Jackson | Life is short, and it is here to be lived.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage


Invité
Invité

MessageSujet: Jackson | Life is short, and it is here to be lived.   Mar 4 Aoû - 20:43

Jackson Clark Mills

Mark Sheppard
Né le 30 mai 1964 à Londres, j'ai 51 ans et suis de nationalité britannique. Si vous voulez en savoir un peu plus sur moi, sachez que je suis plutôt riche et que je le vis bien ! Actuellement célibataire, je tiens à préciser que je suis plutôt du genre hétéro... Désolé d'avance pour les cœurs brisés.

Métier actuel : Professeur de médecine.Ancien étudiant de Chicago : non.Ancien membre d'une confrérie : non.

Personnalité & addictions

Drôle - 50%
Réfléchi - 70%
Créatif - 50%
Travailleur - 100%
Fêtard - 80%
Narcissique - 90%
Artiste - 70%
Amical - 30%
Jaloux - 85%
Méfiant - 88%
Sportif - 52%
Prude - 30%
Généreux - 10%
Têtu - 100%
Hautain - 95%
Séducteur - 40%
Honnête - 62%
Joueur - 100%
Alcool : 80%Drogues : 00%Sexe : 70%

Renseignements multiples
Depuis quand vivez-vous à Chicago ? Je n’y avais pas pensé depuis longtemps, mais ça fait déjà sept ans que je suis venu m’installer en ville.

Que pensez-vous de la ville et de l'université qui s'y trouve ? J’aime bien ma vie ici, donc la ville me plaît beaucoup. J’y ai quelques amis, un travail que j’ai appris à aimer, donc je suis vraiment content d’avoir décidé de venir y faire ma vie. Concernant l’université, c’est déjà plus compliqué. Au départ, je ne voyais que le bâtiment de l’extérieur et ça semblait vraiment grand, mais je n’avais pas d’opinion en particulier la concernant. Seulement, depuis que j’y enseigne, les choses sont différentes. A mon arrivée, j’aurais préféré ne pas y mettre les pieds, mais avec le temps, j’ai appris à apprécier cet univers, même si parfois je préfèrerais être ailleurs.

Et vous, qu'avez-vous fait comme études ? Et où ? J’ai fais des études de médecine à l’université d’Oxford. J’y ai passé cinq ans à travailler d’arrache-pied pour décrocher mon diplôme. Ca n’a pas été tous les jours facile, mais je me suis donné à fond et j’y suis parvenu.

Pourquoi avez-vous choisi de travailler à l'université de Chicago, et pourquoi à ce poste ? Au début, je n’ai pas eu le choix. Je travaillais comme médecin à l’hôpital de la ville et ça m’allait très bien. Mais, on m’a collé des étudiants en médecine, pour les former et faire en sorte qu’ils soient de bons médecins. Pendant un an j’avais réussit à ne pas avoir ces jeunes dans les pattes, alors quand ils sont arrivés, je me suis fait une joie de m’amuser avec eux. C’est là que la direction m’a demandé d’être plus calme et professionnel avec eux. Seulement, en plus de cela, ils m’ont expliqués qu’ils avaient besoin d’un professeur de médecin à mi-temps. C’était un ordre plus qu’une proposition, donc j’y du aller y donner des cours. Mais, deux ans plus tard, j’ai accepté un poste à temps plein et depuis cinq ans, je suis professeur de médecine à plein temps à l’université et parfois je donne un coup de main à l’hôpital, pour des diagnostics et des opérations.

Biographie

Il est magnifique ma chérie.
Merci maman.
Il te ressembles.
C’est ce que je n’arrête pas de lui dire.

Penché au-dessus du berceau de son fils, Diane était heureuse. Elle venait d’avoir son premier enfant, un petit garçon qu’elle avait appelé Jackson. Avec son époux, ils avaient mit du temps à avoir un enfant, mais le petit garçon était là désormais et elle ferait tout pour le protéger. Son mari, Walter était aussi fier qu’elle. Il avait toujours voulu avoir des enfants et enfin il pouvait prendre soin de son fils. Voir les enfants des autres était parfois agréables, mais avoir son propre enfant avait ouvert de nouvelles possibilités aux yeux de Walter. Ce dernier se retrouva à être plus protecteur, plus calme, plus concentré sur ce qu’il faisait. Il était également heureux de voir que sa femme se sentait bien et surtout était une mère incroyable. Il l’avait su dès le départ, mais le voir était encore meilleur. Ce fut des moments tellement agréables qu’ils finirent par avoir deux autres enfants, une fille et un garçon.


C’est à moi !
Pourquoi tu ne veux pas partager ?
Parce que c’est à moi !
Qu’est-ce qui se passe ici ?

Cette question revenait souvent sous le toit des Mills. Jackson était le plus âgé et même s’il adorait sa sœur et son frère, ces deux là pouvaient parfois s’approprier ses affaires. C’était la seule chose qu’il n’aimait pas chez eux. Ils se croyaient tout permit parfois. Mais, quand l’un ou l’autre avaient des problèmes avec leurs amis ou à l’école, Jack était le premier à aller prendre leur défense. Surtout qu’il était un petit garçon costaud, donc il pouvait faire peur et il savait en jouer. Seulement, face à sa famille, il n’allait jamais sur ce terrain là. Il savait que ça pourrait mal finir, alors il préférait tenter une approche verbale, mais ça ne fonctionnait jamais bien. Malgré tout, ses parents étaient du genre à pouvoir faire la part des choses entre les trois enfants et ça n’était donc pas toujours lui qui était punit pour les bêtises des autres.


Tu as tout …
Maman, ça va aller, ne t’inquiètes pas.
Je ne suis pas inquiète. Mais tu entres à l’université, c’est un grand pas.
Je sais.

Souriant à sa mère, il aimait la voir inquiète pour lui, mais il ne voulait pas qu’elle le soit. Oui, c’était une rentrée importante pour lui. Ayant toujours eu l’envie de mettre ses études en avant, il avait finit par décrocher une bourse, pour aller à la fac. Ca avait été difficile, mais il était parvenu et il pouvait dire qu’il était désormais étudiant en médecine à la l’université d’Oxford. Pourquoi médecine ? Tout simplement parce que quelques années auparavant son grand-père était décédé d’un cancer. Ca avait été rapide, en trois semaines il avait été diagnostiqué, amené à l’hôpital et était décédé. Ca avait été une épreuve difficile pour lui et ça l’avait marqué. Il ne voulait pas que quelqu’un d’autre vive la même chose, alors il avait prit la décision de se tourner vers la médecine. Les matières scientifiques qui n’avaient jamais été sont forts devinrent ses meilleures amies. Il avait prit des cours particuliers et tout fait pour pouvoir venir étudier la médecine. Il y était parvenu et il savait que rien, ni personne ne se mettrait en travers de son chemin pour qu’il finisse ses études avec son diplôme en poche.


T’as vu les nouvelles ?
Quoi ?
Les premières années, tu as été les voir ?
Non pourquoi ?
Parce qu’il y en a des canons !
Tu crois vraiment que ça m’intéresse ?
Je ne sais pas, vu que je te connais depuis l’année dernière et je ne t’ais jamais vu avec … attends, tu es gay ?
Non.
Alors, pourquoi je ne t’ais jamais vu avec aucune fille et ne me sors pas que tu préfères les études. Personne n’aime étudier.
Pourtant c’est mon cas.
Okay, alors regardes les premières années qui arrivent et dis-moi qu’il n’y en a aucune qui pourrait t’intéresser.

Ce fut alors le début de la fin pour Jackson. Il avait tourné la tête pour voir ce groupe de filles qui semblaient encore un peu perdues et son regard c’était posé sur une en particulier : Abigail Driscoll. C’était la première fois qu’il l’a voyait, mais ça ne serait certainement pas la dernière. En effet, ils se retrouvèrent dans le même groupe de connaissance, puis d’amis. Pendant un an, il va s’amuser à l’embêter, mais toujours gentiment. Seulement, ce qu’il ressent pour la jeune femme est nouveau pour lui. Avant, il n’avait jamais cherché à avoir une petite amie, il passait tout son temps le nez dans ses livres de cours. Mais cette nouveauté était tout sauf mauvaise, parce qu’il finit par aller lui parler et il découvrit qu’elle aussi était attiré par lui. Ce fut une surprise, mais c’est à ce moment là qu’ils se mirent en couple. Grâce à elle, il fut plus posé et il passait moins de temps à étudier, mais ça ne voulait pas dire qu’elle l’empêchait de le faire. Non, grâce à elle, il parvenait à profiter de la vie et même sa famille le lui fit remarquer.


Qu’est-ce qui s’est passé ?
Elle m’a quitté.
Pourquoi ? A cause cette rumeur ?
Oui.
Elle a vraiment pensé que tu l’avais trompé ?
Apparemment.
Qu’est-ce que tu vas faire maintenant ?
Rien.
Comment ça rien ?
Je vais être diplômé dans quelques jours et je vais faire une formation pour devenir médecin militaire. Je vais partir dans différents pays pour soigner les victimes de guerre.

Cette annonce fut un choc pour le meilleur ami de Jack, mais ce dernier avait trouvé ce qu’il voulait faire. Il gardait toujours son grand-père en mémoire, mais il avait aussi vu à quel point la guerre amenait comme victimes, que ça soit chez les soldats comme les civils. Alors, il avait prit son diplôme de médecine et il avait eu une formation avec les médecins ayant de l’expérience et qui lui apprirent tout ce qu’il devait savoir. Il se retrouva alors en pleine guerre du Golf, puis il enchaîna au fil des années. Entre petits et grands conflits, il allait d’un pays à l’autre.


Que pensez-vous du poste ?
Il semble intéressant.
C’est tout ?
Il est fixe, avec des patients plutôt normaux.

Il voyait bien au regard du directeur de l’hôpital que ça n’était pas les réponses qu’il attendait. Seulement, Jack ne comptait pas dire autre chose que la vérité. Ca n’avait jamais été son genre d’embellir les choses, préférant la vérité au mensonge. Ayant en plus vadrouillé pendant des années, il se retrouvait aujourd’hui à Chicago à chercher à devenir médecin à l’hôpital. Avec son expérience sur le terrain, il était un atout et il le prouverait bien assez vite à tout le monde. Il fut recruté d’abord à l’essai, car la direction voulait être certaine qu’il conviendrait au poste, avant de l’embaucher officiellement. Le rythme de l’hôpital fut un choc pour l’ex militaire, mais il finit par s’y faire. Ce ne fut pas simple, mais il faisait de son mieux. Même s’il n’était pas un mouton à suivre tout ce qu’on lui disait, il savait qu’il avait besoin de cet emploi, pour ne pas terminer à la rue. Mais le pire arriva, un mois après son retour, quand il apprit que sa mère était morte. Douze ans auparavant, il avait apprit la mort de son père, mais il n’avait pas pu s’y rendre. Aujourd’hui, alors qu’il était de retour, il perdait sa mère, n’ayant pas réussit à passer assez de moment avec elle. En tout cas, il voyait les choses ainsi, mais il fut surprit de découvrir qu’elle lui avait laissé une grosse somme d’argent. A sa sœur et son frère également, mais il avait un peu plus. Son testament expliquait alors que c’était pour tout ce qu’il avait fait dans sa vie et que même si cet argent ne ferait pas tout, elle espérait qu’il finirait par trouver quelqu’un qui le rendrait heureux.


Pardon ?
Vous allez les former.
Des étudiants ? Je vais devoir former les recrues de médecine ?
Oui.
C’était un point que j’avais refusé en signant mon contrat.
Je sais, mais ça va vous aider à vous détendre et être plus agréable avec vos patients.

Fixant son supérieur, il savait que ce dernier n’avait pas tort, mais il ne lui ferait pas le plaisir de le dire. Il était vrai que Jack était acerbe, sarcastique et parfois désagréable avec ses patients. Seulement, il était comme ça et ça n’était sûrement pas à son âge qu’il changerait. Seulement, parfois il repensait à sa mère. Ce bonheur que sa mère lui avait souhaité n’était jamais arrivé. C’était peut-être ça qui lui manquait pour qu’il soit plus agréable. Mais, il n’avait pas envie de changer. Pendant un an, il forma les nouvelles recrues et finalement, on lui demanda en plus de donner des cours à l’université. Il aurait du protester, mais il se retrouva finalement devant une bande d’étudiants qui n’avaient pas envie d’être là. Enfin, il y avait ceux qui le voulaient vraiment, ceux qui étaient là parce qu’il le fallait et ceux qui voulaient faire plaisir à leurs parents en devenant médecin. Jack en fit craquer plus d’un et étrangement, on lui demanda d’arrêter ça. Si ses étudiants n’étaient pas tous prêts à devenir de vrais médecins, il ne voyait pas pourquoi il ne pourrait pas en ennuyer quelques uns, surtout ceux qui se fichaient de ce genre de cursus.


Salut toi.
Oh whoua. Qu’est-ce que tu fais ici ?
Je travaille.
Je ne savais pas que tu bossais à Chicago.

Revoir son ami de l’université lui avait fait bizarre, mais ils avaient renoués contact. Ca l’avait amusé de voir que leurs vies avaient tellement changées. Mais, certaines choses étaient toujours les mêmes et malgré les années, ils s’étaient retrouvés. Aujourd’hui Jack pouvait dire qu’il était plutôt heureux. Sa sœur et son frère avaient une vie rangée et agréable. Lui avait retrouvé son meilleur ami, s’amusait avec lui. Il avait une vie de professeur de médecine, poste qu’il avait accepté cinq ans auparavant, mais il allait aussi à l’hôpital, pour donner quelques coups de main et pour quelques interventions quand ils avaient besoin de lui. Sa vie lui convenait, même s’il préférait dire le contraire. Cependant, ce qu’il n’avait pas prévu, c’était que son passé allait refaire surface. Une personne à qui il tenait encore, malgré ce qu’il pouvait penser, allait revenir faire irruption dans sa vie et ça serait à nouveau le début de la fin.

Moi c'est KGB !
J'ai 26 ans, je suis une fille et je vis en France. J'ai découvert le forum sur Bazzart et je le trouve super ! Sinon, je serai connectée tous les jours normalement et je devrai pourvoir RP environ 2 fois par semaine minimum.



Dernière édition par Jackson Mills le Jeu 6 Aoû - 13:23, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Jackson | Life is short, and it is here to be lived.   Mar 4 Aoû - 20:45

Heureux de te compter parmi nous officiellement. stress
Je suis curieux de savoir ce que vous nous avez concocté, du coup.

Bienvenue sur le forum et bonne chance pour ta fiche. ** I love you
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Jackson | Life is short, and it is here to be lived.   Mar 4 Aoû - 21:24

Je sais pas pourquoi, mais j'ai tellement envie de pincer les joues à ton avatar :mdl: Il est tellement chou
Bienvenue parmi nous **
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Jackson | Life is short, and it is here to be lived.   Mar 4 Aoû - 21:27

Ton choix d'avatar est orignal est très plaisant, réserve moi un lien I love you
Sinon, bon courage pour la suite de ta fiche **
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Jackson | Life is short, and it is here to be lived.   Mar 4 Aoû - 21:44

j'ai hâte de voir ce que tu vas nous faire de lui **
BIENVENUE SUR YIU balloncoeur2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yuck-it-up.forumactif.com/t2212-lux-2-0-the-robot-unicorn


Lux Ó Cearnaigh
FONDATRICE - NOTRE MÈRE A TOUS
Je suis à Chicago depuis le : 03/06/2011 et j'ai déjà rédigé : 3705 messages. J'ai : 24 ans d'après mes amis. Dans la vie, je suis : doctorante (troisième année) en ingénierie, spécialisée en robotique

Feuille de personnage
Choses à savoir sur moi :
Mes amis & mes sorties:

MessageSujet: Re: Jackson | Life is short, and it is here to be lived.   Mar 4 Aoû - 21:54

Bienvenue parmi nous et bon courage pour ta fiche ! I love you

_________________________________
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Jackson | Life is short, and it is here to be lived.   Mar 4 Aoû - 22:30

Bienvenue parmi nous,
Je ne connais pas celui que tu as choisis de jouer mais il est vraiment craquant (ouais, j'aime les hommes plus âgés et alors ? :please: )
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Jackson | Life is short, and it is here to be lived.   Mar 4 Aoû - 23:04

Bienvenue et bonne chance pour ta fiche I love you
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Jackson | Life is short, and it is here to be lived.   Mar 4 Aoû - 23:06

Maxence, merci beaucoup I love you I love you  J'espère que les idées plairont alors ** **

Gabriel, merci et oui il est chou et même plus que ça

Deven, merci et avec plaisir pour le lien yeah2 yeah2

Riley, merci bien

Lux, merci à toi

Jade, merci et je suis comme toi. Il y a tellement d'hommes plus âgés qui sont très agréables à regarder Classe Classe

Felix, merci et je n'ai pas pris le FitzSimmons finalement Razz Razz
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Jackson | Life is short, and it is here to be lived.   Mar 4 Aoû - 23:33

Bienvenuuuuuuuuuuuuuuue parmi nous **
Bon courage pour ta fiche & have fun sur YIU stress
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Jackson | Life is short, and it is here to be lived.   Mar 4 Aoû - 23:55

Bienvenue sur YIU ! Courage pour la suite de ta fiche et surtout n'hésites pas à contacter le staff en cas de besoin.
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Jackson | Life is short, and it is here to be lived.   Mer 5 Aoû - 0:18

Blake, merci bien ** **

Priam, merci et je n'hésiterais pas I love you I love you
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Jackson | Life is short, and it is here to be lived.   Mer 5 Aoû - 2:17

j'approuve le choix d'avatar à 1000% heureuse de te voir sur le forum
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Jackson | Life is short, and it is here to be lived.   Mer 5 Aoû - 6:53

oh mais c'est crowley stress
bienvenue parmi nous
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Jackson | Life is short, and it is here to be lived.   Mer 5 Aoû - 7:22

Bienvenue par ici ! Très bon choix d'avatar (très original) stress
Bon courage pour ta fiche **
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Jackson | Life is short, and it is here to be lived.   Aujourd'hui à 13:33

Revenir en haut Aller en bas
 
Jackson | Life is short, and it is here to be lived.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Because the life is short...And after ? [PV Feuille de Larme, Orange et pourquoi pas les autres amis d'Opale ?]
» •• reine des neiges • life's too short ••
» — bring me to life
» Michael Jackson est mort...
» Life in UCLA

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
YUCK IT UP :: LES ARCHIVES :: Les archives :: Les fiches périmées-
Sauter vers: