✻ that girl is poison

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage


Invité
Invité

MessageSujet: ✻ that girl is poison    Mer 5 Aoû - 11:35

Hermione Elizabeth Monica Andersen

Selena Gomez
Né(e) le 7 aout 1994 à Chicago (USA), j'ai 21 ans et suis de nationalité américaine. Si vous voulez en savoir un peu plus sur moi, sachez que je suis plutôt modeste avec des goûts de lux et que je le vis pas trop mal ! Actuellement célibataire mais en couple avec Johnny Depp (nous sommes discrets sur notre relation) , je tiens à préciser que je suis plutôt du genre pansexuelle... Désolée d'avance pour les cœurs brisés.

Diplôme préparé : bachelorCycle & année d'étude : quatrième année UndergraduateCursus majeur : droitSpécialisation : enseignements en droit des sociétésCursus mineur : Sport

Personnalité & addictions

Drôle - 80%
Réfléchie - 90%
Créatifve - 40%
Travailleureuse - 100%
Fêtarde - 60%
Narcissique - 100%
Artiste - 60%
Amicale - 100%
Jalouse - 30%
Méfiante - 80%
Sportifve - 100%
Prude - 50%
Généreuse - 30%
Têtue - 100%
Hautaine - 20%
Séducteurtrice - 100%
Honnête - 80%
Joueueuse - 80%
Alcool : 30%Drogues : 0%Sexe : 50%

Renseignements multiples
Pourquoi avez-vous choisi d'étudier à l'université de Chicago ?  Je n'aime pas dire que c'est la proximité qui a fait pencher la balance, mais pour dire ce qui est vrai : c'est la proximité. Effectivement, j'ai vu un peu grand lorsque j'ai rempli ma fiche d'orientation en terminal, j'ai postulé dans les meilleures universités qui présentait le meilleur programme de droit – dont Harvard, Stanford, Berkeley, qui était près à tout pour m'avoir dans les rangs des premières années - mais avec du recul et beaucoup de réflexion, je me suis dit que je préfère Chicago. Après tout, je suis la reine ici et comme Lisa Simpson là dit : je préfère être un gros poisson dans un petit aquarium, qu'un petit poisson dans un gros aquarium.

Quelles sont vos sources de financement universitaire ?
Avant la fin de ma terminale et surtout avant mes dix-huit ans, j'avais fait en sorte d'obtenir une bourse. J'ai travaillé comme ça possible pour l'avoir, afin que mon père soit fair, mais aussi pour ne pas être une charge en plus pour lui. À ma plus grande surprise, j'ai reçu un chèque-cadeau d'une valeur monstrueuse provenant de ma mère. Pour faire court, ma mère a divorcer avec mon père lorsque j'avais cinq ans, elle avait emporté avec elle, la moitié de notre fortune passant notre statut de riche à citoyen moyen. On lui en a toujours voulu par rapport à ça, mettre ses enfants dans la dèche juste à cause d'un coup de tête n'est pas digne d'une mère. Bien sûr, j'étais trop jeune pour m'en souvenir, mais le déguisement de princesse remplit de paillette et le diadème en pierre rose argenter, que je n'ai pas eu pour le carnaval en CM1 s'en souvient très bien. Lorsque papa m'a regardé dans les yeux, et sortit cette espèce robe d'indienne hideuse parce que l'autre été un peu trop cher, à cet instant précis, je haïssais ma mère. Puis, j'ai compris qu'elle avait eu l'impression que toutes ses années de sa vie n'étaient qu'un mensonge, ce qui fait qu'elle a eu besoin de s'éloigner. Mais je suis persuadée qu'elle nous aime toujours, sinon pourquoi ce gros chèque à la majorité européenne ? Je pense qu'elle tient tout de même à nous et dans un sens, elle m'a donné l'argent de poche qu'elle ne m'a pas donné depuis mes cinq ans. Pour en revenir à la question, j'ai une bourse que j'ai obtenue à la fin du lycée, l'argent de ma mère pour les livres et les fournitures et en cas d'extrême urgence, mes papas sont là.

Que pensez-vous du système de confrérie ?
Pour ne rien, vous cachez, je ne suis pas une grande admiratrice des confréries, ou encore des sororités. J'ai l'impression que cela enferme les gens dans une boîte, ça les range dans des cases comme si c'était des légumes, ou encore des fruits, qu'il faut classer les gens en fonction de leurs alimentations ou encore de leurs styles musicaux. Je ne suis pas spécialement fan des classifications, mais je me suis rendu compte que le monde fonctionné ainsi et qu'il fallait que je plie à ses règles. La première année, j'ai eu un peu de mal, alors j'ai décidé de ne pas rejoindre de fraternité. Pour être vraiment honnête, il y a trop et je ne savais pas trop ou donner de la tête, ni même lequel choisir, j'avais peur de ne pas m'en sortir. Alors, j'ai fini par apprécier les fraternités ainsi que les sororités, à chaque événement universitaire, ou les maisons se donner à fond, mains dans la main, cœur contre cœur, soudée comme une vrais famille. C'est à ce moment-là, que je me suis dit qu'il fallait que je choisisse une maison. En somme, j'ai toujours détesté ça, jusqu'à mon arrivée à l'université, ou le travail d'équipe et la solidarité dans certaine maison était faite, m'a donné envie d'en savoir plus.


D'ailleurs, faites-vous partie d'une confrérie ? Si oui, depuis combien de temps ?
Après un an, j'ai décidé de rejoindre les Delta upsilon. Ils se rapprochent le plus de ce que je suis, ils sont soudés, avenant, ouvert et c'est vrai que leur fête sont les meilleurs. À la rentrée deux mille treize, j'ai donc fait une demande pour rejoindre leurs rangs. Le bizutage a été assez drôle, en réalité, j'avais plus l'impression de jouer action et vérité pendant toutes la durée du bizutage – sans pouvoir choisir une seule fois vérités -. Mais c'était fun, surtout lorsqu'on faisait des défis de groupes, je pense que mon défi préféré à était de porter la cape d'Harry Potter pendant un mois, en amphithéâtre avec la chaleur, c'était horrible et amusant, ou encore la fois où on s'est tartiné le visage de maquillage et enfiler des tutus pour chanter des musiques de Céline Dion dans la rue ! Ou la pancarte « free kiss » autour du cou dans le hall du Campus. Des défis un peu farfelus, mais qui en valait la peine. Une fois qu'eu tu es une ΔΥ c'est comme être à la maison, les autres membres te connaissent et ce souci de toi, ils t'aident et t'encouragent dans tout ce que tu fais, et surtout ils sont super fun. La première semaine après le bizutage validé, les membres validés des ΔΥ sont venus sauter sur mon lit à sept heures du matin. On venait à peine de se coucher et enchaîner les shoots de tequila, ma tête était sur le point d'exploser et ils ont débarquer avec des serpentins et des vuvuzela en hurlant « Wingardium Leviosa » c'est vraiment des givré et j'adore ça.





Moi c'est WILD HEART !
J'ai 18 ans, je suis une sorcière   et je vis en neverland. J'ai découvert le forum grâce à julian le moche et je le trouve super laid bien sur, j'aime m'inscrire sur des forum laid ! Sinon, je serai connecté(e) 4/7 et je devrai pourvoir RP environ 3 fois par semaine inshallah.



Dernière édition par Hermione Andersen le Jeu 6 Aoû - 10:17, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: ✻ that girl is poison    Mer 5 Aoû - 11:35

all of me

Take me to church

Tes petites jambes te porter jusqu'à la balançoire, ou tu te jeter tête la première. Maxence n'arrêter pas de dire, qu'à force de faire ça, tu allais finir par tomber à l'envers et te faire mal au crâne, et puis, ce n'est pas comme ça qu'on fait de la balançoire, il y a des règles et il faut les suivre. Mais les règles te sembler facultatif, et tu voulais faire de la balançoire à l'envers, alors au diable les précautions. D'aussi longtemps, que je me souvienne, tu as toujours été comme ça. Un peu casse-cou, un peu tête en l'air, un peu « je fais ce que je veux » et ça, tout le monde l'avait compris. Ce n'était pas rare de te voir une jambe en mois ou un bras dans le plâtre du jour au lendemain, tes professeurs avaient l'habitude et se demandaient à chaque fois comment tu faisais pour tenir debout après ces multiples chutes. Pourtant, ça ne t'arrêter pas, tu n'étais pas devenue la fille super prudente sous prétexte qu'une fois, tu es allé trop vite dans la pente sur ton skate, et ça t'a coûté une jambe non, au contraire une fois sur pied, tu te remets dessus pour comprendre pourquoi ça n'a pas marcher la première fois. Et c'était comme ça tout le temps, c'était toi. Plus tard, on a compris que c'était de l'hyper activité et pour ne pas que ça déconcentre en cours, on a décidé que tu allais prendre des pilules pour canaliser tout ça. À la place, tu faisais pas mal de sport, 'abord la course, puis tu as commencé les sports de lutte pour voir ce que ça donner, et au final, tu as choisi de faire de la box et de la course à pied. Ton père était heureux que tu te passionnes pour le sport comme les autres Andersen, le fait que tu soit une fille lui a toujours causer pas mal de soucis. Il n'a jamais vraiment su comment si prendre avec toi, et te traiter comme il le pouvait. Une fois, tu pouvais être sa préféré et l'autre fois, il t'ignorait, il était étrange et ça ne te déranger pas, puisque son compagnon était là pour te rappeler qu'il a toujours été maladroit avec les femmes. Tu n'avais que cinq lorsque ta mère s'est barrée de la maison. Les souvenirs sont flous et les choses sont allées si vite que ce serait compliqué pour toi de tout remettre en ordre, tu savais juste qu'elle était partie, que vous avez eu des soucis d'ordre financier et que le compagnon de ton père à faire apparition quelque temps après, tu n'es même pas capable de dire depuis combien de temps il était là, il était là, c'est tout et c'est un super beau-père. Comparé à tes autres frères, tu n'en as jamais voulu à ta mère. Peut-être que tu étais trop jeune pour le comprendre de toute façon, qu'aucune raison assez claire et assez puissante, ne te donner envie de détester ta mère. Le soir même ton père a essayer de te faire comprendre les choses, mais c'était encore flou, et tu pensais qu'elle aller revenir dans les jours à suivre, que ce n'était qu'une petite crise et qu'au final, elle avait se dire que sa vie n'avait plus de sens sans ses enfants. Mais ta mère pensait autrement, et c'est là que le beau-père est arrivé. Et tu as arrêté de penser à ta mère ; et c'est comme-ci elle était toujours là, parce que le beau-père sait te servir tes céréales comme le faisait, te borde avant de dormir, et te coiffe avec des rubans avant de t’emmène à l'école. C'est tout comme, sauf qu'il n'a pas de néné.



childhood

i've got the magic in me
Ta relation avec la saga Harry Potter est à la fois étrange et adorable. Ça a commencé à la sortie du film en 2001, lorsque tous les fans de la saga avait dit que tu avais un prénom magnifique,et que ta mère était surement fan de JK Rowling pour t'avoir donné un prénom aussi mélodieux. Ça avait commencé à titiller ta curiosité, alors par curiosité, tu as commencé à lire le premier volet, avant d'aller le voir au cinéma. Tu as tout de suite accroché à la magie, au pouvoir, aux potions, à l'amitié, et rêver d'avoir une place à poudlard pour ta rentrée au sixième. Mais tu avais aussi l'impression que ta mère avait essayé de te passer un message en t'appelant comme un des personnages célèbres de la saga, mais comment aurait-elle su que ça aller devenir incroyablement populaire alors que la version livres n'est sortit qu'en 1997, tandis que toi, tu était née en 1994 ? C'était étrange, et tu as mené l'enquête, tu as découvert qu'à l'université, ta mère avait travailler pour Gaillard et a donc pu voir le prénom quelque part entre les centaines de livre proposer, ou alors elle était tombée folle amoureuse du livre et a décidé d'appeler sa fille en sachant très bien qu'un jour elle serais aussi grand et prestigieuse qu'Hermione Granger ? Tu avais pris la deuxième option, de toute façon, tu étais partir dans un délire où tu prononces tout les sors que tu connaissais en courant après Gabriel dans toute la maison. Ton père était fatigué, mais ça le rendait heureux de te voir aussi passionner par quelque chose. Plus tard, quand les sept livres et les huit films, ce sont achevé, que tu as pleuré toutes les larmes de ton corps comme si un membre de ta famille était morte durant la guerre entre le bien et le mal, tu as demandé d'une petite voix à ton père, ce que ta mère avait pensé en choisissant Hermione comme prénom. Il a hésité un instant en regardant ton reflet les yeux bouffis dans le cadrant et a confirmer ta première version : étant stagiaire chez Gaillard, elle avait eu accès à la première version et avait adorer le livre, tellement Potterhead qu'elle trouvait ça fantastique de donner prénom à sa fille. Plus tard, tu appris que c'était parce qu'elle voulait t'appeler Harmonie, et qu'elle trouver ça plus jolie avec un « e » pour donner l'accent au début du prénom. Plus tard, tu appris que c'était parce qu'elle voulait t'appeler Harmonie, et qu'elle trouver ça plus jolie avec un « e » pour donner l'accent au début du prénom. Harry Potter t'a aidé à tenir le coup. Ça t'a donné l'impression que ta mère ne t'avait pas laissée tel une vielle chaussette, que dans un sens, elle continuer à veiller sur toi. Elle n'avait jamais essayé de reprendre contacte avec vous, jamais. Elle avait coupé tous les ponts avec les Andersen, et ça te faisait du mal de penser qu'elle voulait vous supprimer de sa vie. Ça te blesser de savoir que la femme qui t'a mise au monde voulais juste oublier tout ce qui vous concerne, alors Harry Potter te permettrait de positiver, te dire qu'au fond, quelque part, elle t'imagine en boule dans ton lit entrain de lire le chapitre sur Nicolas Flamel. Bien sûr, les gens se moquer de toi à ce sujet-là, c'était étrange de voir une fille aussi fan d'un livre. Ton père l'avait bien compris ça, que c'était le seul lien qu'il te rester avec ta mère, c'est peut-être pour ça qu'il cédé à chaque fois qu'il fallait t'accompagner aux avant première, déguiser avec la cape de Griffondor.


teenager

When she was just a girl She expected the world

Tu avais passé toute ton année de terminal entre la bibliothèque et le restaurant dans lequel tu faisait les services de nuit. C'était sa ta vie, pour le futur, il te fallait de l'argent et pour cela, il fallait que tu es une bourse à la fin de l'année et de quoi pouvoir te prendre une chambre sur le campus, ainsi que des objets pour le meuble et de la nourriture, c'est très important la nourriture. Bien sûr, tu aimais ta chambre, tu aimais cette vue que tu avais sur la rue quand le soleil ce coucher et qu'il n'y avait que quelques rayons jaunes orangés, tu aimais ta salle de bain immense et encore plus le fait de te lever avec un petit-déjeuner protéiné et plein de vitamine qui t'attendait avec impatience. Tu aimais ta petite vie, mais tu rêvais d'indépendance, et de liberté. Les choses ont fait qu'en grandissant, tu voulais juste être responsable de ta propre personne. Durant ton adolescence, ta famille a eu plusieurs gros problèmes, le premier a été lorsque Julian a redoublé, le second à été le coma de Maxence à cause des connards d'homophobe et le dernier lorsque Gabriel c'est retrouver papa. Tes parents avaient toujours tourné toutes leurs attentions vers toi, étant la petite dernière, la plus fragile, mais une fois que les soucis des autres ont fait apparitions, ils ont été obligés de te mettre de côté afin de ne pas faire de favoritisme. C'est à ce moment-là que tu t'es rendu compte, ô combien tu été une victime. Tu passes ton existence dans les pattes de tes parents à réclamer de l'attention et de l'affection, tu avais pourtant quatorze ans, à cet âge les filles découvre le mot amour et commence à sortir, toi, tu préféré rester avec tes papas pendant qu'ils s'amusent entre adultes. Tu t'es donc dit qu'il était temps pour toi t'avoir ton monde et arrêter de vivre dans ceux des autres. Une fois plongé dans la société, ça a été facile pour toi de te trouver un cercle d'amis, tu t'es d'ailleurs rendu compte à la fin de la quatrième que tu été très apprécié. Les garçons te tourner autour, les filles voulaient toutes êtres tes amis, et même les professeurs ne cesser de complimenter ton travail. Ce n'est qu'au lycée qu'on, tu as compris le mot « popularité » et ce qu'il engendre dans l'échelle sociale. Bien sûr, tu t'en abuser pas, pas comme tes copines qui faisaient faire leur devoir par des mecs pensant avoir une chance avec elle, ou encore critique les autres filles parce qu'elles n'ont pas une taille zéro. Tu n'aimais pas ce genre de chose, toi, t'étais la fille sympa qui répondait toujours aux sourires et au salut timide. D'ailleurs, à la fin de la seconde, on t'a élue « fille la plus sympa » et nominé pour être la reine du bal. Tu n'as pas été élue, enfin, pas la première année. Ton nom était déjà populaire, et tu ne faisais que marcher sur les traces que tes frères avaient laissées pour toi, il n'y a pas un professeur qui n'avait pas eu le droit à un Andersen dans sa classe, et à chaque fois, c'était un plaisir pour eux de t'avoir dans leurs classes. Maxence t'a expliqué que c'était un phénomène courant. Les gens aiment avoir des habitudes, et ce tienne à ses habitudes, alors lorsqu'ils voient un nom ou quelques choses de familière, ils se sentent plus à l'aise avec ce sujet/cette personne. Tu t'es donc demandé tout au long de ta scolarité si cette popularité été dû au fait que tu t'appeler Andersen ou juste parce que tu étais « la fille la plus sympa ». Enfin, c'est cela importer peu en terminal, comme je les dis, tu avais soif d'indépendance et tu as tout fait pour l'avoir. Ça t'a pris du temps pour que tous tes plans finissent par aboutir, mais au final, cette année de travail à fini par porter ses fruits. Tu avais été accepter à plusieurs école réputé, dont Berkley, Harvard, Stanford et même une école dans le sud de l'Angleterre, tu avait postuler juste pour voir si ils allaient te prendre ou non, tu avais un compte en banque garni – pas énorme non plus, mais avec les pour boire et le salaire, c'était suffisant pour tenir deux ou trois mois, et tu avais eu ta bourse qui faisait que tu n'avais pas à demander à tes pères de payer pour toi, ils avaient déjà trois fils avant et c'était assez cher pour que tu en rajoute une couche. Tu avais choisi le droit, parce que ça te semblait important de te battre pour ce qui est juste, et surtout parce que tu avais assisté aux audiences de ton frère contre les connards d'homophobe qui l'avait tabassé, et que ça t'a fait un drôle d'effet lorsque l'affaire à été conclue et que ses connards ont fini en taule pour un bout de temps. L'avocate n'avait rien de spéciale, et l'endroit non plus, mais c'est le mixte de tout ça, et savoir qu'on sauve des vies dans un sens qui a fait pencher la balance. Tout était près, tu n'avais plus qu'à partir, et la plus grosse surprise a été le chèque que ta mère t'avait envoyé par la poste avec un mot, rien de plus simple : « à toutes ses années d'absence. »


young adult

good for you

C'est ici qu'il vous faut nous raconter votre histoire (tout en pensant à y raconter vos premières années à l'université/dans votre confrérie si vous n'êtes pas un petit nouveau, ceci devant être fait une fois que le Doyen ou le président aura validé votre admission dans une confrérie). Un minimum de 30 lignes est demandé ; soignez votre écrit, relisez-vous, soyez réalistes et tout ira bien !


Dernière édition par Hermione Andersen le Dim 9 Aoû - 23:29, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: ✻ that girl is poison    Mer 5 Aoû - 11:37

Bon j'avais pré-enregistrer ma fiche avec les Alpha Omicron Pi comme confrérie mais bon, puisqu'elles prennent plus ,je vais changer tout ça Du coup, je sais pas du tout lequel choisir triste2
Trop dur, j'ai chercher des scénarios féminin et je tombe que sur ceux de mes frères. Si vous voulez un lien, mpottez moi pour que j'ai des gens à cité dans mon histoire. **
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: ✻ that girl is poison    Mer 5 Aoû - 11:53

Han les prénoms ** (HP powaaa superhéro ) Bienvenue sur le forum et bon courage pour ta fiche I love you
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: ✻ that girl is poison    Mer 5 Aoû - 12:00

Tu peux rejoindre les Phi Delta Teta **
BIENVENUE SUR YIU balloncoeur2
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: ✻ that girl is poison    Mer 5 Aoû - 12:16

Bienvenue sur YIU ma belle ! (je me disais bien que je n'avais pas encore vu la petite Selena qui devait débarquer :mdl: ) Concernant la confrérie, moi je te conseillerais de choisir les Delta Upsilon, au niveau du caractère ça semble aussi correspondre à ton personnage. (je me suis fié aux pourcentages que tu as donné !). Courage pour la suite de ta fiche en tout cas et surtout n'hésites pas à contacter le staff en cas de besoin. :please:
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: ✻ that girl is poison    Mer 5 Aoû - 12:29

Bienvenue parmi nous I love you La p'tite soeur de mon crush chéri d'amour Je t'aurais bien proposer le lien de meilleure amie que je compte créer une fois validée mais ça ne va pas coller avec le fait que tu sois une Andersen :mdl: Contente de te voir parmi nous en tout cas coeur Il nous faudra un lien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yuck-it-up.forumactif.com/t2212-lux-2-0-the-robot-unicorn


Lux Ó Cearnaigh
FONDATRICE - NOTRE MÈRE A TOUS
Je suis à Chicago depuis le : 03/06/2011 et j'ai déjà rédigé : 3705 messages. J'ai : 24 ans d'après mes amis. Dans la vie, je suis : doctorante (troisième année) en ingénierie, spécialisée en robotique

Feuille de personnage
Choses à savoir sur moi :
Mes amis & mes sorties:

MessageSujet: Re: ✻ that girl is poison    Mer 5 Aoû - 12:38

Bienvenue parmi nouuus

_________________________________
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: ✻ that girl is poison    Mer 5 Aoû - 12:40

Les ΔΥ seront heureux de t’accueillir dans leurs rangs ! Surtout une si jolie brune, faut renforcer les rangs féminins un peu si jamais tu désires un lien avec moi, n'hésite pas !
Bref, bienvenue et bon courage pour la suite de ta fiche.
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: ✻ that girl is poison    Mer 5 Aoû - 12:47

Bienvenue sur le forum ! **
J'adore Selena
Si tu ne sais pas quelle confrérie rejoindre, comme l'a dit Helios on t'accueille à bras ouverts chez les Delta Upsilon !! En plus c'est vrai que ça manque de filles, tu pourras me tenir compagnie comme ça :mdl: :mdl:
D'ailleurs si tu recherches toujours des liens je peux te mp ? Elles ont le même âge alors y a moyen de trouver un truc top What a Face
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: ✻ that girl is poison    Mer 5 Aoû - 12:53

Oh oui rejoins les Delta
Bienvenue sur YIU :please:
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: ✻ that girl is poison    Mer 5 Aoû - 12:59

Bienvenue et bonne chance pour ta fiche I love you
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: ✻ that girl is poison    Mer 5 Aoû - 13:02

Bienvenue parmi nous & bon courage pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: ✻ that girl is poison    Mer 5 Aoû - 13:13

LA PETITE SOEUUUUUUUUR stress stress Au début j'avais pas regardé le pseudo et j'étais trop en mode "elle fou quoi celle là avec selena oh " :mdl: Et après j'ai vu que c'était toi
Contente de te voir débarquer et pressée de rp avec toi et tout et tout
Bienvenue
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: ✻ that girl is poison    Mer 5 Aoû - 13:20

Etant le coloc de Gabi et l'ex de Julian, nous faudra un lien ma jolie
Donc ce serait avec plaisir I love you
Bienvenuuuuuuuuuuuuuuuue parmi nous **
Bon courage pour ta fiche & have fun sur YIU stress
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: ✻ that girl is poison    Aujourd'hui à 18:49

Revenir en haut Aller en bas
 
✻ that girl is poison
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» London Stiller...she's a special girl
» Heartbreaker version girl [Finish]
» ♪ Who's that girl ♪
» Club de pom-pom girl ? Club de supporters de Quidditch ?
» Lames suintantes + poison ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
YUCK IT UP :: LES ARCHIVES :: Les archives :: Les fiches périmées-
Sauter vers: