mabel - the cold never bothered me anyway

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage


Invité
Invité

MessageSujet: mabel - the cold never bothered me anyway   Mar 4 Aoû - 21:59

Mabel Crystal Grimes

Jenna Coleman
Né(e) le 17 Mars 1988 à Anchorage, Alaska (Etats-Unis), j'ai 27 ans et suis de nationalité américaine. Si vous voulez en savoir un peu plus sur moi, sachez que je suis plutôt modeste et que je le vis bien ! Actuellement célibataire, je tiens à préciser que je suis plutôt du genre hétéro (même si je n'ai jamais essayé la délicatesse de ces dames)... Désolé(e) d'avance pour les cœurs brisés.

Métier actuel : MaïeuticienneAncien étudiant de Chicago : NonAncien membre d'une confrérie : Non

Personnalité & addictions

Drôle - 72%
Réfléchie - 91%
Créative - 31%
Travailleuse - 86%
Fêtarde - 32%
Narcissique - 62%
Artiste - 25%
Amicale - 68%
Jalouse - 19%
Méfiante - 68%
Sportive - 37%
Prude - 39%
Généreux(se) - 73%
Têtue - 74%
Hautaine - 36%
Séductrice - 58%
Honnête - 79%
Joueuse - 38%
Alcool : 28%Drogues : 00%Sexe : 69%

Renseignements multiples
Depuis quand vivez-vous à Chicago ? Je vis à Chicago depuis un an déjà. Originaire de l'Alaska, j'ai été, comme qui dirait, mutée dans l'Illinois pour pratiquer mon métier de sage-femme à la maternité de Chicago. Ca a été un mal pour bien. Quitter ma famille a été un véritable déchirement mais cette mutation était le bienvenu. J'avais besoin de changer d'air. Le froid ne me dérangeait pas, il ne m'a jamais dérangé d'ailleurs. Cependant, je commençais à étouffer là-bas. Pression familiale, mauvaise ambiance au travail, mort du petit frère, culpabilité. J'ai eu besoin d'un nouveau départ et quitter l'Alaska pour Chicago était une opportunité  en or pour réaliser ce que je souhaitais.

Que pensez-vous de la ville et de l'université qui s'y trouve ? Chicago est une très belle ville active. Je trouve que les états d'esprit sont très différents de ceux d'Alaska et ça ne fait pas mal. La culture y est géniale et quand on descend dans les rues de la ville, on ressent la diversité des étudiants. Du touriste au migrant, du citoyen lambda à l'étudiant en littérature, on y trouve de tout. Et ça me plait cette tolérance de l'étranger. Quand à l'université, je ne peux pas réellement donner un avis étant donné que je n'étudie pas là-bas. Mais aux échos qui me sont arrivés aux oreilles, c'est une excellente université !

Et vous, qu'avez-vous fait comme études ? Et où ? J'ai étudié la maïeutique à l'Université de ma ville natale. J'ai tout d'abord passé mon bachelor, première étape indispensable dans ma formation avant de passer un master en maïeutique. Désormais diplômée depuis l'âge de 24 ans, j'exerce ma profession avec passion depuis maintenant trois ans.

Biographie
Je ne commencerais pas cette longue lettre par un simple, il était une fois. Tout simplement, parce que la vie n'est pas un conte de fée, et ça, Clive, tu le sais très bien là où tu es. Je ne commencerais pas non plus par ces phrases d'accroche inutiles qu'on écrit au début d'une correspondance. Tu sais tout comme moi que ce « Cher Clive » est juste là pour la forme. Cela fait un an que j'hésite à prendre mon stylo et à t'écrire cette lettre d'adieu. Maintenant, j'y suis et même si j'ai conscience que jamais tu ne liras ces mots, j'espère simplement que mettre sur papier mes sentiments, apaisera la culpabilité d'avoir pris ta place en ce monde. Cela fait dors et déjà une année et six mois que tu nous as quittés, que ton sourire n'illumine plus mes journées. Dire que tu aurais du avoir vingt-cinq ans ce vingt-huit février dernier, ça me rend toute chose. Mais, il fallait absolument que je t'expliques en quoi ta venue sur Terre a changé ma vie.

Je me rappelle encore le jour où Papa et Maman m'ont annoncée que j'allais avoir un petit frère ou une petite sœur. (ou du moins, je me rappelle de ce qu'ils ont bien voulu me raconter…). J'avais déjà un an à l'époque et je suis persuadée que je ne comprenais pas très bien où ils voulaient en venir. Après tout, j'apprenais à peine à parler et entendre « Ma chérie, tu vas avoir un frère ou une soeur » ne signifiait rien pour moi. Puis, tu es venu au monde, petit être toujours aussi insignifiant à mes yeux. Je ne sais pas à quel moment j'ai compris que tu allais partager l'attention de nos parents, que tu allais être très important pour moi mais selon nos parents, jamais, je n'ai éprouvé une once de jalousie envers toi. Au contraire, j'aurais même voulu te prêter mes culottes. Je ne sais pas si l'anecdote est véritable mais le fait d'y penser me fait sourire. Je t'aimais déjà à l'époque alors que tu n'avais quelques jours et cet amour que j'éprouvais pour toi, n'a fait que s'amplifier avec le temps.

Bien sûr, les disputes ne nous ont pas épargnés. Je ne compte plus le nombre de fois où Papa et Maman nous ont disputés pour tout le raffut que nous faisions en nous faisant la guerre. Les sujets de discordes ont été variés et parfois, je me demande si le simple fait de chercher l'un n'était pas la manière de l'autre pour montrer qu'il existait lui aussi. Oh ça oui, nous en avons eu des disputes. Au sujet de l'école par exemple. J'imagine que tu n'as jamais trop apprécié voir que Papa et Maman me féliciter à chaque nouvelle note excellente, et ce pendant ma longue scolarité. De la primaire à l'université. Et pourtant, je t'assure qu'ils étaient tout autant fiers de toi. Toi, le sportif de la famille. Tu étais loin d'être intellectuel, tu avais des difficultés à l'école avec ta dyslexie mais tu avais un don certain pour le baseball. A chaque fois que tu faisais un home run, la fierté se lisait sur le visage de nos parents et chacun de nous était persuadé que tu étais destiné à une très grande carrière dans le baseball professionnel. Tandis que moi, je faisais mon chemin sur le parcours scolaire. J'ai enchaîné les examens, j'ai toujours plafonné le plus haut possible, pour vous rendre fiers, papa, maman et toi. Je dois dire que cela a toujours été une fierté personnelle de voir que j'étais, sans vouloir me vanter, excellente en sciences. La littérature ne m'a jamais intéressée, ainsi que la philosophie. Toi non plus d'ailleurs, un de nos nombreux points communs. Si ta vocation était de te faire reconnaître par le plus grand monde, la mienne a toujours été de m'occuper de la santé des gens, et plus particulièrement de celle des femmes enceintes, du début de grossesse jusqu'à l'accouchement. C'est pour cela qu'à Anchorage, quand j'eus fini le lycée, j'ai directement intégré l'université dans le milieu de la médecine et plus particulièrement de la maïeutique. L'idée d'intégrer une confrérie ne m'a jamais intéressée, contrairement à toi, d'ailleurs. Je n'aimais pas l'idée d'être catégorisée en intégrant ces grandes familles universitaires dont tu rêvais. Ce sujet a d'ailleurs entraîné son lot de discordes entre nous. Effectivement, quand tu es rentré à l'université, en section sport, tu as tout de suite intégré l'une de ces confréries. Je ne me rappelle plus très bien du nom de celle que tu avais choisi mais peu m'importe. En tout cas, tu n'arrivais pas à comprendre comment je pouvais accepter d'être aussi invisible aux yeux des autres. Pour toi, il fallait se faire connaître, se créer un réseau. Mais, tu ne comprenais pas non plus que je n'avais pas besoin de ça pour avoir mon propre réseau. Je ne voulais pas choisir mes amis en fonction de leurs confréries, au contraire. Parce qu'il est bien connu que les fraternités apportent souvent leurs lots de rivaux et de tension. Et c'est d'ailleurs ces confréries qui ont signé ton arrêt de mort. Je suis peut-être de mauvaise fois, je ne sais pas. Peut-être était ce seulement la faute au airbag défaillant mais je préfère rejeter la faute sur ces organisations qui t'ont fait connaître la débauche. En plus de rejeter la faute sur moi...

C'était il y a un an et demi, six mois avant que je ne quitte Anchorage pour venir m'installer à Chicago, loin du tumulte et du froid, loin de ta tombe. Je me rappelle de ce jour comme si c'était hier, et pour cause, j'étais dans la voiture qui a causé ton accident. Sauf que moi, j'ai survécu. A mon plus grand regret. J'aurais tellement préféré te laisser ma place et prendre la tienne dans cette tombe. Tu ne méritais pas ça Clive. Tu avais énormément d'ambitions. Tu rêvais de faire ta place dans le monde du baseball et tout t'a été enlevé en une fraction de secondes, à cause de l'alcool et la drogue.  Ce jour-là, tu avais été convié à une soirée étudiante typique. Musique au volume sonore extrêmement exagéré, sexe, alcool, drogue. Le même schéma qu'habituellement. Je me rappelle encore du téléphone qui sonne à trois heures du matin, toi me demandant de venir te chercher. Ta voix était loin d'être la tienne et je savais que si papa et maman te voyaient dans cet état, tu allais passer un très mauvais quart d'heure. Alors, j'ai pris la voiture et j'ai conduit jusqu'à cette immense villa typique de la région. Tu tenais à peine debout et je me souviens t'avoir aidé à t'installer dans la voiture. Si j'avais espéré que le trajet se passe tranquillement, je m'étais trompée lourdement. Trop alcoolisé pour tenir en place, tu t'es jeté sur ce volant Clive. Tu trouvais amusant de faire des zigzag sur la route déserte, bordée par ces conifères. Et alors que je tentais de te remettre à ta place, tout a basculé. En une fraction de secondes, j'ai vu nos vies défiler devant nos yeux. La voiture a heurté de plein fouet un grand sapin et elle s'est retrouvée dans le ravin. Les dégâts étaient terrifiants à voir. Je n'ai aucun souvenir de notre trajet vers l’hôpital, à dire la vérité, je ne me souviens même pas avoir appelé les secours. Mais, à mon réveil, j'ai trouvé un père et une mère dévastés par la perte d'un enfant, par ta perte Clive. Et tout s'est écroulé. Mes commotions cérébrales n'étaient rien comparés à ce que je ressentais, rien du tout… Si on m'avait demandé de codifier ma douleur sur l'échelle de Glasgow, j'aurais répondu cent. Cent sur dix.

Alors quand j'ai eu l'occasion de quitter la ville, quand la maternité d'Anchorage m'a proposée d'aller travailler à Chicago, j'ai sauté sur l'occasion. Je ne savais pas si j'avais réussi à faire mon deuil, et je ne le sais d'ailleurs toujours pas. Mais, la culpabilité était telle que l'opportunité était trop belle pour la refuser. Je ne supportais plus les regards de pitié, le sentiment d'avoir pris ta place, cette pression familiale comme si Papa et Maman pensaient que j'allais accomplir pour toi ce que tu rêvais de faire. Je me suis donc éloignée de notre ville natale, de notre famille et de toi. Je suis rongée par la culpabilité Clive. Peut-être que j'aurais pu éviter tout ça, je ne sais pas. Mais, j'ai l'impression d'avoir fait quelque chose de profondément terrible, d'avoir enlevé des rêves à un jeune homme. Je sais que de là-haut, tu dois d'indigner d'en voir autant au fond de mon cœur, mais, ne t'en veux pas, s'il te plaît. C'est pour ça que je t'écris cette lettre, parce que cela fait déjà un an que je vis ici, à Chicago et je ne veux plus de ce sentiment qui me bouffe les entrailles. Je sais que tu aurais aimé que je vive pleinement ma vie, pour toi. Et je te promets que je compte le faire pleinement, même si je tente déjà de le faire depuis plusieurs mois.

Je t'embrasse Clive, veille sur nous s'il te plait. Sois notre bonne étoile.

Mabel, ta sœur qui t'aime.

Moi c'est fairy sissi !
J'ai 19 ans, je suis un pandacorne et je vis sur gallifrey. J'ai découvert le forum sur bazzart et je le trouve beautiful ! Sinon, je serai connecté(e) le plus souvent possible et je devrai pourvoir RP environ 3 fois par semaine.



Dernière édition par Mabel C. Grimes le Mer 5 Aoû - 18:23, édité 19 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yuck-it-up.forumactif.com/t2212-lux-2-0-the-robot-unicorn


Lux Ó Cearnaigh
FONDATRICE - NOTRE MÈRE A TOUS
Je suis à Chicago depuis le : 03/06/2011 et j'ai déjà rédigé : 3705 messages. J'ai : 24 ans d'après mes amis. Dans la vie, je suis : doctorante (troisième année) en ingénierie, spécialisée en robotique

Feuille de personnage
Choses à savoir sur moi :
Mes amis & mes sorties:

MessageSujet: Re: mabel - the cold never bothered me anyway   Mar 4 Aoû - 22:00

Bienvenue parmi nous ! ** J'ai du aller voir ce que signifiait Maïeuticienne, je me coucherai vraiment moins bête ce soir Bon courage pour ta fiche ! I love you

_________________________________
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: mabel - the cold never bothered me anyway   Mar 4 Aoû - 22:02

Bienvenue jolie jolie :) Très bon choix de vava !
Bon courage pour ta présa
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: mabel - the cold never bothered me anyway   Mar 4 Aoû - 22:03

la belle teresa et oui, c'est simplement le mot compliqué pour dire sage-femme merci beaucoup pour cet accueil coeur2

merci beaucoup sade
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: mabel - the cold never bothered me anyway   Mar 4 Aoû - 22:04

très très très très bon d'avatar bave J'aime tellement la bouille de Jenna **
BIENVENUE SUR YIU balloncoeur2
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: mabel - the cold never bothered me anyway   Mar 4 Aoû - 22:22

que tu es belle merci beaucoup pour cet accueil, et on est totalement d'accord jenna est trop choupinette amour4
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: mabel - the cold never bothered me anyway   Mar 4 Aoû - 22:29

Elle est trop choue, elle. stress
Bienvenue sur le forum et bonne chance pour ta fiche. ** I love you
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: mabel - the cold never bothered me anyway   Mar 4 Aoû - 22:31

Jenna ** un de mes coups de coeur féminin
Bon courage pour ta fiche coeur2
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: mabel - the cold never bothered me anyway   Mar 4 Aoû - 23:04

Bienvenue et bonne chance pour ta fiche I love you
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: mabel - the cold never bothered me anyway   Mar 4 Aoû - 23:08

maxence - kyaaa stress felahee merci beaucoup bel homme
jade - une princesse disney stress stress je pourrais en dire autant de lizbeth, je l'aime tellement cette fille. en deuxième place de mon classement coeur2 merci beaucoup !
felix - wow quel nom de famille ** ça me fait tellement penser à james buchanan barnes j'approuve merciii **
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: mabel - the cold never bothered me anyway   Mar 4 Aoû - 23:29

UNE CITOYENNE ! coeur Toi t'es une vraie ! Bienvenue sur YIU ! Courage pour la suite de ta fiche et surtout n'hésites pas à contacter le staff en cas de besoin.
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: mabel - the cold never bothered me anyway   Mar 4 Aoû - 23:32

COLEMAN bave
Bienvenuuuuuuuuuuuuuuue parmi nous **
Bon courage pour ta fiche & have fun sur YIU stress
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: mabel - the cold never bothered me anyway   Mer 5 Aoû - 2:14

elle est vraiment super mimie et une citizen en plus! bienvenue I love you
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: mabel - the cold never bothered me anyway   Mer 5 Aoû - 6:52

j'sais pas pourquoi mais en voyant le prénom, j'pensais à Jenna donc autant dire que le prénom lui va à merveille
bienvenue parmi nous I love you
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: mabel - the cold never bothered me anyway   Mer 5 Aoû - 7:19

Bienvenue par ici et bon courage pour ta fiche ! **
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: mabel - the cold never bothered me anyway   Aujourd'hui à 22:51

Revenir en haut Aller en bas
 
mabel - the cold never bothered me anyway
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» LMDC Tag Team Championships: Floyd Mayweather & Randy Orton Vs Stone Cold Steve Austin & John Cena
» Cody Rhodes Vs Mark Henry Vs Stone Cold Steve Austin
» Apsoline | It's too cold tonight, for angels to fly. (TERMINÉE)
» It's too cold outside for angels to fly [PV Gryfi] || Fini ♪
» Irina ▬ Leave my world so cold [Underco']

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
YUCK IT UP :: LES ARCHIVES :: Les archives :: Les fiches périmées-
Sauter vers: