si vous ignorez quelque chose, peu importe quoi, demandez à un Litchfield. il connaît la réponse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage


Invité
Invité

MessageSujet: si vous ignorez quelque chose, peu importe quoi, demandez à un Litchfield. il connaît la réponse   Dim 2 Aoû - 17:55

Lenore Valentina Litchfield

Emily Didonato
Née le 15 août 1992 à Milan (Italie), j'ai 22 ans et suis de nationalité américaine. Si vous voulez en savoir un peu plus sur moi, sachez que je suis plutôt immensément riche et que je le vis très très bien ! Actuellement en couple, je tiens à préciser que je suis plutôt du genre hétéro ... Désolée d'avance pour les cœurs brisés.

Diplôme préparé : doctoratCycle & année d'étude : graduate, 1ère annéeCursus majeur : médecineSpécialisation : chirurgieCursus mineur : langues

Personnalité & addictions

Drôle - 55%
Réfléchie - 90%
Créative - 40%
Travailleuse - 73%
Fêtarde - 80%
Narcissique - 100%
Artiste - 20%
Amicale - 70%
Jalouse - 92%
Méfiante - 87%
Sportive - 79%
Prude - 02%
Généreuse - 50%
Têtue - 89%
Hautaine - 97%
Séductrice - 96%
Honnête - 24%
Joueuse - 90%
Alcool : 48%Drogues : 06%Sexe : 76%

Renseignements multiples
Pourquoi avez-vous choisi d'étudier à l'université de Chicago ? je me plaisais bien à celle de Stanford, c'est vrai, mais Chicago est une ville qui m'a toujours attirée et, chacun le sait, son université est plus cotée. à Stanford, j'ai appris énormément de choses, mais je n'avais tout bonnement pas envie de faire mon graduate là-bas. j'ai toujours beaucoup voyagé, alors déménager une fois de plus ou de moins, quelle différence ? et puis, c'est aussi un moyen comme un autre de prendre une plus grande part d'indépendance par rapport à mes parents, restés en Californie.

Quelles sont vos sources de financement universitaire ? bien que j'essaie petit à petit de devenir indépendante financièrement de mes parents, ce sont eux qui payent mes études. j'ai quelques expériences de mannequinnat derrière moi, mais l'argent récolté n'est qu'une goutte d'eau dans l'océan que représente la fortune familiale. à quoi bon lutter ?

Que pensez-vous du système de confrérie ? je pense honnêtement que le système de confrérie est un élément important de l'enseignement américain, qui permet de renforcer l'esprit de corps chez les étudiants, leur sentiment d'appartenance à un groupe. certains argueront qu'il s'agit plus de placer les individus dans des groupes bien définis et ce, dès l'université. je ne suis pas d'accord. pour moi, il permet plus de se former une seconde famille, une famille que l'on choisit soi-même en fonction de la personne que l'on est.

D'ailleurs, faites-vous partie d'une confrérie ? Si oui, depuis combien de temps ? je ne fais pour l'heure partie d'aucune confrérie, mais j'adorerais intégrer celle des Alpha Omicron Pi. pourquoi ? tout d'abord parce qu'il s'agit de la seule sororité de l'université et ça a, à mon sens, beaucoup d'importance. je ne suis pas sexiste, bien sûr, mais à mes yeux, rien n'a plus de valeur qu'une bande de copines, toutes prêtes à n'importe quoi pour les autres. l'amitié a une très grande valeur à mes yeux, peut-être même un peu trop, ce qui m'amène parfois à l'idéaliser. mais il s'agit pour moi de l'une des plus belles expériences que l'on puisse faire dans sa vie universitaire, pour peu que l'on trouve des personnes qui nous ressemblent. et ces personnes, je suis absolument certaine de pouvoir les trouver chez les alpha. et puis honnêtement ? de par la fortune de mon père et sa position, autant dire que j'ai toujours fait partie d'une élite. pourquoi cela changerait-il maintenant ? bien entendu, ma position sur l'échelle sociale ne fait pas tout, mais mes brillants résultats en undergraduate à l'université de Stanford ainsi que mes récents classements équestres aux dernières compétitions les plus en vogue sauraient témoigner de mon sérieux, ainsi que de mes qualités sportives, deux points que je sais cher à cette confrérie. dès lors, inutile de se voiler la face : j'ai ma place chez les alpha omicron pi. et vous le savez.

Biographie

1989 - il fait chaud. nous sommes en plein été italien, et les températures sont formidablement agréables. pourquoi Aaron Litchfield est-il à Milan ? la réponse est toute trouvée : pour les affaires, bien sûr. pour mettre la main sur un énième talent qu’il se chargera de faire connaître et qui lui apportera plus encore de renommée et de gloire. du moins, c’est ainsi qu’il pressent sa carrière car pour l’heure, il n’a pas vingt-cinq ans, et même s’il compte quelques succès à son actif, il débute tout juste. ce soir, il assiste à un concert, celui de Lucia V. Agostino, l’une des stars montantes du moment, une jeune italienne de tout juste dix-huit ans, chanteuse lyrique de talent. impossible de la laisser filer, elle a bien trop d'avenir. Aaron s’installe confortablement dans sa loge pour la représentation, et sitôt le rideau levé, pose le regard sur la sublime jeune femme, beauté italienne telle qu’on les rêve. autant de prestance, autant de charisme pour un corps si jeune et si frêle, c’en est bouleversant. et le jeune homme est bouleversé. il la veut, il faut absolument qu’elle accepte qu’il soit son agent. oui, c’est elle qu’il veut, bien plus que n'importe qui ou n'importe quoi au monde. sans même le savoir, lui, Aaron Adonis Litchfield, vient de brusquement tomber amoureux. oui monsieur, cela est donc possible. le jeune américain, déjà millionnaire de par la fortune léguée par son père, n’est en effet pas connu pour sa richesse de coeur. tant et si bien qu’il ne comprend tout bonnement pas que c’est ce noble sentiment qu’il l’étreint à l'instant. il prend cela pour une inspiration soudaine, une révélation, en quelque sorte. il sent qu'avec cette jeune et jolie Lucia, il ira loin, très loin. et combien il eut raison ce jour-là, il ne peut pas encore le dire. le temps s’en chargera.

1997 - il pleut. mais quelle importance ? Lenore n’a pas besoin de sortir pour s’amuser avec son grand frère Jake, de trois ans son aîné. le garçon s’occupe énormément d’elle, cède à tous ses caprices, acceptant même de prendre le thé avec ses poupées même s’il s’agit bien là de la chose qu’il déteste le plus au monde. mais que refuser à cet visage angélique ? à quatre ans, Lenore a déjà bien compris comment fonctionne l’art de la séduction, et n’hésite pas à en avoir recours sur ses parents et sur son grand frère pour obtenir ce qu’elle désire. « Allez, encore un peu ! raconte donc à monsieur nounours notre dernière balade en forêt ! ». alors que Jake se lance dans un récit mouvementé et - légèrement - revisité de leur sortie, faisant ainsi rire sa jeune soeur aux éclats, de très légers coups sont frappés contre la porte de la chambre. immédiatement, les deux enfants cessent leur jeu et regardent dans cette direction. papa et maman seraient-ils rentrés ? en effet les voilà. ce devait être un beau week-end à quatre, mais le destin semble en avoir décidé autrement. les parents rentrent épuisés d’on-ne-sait-où, sans doute d’une réunion imprévue ou d’une réception importante. ou d'ailleurs. cela n’a pas d’importance aux yeux de leurs enfants. ce qui compte, c’est qu’ils soient là à présent. aussi, dès l’instant où le visage fatigué et soucieux de Lucia apparaît dans l’entrebâillement de la porte, suivie de près par son mari, ses deux petits se jètent allègrement dans ses bras, quémandant cajoleries et douceur. geste chassant l’inquiétude qui l’habitait précédemment, la jeune femme se laisse envahir par le bonheur de l’instant présent. à quoi bon les embarrasser avec leurs problèmes d’adulte ? avec un peu de chance, ils ne sauraient probablement jamais rien de ce qui promettait d’être le plus grand secret de leur famille.

2003 - le soleil se couche, splendide spectacle. l’enfance peut être vu par certains comme un long fleuve tranquille. c’est le cas de Lenore. à la moindre demande de la fillette, les domestiques de la famille se démènent afin de trouver de quoi la satisfaire. tant et si bien que cela devient vite un jeu pour elle, au grand dam des employés, qu’elle envoie parfois chercher des objets mystérieux avec pour seule description « quelque chose qui vienne de la nature et qui ait le mérite de figurer parmi mes effets personnels ». l’enfant n’est pas bien grande, mais déjà cultivée. elle sait se tenir en présence de n’importe quel type de personnes, tenir la conversation, et se comporter quoi qu’il arrive. elle est bilingue, parlant anglais et italien, sa mère s’étant adressé à elle dans cette seconde langue depuis le berceau, à tel point qu’elle serait bien en pleine de désigner sa langue maternelle. elle commence tout juste à apprendre les bases du français, langue que sa génitrice chérit presque autant que l’italien, ainsi que l’espagnol, cette fois-ci chère à son père, du fait de ses origines maternelles. à la maison, l’accent est donc mis sur les langues, sans compter la conduite et la culture. environnement riche, il amènera les deux enfants Litchfield à être curieux de tout, à s’interroger sur chaque élément sur lequel se fixe leur attention, chaque objet pouvant être considéré de près ou de loin comme inconnu et donc nécessairement porteur d’un sens à découvrir.

2004 - le bureau est immense, l'ambiance glaciale. « non Lenore, il n’a pas le droit de tirer les cheveux de ta camarade de classe simplement parce qu’elle a refusé de t’appeler « Votre Majesté ». et puis d’abord, qu’est-ce que c’est que ces manières ?! ». la vie d’écolier serait sans doute bien triste sans un passage symbolique chez la directrice pour avoir affirmé sa supériorité sur ses sujets, pense Lenny. évidemment qu’ils ont besoin qu’on leur rappelle qui décide, ces petits idiots sans discipline ! l’établissement dans lequel se trouve la jeune Litchfield n’est vraiment pas à son goût. « trop de filles du peuple » vous dirait-elle si elle en avait eu l’audace (et l’imprudence, l’indélicatesse et l’absence de retenue digne d’une demoiselle bien élevée). sur le champ, ses parents prennent la décision de lui trouver une nouvelle école. ou plus exactement son père s'en charge seul. voilà qui signe un échec pour sa mère, qui aurait voulu que sa cadette côtoie d’autres personnes que celles de leur milieu. elle aurait voulu qu’elle s’ouvre d’avantage à la diversité, accepte un peu plus la différence, et fasse un peu moins preuve de ce snobisme que l’on rencontre bien souvent une fois dépassé un certain seuil atteint sur son compte en banque. malheureusement pour la belle italienne, sa fille ressemble plus à son père qu’elle ne l’aurait souhaité, d’autant plus qu’elle a tendance à prendre aussi bien les bons côtés que les mauvais de ce personnage. désormais multimillionaire, en passe de franchir la fameuse barre du milliard, Aaron n’est plus le jeune américain attirant qu’elle a rencontré. avec le temps, il s'est fait plus hautain, et sûr de lui, devenant par moments fort désagréable par ses excès de vanité. pourtant, Lucia ne s'imagine pas vivre sans lui. c'est vrai, sa passion des débuts s'est quelque peu ternie, mais elle aime toujours cet homme puissant, qui, même aujourd'hui, serait prêt à n'importe quoi pour les personnes qu'il aime. à vrai dire, l'américain est aussi généreux avec sa famille et ses amis qu'il est égoïste avec le reste du monde, aussi chaleureux avec ses enfants et son épouse qu'il est froid et distant avec ses associés, aussi simple avec Jake et Lenore qu'il est calculateur et manipulateur avec ses nouveaux clients. Aaron est un personnage aux deux visages, et c'est aussi ce que Lenny est en train de devenir.


2005 - Anchorage est une ville magnifique. pour peu d’aimer la montagne, la neige, le climat. Lenore ne comprend pas ce qu’ils viennent faire ici. un jour, on leur a appris que toute la famille allait prendre l’avion incessamment sous peu, pour déménager vers l’Alaska. un temps, la fillette se demande si cela  a un rapport avec son écart de conduite, puisqu’elle n’a plus remis les pieds à l’école depuis, et aussi parce que son père n’a de cesse de lui parler d’un établissement extrêmement réputé là-bas, où elle se trouvera formidablement bien. dans le même temps, la carrière de Lucia connaît une baisse de régime. de moins en moins de personnes assistent à ses concerts, ses disques se vendent moins bien, sa popularité est chaque jour moindre. à vrai dire, Aaron espère sans doute relancer la carrière de son épouse grâce à des contacts qu’il a à Anchorage, carrière délaissée depuis quelques mois maintenant par Lucia, désormais nationalisée américaine, au profit de ses enfants. il s’agit là de son propre choix bien sûr, pratique peu courante pour les individus de leur milieu, qui préfèrent confier l’éducation de leurs rejetons à des « professionnels ». mais la mère de Lenny a appris beaucoup de choses au contact de sa propre mère, et voudrait transmettre la même chose à ses enfants. ainsi, elle leur communique une part de son amour pour l’opéra, pour ce pays magnifique qu’est la France et aussi … pour les chevaux. part importante de sa vie, elle veut que Lenore et Jake en profitent, même si posséder leur propre écurie risque de faire un peu tâche dans le paysage de leur splendide villa en Californie. elle se dit qu’Anchorage est l’occasion d’un nouveau départ, et que cette passion naissante pour ces animaux saura être d’un grand secours pour la fillette, perdue dans ce changement d’habitudes. et très vite, c’est le coup de foudre. Lenore a toujours trouvé ces créatures splendides, pleines de grâce et a toujours été attirée par celles-ci, bien qu’elle n’en ai jamais parlé à ses parents. grâce à ses nouveaux compagnons, elle voit Anchorage d’un autre oeil, et apprend à aimer la vie telle qu’elle se présente (avec toutefois toutes les prédispositions que l’argent suppose, bien sûr). elle se fait des amies - de vraies, cette fois - et explore un pays dans lequel elle ne passera qu’une année. une seule, oui, puisque les opérations d’Aaron marchent à merveille et que son contact se montre beaucoup plus coopératif et efficace qu’il n’avait pu l’imaginer. les revoilà partis pour les Etats-Unis, et leur Californie bien aimée. expérience courte, mais extrêmement enrichissante pour les deux enfants, et surtout pour Lenore, qui a beaucoup mûri et a revu sa façon de voir les choses. désormais, l’équitation occupe  une place importante dans son coeur, ainsi que l’amitié, et notamment celle qu’elle a reçu des fillettes rencontrées en Alaska, qu’elle a juré de ne jamais oublier, malgré la distance.

2008 - les couloirs sont immenses, les élèves pressés. la sonnerie vient de retenir, les bousculades sont nombreuses, chacun se pressant pour rejoindre le cours suivant, les premiers de classe en tête. ou en dernier, comme la jeune et jolie Litchfield, qui vient tout juste de fêter son seizième anniversaire. se faire attendre est un art, et n’est pas une lady qui veut. arriver le plus vite possible pour avoir la meilleure place ? quelle importance, puisque cet emplacement est précisément réservé aux demoiselles telles qu’elle ? entourée de ces quatre fidèles amies, toutes presque aussi riches et mignonnes qu’elle, la belle Lenore n’a pas à s’en faire : elle règne en maître sur les lieux. elle quitte l’établissement pendant un an à cause du travail de son père, se retrouvant un temps de l’autre côté de l’Atlantique, et lorsqu’elle revient, rien n’a changé. comme si le temps s’était arrêté ici en attendant son retour. Dotée d’un fort caractère, Lenny est fière et hautaine avec les personnes qu’elle ne considère pas comme dignes d’intérêt. quelle catégorie de la population cela représente-t-il ? la majorité. après tout, il faut savoir être correctement entouré dans la vie. mais la jeune fille ne renvoie pas une image exclusivement négative. après tout, si elle est respectée à ce point par ses pairs, c’est bien pour quelque chose. il s’agit d’une brillante élève, toujours en tête de classe, qui comprend des subtilités que les autres ne saisissent pas au premier coup d’oeil. elle voit, elle comprend. de plus, elle impressionne par ses exploits sportifs, notamment dans le domaine équestre. en effet, il est de notoriété publique que les Litchfield possèdent un grand domaine, avec une foule d’installations ultra modernes, et les chevaux les plus performants que l’on puisse trouver dans  tout le pays. elle participe à de nombreuses compétitions et s’illustre toujours par son élégance à cheval, ainsi que sa détermination à l’emporter, tout en manifestant un profond respect pour ses montures. bien sûr, elle ne l’emporte pas toujours, mais ses échecs sont autant de leçons, et ses succès autant d’occasions d’organiser des réceptions et des fêtes, auxquelles chacun est amené à admirer la riche héritière. sportive, Lenny est également cheerleader, capitaine de son équipe. lors des matchs, inutile de dire que c’est elle qui encourage le plus fort, avec un entrain à toute épreuve, accompagnant son équipe aussi bien dans la victoire que dans la défaite. elle sait gérer et motiver son équipe, et ne s’imagine pas un jour devoir obéir aux directives de quelqu’un d’autre qu’elle même. à moins que cette personne ait ce mélange de sévérité et de douceur, de détermination et de relativité qu’elle admire chez un capitaine d’équipe sportive. sans cela, cette demoiselle n’aurait aucune légitimité à ses yeux, aucune.

2012 - Romeo est grand, beau, fort. taillé comme un dieu, il impressionne et fait fondre toutes les nanas qui posent les yeux sur lui. fils de bonne famille, jeune homme brillant et au grand coeur, on peine, pour tout dire, à lui trouver des défauts. de plus, il sort avec Lenore Valentina Litchfield, autant dire la nana idéale pour celui qui semble plus tenir du dieu vivant que du simple être humain. les deux amoureux se ressemblent mais présentent au moins autant de différences que de points communs. néanmoins, c’est ce qui semble faire une part de leur force. très vite, leur relation devient fusionnelle et les voilà qui passent tout leur temps aux côtés l'un de l'autre, partant en vacances ensemble aux quatre coins du globe, dorant sur les plus belles plages de la planète, profitant des meilleurs hôtels, et s’aimant passionnément chaque fois que cela est possible. leur histoire est belle, pleine de hauts et de bas, de disputes et d’émouvantes retrouvailles. bel amour celui qui est partagé. si beau que celle qui est en train de devenir une magnifique jeune femme s’imagine vivre éternellement à ses côtés, tant elle s’y plaît. un jour pourtant, Romeo décide de mettre un terme à leur histoire, pour un motif que l’américaine prétend n’avoir jamais compris. ils se séparent. bien sûr, c’est un véritable drame pour celle qui a toujours cru que leur amour durerait toujours. mais fière, elle n’en dit rien, agit comme d’ordinaire, ne laisse rien transparaître. s’il n’est pas heureux avec elle, ce n’est sans doute pas elle qui va le retenir. elle le laisse donc partir, le coeur plein de regrets, refusant de comprendre pourquoi elle se retrouve ainsi privée de la personne avec laquelle elle passait les meilleurs moments de son existence. pourtant, leur histoire ne s’arrêtera pas là. en effet, Romeo, au contraire de sa belle, ne peut alors supporter l’idée de vivre sans elle et le voilà qui revient vers elle en la suppliant de lui pardonner pour cette grossière erreur de jugement. un Litchfield ne se fait pas larguer. si Lenore l’ignore copieusement dans un premier temps, elle ne peut pourtant pas tourner le dos à son premier amour et fait mine de lui pardonner. pourtant, les choses ne seront jamais plus comme avant et c'est de cette époque que date la nouvelle définition de Lenore de la fidélité. son interprétation du couple se fait plus libre et il n’est pas rare qu’elle flirte un peu à droite à gauche si le coeur lui en dit. Romeo entend des rumeurs, mais préfère fermer les yeux, car il aime sincèrement la jeune fille, et ne veut pas prendre le risque de tout plaquer  sur un coup de tête et de le regretter par la suite. alors il l’accepte, même s’ils n’en ont jamais véritablement parlé, gardant ses pensées et ses songes pour lui seul.

2015 - les prés sont immenses, semblant s’étaler à perte de vue. les lieux sont tout simplement d’une beauté à couper le souffle, que ce soit le ranch en lui-même ou les différents pré dans lesquels broutent paisiblement de superbes Paint Horse et Quarter Horse, parfaite image de carte postale. Lenore se sent comme à la maison ici, dans l’Arizona, dans le ranch de son frère. comme coupée du monde, la jeune fille s’adonne à la monte western avec autant de plaisir que lorsqu’elle pratique la monde classique, sinon plus, car c’est alors dans un contexte de détente complet, en jean, et un stetson sur la tête. le rêve américain dans toute sa splendeur. Jake a toujours aimé les chevaux, mais d’une manière différente de celle de Lenore, animé par la volonté de les savoir libres comme l’air dans leurs pâturages plutôt que détenteurs d’une liste longue comme le bras de trophées de concours complets. pour autant, l’un et l’autre acceptent leurs différentes conceptions de ce monde qu’ils aiment tant, et parviennent à partager énormément. le jeune homme, âgé à présent de vingt-cinq ans, a mis toute son énergie dans la construction de ce petit bout de paradis, dans une volonté farouche de vivre son rêve, mais aussi de montrer à son père qu’il est capable de faire quelque chose par lui-même, sans son total soutien financier. c’est difficile, il travaille beaucoup, mais il aime ça. et pour cette raison, Lenore l’admire énormément. pourtant, les deux jeunes gens n’en demeurent pas moins différents, et la belle ne saurait vivre ce genre de vie, se disant qu’à la longue, le luxe lui manquerait bien trop. elle aime les chevaux, oui, mais a des ambitions situées bien loin d’eux. elle veut devenir chirurgien. très habile de ces mains, elle aspire à cette carrière depuis l’enfance, s’imaginant avec une certaine délectation l’idée d’avoir une sorte de pouvoir de vie ou de mort sur ses patients. cette idée la fascine, ce pouvoir l’attire. plus que le pouvoir de l’argent, le pouvoir de vie. les visites rendues à son frère ne sont cependant pas sans conséquences. Lenore comprend énormément de choses sur sa famille et les rapports entre ses différents membres, cette volonté comme inscrite dans leurs gênes qui les pousse à vouloir toujours faire leurs preuves. toujours être le meilleur. toujours être bon dans tous les domaines. toujours avoir la meilleure situation. quête de l’image parfaite, Lenore vit dans un monde d’apparences, et s’en rend peu à peu compte au contact de Jake, personnage finalement le plus ancré dans la réalité de son univers. c’est alors qu’elle décide de ne pas rester à Stanford l’année suivante, mais de tout faire pour être admise à Chicago. loin de sa famille, elle espère trouver sa place, entre la Lenore qu’elle donne à voir et celle qu’elle pourrait devenir en s’épanouissant.

Moi c'est Blueberry !
J'ai 18 ans dans deux jours, je suis un hippogriffe et je vis en France. J'ai découvert le forum grâce à Lux et je le trouve tout à fait à mon goût coeur2 ! Sinon, je serai connectée plusieurs heures par jour pendant les vac, bien moins ensuite mais j'espère toutes les semaines quand même et je devrai pourvoir RP environ beaucoup ce mois-ci puisque le forum m'inspire déjà énormément et promet d'envoyer du lourd rock



Dernière édition par Lenore V. Litchfield le Lun 3 Aoû - 19:07, édité 19 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yuck-it-up.forumactif.com/t2212-lux-2-0-the-robot-unicorn


Lux Ó Cearnaigh
FONDATRICE - NOTRE MÈRE A TOUS
Je suis à Chicago depuis le : 03/06/2011 et j'ai déjà rédigé : 3705 messages. J'ai : 24 ans d'après mes amis. Dans la vie, je suis : doctorante (troisième année) en ingénierie, spécialisée en robotique

Feuille de personnage
Choses à savoir sur moi :
Mes amis & mes sorties:

MessageSujet: Re: si vous ignorez quelque chose, peu importe quoi, demandez à un Litchfield. il connaît la réponse   Dim 2 Aoû - 18:04

TOIII I love you Heureuse de te retrouver ici ma biquette, sois la bienvenue ! Et bon courage pour la fin I love you

_________________________________
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: si vous ignorez quelque chose, peu importe quoi, demandez à un Litchfield. il connaît la réponse   Dim 2 Aoû - 18:04

Bienvenue sur YIU jolie demoiselle ! Bon courage pour la suite de ta fiche et surtout si tu as un problème, n'hésite pas à demander de l'aide à l'un des membres du staff.
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: si vous ignorez quelque chose, peu importe quoi, demandez à un Litchfield. il connaît la réponse   Dim 2 Aoû - 18:12

Luuux, regarde, je me suis inscrite avant même de voir le mp sur bazzart, j'étais trop au taquet mouahaha je suis contente d'être ici yeaaaaah stress

merci à tout les deux I love you mais des problèmes, je pense que je vais en rencontrer essentiellement pour me limiter au niveau de l'histoire tellement ce perso m'inspire haha
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Le Doyen
TÊTE PENSANTE DE CHICAGO
Je suis à Chicago depuis le : 09/07/2015 et j'ai déjà rédigé : 1092 messages. J'ai : 55 ans d'après mes amis. Dans la vie, je suis : le fabuleux doyen de cette université

Feuille de personnage
Choses à savoir sur moi :
Mes amis & mes sorties:

MessageSujet: Re: si vous ignorez quelque chose, peu importe quoi, demandez à un Litchfield. il connaît la réponse   Dim 2 Aoû - 18:36

Une nouvelle arrivante à l'université de Chicago, voilà qui est intéressant. Tu as fait le bon choix, crois-moi ; nous sommes bien meilleurs que les autres universités, surtout lorsqu'on a la chance d'accueillir d'aussi brillants étudiants. Je parie que les filles de ta confrérie seront heureuses de t'accueillir, elles ne manquent pas de volonté de recrutement ! Je valide donc le choix des Alpha Omicron Pi !

Attention toutefois, tu as oublié de préciser ton année d'étude dans la partie "cycle & année d'étude" !
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: si vous ignorez quelque chose, peu importe quoi, demandez à un Litchfield. il connaît la réponse   Dim 2 Aoû - 18:38

je savais bien que j'avais oublié quelque chose dans ce coin-là merci monsieur le Doyen stress A moi la vie d'Alpha ! What a Face
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: si vous ignorez quelque chose, peu importe quoi, demandez à un Litchfield. il connaît la réponse   Dim 2 Aoû - 20:55

Bienvenue sur YIU ! **

En vrai pour devenir Alpha, il faut avoir le même modèle de maillot que Pamela Anderson !
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: si vous ignorez quelque chose, peu importe quoi, demandez à un Litchfield. il connaît la réponse   Dim 2 Aoû - 21:24

haaaan, la stratégie de recrutement des alpha a été démasquée nan mais honnêtement, il est pas terriblement sexy, ce maillot ?

merci à toi, jolie plante verte (humour du soir bonsoir, ceci n'était pas drôle mais m'est venu lorsque j'ai jeté un oeil à ta couleur, c'est pas de ma faute )
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: si vous ignorez quelque chose, peu importe quoi, demandez à un Litchfield. il connaît la réponse   Dim 2 Aoû - 23:01

Emily quoi **
Bienvenue ma belle balloncoeur2

Tu sais belle que tu es, j'en suis sûre tu vas plaire à quelqu'un . Mais pas n'importe qui, c'est genre un dieu, un Hercule mais en récent, un homme au charisme foudroyants. On m'a même dit qu'il possédait un appartement tout en haut d'un immeuble. À ce qu'il parait son lit est tout douillé et idéal pour des parties de jambes en l'air mais le plus important chez lui, c'est son frigo , toujours plein. Un homme idéal cet homme, n'est-ce pas !? Et bien sache que je parle du Doyen, il est juste incroyable.
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: si vous ignorez quelque chose, peu importe quoi, demandez à un Litchfield. il connaît la réponse   Lun 3 Aoû - 0:22

bienvenue sur YIU. :please:
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: si vous ignorez quelque chose, peu importe quoi, demandez à un Litchfield. il connaît la réponse   Lun 3 Aoû - 7:45

Riley - c'est drôle que tu parles de dieu, j'ai décidé de donner pour deuxième prénom "Adonis" à son père haha merci de m'avoir choisie pour faire l'éloge du doyen, le portrait que tu en dresses fait rêver, je le reconnais

Willow - merci ma jolie I love you au passage, je tenais à dire que j'adore ton prénom, vraiment je trouve ce prénom adorable, tout doux, bref j'aime beaucoup
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: si vous ignorez quelque chose, peu importe quoi, demandez à un Litchfield. il connaît la réponse   Lun 3 Aoû - 11:22

Bienvenue sur le forum et amuse-toi bien ici. I love you **
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: si vous ignorez quelque chose, peu importe quoi, demandez à un Litchfield. il connaît la réponse   Lun 3 Aoû - 13:17

quand j'ai vu ton vava pour la première fois, j'ai cru que c'était Shiloh Fernandez, alors je me suis dit "cool, on ne le voit pas souvent, lui " et finalement je me suis trompée, mais ça m'a permis de découvrir un nouveau bg, alors je ne suis pas plus mécontente que ça au final haha merci à toi I love you

j'ai presque fini mon histoiiiire stress stress
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yuck-it-up.forumactif.com/t92-sahel-c-est-en-voyant-un-mo


Sahel A. Friezmann
ADMIN - MASCOTTE ΔΥ
Je suis à Chicago depuis le : 02/08/2015 et j'ai déjà rédigé : 3689 messages. J'ai : vingt quatre ans d'après mes amis. Dans la vie, je suis : étudiant, en 1ere année graduate ~ cinéma & médias

Feuille de personnage
Choses à savoir sur moi :
Mes amis & mes sorties:

MessageSujet: Re: si vous ignorez quelque chose, peu importe quoi, demandez à un Litchfield. il connaît la réponse   Lun 3 Aoû - 13:42

La beauté à l'italienne **
Bienvenue sur YIU

_________________________________
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: si vous ignorez quelque chose, peu importe quoi, demandez à un Litchfield. il connaît la réponse   Lun 3 Aoû - 13:53

les italiens sont tous des bg de toute façon héhé

merci mon beau What a Face
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: si vous ignorez quelque chose, peu importe quoi, demandez à un Litchfield. il connaît la réponse   Aujourd'hui à 10:51

Revenir en haut Aller en bas
 
si vous ignorez quelque chose, peu importe quoi, demandez à un Litchfield. il connaît la réponse
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Si vous voyez quelque chose tomber en poussière, sachez que la Lumière approche.
» Si vous avez besoin de quelque chose, appelez-moi. Je vous dirai comment vous en passer.
» - Que voudriez-vous graver sur votre tombe ? - Quelque chose de court et simple, comme : Je reviens dans 5 minutes.
» Avez-vous quelque chose à ajouter ?
» Un lien c'est quelque chose d'unique, qu'il soit positif ou négatif. Alors, vous en voulez un avec moi ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
YUCK IT UP :: LES ARCHIVES :: Les archives :: Les fiches périmées-
Sauter vers: