Je fais des conneries mais c'est pas une raison pour y participer ft Jaddison

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Voir le profil de l'utilisateur


Addison G. Cunningham
ADMIN - SANS CONFRERIE
Je suis à Chicago depuis le : 02/08/2015 et j'ai déjà rédigé : 1459 messages. J'ai : 23 d'après mes amis. Dans la vie, je suis : 6ème année en Criminologie et science du comportement

Feuille de personnage
Choses à savoir sur moi :
Mes amis & mes sorties:

MessageSujet: Je fais des conneries mais c'est pas une raison pour y participer ft Jaddison   Sam 9 Avr - 23:55

La soirée de la veille avait vraiment été difficile. Elle était rentrée tard après son job, pour se retrouver à se disputer avec Sidney, sa colocataire et meilleure amie, d’abord dans l’entrée de l’appartement puis dans la chambre de la jolie brune. Bon, c’était un mal pour un bien. Les deux avaient beaucoup de choses à se dire, mais surtout, Addison avait pu enfin être honnête avec celle qu’elle considérait aujourd’hui comme sa sœur. Elle n’avait pas osé le dire à Sidney, mais pouvoir parler de son identité et de sa vraie vie… Enfin celle de Giovanna l’avait libéré, et lui avait permis d’avancer un peu. Cependant, aujourd’hui, elle était vraiment fatiguée. Elles avaient discuté, jusqu’à presque quatre heures du matin. Pourtant, même si le corps de la jeune boxeuse réclamait le sommeil, son esprit était sur le qui-vive. Elle avait besoin d’extériorisé. La jolie barmaid, n’avait peut-être pas écouté la moitié de son corps. Pourtant, c’était intéressant. Les expressions du corps lors d’un mensonge. C’était surprenant le nombre de message que le corps pouvait laisser quand il mentait et que du coup, il se sentait en danger… Mais ce n’était peut-être pas le sujet pour l’instant. Enfin, elle était sortie de ses cours, et si la logique des choses voulait qu’elle se dirige vers la maison pour piquer un petit somme avant de prendre son service au flash, elle n’en fit rien. A la place, elle prit la voiture de sport, pour se rendre à la salle de sport, qu’elle fréquentait depuis l’âge de onze ans. Elle connaissait tout le monde et tout le monde la connaissait. C’était la petite protégée du patron, et sur le ring, elle n’avait pas peur de se blesser et de se battre contre des poids lourds, car après tout… c’était la rapidité et la technique qui permettaient de gagner un combat, non ? En arrivant dans la salle, il n’y avait pratiquement personne, elle se changea et mit des bandes pour se protéger.  Puis, elle commença à taper dans le sac. A ce moment, ce fut la libération, elle ne pensait plus à rien. C’était la libération, pendant qu’elle frappa dans le sac. Elle ne pensait plus, elle ne réfléchissait… C’était le vide dans sa tête. Elle ne savait plus depuis combien de temps, elle frappait quand elle se mit à hurler. « Ah putain, de merde… » Elle avait trop forcé et elle venait de sentir son os craqué, et une douleur la traversa. Je vais vous passer les cris, les protestations pour ne pas aller à l’hôpital, mais au final, la voilà qui arrive aux urgences. Elle s’enregistre et attends qu’on vienne la chercher, son bras lui faisant horriblement mal, coller contre sa poitrine.

@Jake L. Carter

_________________________________

- Les amours de ma vie ! -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yuck-it-up.forumactif.com/t2738-jake-just-the-way-you-are


Jake L. Carter
CITOYEN DE CHICAGO
Je suis à Chicago depuis le : 25/03/2016 et j'ai déjà rédigé : 42 messages. J'ai : 29 ans d'après mes amis. Dans la vie, je suis : médecin généraliste

Feuille de personnage
Choses à savoir sur moi :
Mes amis & mes sorties:

MessageSujet: Re: Je fais des conneries mais c'est pas une raison pour y participer ft Jaddison   Dim 10 Avr - 19:12

Je devais qu'à la base le choix de devenir médecin n'était pas totalement le miens. J'adorais mes parents, mais j'avais sans cesse l'impression que je devais me dépasser pour qu'ils me remarque sans quoi ils n'avaient d'yeux que pour leur fille biologique, Cara. Alice et moi étions adoptés car ceux-ci croyaient ne jamais pouvoir avoir d'enfant et tout était parfait jusqu'à ce que notre mère tombe réellement enceinte. Donc même si à la base je ne me serais peut-être pas orienté dans le domaine médical, maintenant que j'y travaillais presqu'à tout les jours depuis un an je devais avouer que j'aimais beaucoup ce que je faisais. Entre la clinique privée et l'urgence de l'hôpital je devais avouer que je préférais les cas de l'urgence c'était souvent bien plus divertissant que ceux qui se pointait à la clinique pour leur maux de gorges. Aujourd'hui j'avais accepté de faire un peu de temps supplémentaire à l'urgence car ceux-ci débordaient, même en roulant le plus rapidement qu'on pouvait la salle ne se vidait jamais, au fur et à mesure qu'on rayait des noms de la liste d'attente d'autres se rajoutaient. C'était sa la réalité, il y allait toujours avoir des gens qui consulteraient et ce à tout heure du jour et de la nuit. Je fis appeler la patient suivante pour qu'elle se présente dans la salle numéro 12. Je regardais le rapport de l'infirmière qui l'avait inspecté au triage: Douleur et déformation au niveau du poignet gauche suite à une séance de boxe. Frappait dans un sac lorsque la douleur vive s'est déclenché dans son poignet. La porte de ma salle de consultation s'ouvrit et je vis une jolie jeune femme entrer se tenant le bras près de son corps. Bonjour, vous êtes bien Addison Cunningham? Je lui souriais avant de lui indiquer de s'asseoir où je pourrait l'ausculter. Je savais que je devais rester professionnel mais je ne pouvais m'empêcher de penser à qu'elle point c'était une réelle beauté. Alors est-ce que vous pouvez m'expliquer brièvement ce qui s'est passé? Oui je devais reconfirmer l'histoire avec l'usagère même si techniquement j'avais déjà tout lu à son sujet. Permettez que j'examine votre poignet? lui demandais-je avant qu'elle ne me raconte son incident. J'évitais de toucher la zone atteinte le plus possible voyant clairement une petite déformation qui pouvait signifier une fracture, mais je devais avant tout lui faire passer une radiographie pour confirmer le tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Addison G. Cunningham
ADMIN - SANS CONFRERIE
Je suis à Chicago depuis le : 02/08/2015 et j'ai déjà rédigé : 1459 messages. J'ai : 23 d'après mes amis. Dans la vie, je suis : 6ème année en Criminologie et science du comportement

Feuille de personnage
Choses à savoir sur moi :
Mes amis & mes sorties:

MessageSujet: Re: Je fais des conneries mais c'est pas une raison pour y participer ft Jaddison   Lun 11 Avr - 18:18

Elle ne dut pas attendre longtemps avant, qu’on vienne s’occuper d’elle. Heureusement, car même si elle prétendait le contraire, elle avait une douleur, et elle n’allait plus pouvoir durer longtemps, avant de tout casser pour se soulager. C’était tout elle ça. Il ne fallait rien montrer. Toujours rester forte, ne jamais paraitre faible. Mais dieu, que cela faisait un mal de chien. Quand elle s’installa sur le lit pour qu’on l’ausculte se fut horrible… Elle ne se souvenait pas avoir un jour eu aussi mal de sa vie… Et pourquoi ? Avoir frappé dans un sac de boxe. Sérieux même pas, elle pourrait dire qu’elle s’était ça en se battant… La honte. Quand, enfin un docteur vint la soigner, elle fut surprise, s’attendant, à voir un mec d’une soixantaine d’années… Mais, elle en fut heureuse, voir, un aussi beau spécimen, ce n’était pas tous les jours. La trentaine, musclé, médecin : l’homme parfait quoi, et comme aurait dit sa grand-mère, il n’avait pas d’alliance alors, allons-y. Pourtant, si elle l’avait rencontré dans son bar, elle n’aurait pas hésité à lui faire des avances, mais là, elle avait autre chose à faire, comme arrêter la douleur. « Bonjour, en règle générale, j’aurais été flatté qu’on connaisse mon prénom mais là, si, on pouvait abréger les politesses. » dit-elle avec un large sourire aux lèvres, malgré la douleur. Il fut professionnel pourtant elle avait bien vu ses yeux regarder son haut trempé de sueur et sa poitrine, mais d’accord, allons-y de toute façon, elle n’était pas en état de protester. « ça serait classe que je dise que je me suis fait ça dans une bagarre ou alors pendant des ébats amoureux… mais c’est le sac de sport le coupable. » Elle rougit légèrement, c’était vraiment stupide… Toute cette histoire parce qu’elle était beaucoup trop fatiguée, mais en avait fait qu’à sa tête. « Vous pouvez m’examiner mais, je sais déjà ce que j’ai. Ce n’est pas la première fois, que je me casse le poignet à la boxe… donc une atèle suffira docteur… » Il n’y avait aucune ironie dans sa voix, juste une envie de sortir d’ici. Les hôpitaux, ce n’étaient pas du tout son trip. Pourtant, elle poussa un cri de douleur quand il passa doucement sur ses mains sur son poignet. « Ok, on pourrait peut-être ajouter des antidouleurs et je dirais que vous êtes un super médecin. » Elle savait qu’elle pouvait le charmer autant qu’elle voulait, il avait l’air très professionnel.

_________________________________

- Les amours de ma vie ! -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yuck-it-up.forumactif.com/t2738-jake-just-the-way-you-are


Jake L. Carter
CITOYEN DE CHICAGO
Je suis à Chicago depuis le : 25/03/2016 et j'ai déjà rédigé : 42 messages. J'ai : 29 ans d'après mes amis. Dans la vie, je suis : médecin généraliste

Feuille de personnage
Choses à savoir sur moi :
Mes amis & mes sorties:

MessageSujet: Re: Je fais des conneries mais c'est pas une raison pour y participer ft Jaddison   Mar 19 Avr - 2:19

J'arquais un sourcil au commentaire de la jeune femme lorsque je m'assurais de son prénom. Je préférais ne pas répondre me disant que c'était surement la douleur qui la rendait si "pressée" dans le temps. Elle m'expliqua vaguement qu'elle aurait préféré s'être fait cette blessure lors d'une bagarre où même au cours d'ébats sexuel mais que malheureusement ça c'était produit en tapant dans un sac. Je savais que mon code de déontologie me demandait de rester objectif et de ne surtout jamais commenter les dires d'un patient mais cette fois les paroles sortirent de ma bouche plus rapidement que ce que je n'aurais prévu. "Lors d'ébats sexuels? Ça m'aurait semblé intense... J'affichais un p'tit rictus au coin des lèvres et je ne pouvais me défaire de ses images inappropriées qui défilait dans mes pensées. Je repris un peu mon sérieux lorsque je réalisais que je parlais à une usagère et non pas une fille rencontrée dans la rue! Ce n'était pas la première fois qu'elle subissait ce genre de blessure puisqu'elle semblait savoir d'avance que c'était cassé et qu'elle aurait besoin d'une attelle. Je pris quand même son poignet en main et vue le cris qu'elle lâche à cet instant il n'y avait pratiquement aucun doute. "J'aimerais pouvoir faire ça rapidement mais je ne peux vous médicamentez si je ne confirme pas la fracture à l'aide d'une radiographie... en plus s'il s'avère que l'os est déplacé je n'aurai pas le choix de faire une réduction de celui-ci." Je posais mon regard dans celui de la jeune femme et je me perdais dans ses yeux d'un bleu intense qui, je n'en doutais pas, saurait charmer n'importe quel homme. "Allez venez avec moi on fera ça rapidement... enfin je parle de la radiographie bien sur!" On se dirigeait vers une pièce avoisinante où un radiologiste prit quelques clichés et me rendit le verdict. Fracture du tiers distal du radius, aucune atteinte de la styloïde ni du cubitus. Je me dirigeais à nouveau vers mon bureau avec la jeune femme puis lui installai une attelle à son poignet. "Vous avez quand même de la chance.. vous savez après une cassure l'os reste toujours fragile par la suite.. il faudrait faire attention car trop d'intensité risque de créer un nouveau trauma.." Ça ne semblait pas l'inquiéter plus qui faut mais je préférais quand même la prévenir car elle allait devoir garder l'attelle un bon moment pour que ça se consolide comme il faut.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Addison G. Cunningham
ADMIN - SANS CONFRERIE
Je suis à Chicago depuis le : 02/08/2015 et j'ai déjà rédigé : 1459 messages. J'ai : 23 d'après mes amis. Dans la vie, je suis : 6ème année en Criminologie et science du comportement

Feuille de personnage
Choses à savoir sur moi :
Mes amis & mes sorties:

MessageSujet: Re: Je fais des conneries mais c'est pas une raison pour y participer ft Jaddison   Ven 22 Avr - 19:04

Pour être honnête, elle avait super mal mais elle était bien trop fière. Durant, toute sa vie, il avait fallu qu’elle fasse taire ses émotions. Avouer qu’elle avait mal… Jamais. Elle souriait comme si elle était au supermarché et que rien ne s’était passé. Heureusement, elle était tombée sur une bonne distraction. Si elle avait dû tomber sur un vieux de soixante ans, elle aurait plus senti la douleur, mais là, il suffisait qu’elle regarde le sublime docteur pour penser à autre chose. Il devait vraiment un truc qui clochait chez elle. Elle était à l’hôpital, transpirante après son cours de boxe, et elle fantasmait sur son docteur. Pour ne rien arranger, il était si craquant. Il avait l’air à la fois gêné et existé par sa remarque sur sa blessure. Elle ne put s’empêcher d’exploser de rire en voyant sa tête. « Oh, vous n’avez pas idée… ça peut être vraiment chaud et hop, un poignet fracturé… ça vous donne envie avouez le… » Dit-elle en explosant de rire pour de bon. Il y avait une part de vrai et de faux dans ses paroles, mais surtout la tête du médecin qui était le plus drôle à voir. Pourtant, le médecin n’avait pas l’air d’être choquée, il avait même plutôt l’air d’être intéressé. Elle n’était pas sûre que ce fût en accord avec le code de déontologie mais ce n’était pas pour le déplaire. Il fallait avouer qu’il était vraiment sexy, et il fallait être une sainte pour ne pas imaginer ce qui se trouvait en dessous de sa blouse. Pourtant, il reprit son côté médecin très rapidement, pour essayer de la soigner. Bon d’accord, elle avait peut-être plus mal qu’elle ne l’avouait et c’était peut-être pour ça qu’elle le suivit dans la salle de radiologie. Elle en était certaine, il la fixait un peu trop. Il fallait l’avouer ce n’était pas pour lui déplaire. Elle n’avait pas besoin de la radio pour savoir qu’elle avait une simple fracture. Pourtant, elle ne put s’empêcher de sourire à sa remarque, elle lui faisait même beaucoup d’effet. « Je vous l’avais dit… Une atèle, des antidouleurs et on en parle plus… » dit-elle après la radio. Elle allait le remercier avec une petite remarque sarcastique, lorsqu’elle aperçut Morgan, au coin d’un couloir. Oh la poisse. Peut-être à cause de la douleur, elle n’avait plus l’esprit très clair. « J’ai un service à vous demander, vous restez là, et vous me laissez faire. » Morgan se rapprochait et elle n’avait pas du tout envie de le voir, elle se rapprocha du médecin et se mit assez prêt pour qu’on est l’impression qu’il était en train de s’embrasser.

_________________________________

- Les amours de ma vie ! -
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Je fais des conneries mais c'est pas une raison pour y participer ft Jaddison   Aujourd'hui à 3:52

Revenir en haut Aller en bas
 
Je fais des conneries mais c'est pas une raison pour y participer ft Jaddison
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tu m'énerves !!! Mais, je ne te hais pas pour autant...[Renji]
» Mais comment Moto GAto va faire pour gagner maintenant?
» Un jour spécial pour quelqu'un de spécial
» Je suis ok pour faire le ménage mais ne comptez pas sur moi pour les réparations ~ [en cours]
» LUZ&LYL • On nous appelle rebelles, mais c'est nous qui faisons la casse. Qu'on vienne nous dire en face, la raison pour laquelle, on nous appelle Rebelles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
YUCK IT UP :: L'UNIVERSITE DE CHICAGO :: Wood Street :: L'hôpital universitaire-
Sauter vers: