Qui veut un string ficelle couleur caramel? (Capu)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage


Invité
Invité

MessageSujet: Qui veut un string ficelle couleur caramel? (Capu)    Sam 8 Aoû - 16:26

Capucine Danielle Crawford

Carolina Sanchez
Né(e) le 04 décembre 1994 à Rio de Janeiro (Brésil), j'ai 22 ans et suis de nationalité américaine et brésilienne. Si vous voulez en savoir un peu plus sur moi, sachez que je suis plutôt issue d'une famille modeste et que je le vis pas trop mal, bah ouais, on fait avec les moyens du bord ! Actuellement une célibataire assumée, je tiens à préciser que je suis plutôt du genre hétéro, le vagin c'est pas ma came... Désolé(e) d'avance pour les cœurs brisés.

Diplôme préparé : Doctorat en psychologieCycle & année d'étude : Graduate, première annéeCursus majeur : PsychologieSpécialisation : SexologieCursus mineur : Journalisme

Personnalité & addictions

Drôle - 90%
Réfléchie - 60%
Créative - 50%
Travailleuse - 45%
Fêtarde - 87%
Narcissique - 10%
Artiste - 40%
Amicale - 80%
Jalouse - 78%
Méfiante - 0,1%
Sportive - 100%
Prude - 00%
Généreuse - 00%
Têtue - 100%
Hautaine - 10,5%
Séductrice - 89%
Honnête - 100%
Joueuse - 99%
Alcool : 80%Drogues : 20%Sexe : 99,9%

Renseignements multiples
Pourquoi avez-vous choisi d'étudier à l'université de Chicago ?

Chicago. Du bruit.
Du bruit pour vivre, du bruit pour avancer, du bruit pour être entourée.
Du bruit pour être moins seule, du bruit en faisant la fête, du bruit en train de manger.
Du bruit quand je bosse, du bruit quand je dors, du bruit quand je suis en train de penser.
Le seule chose que je voulais c'était du bruit, pour être loin de ma solitude et de mes déboires passés, être loin de tout, tout en faisant ce que je voulais. Puis, soyons honnêtes cinq minutes, à Rio les universités sont nulles à en crever.

Quelles sont vos sources de financement universitaire ?

Ce serait faire la belle que de dire ça mais.. MOI. MOI. ET..MOI. Bon certes mes parents m'ont tout de même donné un sacré coup de main. Genre un quart. Un quart ça compte? Ouais bien sûr que ça compte, mais j'ai financé les trois quarts alors. Ouais, c'est grâce à moi. Vive moi.
Depuis que je suis gosse je me suis toujours arrangée pour me faire du fric. Légalement ou pas d'ailleurs. Gamine je marchandais les sucettes, les billes volées et les cartes Pokemon contre cinquante centimes, pour au final avoir dans ma tirelire à peine une dizaine d'euros. J'avais monté un vrai business en y repensant, j'étais une working girl du bac à sable, le Loup de Wall Street de la primaire. Plus tard, j'ai continué mes petites affaires en augmentant tout de même mes prix. Je ne troquais plus des minables sucettes bon marché, non, je vendais des strings ficelles so année 2000, le top qualité (trouvé sur un vieux marché miteux, achetés deux brl, revendus cinq, et oui, c'est ça le vrai commerce darling. Au lycée, je me suis finalement "rangée" et j'ai commencé un job à mi-temps payé au black. Je vendais des accessoires disons, personnels dans un sex shop. Le must have de l'érotisme. Ce boulot m'a entièrement perverti, ceci dit. Voir des cougars la tronche tirée venir acheter des godemichets taille XXL pour impressionner, je cite, "le jeunot qui me baise le vendredi" n'a pas franchement calmé ma libido grandissante de mon adolescence. Mais ce petit boulot m'a rapporté pas mal, surtout quand j'ai tenté le mini chantage de ma patronne qui m'a gentiment donné les deux cents dollars qui me manquaient. Oui, je suis débrouillarde.

Que pensez-vous du système de confrérie ?

Ni du bien, ni du mal. Ni tout blanc, ni tout noir. Le système présente à la fois des avantages et des inconvénients. Les inconvénients on les connaît tous : des confréries parfois trop sectaires, trop sur elles-mêmes, des jalousies internes, une fausse bonne entente, des complots, des insultes et toute la clique. Mais les confréries ont aussi plusieurs avantages, le fait d'intégrer des nouveaux de l'université, la chance de pouvoir créer des liens avec des personnes à l'opposé total de nous, partager des moments avec "notre deuxième famille". Le point noir et le plus gros problème à mon sens est la rivalité parfois trop virulente entre chaque confrérie. Parce qu'on est Kappa personne ne va nous aimer? C'est injuste et totalement dégueulasse. C'est pas mes problèmes, mais c'est quand même agaçant. Non?

D'ailleurs, faites-vous partie d'une confrérie ? Si oui, depuis combien de temps ?

J'ai pendant longtemps eu une période noire qui aurait carrément pu m'amener chez les Kappa. J'avais de réels problèmes psychologiques. J'avais une vraie tendance à abuser de la boisson à toutes les soirées auxquelles je participais (autant dire tous les soirs), j'avais un train de vie déplorable qui aurait pu avoir une réelle répercussion sur ma vie. Je baisais avec n'importe quels mecs sans même connaître son nom et j'étais à moitié tombée dans un commerce de drogue illégal bien entendu, pour couronner le tout. La seule chose qui m'a permis de réussir mes études était ma facilité à assimiler ce que je lisais. En une ou deux fois je connaissais mes cours par coeur me permettant d'accéder à des notes correctes. Mes deux premières années ont été si sombres que je n'avais en aucun cas eu envie d'intégrer une confrérie. Ouais, j'étais une inconsciente sans faction. Et c'était d'ailleurs mieux comme ça pour moi et pour les autres. J'étais une mauvaise influence. Mais miraculeusement, après être tombée au fin fond du gouffre, j'avais décidé de me relever tant bien que mal. Au début de mon doctorat, j'ai fait le choix de ralentir les soirées et tout autres événements alcoolisés, j'ai arrêté de tremper dans les business du quartier et j'ai même lutté contre ma libido sans limites, m'interdisant toutes relations charnelles (parce qu'au delà de l'alcool et des fêtes, c'était clairement ça mon plus gros problème). Plus "clean", je me suis présentée chez les Delta. Je pensais ne convenir à aucune confrérie, je pensais être à ma place nul part. Je pensais qu'on me jugerait pour mieux me rejeter. Mais finalement ma première année s'est réellement bien passée. Ma bizuteuse m'a fait découvrir tout le campus, elle m'a aidé à m'intégrer dans la confrérie. Elle avait entendu parlé de mes déboires et m'a aidé à en parler. Elle m'a fait presque suivre une thérapie avec elle, tous les soirs sur son lit à parler pendant des heures. Au sein des Delta j'ai finalement fait ma place et la deuxième année s'est passée sur la même dynamique. Ici, personne ne juge personne, tout le monde est agréable et gentil. J'avais besoin de ça moi. J'avais besoin d'une famille.



Biographie

CAPUCINE, 15 ANS.

« Oh, ma chérie, je savais bien qu'un jour tu devrais partir de la maison..  Je suis si fière de toi, j'espère que tu réussiras mon cœur. Je me souviens encore de toi toute petite en train..» Maman, que tu es prévisible! Là elle allait commencer à parler de quand j'avais quatre ans que j'étais allée sur une scène à Marrakech en m'incrustant avec les chanteurs. J'avais dansé pendant une bonne dizaine de minutes et j'avais apparemment –je précise le apparemment parce que venant de ma mère, rien ne peut être objectif– été adulé par tous les parents présents et qu'on lui avait répété sans cesse que j'avais une énergie inégalable. J'aurais bien voulu me souvenir de mon moment de gloire, sauf que je n'avais que quatre ans. Et même si j'ai une excellente mémoire, elle n'était pas assez excellente pour que je m'en souvienne. «..de danser sur la scène BLABLABLA tu te souviens?!» Non maman pour la énième fois, je ne me souviens pas (bon sang que le monde est injuste!) « Comme tu vas me manquer.. Tu n'as que 15 ans et tu es à des kilomètres de la maison. Si rien ne va tu peux m'appeler tu le sais Capucine! Je sais que c'est censé être ma lettre, mais papa veut absolument que je te dise de ne pas trop t'approcher des garçons. Enfin tu veux que je te dise, ton père est un vieux râleur qui ne veut pas voir sa petite fille prendre son envol. Tu m'enverras une photo quand tu auras un petit copain! Et protège toi aussi, j'ai mis des préservatifs dans ton sac. » DEGUEULASSE. Ca c'est si j'ai envie. Mes histoires de cul resteront là où elles seront. Franchement, ma mère est mignonne mais tellement..intrusive? Curieuse ? Relou ? Est-ce que toutes les mères cherchent à savoir si leurs filles ont couché avec un mec ? M'enfin, j'étais comme beaucoup de filles à mon âge, c'est-à-dire vierge. Et ça le resterait encore longtemps. J'étais pas une péripatéticienne du coin qui baisait avec n'importe qui. Comme je ne comprends pas ces filles-là.. Est-ce qu'elles sont devenues comme ça parce qu'elles ont vécu dans un milieu difficile, eu un passé difficile ou juste parce qu'elles ont le feu au cul ? « Ceci étant si tu pouvais rester innocente jusqu'à tes 18 ans, papa et moi ne disons pas non. Enfin ma chérie, tout ça pour te dire que je crois en toi, tu t'es toujours débrouillée sans nous, tu as toujours su être indépendante avec ton caractère bien trempé (comme ta mère), tu savais dire non, papa s'en souvient encore! » Tu m'étonnes, qu'il s'en souvienne, la dernière fois je lui avais royalement dit 'merde' en lui claquant la porte au nez après une énième dispute. J'avais un caractère un peu merdique sur les bords, surtout avec mon père. Il était trop protecteur avec moi, j'avais besoin d'être plus libre. Cet épisode l'a marqué apparemment.  « Je te fais pleeeeeins de bisous mon poussin, reviens à Rio pendant tes vacances! »
MAMAN

CAPUCINE, 18 ANS.


« Pour la première fois de ma vie j'envoie une lettre. Qu'est-ce que je ferais pas pour toi hein Capu ? Têtue comme tu es tu n'as pas voulu lâcher l'affaire quand je t'ai dit que je voulais pas envoyer de lettre parce que c'était so ringard. Oh, le regard que tu m'as lancé! T'aurais dû te voir, madame n'a pas ce qu'elle veut alors elle s'énerve. Mais n'oublie pas qui je suis hein! Je suis tellement dégoûtée que tu partes à Chicago.. T'aurais pu rester sur New-York, continuer à travailler au sex-shop avec moi pardi. » Oh, ce sex shop aura marqué toute ma vie. Fallait bien que je trouve du travail pour me faire de la thune tout de même. Je cherchais désespérément un job à mi-temps qui puisse me permettre de m'acheter autre chose que des bouquins. C'était grâce à Maddie, l'une de mes camarades de classe que j'avais trouvé ce job. La gérante m'avait trouvé très charmante et avenante, m'emmenant directement derrière la caisse pour me "mettre dans le bain". J'étais assez bien payée (au black, mais payée!). « Tu te souviens de ton premier jour? J'en rigole encore! Ton visage s'était décomposé quand Barry t'as mis deux ou trois godes dans ta main.. » Ouais, enfin, je récapitule. C'était mon tout premier jour ici, j'étais derrière le comptoir et le mari de la gérante, Barry, m'a gentiment placé trois godes tailles XL dans la main pour que je vante leurs mérites dès qu'un client achetait quelque chose. J'étais un peu..coincée disons. Enfin je n'étais pas timide, mais vendre des faux sexes c'était juste PAS mon domaine! Le premier client à qui j'ai dû parler (vieux de 60 ans, vieux chicots, vieille dégaine, blindé de fric mais trop radin pour le dépenser) de ces fameux godes s'est foutu de ma gueule en me disant mot pour mot "Heureusement que t'as une belle gueule toi."  J'avais carrément mal pris cette critique, est-ce que tout le monde avait un talent pour vendre des godes? Je ne crois pas non. Et j'avais seulement 17 ans! « Haha, t'as pas eu un franc succès quand tu as commencé. Mais après tu t'en es plutôt bien sortie, t'avais la technique avec ton sourire extra white XL et ton décolleté XXL. Tu savais bien te mettre en valeur, même quand tu ne le voulais pas. Coquine. Grâce à tes atouts t'as quand même réussi à draguer the impossible guy, Nick.. » Mouais, ce qu'elle ne sait pas c'est qu'on a passé plus de temps dans son lit qu'à l'extérieur. Un bel étalon, une belle conquête bien..montée? Honnêtement il était carrément mignon et super gentil. Mais il était passablement connard puisqu'il se tapait trois filles en même temps. Dont moi. Quand je l'avais appris je l'avais giflé aussi fort que Rambo en le traitant de tous les noms. Bah, finalement ce n'était qu'un mauvais souvenir parmi tant d'autres. «.. Certes ça c'est mal terminé, lais chapeau! Ahlala, Capu tu m'auras toujours impressionné toi et ton caractère de vraie chieuse jamais contente. T'étais jamais la dernière à faire la fête, et plus tu t'investissais dans tout ce que tu faisais, plus tu commençais à t'assumer en vraie femme que tu étais. T'étais pas coincée avant mais presque. Capu ma bitch la plus drôle du monde. Pourquoi? Parce que t'as toujours le mot pour me faire rire. Quand mon grand-père est mort tu m'as remonté le moral avec tes vieilles blagues toutes pourries, t'avais veillé sur moi. Puis quand j'ai été largué par Marc, tu m'avais dit que "de toute façon il avait une petite bite et qu'il était aussi beau que Dave à poil." En vérité, son mec avec trop de sex appeal, mais fallait pas l'enfoncer la pauvre, c'était une terrible perte. « Tu vas terriblement me manquer toi et tes répliques cinglantes, toi et ton humour sans limites, ta bonne humeur et ton énergie. N'oublie pas de me donner quelques nouvelles par SMS. A bientôt Capute, mon rayon de soleil. »
MADDIE, ACOLYTE DU TRAVAIL SEX SHOPPIEN

CAPUCINE, 22 ANS.

Je suis devenue de celles qui ont le feu au cul.
C'est à dire que j'ai pas mal déconné ces deux dernières années. L'université et tout le bordel, ça m'a clairement grillé le cerveau au point que j'en devienne barj'. J'étais barjot de toutes les fêtes qui étaient organisées, barjot de la quantité d'alcool que j'avais ingurgité, des soirs ou j'avais consommé du LSD. Barjot de tout ça, barjot de la folie étudiante. Clairement je n'avais jamais prêté attention au fait que j'étais en train de me détruire seule, j'étais une vraie inconsciente qui ne pensait qu'à se bourrer la gueule pour s'amuser. Le pire dans tout ça c'est que j'avais couché avec un nombre incalculable de mecs durant ces deux ans. J'en avais besoin pour me sentir vivante, alors qu'être vivant c'est pas ça. C'est pas se réveiller tous les cinq jours avec un type différent à côté de soi, c'est pas être en décalé du monde en vivant la nuit et en traînant le jour dans les couloirs, luttant contre la fatigue. Tout ça, j'avais mis bien (trop) du temps à le comprendre et à l'assimiler. Bien sûr qu'au fond de moi, je savais que je faisais complètement n'importe quoi, que je gâchais juste l'opportunité que j'avais eue tant de mal à saisir. Tous mes efforts pour en arriver jusqu'ici partaient en lambeaux. Si je n'avais pas eu des capacités intellectuelles comme les miennes j'aurais été gentiment conduite vers la porte de sortie. J'étais juste un peu conne sur les bords mais j'étais accro. Accro même si ça me faisait mal, je ne pouvais pas m'arrêter. Deux ans pour comprendre tout ça, faut le faire hein? Et bornée comme je suis, tous les conseils qu'on a pu me prodiguer je ne les ai pas écoutés, j'en ai fait qu'à ma tête, comme d'habitude. Paraîtrait-il qu'il n'y a que les cons qui ne changent pas d'avis. C'est rassurant, j'avais au moins réussi à ne pas faire parti de ces cons là.

Il me fallait un électrochoc pour éclater ma bulle, un vrai, et le seul que j'ai réellement eu c'est Julian. C'est le seul qui a réellement lu en moi comme dans un livre ouvert. Il ne m'a pas jugé non, il m'a juste fait chialer comme une merde en me mettant au pied du mur. « Tu crois pas que tu vaux mieux que ça Capu? T'enchaînes les mecs comme des chemises, tu pars en couilles, tu bois comme un trou, alors que t'es censée être un vrai rayon de soleil. Tu trouves ça normal toi, de te défoncer comme ça? T'es belle, t'es gentille, t'as de nombreuses capacités intellectuelles et t'es dans cet état là alors que tu as tout pour toi! Reprends toi putain, reprends toi Capu! » L'histoire finie finalement avec moi en pleurs dans ses bras, lui racontant tous mes problèmes de A à Z et lui me caressant les cheveux en m'écoutant attentivement. Il avait vu ma chute et mon atterrissage au fond du gouffre et il m'a lancé la corde pour que je remonte la pente, comme un grand frère. S'il n'avait pas été là, je serai sûrement déjà dans un avion direction Rio. Julian m'a incité à aller dans une confrérie, chez les Delta, en faisant attention à ce que je ne retombe pas dans mes travers. Pour le moment tout va bien, et dans ma vie sociale, sexuelle et dans mes études. Je suis comme chez moi dans ma confrérie, je ne sors plus qu'une seule fois par semaine, j'ai calmé ma libido et j'ai fait une croix sur le LSD (bien que je sois parfois tentée, mais j'en avais quasiment jamais consommé a contrario de l'alcool et du sexe).

J'étais dans une sphère positive. Objectif : rester dedans.


Moi c'est lasanspseudo 8D !
J'ai 17 ans, je suis une barbie des neiges et je vis àBarbie Land. J'ai découvert le forum via Lux sur CTR et je le trouve magnifaïïïïïque ma chérie ! Sinon, je serai connecté(e) un peu tous les jours et je devrai pourvoir RP environ 3 fois par semaine.



Dernière édition par Capucine D. Crawford le Dim 9 Aoû - 19:37, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Qui veut un string ficelle couleur caramel? (Capu)    Sam 8 Aoû - 16:28

Welcome sur YIU !!!
j'epsère que tu te plairas. Si tu as la moindre question, n'hésite pas.
Bonne continuation pour ta fiche. I love you
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Qui veut un string ficelle couleur caramel? (Capu)    Sam 8 Aoû - 16:29

Le titre ! :mdl: Tu m'as tuée !
Mais Bienvenue parmi nous ! stress
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Qui veut un string ficelle couleur caramel? (Capu)    Sam 8 Aoû - 16:41

carolina bave

bienvenuuuue **
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Qui veut un string ficelle couleur caramel? (Capu)    Sam 8 Aoû - 16:44

CAROLINA bave
BIENVENUE SUR YIU balloncoeur2
n'hésite pas si tu as des questions **
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yuck-it-up.forumactif.com/t2212-lux-2-0-the-robot-unicorn


Lux Ó Cearnaigh
FONDATRICE - NOTRE MÈRE A TOUS
Je suis à Chicago depuis le : 03/06/2011 et j'ai déjà rédigé : 3705 messages. J'ai : 24 ans d'après mes amis. Dans la vie, je suis : doctorante (troisième année) en ingénierie, spécialisée en robotique

Feuille de personnage
Choses à savoir sur moi :
Mes amis & mes sorties:

MessageSujet: Re: Qui veut un string ficelle couleur caramel? (Capu)    Sam 8 Aoû - 17:47

Bienvenue parmi nous ** Bon courage pour ta fiche !

_________________________________
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Qui veut un string ficelle couleur caramel? (Capu)    Sam 8 Aoû - 17:48

Damn Je ne la connais pas, mais ce qu'elle est mignonne ** stress
Bienvenue parmi nous et bon courage pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Qui veut un string ficelle couleur caramel? (Capu)    Sam 8 Aoû - 18:18

Astrid/ Pas de soucis, merci beaucoup **
Wesley/ Je t'en donnerai un, t'en fais pas Merciiiiii!
Cora/ Merci! stress
Riley/ Encore merci amour2
Lux/ Merci What a Face
Gabriel/ Ravie que Carolina te plaise héhé, merci beaucoup amour2
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Qui veut un string ficelle couleur caramel? (Capu)    Sam 8 Aoû - 18:37

Je te souhaite la bienvenue sur le forum et évidemment, bon courage pour la rédaction de ta fiche I love you
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Qui veut un string ficelle couleur caramel? (Capu)    Sam 8 Aoû - 18:39

BIENVENUE **
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Qui veut un string ficelle couleur caramel? (Capu)    Sam 8 Aoû - 19:06

Bienvenue parmi nous I love you
J'aime déjà bien le caractère de ton perso, réserve moi un lien
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Qui veut un string ficelle couleur caramel? (Capu)    Sam 8 Aoû - 19:30

si tu proposes le string, j'dis pas non
bienvenue parmi nous
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Qui veut un string ficelle couleur caramel? (Capu)    Sam 8 Aoû - 20:38

Bienvenue et bonne chance pour ta fiche I love you
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Qui veut un string ficelle couleur caramel? (Capu)    Sam 8 Aoû - 22:43

Reed/ Merci beaucoup!!
Kamila/ Merchi What a Face
Adrian/ Mais aucun soucis pour le lien mouahaha, merci Léche
Nathan/ Bah ouais, j'te donne le slip ficelle so sex avec :mdl:
Felix/ Thanks! coeur2
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Qui veut un string ficelle couleur caramel? (Capu)    Sam 8 Aoû - 23:00

MA CAPUTE A MOUA stress
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Qui veut un string ficelle couleur caramel? (Capu)    Aujourd'hui à 16:28

Revenir en haut Aller en bas
 
Qui veut un string ficelle couleur caramel? (Capu)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» CARAMEL 5 MOIS - ADOPTE
» Veut voir Abdel mais tomber sur Nirina (Pv elle)
» Retour aux bercailles [Qui veut]
» Duvalier veut-il redevenir président?
» Que Veut Hamas

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
YUCK IT UP :: LES ARCHIVES :: Les archives :: Les fiches périmées-
Sauter vers: