(Adrian) - J'ai battu un record. - Ah bon, lequel ? - J'ai reussi a faire en 15 jours un puzzle sur lequel il y avait écrit "de 3 a 5 ans".

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage


Invité
Invité

MessageSujet: (Adrian) - J'ai battu un record. - Ah bon, lequel ? - J'ai reussi a faire en 15 jours un puzzle sur lequel il y avait écrit "de 3 a 5 ans".   Mar 4 Aoû - 15:57

Adrian Turner

Daniel Bederov
Né le 14 mai 1990 à Chicago (Amérique), j'ai 25 ans et suis de nationalité Américaine. Si vous voulez en savoir un peu plus sur moi, sachez que je suis plutôt riche et que je le vis bien ! Actuellement célibataire, je tiens à préciser que je suis plutôt du genre homosexuel qui se cherche... Désolé d'avance pour les cœurs brisés.

Diplôme préparé : DoctoratCycle & année d'étude : 3ème année graduateCursus majeur : DroitSpécialisation : Droit des affairesCursus mineur : Sport

Personnalité & addictions

Drôle - 90%
Réfléchi - 50%
Créatif - 30%
Travailleur - 60%
Fêtard - 70%
Narcissique - 80%
Artiste - 50%
Amical - 80%
Jaloux - 30%
Méfiant - 20%
Sportif - 100%
Prude - 0%
Généreux - 70%
Têtu - 30%
Hautain - 70%
Séducteur - 80%
Honnête - 70%
Joueur - 90%
Alcool : 70%Drogues : 30%Sexe : 50%

Renseignements multiples
Pourquoi avez-vous choisi d'étudier à l'université de Chicago ?

L’université de Chicago était déjà inscrite dans mon parcours scolaire. Il faut dire que je suis né et que je vis à Chicago depuis toujours. Pour moi, c’était logique de rester dans ma ville natale et puis c’est une université très réputée. Le cursus droit est l’un des plus prestigieux et être avocat semble être ma destinée. De plus, mon frère est sorti de cet endroit il y a quelques années et j’ai suivi sans broncher son conseil d’y entrer également. C’est d’ailleurs grâce à lui que j’ai une bonne réputation auprès des profs, il était un élève modèle et adulé de tous. Mais exactement le contraire de moi alors ça me vaut toujours la comparaison.
Chicago, c’était également mon premier choix pour son équipe de football américain. Le sport c’est toute ma vie et je me devais de me trouver un endroit où mon niveau serait amélioré pour me permettre de participer à de grands championnats. Le coach sportif est un ami de mon père au vu du passé sportif de la famille, je savais d'ores et déjà que mon inscription dans l'équipe serait validée.

Quelles sont vos sources de financement universitaire ?

Mes parents évidemment. L’argent n’est pas un problème dans notre famille et mon compte bancaire contient un bon paquet d’argent pour les années à venir. Leurs revenus en tant que PDG et directrice d’une entreprise de cosmétique très connue, me laissent penser que je n’ai aucun besoin de leur rembourser ce que je leur aurait emprunté. Ils sont assez fiers d’avoir des enfants qui font des études supérieures et leurs font honneur pour oser demander quelque chose en retour. Je profite donc de mon argent tant que je peux, on a qu’une vie après tout. Mais je ne fais pas de grosse folie, mon plus gros retrait était pour m’acheter ma propre grosse voiture de luxe. Mais de toute façon c'est quoi exactement une grosse somme quand on a les moyens? Quelques dizaines de milliers de dollars je suppose.

Que pensez-vous du système de confrérie ?

Le système de confrérie est surement l’un des meilleurs systèmes qui ait pu être inventé. C’est comme si je devais en faire partie depuis ma naissance. Toutes les confréries rêvent d’avoir un membre tel que moi. C’est bien grâce à ça que j’ai rencontré des personnes formidables et que je me fais encore plus remarqué que d’habitude. On fait des rencontres qu’on n’aurait jamais imaginées et ça permet de me donner à fond pour foutre le bordel.  C’est le bonheur de pouvoir partager des moments de pure folie pendant les soirées de différentes confréries. Ça permet aussi de se soutenir pour n’importe quelle raison, avec ce système on ne se sent jamais seul. Né dans une grande famille de quatre enfants, j’avais besoin en quittant le domicile familial de me retrouver à vivre avec plusieurs personnes. Que serait une journée quand la salle de bain n’est pas déjà occupée, que le frigo n’est pas à moitié vide et que les insultes (par amour fraternel) ne fusent ?

D'ailleurs, faites-vous partie d'une confrérie ? Si oui, depuis combien de temps ?

Je suis membre des SIGMA CHI et je suis très fier de ma confrérie. Cela fait 3 ans que j’ai rejoint ce groupe et comme voulu j’y suis entré directement. L’année de bizut pour moi c’était le moment de pouvoir m’amuser. J’acceptais tout et n’importe quoi, rien ne me pouvait m’arrêter. Pour la plupart des membres, ce moment est le pire de leur vie, moi je me levais chaque matin du bon pied en me demandant ce qui allait m’être assigné comme mission dans la journée. A force de me voir ne rien leur refuser, ils ont fini par devoir trouver des idées que personne d’autre n’avaient encore tenté. Sauf qu’à ce moment-là, ce que j’avais oublié de préciser c’est que le décès de mon meilleur ami m’avait retourné la cervelle. J’étais prêt à supporter n’importe quelle humiliation et ils en ont bien profité. Me traîner nu dans tout le campus en hurlant que j’étais disponible pour n’importe quel besoin à assouvir en me donnant des coups de cravaches qui ont laissé plusieurs cicatrices sur mon corps. Entrer dans un amphi pour balancer un poulpe en hurlant que c'était une alerte à la bombe un masque de clown sur la tête. Et encore des tonnes de trucs tout aussi fou et originaux. Au fond, j’ai préféré rapidement oublié ce moment et le supprimer de ma mémoire. N’importe laquelle de leurs idées ne me faisait reculer et pour eux, j’étais un vrai pantin. De toute façon, j’étais encore pire qu’avant depuis le drame et la confrérie m’a permis de me calmer au fil des années. Du moins, apprendre à mieux vivre avec, mes blagues débiles elles me collent à la peau.

Cette confrérie me représente le mieux, être inoubliable c’est un peu ce qui me caractérise le plus. Depuis que j’en fais parti je suis connu de tous et pas seulement pour mon physique. Qui est plus qu’agréable il faut bien l’admettre. J’aime savoir que l’on parle de moi en secret, que l’on puisse s’imaginé dans mes bras rien qu’une nuit. Ca renforce mon égo et ça m’aide à tenir le coup. Mais ses derniers temps l'un de mes frères me fait douter de mon orientation sexuelle et ça je n'aurais jamais pensé le découvrir à cause d'une confrérie.

Pour finir en beauté, on fait aussi pratiquement tous partit de l’équipe de football et ça nous aide énormément puisqu’être une équipe forte et qui se soutient c’est le principal atout pour remporter tout sur son passage.  Quand l’un de nous baisse les bras, il y en aura toujours un autre pour le soutenir. Lui redonner envie de se battre et ne pas abandonner les autres. C’est beau ce sentiment de faire partie d’une belle petite famille et c’est ce que sont les Sigma Chi pour moi.

Biographie

Je me présente, Adrian, Adrian Turner. Je suis né le quatorze mai 1990 à Chicago, une grande ville connue pour son nom et sa superficie. La ville où mes parents, Kate et Andrew, ont décidé de débuter leur vie de jeunes mariés alors qu'ils étaient déjà parents d'un enfant. Il s'agissait de leur premier fils, le petit génie de la famille et surement celui que j'ai le plus marqué durant mon enfance. Positivement heureusement, car nous étions très proches tous les deux. C'est lui, qui m'a inculqué la passion du football américain. Ensemble nous suivions la retransmission des matchs alors que l'on était censé faire nos devoirs comme tout bon écolier. Moi je suis arrivé le deuxième, le genre d'enfant qui reste gravé dans la mémoire de tout parent. Celui qui vous en fait voir de toutes les couleurs à peine le regard posé ailleurs que sur lui. Au départ, c'est simplement des bêtises d'enfant : une vitre brisée par un ballon, un vélo qui perd son guidon, des histoires de saccages de jardin dans le voisinage... Puis ça commence à devenir plus sérieux, parce que moi je n'ai pas perdu mon temps longtemps. Au moment où j'ai pu aller trainer dehors, j'étais devenu une vraie terreur. Avec mon frère, on inventait tous les jours un nouveau moyen de rendre dingue nos parents s'en se rendre compte que nos actes étaient enfantins, que l'on était censés rester à la maison à jouer à la console. Avec lui je me sentais puissant puisqu'il riait à chacune de mes pitreries. Puis, ma petite soeur est arrivée et j'ai commencé à changer un peu, j'avais 13 ans en même temps. Je voulais lui montrer que j'étais celui qu'il fallait suivre et celui qui l'a protégerait. Je me donnais en public en me déguisant pour la faire rire et je défendais quiconque de l'approcher. Aujourd'hui encore on est plus proches que jamais et c'est surement elle qui me soutient le plus. Enfin la petite dernière, c'est celle avec qui le courant passe mais, sans un grand attachement. Elle a toujours préféré jouée à la petite princesse, car nos parents ont une grande fortune qui lui permet de faire parler d'elle. Sauf que je peux lui prédire d'or et déjà que l'argent ne fait pas tous. On a beau avoir vécu dans un confort plus que certains avec beaucoup de choses que d'autres non pas eu la chance d'avoir. Depuis que j'ai vécu l'accident le plus tragique qui peut arriver à quelqu'un, je me contente de vivre à fond.

J'étais âgé de 19 ans quand ma mère s'est empressée de m'appeler d'en bas, alors que j'étais affalé sur mon lit portable en main. Toujours la même phrase quand on est ado "deux minutes maman!". J'écrivais des textos à Aly, ma petite amie de l'époque. Oui au départ, je pensais que ce qui me plaisait c'était les filles. Avec elle, c'était surtout une énorme amitié que je prenais pour des sentiments. On est même allé jusqu'à l'acte la veille, sauf que pour moi c'était révélateur de beaucoup de choses. Mais revenons à nos moutons. Je descendis après ces deux minutes et me retrouvais avec une mère paniquée, au vu de son regard affolé. Elle me serre dans ses bras, chose qu'elle ne fait que rarement ou dans de grave circonstances. Mon cerveau s'active rapidement, quelque chose de grave s'est passé. Elle prend la parole au bout de quelques minutes, je peux entendre sa voix se nouer dans sa gorge. « C'est Scott mon ange...Il..il lui est arrivé quelque chose de grave.. Je ne sais pas comment t'annoncer ça.. Tu sais que tu pourras toujours compter sur nous. » A ce moment-là mon coeur palpite dans ma poitrine, mes oreilles commencent à bourdonner. Je ne suis pas un idiot, mon cerveau trouve la solution pour moi, Scott est parti, Scott est mort. Encore aujourd'hui me rappeler ce moment me brise le coeur, ça me fout la gerbe. Scott c'était le genre de meilleur ami qu'on n'a qu'une seule fois dans sa vie, celui qu'on considère comme son propre frère. On s'était rencontré à la rentrée du lycée et directement le contact était passé. On n'avait vécu notre première cuite ensemble, notre première cigarette.. On passait tous nos moments ensemble après les cours, les délires qu'on avait personne ne les comprenaient. Depuis quelques mois, j'entretenais même une relation avec sa soeur. C'est elle Aly, la jolie brune aux yeux verts olives, la première qui m'a fait tourner la tête. Avec elle aussi, tout s'est arreté du jour au lendemain. C'était trop dur de supporter de se voir alors qu'il était parti, c'était comme s'entrainer vers le bas à deux. Au fond ce n'était pas plus mal puisque j'avais peur de lui avouer que je comptais mettre un terme à notre relation, tôt ou tard. J'étais allé trop loin avec elle et à ma plus grande surprise cela ne m'avait pas plus. Non, je vous assure ça m'a d'ailleurs plus rebuté qu'autre chose. Les mains moites, la panique de s'y prendre mal, la voir a nue devant mes yeux, la sentir en moi, tout ça ne m'a donné aucun plaisir. On y était surement allé trop vite mais, peut importe, il était trop tard pour moi de trouver la solution à ce problème. Quand on s'était rencontré, c'était moi qui lui plaisait et c'était elle qui avait fait le premier pas. Je la faisait rire avec mes pitreries, elle prenait ça pour de l'intérêt pour elle, comme si j'essayais de l'impressionée. Je m'étais dit pourquoi pas, il faut dire qu'elle était plutôt jolie comme fille.

Pendant plus d'un an j'ai vécu ce drame comme un enfer. Au début je picolais tous les soirs à m'en rendre malade, à m'en faire vomir jusqu'aux tripes. Des larmes de rage coulaient sur mon visage pour ne pas avoir pu lui adresser un dernier mot d'adieu, ne pas pouvoir le prendre une dernière fois dans mes bras. Mes parents m'ont emmené voir un psy pendant quelques mois après l'évènement tragique. Je devenais une autre personne à leurs yeux et ils en souffraient également. J'ai accepté sans broncher puisque je n'avais plus rien à perdre et j'allais bientôt rejoindre l'université. J'allais m'éloigner de ces souvenirs et tourner la page, du moins j'essayerais. Ces séances m'ont énormement aidé à accepter de faire mon deuil, de le laisser partir pour me permettre de faire ma vie. Parler de lui avec quelqu'un qui ne le connaissait pas m'aidait beaucoup. C'était comme le faire vivre de nouveau à travers nos souvenirs en commun. Les mois défilaient et la douleur était moins profonde. C'était la phase d'acception, celle où l'on rejette l'entière faute de ne pas avoir été là pour sauver la situation. J'ai rapidement changé, j'étais redevenu l'Adrian blagueur à tout bout de champ. Mais chaque dimanche, j'allais me recueillir sur sa tombe. Je comprenais maintenant pourquoi les gens ressentaient le besoin de se placer devant ce qui leur restait de la personne à qui il tenait. Je parlais durant des heures jusqu'à ne plus avoir de salive. Je lui racontais mes semaines comme s'il était encore là pour vivre avec moi les évènements. Sauf qu'entendre sa voix et pouvoir le toucher me manquait terriblement. Sans s'en rendre compte, ce mec m'avait rendu plus fort, prêt à affronter la vie en ayant les idées plus claires. Pendant une séance ma psy était aller jusqu'à penser que j'aurais pu éprouver des sentiments à l'égard de Scott. C'est à ce moment-là que j'ai mis fin aux séances, pour moi elle était aller trop loin. Scott était mon meilleur ami, je n'avais aucun sentiment, une amitié aussi profonde que la nôtre ne s'expliquait pas et qu'on puisse penser une chose aussi débile me blessait.

À la rentrée de mes 22 ans, je faisais mon entrée à la faculté pour débuter mes années de droit. J'étais sûr que si Scott serait encore là, il m'aurait accompagné lors de mon premier jour sur le campus. La première année était la plus difficile en terme de réussite scolaire. Charmé par les Sigma Chi, j'ai directement postulé dans cette confrérie aux allures de grande famille. Il aurait été fier de mon acharnement pour supporter mon année acharnée de bizutage. Je l'aurais bien fait rire à me promener à poil sur le campus digne d'un héro de livre érotique sado maso. Je passais plus mes soirées à m'occuper de la confrérie et participer aux beuveries, que de m'occuper de mes cours. Mais avec de l'acharnement et de la volonté j'ai passé mes examens haut la main, ce qui m'a valu de nombreuses nuits blanches. Derrière mon côté clown aka mon surnom Circy, je pouvais savoir faire preuve d'intelligence et de bonne volonté. Ne jamais se fier aux apparences les amis. Au fil des jours, le souvenir de Scott se faisait plus lointain, plus flou. Je me devais de guérir de son départ depuis que j'avais trouvé mon bonheur. Au bout de quelques mois, je me suis rapproché de plusieurs mecs et désormais on forme une petite bande inséparable. Moi, je suis celui qui fait rire le groupe, celui qui s'affiche devant tout le monde pour faire rire mes potes jusqu'aux larmes. Pourtant, je me retrouve toujours aussi souvent venir lui parler devant sa tombe mais, mon coeur semble avoir accepté son départ précipité. C'est ça que j'aime depuis l'université, l'insouciance du passé comme du futur. Je peux être moi meme et être accepté de tous. Sauf que je ne suis pas non plus apprécié par tout le monde. J'attire beaucoup de jalousie a être fier de qui je suis et à ne pas m'en cacher. Je fais partie d'une grande équipe de football et n'importe quelle minette de la fac craque pour mes beaux yeux. Toujours le sourire aux lèvres je suis celui qui est jalousé par pas mal d'autres mecs du campus. Ils sont jaloux de mon succès, de ma réussite et surtout de me voir ne pas livrer mon corps à n'importe qui. Parce que oui, depuis Aly, personne n'est entré dans ma vie sentimentale. Faut dire que mon emploi du temps est pas mal chargé et que me prendre la tête pour une gonzesse ce n'est pas mon genre. Beaucoup ont essayé de m'approcher, mais je les envoyais balader en un claquement de doigts. Ces derniers temps, mes pensées sont confuses au niveau de ma sexualité, je me surprends à ressentir des choses face aux hommes. Voir des mecs dans les douches pendant les entrainements me gêne alors que voir le decolleté d'une fille sous mes yeux m'indiffère. Et puis il y a Maxence aka "Carry" aka celui qui occupe mes pensées depuis notre break des vacances d'été. Son côté tactile et sa confiance en lui semble m'avoir touché plus que les autres. Pour le moment, je ne veux pas m'emballer et depuis quelques jours j'appréhende de le croiser à nouveau. Si jamais il remarquait que mon regard se pose davantage sur lui d'une façon qu'il pourrait en déduire un attachement plus qu'amical, je ne sais vraiment pas si je serai prêt à faire le pas.

Moi c'est spf !
J'ai 20 ans, je suis une fille et je vis en France. J'ai découvert le forum sur Bazzart et je le trouve superbe  han ! Sinon, je serai connectée 4/5 fois par semaine et je devrai pourvoir RP environ 3/4 fois par semaine.



Dernière édition par Adrian Turner le Sam 8 Aoû - 19:13, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: (Adrian) - J'ai battu un record. - Ah bon, lequel ? - J'ai reussi a faire en 15 jours un puzzle sur lequel il y avait écrit "de 3 a 5 ans".   Mar 4 Aoû - 16:01

ton titre :mdl: :mdl:
bienvenue parmi nous
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: (Adrian) - J'ai battu un record. - Ah bon, lequel ? - J'ai reussi a faire en 15 jours un puzzle sur lequel il y avait écrit "de 3 a 5 ans".   Mar 4 Aoû - 16:06

on dirait une blague de blonde ton titre :mdl:
BIENVENUE SUR YIU balloncoeur2
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: (Adrian) - J'ai battu un record. - Ah bon, lequel ? - J'ai reussi a faire en 15 jours un puzzle sur lequel il y avait écrit "de 3 a 5 ans".   Mar 4 Aoû - 16:08

bienvenue
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: (Adrian) - J'ai battu un record. - Ah bon, lequel ? - J'ai reussi a faire en 15 jours un puzzle sur lequel il y avait écrit "de 3 a 5 ans".   Mar 4 Aoû - 16:31

Bienvenue à toi I love you
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: (Adrian) - J'ai battu un record. - Ah bon, lequel ? - J'ai reussi a faire en 15 jours un puzzle sur lequel il y avait écrit "de 3 a 5 ans".   Mar 4 Aoû - 16:35

Le beau Daniel **
Bienvenue parmi nous jeune padawan ! Bonne chance pour ta fiche o/
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: (Adrian) - J'ai battu un record. - Ah bon, lequel ? - J'ai reussi a faire en 15 jours un puzzle sur lequel il y avait écrit "de 3 a 5 ans".   Mar 4 Aoû - 16:41

Mi amor, merci encore de tenter mon scénario. stress
Je te laisse lire les parties sur les annexes du forum pour savoir comment remplir la première partie de ta fiche car il va falloir faire les choses bien. Ici, on ne plaisante pas avec les fiches de présentation. muais..

Bienvenue sur le forum et bonne chance pour ta fiche. ** I love you

Bref, si tu as encore des questions ou autre, tu sais que je suis là.
Et je le dis : you're mine... sooner or later.
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: (Adrian) - J'ai battu un record. - Ah bon, lequel ? - J'ai reussi a faire en 15 jours un puzzle sur lequel il y avait écrit "de 3 a 5 ans".   Mar 4 Aoû - 16:55

Bienvenue charmant jeune homme !
Bon courage pour ta fiche **
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: (Adrian) - J'ai battu un record. - Ah bon, lequel ? - J'ai reussi a faire en 15 jours un puzzle sur lequel il y avait écrit "de 3 a 5 ans".   Mar 4 Aoû - 17:11

Bienvenue bel homme :please: :please:
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: (Adrian) - J'ai battu un record. - Ah bon, lequel ? - J'ai reussi a faire en 15 jours un puzzle sur lequel il y avait écrit "de 3 a 5 ans".   Mar 4 Aoû - 17:55

Bienvenue et bonne chance pour ta fiche I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yuck-it-up.forumactif.com/t2212-lux-2-0-the-robot-unicorn


Lux Ó Cearnaigh
FONDATRICE - NOTRE MÈRE A TOUS
Je suis à Chicago depuis le : 03/06/2011 et j'ai déjà rédigé : 3705 messages. J'ai : 24 ans d'après mes amis. Dans la vie, je suis : doctorante (troisième année) en ingénierie, spécialisée en robotique

Feuille de personnage
Choses à savoir sur moi :
Mes amis & mes sorties:

MessageSujet: Re: (Adrian) - J'ai battu un record. - Ah bon, lequel ? - J'ai reussi a faire en 15 jours un puzzle sur lequel il y avait écrit "de 3 a 5 ans".   Mar 4 Aoû - 18:36

Bienvenue parmi nous, bon courage pour ta fiche

_________________________________
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: (Adrian) - J'ai battu un record. - Ah bon, lequel ? - J'ai reussi a faire en 15 jours un puzzle sur lequel il y avait écrit "de 3 a 5 ans".   Mar 4 Aoû - 19:27

Merci pour l'accueil, vous êtes adorables ! coeur



Maxence ton scéna est tellement parfait aussi!
Je vais tout lire y'a pas de soucis au moins c'est bien géré ici. **
J'ai hâte de pouvoir faire avancer notre histoire yeah2 .
Ps : i'm all yours
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: (Adrian) - J'ai battu un record. - Ah bon, lequel ? - J'ai reussi a faire en 15 jours un puzzle sur lequel il y avait écrit "de 3 a 5 ans".   Mar 4 Aoû - 20:41

OOOOOH ** Qu'est-ce qu'il beau stress
Je suis contente de voir ce scénario déjà tenté, c'est super ça stress Ici 1/4 de la famille Andersen Classe
Bienvenue parmi nous et tu ne pouvais pas mieux choisir comme personnage, Maxence va te traiter comme un roi

Bon courage pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: (Adrian) - J'ai battu un record. - Ah bon, lequel ? - J'ai reussi a faire en 15 jours un puzzle sur lequel il y avait écrit "de 3 a 5 ans".   Mar 4 Aoû - 21:07

bienvenuuuue amour2
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: (Adrian) - J'ai battu un record. - Ah bon, lequel ? - J'ai reussi a faire en 15 jours un puzzle sur lequel il y avait écrit "de 3 a 5 ans".   Mar 4 Aoû - 22:56

Merci à vous deux amour6
A croire que dans la famille Andersen ils sont tous canons!
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: (Adrian) - J'ai battu un record. - Ah bon, lequel ? - J'ai reussi a faire en 15 jours un puzzle sur lequel il y avait écrit "de 3 a 5 ans".   Aujourd'hui à 9:29

Revenir en haut Aller en bas
 
(Adrian) - J'ai battu un record. - Ah bon, lequel ? - J'ai reussi a faire en 15 jours un puzzle sur lequel il y avait écrit "de 3 a 5 ans".
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Que faire après avoir battu Red toutes les fois
» SOS :Hugo coton de Tulear 5a battu et séquestré ADOPTE
» SOS Hugo,coton de Tulear 5a battu et séquestré ADOPTE
» enfant battu
» Adrian Mutu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
YUCK IT UP :: LES ARCHIVES :: Les archives :: Les fiches périmées-
Sauter vers: