S'envoyer en l'air ❊ Freylia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Voir le profil de l'utilisateur http://yuck-it-up.forumactif.com/t2517-carpe-diem-freya


Freya R. Sawyer
PRESIDENTE ΔΥ
Je suis à Chicago depuis le : 06/03/2016 et j'ai déjà rédigé : 507 messages. J'ai : 24 ans d'après mes amis. Dans la vie, je suis : 2ième année graduate en droit (spécialisation droit de l'enfant)

Feuille de personnage
Choses à savoir sur moi :
Mes amis & mes sorties:

MessageSujet: S'envoyer en l'air ❊ Freylia   Sam 26 Mar - 3:27

❝  S'envoyer en l'air
Giulia & Freya


Le monde est petit, penses-tu en regardant Giulia en face de toi. Jamais tu n’aurais cru partager ce moment avec elle dix ans plus tôt alors que tes parents t’ont annoncé votre déménagement vers les États-Unis. La petite Freya de 14 ans que tu étais lors de votre première rencontre en Italie est tombée raide dingue de Giulia dès le départ. Heureusement, tu n’as plus de sentiments pour elle depuis le temps. Pourtant, elle est là, toujours aussi jolie, et tu es contente de faire cette expérience avec elle. Peu importe. Ton cerveau ne peut carrément pas analyser toutes les pensées qui te passent par la tête en cet instant. Stressée? Ça oui! Depuis le moment que tu attends ce moment : le grand saut. À peine arrives-tu à tenir en place! Tu prends de grandes respirations alors que le pilote prépare le décollage. «J’y crois pas! Je vais vraiment le faire.», cries-tu à Giulia pour enterrer le bruit que font les hélices de l’hélico. Tu remercies le ciel que Giulia ait déjà sauté en parachute et qu’elle ait accepté de le faire avec toi. Sacrée Camilla… Ta petite sœur doit bien se marrer de là-haut à regarder ta frénésie et son stress monter en flèche alors que l’hélicoptère s’élève de la terre. C’est pour elle que tu fais cela, elle et sa sacrée liste de choses à faire avant de mourir. Malgré tout, tu es également excitée et joyeuse, car tu sens que tu vas aimer. Accro à l’adrénaline, rien ne t’arrête lorsqu’il s’agit de faire des trucs dangereux. Tu aimes l’effet que ça te fait… Te sentir entièrement vivante. «Giulia, je crois que je vais faire une crise cardiaque!!! Ça se peut, si? Tu l’as fais toi. C’est comment? Le parachute je veux dire! Pas la crise cardiaque! Je suis bête, tu le sais. J’ai vraiment besoin que tu me changes les idées là. Oulah, j’arrête pas de parler! Une vraie pie. Désolée! Je suis carrément stressée là. Comment tu fais pour rester aussi calme?» Tu parles très vite alors que tu regardes par la fenêtre pour admirer la vue. À cette hauteur, tu vois Chicago sous un autre angle. Ce n’est pas la première fois que tu fais un tour en hélicoptère, mais tu es encore et toujours époustouflée. Magnificient Miles, Edgebrook Woods, les paysages défilent et tu souris en pensant à Camilla. Elle aurait adoré faire un saut en parachute. Si tes parents n’avaient pas été aussi protecteurs et paranoïaques, tu lui aurais bien proposé. Malgré tout, tu sens qu’elle est là à tes côtés en ce moment même et qu’elle le vivra à travers toi. Tu regardes le lac Michigan en te disant que quelques instants plus tard, tu sauteras de cette machine volante pour finir dans le lac Michigan, parachute ouvert.

Spoiler:
 

© MADE BY LOYALS.

_________________________________

Seize the day. :: - You must live in the present. Fools stand on their island of opportunities and look toward another land. There is no other land; there is no other life but this.:: by milka.
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: S'envoyer en l'air ❊ Freylia   Mer 30 Mar - 19:55

S'envoyer en l'air

feat. Freya R. Sawyer & Giulia  Da Farenza



La joie, un sentiment qui fut pendant très longtemps quelque chose d'étranger pour moi. Lorsque j'étais enfant, il m'était impossible de savoir ce que c'était exactement. Non pas que je n'avais pas une vie très facile, bien au contraire, je n'ai jamais eu de problèmes d'argent et d'une manière ou d'une autre, l'on s'est toujours occupé de moi. Pourtant, il est vrai que la joie, je ne l'ai jamais connu. Du moins jusqu'à ce que je t'atteigne mes 14 ans. Alors, j'avais découvert une jeune fille qui avait réussi à me faire rire, chose quasiment impossible jusqu'à alors. Non seulement, elle m'avait fait rire, mais cela plus d'une fois. Je ne sais pas pourquoi, mais avec cette personne, j'avais longtemps pu m'amuser. Et l'amusement avait fini par laisser place à des sentiments étranges que j'avais ressentis pour elle, je n'ai jamais su si cela avait été réciproque, puisqu'elle partit aussi brusquement qu'elle était arrivée dans ma vie. Perdre la personne qui arrivait à m'occuper et me divertir fut terrible pour moi, mais pas pour autant triste. Je ne ressens que peu de sentiments et je peux vous assurer que si je connaissais la tristesse, je l'aurais montré depuis bien longtemps.

Mais la raison pour laquelle je vous parle de cela, est que ladite personne dont je vous parlais juste avant, je l'ai retrouvé. Où ça ? À l'Université de Chicago, si j'étais superstitieuse, je dirais que d'une certaine façon, c'est le destin qui nous a regroupées, néanmoins, je suis loin de l'être. Plus pragmatique qu'autre chose, je vois cela comme une rencontre fortuite qui m'a permis de renouer avec une personne que j'apprécie beaucoup. Ah, mais j'y pense, je ne vous ai toujours pas dit comment elle s'appelait. Elle répond au doux nom de Freya et je vous avoue que rien que d'y penser me fais sourire. Depuis qu'elle m'a parlé d'une liste de choses qu'elle voulait faire, je ne peux qu'être contente. Non seulement, je la vois à nouveau, mais en plus, je peux l'aider à se faire plaisir et qui sait, peut-être que ça va me permettre de faire disparaître mon ennui quasi-permanent !

Lorsqu'elle m'a annoncé qu'elle voulait faire du saut en parachute, j'ai directement passé quelques coups de fil afin de voir quand nous pourrions faire cela. Non pas que ses désirs sont des ordres (quoi que ?), mais disons que l'ayant fait déjà plusieurs fois (vous comprenez, lorsqu'on s'ennuie, on tente vraiment tout et n'importe quoi), je trépignais d'impatience de voir comment elle réagirait à une telle activité. C'est pourquoi à peine quelque jours après qu'elle m'a fait part d'une telle envie, nous nous retrouvions dans un hélicoptère, prêt à partir pour nous diriger vers un endroit où nous pourrions sauter sans risque. « Évidemment que tu vas le faire ! » Avais-je répondu à Freya en affichant un grand sourire. Je la voyais, partagée entre de l'excitation et un fond de peur qui ne pouvait que me faire sourire. Je voulais voir comment elle se débrouillerait et quelle était la meilleure manière pour cela si ce n'est que de sauter en même temps qu'elle ?

Voilà qu'elle me faisait un monologue. On aurait dit une pile, à croire qu'elle ne pouvait plus s'arrêter tellement l'adrénaline montait en elle. Je ne pouvais que jubiler intérieurement, désormais pressée de la voir se lancer et d'obtenir son ressenti à l’atterrissage, mais avant ça, je me devais de la détendre un peu, pour qu'elle apprécie pleinement les quelques secondes qui allaient suivre. La voyant qui ne s'arrêtait plus, je posais mes mains sur ses joues et déplaçais son regard vers le mien. Alors, je lui répondais d'une voix douce et arborant un sourire qui ne pouvait cacher mon excitation : « Détends-toi va ! Tu vas voir, c'est magique ! ». Effectivement, avoir cette sensation de voler, planer pendant quelques secondes, c'est clairement jouissif. Nous étions désormais assez haut pour sauter, je commençais déjà à me lever. N'ayant pas pris de moniteur pour encadrer Freya, il faudrait tout de même que je reste en contact avec elle pour éviter toute folie. En effet, j'avais vraiment voulu que nous fassions cela toutes les deux et seulement toutes les deux, un moniteur retirerait des sensations, du moins c'est ce dont j'avais l'impression. Évidemment, je n'étais pas inconsciente, puisque j'avais eu le temps d'obtenir un diplôme pour sauter avec des personnes inexpérimentées, j'étais devenu monitrice il y a de cela un ou deux ans, ayant fini par apprécier une telle activité. « Bon, ce n'est pas la meilleure chose à faire pour garantir nos sécurités, mais j'ai vraiment envie que tu t'amuses ! Tu vas t'accrocher à moi en sautant et si je vois que tout va bien, je te laisserais voler toute seule un peu d'accord ? Mais à la moindre peur, au moindre problème, je reviendrais sur toi, d'accord ? » J'étais prête, je n'attendais plus que le signal soit vert et nous allions partir. [b]« Prête ? »[/b]

made by guerlain for bazzart Images par H0NEYY ღ et Blondie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yuck-it-up.forumactif.com/t2517-carpe-diem-freya


Freya R. Sawyer
PRESIDENTE ΔΥ
Je suis à Chicago depuis le : 06/03/2016 et j'ai déjà rédigé : 507 messages. J'ai : 24 ans d'après mes amis. Dans la vie, je suis : 2ième année graduate en droit (spécialisation droit de l'enfant)

Feuille de personnage
Choses à savoir sur moi :
Mes amis & mes sorties:

MessageSujet: Re: S'envoyer en l'air ❊ Freylia   Dim 3 Avr - 22:11

❝  S'envoyer en l'air
Giulia & Freya


Tu es là à parler toute seule autant pour obtenir du réconfort de Giulia que pour faire sortir toute l’énergie que tu portes en toi. Déjà très énergique de nature, là c’est pire! On pourrait croire que tu t’es enfilé une quantité incommensurable de café avant d’entrer dans l’hélico alors que ce n’est absolument pas le cas. Tu te demandes bien comment la jolie brune fera pour te supporter assez longtemps avant le grand saut. En plus de ne plus t’arrêter de parler, le tout sort super vite. Il faut vraiment que tu te détendes!  Tu n’es pas terrifiée. Du moins, tu ne l’es pas encore. Toute cette nervosité vient plutôt du faire que tu as hâte et que tu sens que l’expérience sera  inoubliable. «Han! Mais t’en fais pas hein! J’suis pas nerveuse à cause de toi! J’ai vraiment confiance, je t’assure!» Le comble serait bien qu’elle croit que je n’ai pas assez confiance en elle pour sauter à ses côtés. Ton caractère confiant s’est carrément éclipsé le temps du saut. C’est comme si tu avais soudainement besoin qu’on te rassure à chaque moment, comme si tu avais peur de tout faire de travers. Étrange. Peu importe, tu ne reculeras pas. Parachute sur le dos, tu as du mal à rester sur place en attendant que vous soyez à une hauteur raisonnable pour sauter.

Ce sera magique, te répètes-tu à toi-même lorsque tu entends Giulia le dire. Pourquoi est-ce que ça ne le serait pas après tout? Le moment venu, vous vous levez et tu as l’impression que ton cœur veut sortir de ta poitrine tellement il bat la chamade. « Bon, ce n'est pas la meilleure chose à faire pour garantir nos sécurités, mais j'ai vraiment envie que tu t'amuses ! Tu vas t'accrocher à moi en sautant et si je vois que tout va bien, je te laisserais voler toute seule un peu d'accord ? Mais à la moindre peur, au moindre problème, je reviendrais sur toi, d'accord ? »  Tu écoutes attentivement ton amie tout en hochant la tête positivement avec énergie pour qu’elle comprenne que, même si tu restes muette par l’excitation, tu comprends ce qu’elle te dit. Heureusement, ce n’est pas la première fois que la jolie brunette saute en parachute. En fait, elle a même un diplôme pour ça! En plus, tu dois bien avouer que ça ne te tentait pas plus que ça d’être attachée à un moniteur. Du coup, surexcitée, tu dis en criant à Giulia que tu es prête. En effet, tu attends ce moment depuis longtemps déjà. Lorsque vous vous jetez dans le vide d’un commun accord, tu t’accroches à ton amie en criant. Dans ce cri, on peut ressentir à la fois la peur, l’excitation et ce sentiment de pure liberté qui s’emparent de toi. Le vent te fouette de partout et tu as l’impression de voler. Tu as quasiment envie de pleurer de joie.


© MADE BY LOYALS.

_________________________________

Seize the day. :: - You must live in the present. Fools stand on their island of opportunities and look toward another land. There is no other land; there is no other life but this.:: by milka.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: S'envoyer en l'air ❊ Freylia   Aujourd'hui à 10:55

Revenir en haut Aller en bas
 
S'envoyer en l'air ❊ Freylia
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Georges Saati, vous avez raison mais ...
» [Tutoriel]Comment payer ces impôts?
» Cours 1: Expelliarmus et Stupéfixion
» Dessins de Kana, ou plutot les Horreurs de Kana...
» Souhaite un joyeux Noël à Pascal [pv PASCAL]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
YUCK IT UP :: UNE PROMENADE EN VILLE :: Chicago Nord-
Sauter vers: