien souvent volontaire pour aider à l’organisation de la fête et décorer les stands avec des fleurs. Mais cette année, en raison de ma terrible expérience (bien que moi je ne la trouvai pas atroce, bien que je n’en parlais jamais). J’étais alors désigné à lire le discours d’ouverture. Je me tenais devant une foule d’inconnu sur cette estrade, il y avait des amis également ; la famille et tous nos voisins. J’ai commencé à lire et à buter sur la plus part des mots comme un illettré. Face à cette difficulté ; mes parents m’observèrent avec inquiétude et je me mis à mélanger aussi bien mon espagnol comme langue maternelle et l’anglais que ma grand-mère m’avait enseigné. Un anglais fort bien distingué que seules les vieilles personnes utilise. Ma grand-mère ne parlait que dans cette langue de Shakespeare après avoir vécu soixante années en Angleterre avant de rejoindre son fils Paolo (mon père) en Argentine.

Je fus conduis à l’hôpital alors que je bredouillais toujours. Dans ce brouillard, j’appelais Ezio. J’avais arrêté mes études à mes dix-sept ans et demi. J’avais obtenu un bac avec une moyenne largement dépassée. Mais je m’étais de nouveau égaré dans la pampa en espérant retrouver l’indigène que mon cœur aimait tant. Je suis tombé sur une tout autre famille, qui parlait le quechua et j’ai appris à communiquer avec eux ; revenant chaque semaine pour étudier auprès d’eux. Mes parents avaient espéré me voir faire autre chose ; mais il était conçu par ma famille que l’on puisse étudier les langues en intégrant les tribus si on y parvenait. J’allais avoir vingt ans et à l’hôpital l’on s’inquiéta autour d’un diagnostic que l’on ne voulait m’annoncer. Je suis rentré avec mes parents dans l’ignorance et ils m’ont gardé à la maison. Je n’étais plus libre de déambuler dans la nature et j’en devenais fou. Mon hyperactivité devait se dépenser dans notre petite propriété de quelques hectares et l’on ne me laissait plus sans surveillance. Ezio occupait mes pensées. Je pensais finir ma vie ici ; alors que je suivais un traitement oral sans que je ne sache de quoi il s’agissait ; les symptômes diminuaient et je pu lire de nouveau, tranquillement étendu dans la prairie. Cherchant dans les étagères un nouvel ouvrage ; je suis tombé sur une petite enveloppe de l’hôpital de Buenos Aires. De longues disputes ont éclaté avec mes parents, ils m’ont cachés que j’allais mourir parce qu’ils culpabilisaient de ne rien pouvoir faire pour me sauver. Je pensais passer le temps qui me restait à vivre avec Ezio, mais je ne l’avais jamais retrouvé et personnes ne semblait en avoir entendu parler. J’ai passé des mois à construire ce projet de venir étudier aux Etats-Unis et je me disais que peut-être un jour j’aurais les moyens de le retrouver.

Craintif, je quitte mon pays et ma campagne. Reprendre des études me terrifie autant que j’étais impatient. J’avais le sentiment que je pourrais faire de grande chose. J’ai du vomir un certains nombre de fois dans l’avion, jusqu’à m’évanouir d’une hypoglycémie. Je me suis installé ici, la peur au ventre. Et si finalement, j’allais mourir loin des miens ?

Moi c'est Valhalla !
J'ai 300 vies d'hommes, je suis Gandlaf et je vis en Terre du Milieu. J'ai découvert le forum grace à Telios et je le trouve sympas ! Sinon, je serai connectée 6J/7 et je devrai pourvoir RP environ 5 fois par semaine.



Dernière édition par Davide Dal Conti le Mar 1 Sep - 11:44, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yuck-it-up.forumactif.com/t2212-lux-2-0-the-robot-unicorn


Lux Ó Cearnaigh
FONDATRICE - NOTRE MÈRE A TOUS
Je suis à Chicago depuis le : 03/06/2011 et j'ai déjà rédigé : 3705 messages. J'ai : 24 ans d'après mes amis. Dans la vie, je suis : doctorante (troisième année) en ingénierie, spécialisée en robotique

Feuille de personnage
Choses à savoir sur moi :
Mes amis & mes sorties:

MessageSujet: Re: Davide Dal Conti ▬ To keep you alive louder than God's revolver    Ven 21 Aoû - 19:41

Bienvenue sur YIU I love you. Je ne connaissais pas du tout ton avatar mais il est franchement cool J'espère que tu te plairas bien ici !

_________________________________
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Davide Dal Conti ▬ To keep you alive louder than God's revolver    Ven 21 Aoû - 19:50

Merci coeur2
Il n'est pas le plus connu c'est vrai =)
J'espère aussi !
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Davide Dal Conti ▬ To keep you alive louder than God's revolver    Ven 21 Aoû - 20:00

bienvenue ici ange2
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Davide Dal Conti ▬ To keep you alive louder than God's revolver    Ven 21 Aoû - 20:02

bienvenuuuuuue **
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Davide Dal Conti ▬ To keep you alive louder than God's revolver    Ven 21 Aoû - 20:10

BIENVENUE SUR YIU balloncoeur2
n'hésite pas si tu as des questions **
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Davide Dal Conti ▬ To keep you alive louder than God's revolver    Ven 21 Aoû - 20:22

Bienvenue et bonne chance pour ta fiche I love you
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Davide Dal Conti ▬ To keep you alive louder than God's revolver    Ven 21 Aoû - 20:27

Merci tout le monde love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yuck-it-up.forumactif.com/t92-sahel-c-est-en-voyant-un-mo


Sahel A. Friezmann
ADMIN - MASCOTTE ΔΥ
Je suis à Chicago depuis le : 02/08/2015 et j'ai déjà rédigé : 3689 messages. J'ai : vingt quatre ans d'après mes amis. Dans la vie, je suis : étudiant, en 1ere année graduate ~ cinéma & médias

Feuille de personnage
Choses à savoir sur moi :
Mes amis & mes sorties:

MessageSujet: Re: Davide Dal Conti ▬ To keep you alive louder than God's revolver    Sam 22 Aoû - 14:50

POWAAAAAAAAAAAA le choix d'avatar de folie !!!
Punaise ce mec je l'avais presque oublié mais comment je suis trop content de le voir ! (en plus il me rappelle mon ex ...)
Bienvenue parmi nous mon pote !!!

_________________________________
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Davide Dal Conti ▬ To keep you alive louder than God's revolver    Sam 22 Aoû - 17:36

bienvenue et bonne chance pour ta fiche **
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Davide Dal Conti ▬ To keep you alive louder than God's revolver    Sam 22 Aoû - 20:21

Merci les gars =)

Désolé Sahel pour le souvenir XD
mais jsuis ravi que l'avatar te plaise =)
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Davide Dal Conti ▬ To keep you alive louder than God's revolver    Sam 22 Aoû - 20:32

Bienvenuuuue stress
bon courage pour ta fiche love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yuck-it-up.forumactif.com/t92-sahel-c-est-en-voyant-un-mo


Sahel A. Friezmann
ADMIN - MASCOTTE ΔΥ
Je suis à Chicago depuis le : 02/08/2015 et j'ai déjà rédigé : 3689 messages. J'ai : vingt quatre ans d'après mes amis. Dans la vie, je suis : étudiant, en 1ere année graduate ~ cinéma & médias

Feuille de personnage
Choses à savoir sur moi :
Mes amis & mes sorties:

MessageSujet: Re: Davide Dal Conti ▬ To keep you alive louder than God's revolver    Sam 22 Aoû - 20:35

Oh non mais le souvenir est agréable, c'était mon premier amour et on est resté en bon contact.

_________________________________
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Davide Dal Conti ▬ To keep you alive louder than God's revolver    Sam 22 Aoû - 20:58

Merci demoiselle =)

Ah bon tant mieux alors =)
C'est super en tout cas =D
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Davide Dal Conti ▬ To keep you alive louder than God's revolver    Sam 22 Aoû - 21:06

bave bave C'est cool qu'il soit gay
Bienvenue et courage pour ta fiche **
Gardes moi un lien I love you
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Davide Dal Conti ▬ To keep you alive louder than God's revolver    Aujourd'hui à 13:31

Revenir en haut Aller en bas
 
Davide Dal Conti ▬ To keep you alive louder than God's revolver
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Dead or Alive [DVDRiP]
» [Vends] Compte Tour Conti Neuf ! Emballé !
» DOA : Dead or Alive /!\
» Oriane Ω stay alive. (finiiiiiiii)
» Everything that kills me, makes me feel alive. [Morgan]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
YUCK IT UP :: LES ARCHIVES :: Les archives :: Les fiches périmées-
Sauter vers: