elle a l'goût d'la mer, elle a la fraîcheur des rivières, elle a l'ivresse de la vodka, la folie de la tequila. (scéna de wes harper)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage


Invité
Invité

MessageSujet: elle a l'goût d'la mer, elle a la fraîcheur des rivières, elle a l'ivresse de la vodka, la folie de la tequila. (scéna de wes harper)   Ven 11 Mar - 18:18

elena (romee) bishoff

so fresh to death and sick as cancer


Nom complet ➜ elena romee, bishoff, rien de transcendant mais j'compte bien l'imposer. Âge ➜ vingt trois ans. Date et lieu de naissance ➜ je suis née le jour de la saint-valentin, le 14 février pour les débiles, à l’hôpital logiquement. dans un quartier de Stockholm. Nationalité ➜ double nationalité suédoise et canadienne. Origines ➜ origines suédoise par la famille de mon père et canadienne du côté d'ma mère. Situation financièremodeste, ni trop, ni pas assez. c'est la merde parfois, mais il faut serrer les fesses. État civil ➜ """maman""" bien trop détachée pour mériter ce titre, et célibataire endurcie c'est tellement plus marrant. Préférences sexuelles ➜ les jolis garçons.
Cycle et année d'étude ➜ graduate, première année. Diplôme préparé ➜ master. Cursus majeur ➜ couture, spé haute couture. Cursus mineur ➜ //

ambitieuse - séductrice - capricieuse - peu de scrupules - yologirl - drôle - fêtarde - maligne - lunatique - aventurière - ne baisse jamais les bras (presque jamais) - confiante - joueuse - très féminine - garce - parfois snobinarde - aime se faire remarquer - culottée - n'a peur de rien pour réussir - pas romantique pour un sou - cool - bonne pote - kinda bad girl - excessive - jalouse -

My university life
ConfrérieALPHA OMICRON PI. Années d'ancienneté ➜ première année.

C'est comme dans les séries américaines, comme si chaque table étaient dédié pour un type d'étudiants. La table des gros lourdeaux qui se prennent pour les rois du monde, la table des grosses têtes no life, la table des absents pour cause de grosse gueule de bois qu'ils n'assument pas, la table des espèces de sales bourges qui pètent plus haut que leurs culs, la table des aimants à problèmes mentaux, la table des hippies en mode hypra faute de goût et enfin la table des pétasses. C'est putain de logique les gars, peu importe les idéaux, la vie n'est pas la vie sans intégration, sans culot on ne va pas plus loin que sa routine de petit étudiant propre sur lui. Tu as le culot nécessaire pour postuler chez les pétasses et la capacité de te faire accepter. Pourquoi ? Parce que tu es faite pour ça, ça ne s'invente pas, c'est dans le sang. Agiter des pompoms en petite tenue au bord d'un terrain en criant un slogan stupide ? Hell to the no! C'est surement le seul critère que tu ne remplis pas, mais il faut de tout dans une famille. La beauté, l'intelligence, le style et le petit côté sombre qui fait de cette confrérie l'une, non, la meilleure du campus. Et tu as tout ça. Tu es bad quand le moment s'en fait sentir, tu es joueuse et toujours pleine d'idées. Chaque filles à sa place avec sa petite touche personnelle, il suffit juste de se dévoiler.
Le bizutage est encore d'actualité puisque c'est ta toute première année à Chicago, mais tu as déjà du subir parfois en prenant un malin plaisir, parfois en traînant des pieds. Le plus cool a surement été le jour où tu devais t'introduire chez les Zeta pour y foutre le bordel, dont les Alpha ont le secret, dans leur maison bien ordonnée qui pue la ringardise. Mais ce n'est pas toujours le cas quand il s'agit d'humiliation, ça aussi elles savent le faire. Une fois tu devais rester enlacer un arbre sans bouger, pendant huit longues heures, en maillot de bain, laissant le champs libre aux puceaux du campus pour te toucher les fesses sans s'en prendre une dans la gueule. Tu as aussi servi d'assistante : te lever un quart d'heure avant toutes les filles pour aller chercher les cafés et ce pendant toute une semaine.
Ouais, ça t'fait bien chier parfois, mais c'est le jeu.


My little secrets
01. tu as toujours donné l'impression de vivre en dessus de tes moyens, même quand les revenus étaient bas, de par ton attitude et tes vêtements. Ce n'étaient que des copies de grands couturiers que tu faisais seule avec ta machine à coudre dans ta chambre. C'est comme ça que cette envie d'être parfaite en toute circonstance s'est installée dans ton esprit ainsi que ton amour pour la mode. 02. tu as toujours été très culottée. Lors d'un voyage à New York organisé par tes meilleures amies, tu t'es invitée à un défilé à l'occasion de la Fashion Week ainsi qu'à l'after-party simplement avec ta tchatche, un brin de malice et beaucoup de charme. Tu penses qu'on ne peut pas arriver à grand chose sans le culot. 03. bien que tes parents sont tous les deux des professeurs d'histoire à Vancouver, tu n'as jamais aimé cette matière. 04. tu as déménagé à New York avec plusieurs copines quand vous aviez toutes atteint l'âge de dix-huit ans. Tu voulais une vie de rêve, une vie de reine, et seul New York t'inspirait pour tes créations. 06. à l'âge de vingt ans tu es tombée enceinte par accident d'un garçon avec qui tu couchais de temps en temps, mais avec qui vous n'aviez jamais posé de nom sur votre relation. Tu l'aimais, certes, mais tu n'avais pas envie d'être mère. Pour être honnête, tu pensais qu'il allait te demander d'avorter, mais pas du tout. 07. deux jours seulement après la naissance de ta fille, tu as fuis au Canada, chez tes parents. Tu ne voulais pas faire semblant, et tu ne voulais pas être mère. Ouais, tu t'en ai voulu, terriblement, mais tu as toujours pensé que c'était le meilleur à faire, pour eux et pour toi. 08. pendant trois ans, tu n'as pas parlé d'Olivia, c'est un peu ton vilain petit secret, tu n'utilises même pas ce prénom parce que tu ne veux pas t'attacher à une chose que tu n'auras jamais, mais tu n'as jamais pu te résoudre à oublier Wes et à te demander comment ils allaient.


Pseudo ➜ young.v Âge ➜ vingt et un an (déjà plus de trois mois mais j'ai toujours du mal  cry  cry  cry ) Pays ➜ bleu, blanc, rouge, je suis François le françaaaais. /sbaff/    Fréquence de connexion ➜ tous les jours, j'veux dire, je suis tellement une geek. Découverte du forum ➜ via bazzart. Avis ➜ trèèèèèès cool, il est très beau et puis, v'la, j'ai hâte de vous rejoindre officiellement.     Autres ➜ adoptez moi.    

Stella Maxwell - scénario de Wes Harper


Dernière édition par Elena Bishoff le Dim 13 Mar - 17:03, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: elle a l'goût d'la mer, elle a la fraîcheur des rivières, elle a l'ivresse de la vodka, la folie de la tequila. (scéna de wes harper)   Ven 11 Mar - 18:23

I'M THE DARK IN NEED OF LIGHT

Tu te réveilles un jour face à toutes les conneries qui viennent te frapper en pleine gueule. Putain. Ça te donne cette envie de rester accrochée à ton lit, de t'étouffer dans tes draps, de ressembler à toutes ses connes qui pleurent sur leurs ruptures stupides. A vingt piges tu ne devrais pas avoir à subir ça, c'est désolant, tu finis même par te faire pitié, à maudire l'homme qui a fini par bousiller ta parfaite silhouette en venant y planter un espèce de fœtus dégueulasse. Un bébé selon ton gynéco, mais tout ce que tu vois sur l'échographie c'est une lueur qui ressemble à un ver dans ton bide. C'est dégueulasse. Ça te plombe tout ton avenir, tout ton ambition, toutes les choses que tu pourrais faire en tant que future adulte, toute ta courte vie. Qu'est-ce que tu pouvais faire ? Wes te tenait la main visiblement hyper ému par le spectacle de la larve, tu ne pouvais pas montrer le dégoût et le non amour que tu avais pour cette chose. Tu ne pouvais qu'afficher un sourire digne d'une scène de cinéma, de dire à quel point c'est merveilleux d'attendre l'enfant de cet homme. Ne pas être égoïste, ne pas penser qu'à toi c'est ton crédo et tu pensais être prête à tout pour lui, pour le mec que tu aimais. Mais le plus gros problème c'est que tu n'as jamais ressenti ce qu'une mère devrait ressentir pour l'être qui grandissait jour après jours dans ton ventre. Le craquage était inévitable.

(flashback)
Coude reposant ta tête, tu restes dans une ambiance silencieuse. Pour une fois qu'il était reposant et non pesant. Tu as besoin de ça pour t'entendre réfléchir. Tu laisses un soupir s'échapper quand une main vint se poser sur ton épaule. Pas la peine de tourner le visage, tu reconnais l'odeur du parfum, dont tu as horreur, de ta mère. Tu n'as pas envie de lui parler, de l'écouter te faire la leçon ou même de l'entendre. Tu ne veux pas de bruit, tu veux rester dans ta putain de bulle juste l'espace d'un instant. Elle plonge son regard azur dans le tien, comme si ses yeux parlaient. Tu te sens mal, mais en même temps t'as cette impression que tu viens de faire le meilleur choix de ta vie. C'est contradictoire. Il va te manquer, Wes, horriblement parce que tu l'as dans la peau, mais il le fallait. Il fallait que tu te barres, que tu abandonnes "votre fille", que tu l'abandonnes seul avec. Il s'en occupera très bien, tu lui fais confiance, toi t'en aurais été tout bonnement incapable.


Tes parents ne t'ont jamais jugé. C'est quasi incroyable de voir tout l'amour qu'ils ont pour toi. T'as toujours pensé qu'ils te donnaient tout cet amour parce qu'ils te sentaient seule dans ton univers, sans frère, sans sœur, toute seule à table pendant qu'ils se cassaient le dos à gagner leur vie pour t'en donner une meilleure. Pourtant tu n'as jamais été seule, tu n'es pas le genre de personne à rester dans son coin et ne rien faire, tu avais tes amis pour seconde famille. Tu as toujours aimé tes parents même si tu n'as jamais su comment les remercier pour tout ce qu'ils ont fait pour toi. Malgré les hauts et les bas, les salaires et le chômage, la bonne santé et la maladie, ils t'ont toujours fait passer avant tout. C'est aussi pour ça qu'ils ont quitté la Suède pour le Canada, pour avoir une vie meilleure, plus belle, remplie de belles choses et d'avenir. L'Amérique est si belle. Ils continuent de te soutenir malgré le fait qu'ils pensent que tu as fait la plus grosse connerie de toute ta liste de conneries de jeunesse que d'abandonner Olivia et Wes, à peine deux jours après l'accouchement. Ils pensent que tu vas finir par le regretter.

(flashback)
Personne ne t'avait prévenu que l'accouchement fait aussi mal. Vous n'imaginez même pas à quel point. C'est comme arracher un organe, ça arrache tout ce qui passe par là. Putain. Ça restera surement et certainement le pire moment de ta vie. Et dans cette souffrance pendant trois heures, parce qu'avant ça il y a les contractions qui sont comme des décharges électrique qui traversent tout le corps. Les pleurs se font entendre. C'est une très jolie petite fille. Dit la sage femme en posant ce truc tout dégueulasse contre ta poitrine. Tes nerfs lâchent, tu te mets à pleurer, perdue entre la douleur et la tristesse. Vous connaissez les hormones ? Le truc le plus affreux de la terre. Tu n'as pas arrêté de pleurer pendant une semaine. Le calme reprend le dessus dans la chambre, alors que tu te reposes. Tu tournes la tête vers un Wes endormi sur son fauteuil et cette scène t'arrache un sourire. Il est beau, il ressemble à un ange. Tu l'aimes tellement que ça te tue intérieurement. Avoir une famille à vingt ans ? Ça n'a jamais été dans tes plans. Tu n'en veux pas. Tu veux juste remonter le temps, revivre ta rencontre avec lui, revivre votre histoire chaotique et simplement rester dans ses bras au petit matin. Juste vous deux. Elle ne faisait pas parti du plan, ce n'était qu'une capote trouée. C'est moche de parler comme ça de l'enfant à qui tu viens de donner la vie, mais c'est comme ça, tu ne peux pas t'empêcher de penser autrement. Tu as pu le supporter pendant ces longs mois de grossesse pour lui, mais aujourd'hui tu ne peux plus. C'est comme ça que l'idée est venue dans ta tête. L'idée de prendre tes affaires et de repartir pour le Canada, en le laissant derrière toi qu'une lettre.


Wes. C'était le mec qui réveillait en toi cet instinct sauvage. Tu l'as toujours été, sauvage, mais tu ne serais comment l'expliquer. Il était beau, souriant, séducteur et blindé. Tu te souviens du feeling qui est passé directement entre vous ce soir-là, à New York. Comme une étoile filante qui passe au dessus de vos têtes pour laisser tomber toute sa poussière brillante, rendant les choses plus belles que réellement. Tu te souviens de votre nuit, c'était vos deux corps qui n'en faisaient qu'un seul. Vos deux âmes qui chantaient ensemble. Comme une évidence. Tu t'es laissée allée, mais tu savais. Tu l'as toujours su. Vous alliez vous revoir un jour.
18 ans, tu décides de prendre ta vie en main et de quitter le cocon familial. De prendre une route différente. De partir à New York. Quelques semaines seulement après ton aménagement, tu le croises, lui, son physique parfait, son sourire malicieux, sa voix masculine. Tout une panoplie réalisée juste pour te plaire, mais aucun attachement. Vous n'étiez que deux jeunes unis par une attirance physique réciproque, attachés au bon temps que vous passiez tous les deux dans les draps, ou dans des lieux plus ou moins insolites. Sexfriend, c'est le mot. Une relation peut-être malsaine, mais simple et heureuse. Jusqu'à l'accident.

(aujourd'hui)
Trois ans au Canada et l'envie folle de reprendre tes études. Vingt-trois ans, c'est le moment de grandir et de reprendre ta vie en main. Après trois années d'excès en tout genre, de fêtes, de tour du monde grâce à l'argent de Wes, de Fashion Week et autres amusements, tu décides de prendre tes valises et partir à Chicago. Après tout ta future carrière prometteuse et ta réputation t'attendent. C'est tout toi ça, la fêtarde de base, la it girl à en devenir, la folle de mode, la fille populaire, toujours dans l'extravagance pour qu'on ne l'oublie pas. Evidemment, tu n'as jamais parlé d'Olivia à personne au Canada. Tes amies ? Elles n'en savent rien. Seuls tes parents gardent ce secret pas forcément glorieux. Ce n'est pas parce qu'elle est devenue un sujet tabou depuis trois ans que tu as forcément oublié son existence.
C'est en grande pompe que tu débarques à l'université, du haut de tes vingt-trois ans, et de ton style irréprochable. Tu comptes bien continuer ta vie d'étudiante, et voir Wes. T'as besoin de le voir, de le toucher, de t'expliquer c'est devenu vital. La haine qu'il doit ressentir envers toi pourrait clairement te détruire, mais tu as besoin de reprendre contact avec lui. Vous êtes Wes et Elena.


Dernière édition par Elena Bishoff le Dim 13 Mar - 17:13, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: elle a l'goût d'la mer, elle a la fraîcheur des rivières, elle a l'ivresse de la vodka, la folie de la tequila. (scéna de wes harper)   Ven 11 Mar - 18:58

I love you I love you I love you I love you I love you I love you I love you I love you I love you
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: elle a l'goût d'la mer, elle a la fraîcheur des rivières, elle a l'ivresse de la vodka, la folie de la tequila. (scéna de wes harper)   Ven 11 Mar - 19:25

Bienvenue !
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: elle a l'goût d'la mer, elle a la fraîcheur des rivières, elle a l'ivresse de la vodka, la folie de la tequila. (scéna de wes harper)   Ven 11 Mar - 19:27

@wes (omg c'est trop mignon alors j'te copie)
I love you I love you I love you I love you I love you I love you I love you I love you I love you I love you I love you

@ruby merci.
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: elle a l'goût d'la mer, elle a la fraîcheur des rivières, elle a l'ivresse de la vodka, la folie de la tequila. (scéna de wes harper)   Ven 11 Mar - 20:00

Bienvenue sur le fofo Pompom Pompom
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: elle a l'goût d'la mer, elle a la fraîcheur des rivières, elle a l'ivresse de la vodka, la folie de la tequila. (scéna de wes harper)   Ven 11 Mar - 20:15

alycia.
merci ma belle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yuck-it-up.forumactif.com/t2495-sawyer-noah-evans-no-one-


S. Noah Evans
FRÈRE ΚΑΨ
Je suis à Chicago depuis le : 04/03/2016 et j'ai déjà rédigé : 260 messages. J'ai : 22 ans d'après mes amis. Dans la vie, je suis : en quatrième année de bachelor en littérature

Feuille de personnage
Choses à savoir sur moi :
Mes amis & mes sorties:

MessageSujet: Re: elle a l'goût d'la mer, elle a la fraîcheur des rivières, elle a l'ivresse de la vodka, la folie de la tequila. (scéna de wes harper)   Ven 11 Mar - 21:26

Welcome here mademoiselle ! nique

_________________________________

The only thing I know is that I am alive
.

Noamen:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yuck-it-up.forumactif.com/t2517-carpe-diem-freya


Freya R. Sawyer
PRESIDENTE ΔΥ
Je suis à Chicago depuis le : 06/03/2016 et j'ai déjà rédigé : 507 messages. J'ai : 24 ans d'après mes amis. Dans la vie, je suis : 2ième année graduate en droit (spécialisation droit de l'enfant)

Feuille de personnage
Choses à savoir sur moi :
Mes amis & mes sorties:

MessageSujet: Re: elle a l'goût d'la mer, elle a la fraîcheur des rivières, elle a l'ivresse de la vodka, la folie de la tequila. (scéna de wes harper)   Ven 11 Mar - 21:39

Bienvenue sur le fo'! love

_________________________________

Seize the day. :: - You must live in the present. Fools stand on their island of opportunities and look toward another land. There is no other land; there is no other life but this.:: by milka.
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: elle a l'goût d'la mer, elle a la fraîcheur des rivières, elle a l'ivresse de la vodka, la folie de la tequila. (scéna de wes harper)   Ven 11 Mar - 21:40

welcooooooooooome cutie I love you
si t'as des questions surtout n'hésite pas !
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: elle a l'goût d'la mer, elle a la fraîcheur des rivières, elle a l'ivresse de la vodka, la folie de la tequila. (scéna de wes harper)   Ven 11 Mar - 21:59

merci à vous trois, vous êtes mignons tout plein.
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: elle a l'goût d'la mer, elle a la fraîcheur des rivières, elle a l'ivresse de la vodka, la folie de la tequila. (scéna de wes harper)   Ven 11 Mar - 22:47

Bienvenue et bon courage pour ta fiche **
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Addison G. Cunningham
ADMIN - SANS CONFRERIE
Je suis à Chicago depuis le : 02/08/2015 et j'ai déjà rédigé : 1459 messages. J'ai : 23 d'après mes amis. Dans la vie, je suis : 6ème année en Criminologie et science du comportement

Feuille de personnage
Choses à savoir sur moi :
Mes amis & mes sorties:

MessageSujet: Re: elle a l'goût d'la mer, elle a la fraîcheur des rivières, elle a l'ivresse de la vodka, la folie de la tequila. (scéna de wes harper)   Ven 11 Mar - 23:07

Bienvenuuuuuuuuuuuuuuuuuuuu parmi nous amour2
Bonne chance pour ta fiche :love;
Si tu as besoin de quoique ce soit hésite pas

_________________________________

- Les amours de ma vie ! -
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: elle a l'goût d'la mer, elle a la fraîcheur des rivières, elle a l'ivresse de la vodka, la folie de la tequila. (scéna de wes harper)   Sam 12 Mar - 10:46

Welcome parmi nous !
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: elle a l'goût d'la mer, elle a la fraîcheur des rivières, elle a l'ivresse de la vodka, la folie de la tequila. (scéna de wes harper)   Sam 12 Mar - 11:01

Bienvenu !
bon courage pour ta fiche hi
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: elle a l'goût d'la mer, elle a la fraîcheur des rivières, elle a l'ivresse de la vodka, la folie de la tequila. (scéna de wes harper)   Aujourd'hui à 10:44

Revenir en haut Aller en bas
 
elle a l'goût d'la mer, elle a la fraîcheur des rivières, elle a l'ivresse de la vodka, la folie de la tequila. (scéna de wes harper)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» l-l deschamps › elle a l'ivresse de la vodka, la folie de la tequila.
» Anastassia D. Dezrodnova - « Elle a l’ivresse de la vodka, la folie de la tequila »
» Veut voir Abdel mais tomber sur Nirina (Pv elle)
» La «frontière» est-elle carrément fermée entre Haïtiens et Dominicains même au Q
» Quand haiti pourra-t-elle exporter vers RD?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
YUCK IT UP :: LES ARCHIVES :: Les archives :: Les fiches périmées-
Sauter vers: