Unnexpected meeting ✽ Eva&Mycroft

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Voir le profil de l'utilisateur http://yuck-it-up.forumactif.com/t2226-m-h-2-0


Mycroft Hoffman
PRESIDENT ΣΧ
Je suis à Chicago depuis le : 23/01/2016 et j'ai déjà rédigé : 698 messages. J'ai : 26 ans d'après mes amis. Dans la vie, je suis : 4th YG - Biotech.

Feuille de personnage
Choses à savoir sur moi :
Mes amis & mes sorties:

MessageSujet: Unnexpected meeting ✽ Eva&Mycroft   Lun 29 Fév - 1:21

Unnexpected meeting ✽ Eva&Mycroft



On dit que le hasard fait bien les choses mais dans mon cas, le hasard est juste une fatalité. Tout le monde sait que je ne suis pas un mec parfait, que je fais des conneries mais que malgré tous mes défauts, je suis quelqu’un de sympa. Enfin, j’espère que c’est ce que disent ceux qui me connaissent. J’avoue que parfois, j’ai déconné. Moins à Chicago qu’à New York, c’est certain. Et en quittant cette ville, je m’étais dit que j’allais tout recommencer à zéro. Là aussi j’avais merdé. Je n’avais pas pu résister à continuer mes conneries. Je me rassurais en me disant que tout était relatif.
J’ai fait une grosse erreur quand j’étais plus jeune de cinq ans. Enfin, je n’en sais rien puisque je ne suis jamais retourné la voir. Mais je pense sincèrement que je lui ai brisé le cœur. Je sais aussi qu’avoir le cœur brisé par Charlie ensuite n’avait été que la récompense de mes actions passées. Dans tous les cas, je n’avais jamais repris contact avec cette fille qui me regardait comme si j’étais tout pour elle. Sans doute l’étais-je ? Mais pour moi, elle n’était pas tout. Vous savez, je n’avais pas voulu partir sans rien dire. J’avais juste merdé avec l’Agent Moore. D’habitude, il m’autorisait mes sorties non-autorisées. Mais cette fois-là, ma sortie a duré trois mois. Il avait donc lancé un mandat d’arrêt contre moi et j’avais été cueilli par la police du troisième district. Un bien pour un mal, c’est là que j’ai rencontré ma meilleure amie Olivia.  Pour être tout à fait honnête, je n’avais même pas pensé à la prévenir. Après tout, j’avais droit à un appel et je ne l’avais pas fait. Elle avait dû s’inquiéter. Puis se mettre en colère et enfin me rayer de sa vie. Je ne pouvais qu’espérer qu’elle l’ait fait. Cela aurait été la meilleure chose à faire.
Alors, qu’elle ne fut pas ma surprise lorsque je la vis déambuler de boutiques en boutiques dans le centre commercial que je fréquentais. Je savais que c’était elle. Eva. Mon corps avait été de bouger en plein milieu de l’allée, mes yeux la suivant et la cherchant lorsqu’elle disparaissait dans l’une des boutiques. Et sans m’en rendre compte, mes pas me dirigèrent vers elle. Mon cœur battait plus vite que nécessaire. Je n’avais aucune idée de ce que je faisais. Je la suivais. En m’en rendant compte, je m’arrêtais encore une fois et secouais la tête. Mais qu’est-ce que tu fais Myc ? Je poussais un soupir retentissant et décidais d’aller prendre un chocolat viennois au Starbucks qui se trouvait juste à ma droite. Cela me fit rire. Starbucks… toujours là quand on en a besoin, pas vrai ?
Je commandais ma boisson et payait. Laissant un pourboire dans le gobelet prévu à cet effet, je me retournais afin d’aller m’installer à une table. Je m’arrêtais net. Nez à nez avec Eva. Pendant un bref instant, j’eus l’impression que le temps s’était arrêté. « Hum… oh. Salut…Eva… »  Ce fut tout ce que je réussi à dire. Pitoyable. Mais bon, pouvais-je agir autrement tout en sachant que j’étais celui qui avait merdé cinq ans auparavant ?


© YUCK IT UP 2016


_________________________________
Lock And Key :: But I was sure of something too: it’s a lot easier to be lost than found. It’s the reason we’re always searching, and rarely discovered - so many locks, not enough keys.

Sarah Dessen
:: by milka.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yuck-it-up.forumactif.com/t2361-eva-elle-avait-des-bagues


Eva Hamilton
BIZUT ΦΔΘ
Je suis à Chicago depuis le : 23/02/2016 et j'ai déjà rédigé : 237 messages. J'ai : 25 ans d'après mes amis. Dans la vie, je suis : étudiante (1° année) de couture

Feuille de personnage
Choses à savoir sur moi :
Mes amis & mes sorties:

MessageSujet: Re: Unnexpected meeting ✽ Eva&Mycroft   Lun 29 Fév - 9:51

Unnexpected meeting ✽ Eva&Mycroft



Reprendre mes études étaient sans aucun doute la meilleure chose que je puisse faire de ma vie à l'heure actuelle. Sloan va à l'école et j'en profite pour faire la même chose, ce qui a pour but de donner un sens à ma vie et d'arrêter de dépendre de l'argent de mon grand-père. Surtout arrêter de dépendre de son argent parce que tant qu'il continue de verser son argent sur mon compte, il reste maître de moi. Il peut m'imposer ses idées et faire de moi l'une de ses marionettes. J'aime mon grand-père, je lui dois beaucoup mais je sais aussi que ça n'est pas un home bon, je sais qu'il manipule les gens sans scrupule et qu'il pourrait le faire avec moi. Il a essayé lorsque je suis tombée enceinte, il ne voulait pas de cet enfant, il ne voulait pas que l'histoire se répète. Personne ne le voulait, sauf moi.

Pour commencer ma nouvelle vie, j'ai décidé de m'installer à Chicago. L'avantage de cette ville ? Personne ne me connait et peu feront attention à mon nom de famille, du moins je l'espère. Bénéficiant d'une après-midi de libre dans mon planningf et le petit se retrouvant à l'école, j'en profitais pour faire ce que toutes les femmes adorent; du shopping. Je me baladais d'une boutique à l'autre et ressortaient de celles-ci avec un peu plus de sacs à chaque fois. Une fois de plus, je dépensais sans compter et me faisait plaisir.  Trois grand sacs dans une main, deux dans l'autre et mon sac à main accroché à mon avant-bras, je décidais de faire une pause et de m'arrêter au Starbucks.  J'entrais à peine dans le café que je remarquais cette silhouette. Elle m'était si familière avec les années qui s'étaient écoulées. Je me resaisissais finalement, me murmurant à moi-même que ça n'était pas possible que ce soit lui. Non, ça ne pouvait pas être lui parce qu'il avait subitement disparu de la planète terre. Je n'eu le temps de rien que la personne en question se retourne, me fit face. Nous nous retrouvions nez à nez et j'étais désormais obligée de me render à l'évidence, c'était lui. C'était Seth. A ce moment précis, je fus partagée entre plusieurs émotion. Dans un premier temps, la colère. Oui, je lui en voulais et je n'oublierais jamais qu'il m'avait laissée comme une moins que rien il y a de cela presque six ans. La joie de retrouver celui que j'avais tant aimé apparu également en plus de l'étonnement et de la curiosité. Seth se trouvait face à moi et je me sentais soudainement un peu idiote. Heureusement qu'il me salua le premier parce que je ne savais pas quoi faire. Le temps de sa prise de parole me permit de faire un choix, celui de paraître totalement détachée. Comme si j'avais réellement tourner la page le jour de son depart. «Oh salut Seth, comment vas-tu depuis le temps ?» J'ignorais combien de temps notre discussion durerait mais ayant terriblement mal aux bras, je déposais mes sacs à mes pieds. Une chose était certaine dans mon esprit, je ne lui parlerais pas de mon fils. notre fils ? Il avait perdu le droit d'être son père le jour où il avait disparu sans nous donner de nouvelles. «Tu m'offres un chocolat chaud et on s'asseoit ?» Lui demandias-je sans laisser la rancoeur s'installer dans ma voix. Je le détaillais du regard, malgré moi, le trouvant toujours aussi beau qu'à l'époque et me demandant ce qu'il était devenu depuis tout ce temps. J'aurais pu faire une crise, exiger des explications mais cela n'aurait aide en rien. Il se serait braqué et serait parti. Bizarrement, je ne voulais pas qu'il parte à nouveau.

© YUCK IT UP 2016

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yuck-it-up.forumactif.com/t2226-m-h-2-0


Mycroft Hoffman
PRESIDENT ΣΧ
Je suis à Chicago depuis le : 23/01/2016 et j'ai déjà rédigé : 698 messages. J'ai : 26 ans d'après mes amis. Dans la vie, je suis : 4th YG - Biotech.

Feuille de personnage
Choses à savoir sur moi :
Mes amis & mes sorties:

MessageSujet: Re: Unnexpected meeting ✽ Eva&Mycroft   Mer 2 Mar - 23:20

Unnexpected meeting ✽ Eva&Mycroft



Je vais être honnête, mon cœur a flanché. Je ne me souvenais pas qu’elle fût aussi belle. Je me souvenais maintenant pourquoi je m’étais laissé emporter par ses sentiments. Elle était rayonnante. Comme d’habitude. Elle n’avait pas changé sur ce point-là. Sans m’en rendre compte, je me mis à lui sourire comme si rien ne s’était passé. Comme si les années ne s’étaient pas écoulées. Mais je me sentais toujours tendu. Oui, j’étais coupable et je ne pouvais faire autrement que paraître coupable. J’avais été toujours nul pour lui mentir. Alors, je ne voyais pas pourquoi j’allais essayer de lui cacher que j’étais mal à l’aise. Elle l’aurait vu de toute manière.
Je me retournais vers le caissier et lui commandais la même chose que moi ainsi que des pancakes au miel. Après sa séance intensive de shopping, je ne doutais pas qu’elle eut faim. Pour les femmes, il s’agissait d’une épreuve sportive éprouvante. Je la laissais prendre le chocolat tandis que je ramassais ses sacs avant de me diriger vers une table du fond. Je les posais sur la chaise à côté de moi et m’assis sur celle d’à côté, laissant le canapé du fond pour la belle blonde. Je ne savais pas quoi faire… alors je me mis à jouer avec la capsule blanche de mon gobelet. Je ne pouvais pas le boire maintenant car j’avais une langue de chat. Je ne pouvais ni manger trop chaud, ni boire. Je devais donc attendre qu’il refroidisse un peu. J’étais fasciné par cette capsule. Après tout, il recouvrait ce gobelet en carton. Lequel contenait un liquide chaud. Conservant la chaleur un minimum. Il était clair que je cherchais une excuse pour ne pas la regarder dans les yeux. Et vous savez pourquoi ? Parce qu’elle allait certainement me lancer ce regard qui allait me donner pires remords du monde. Ce regard qui allait me hanter à chaque fois que je viendrais désormais dans ce centre commercial et dans ce Starbucks. Bon sang ! Pourquoi je ne l’avais pas contacté ? J’étais certain que ça aurait été différent. Mais je pense qu’à ce moment-là de ma vie, je n’étais pas encore celui que j’étais maintenant. J’étais beaucoup plus volubile, beaucoup plus insouciant. Je me fichais des autres. Des femmes surtout. A l’époque, j’étais juste le bad boy qui faisait craquer les filles et les faisaient écarter les jambes plus largement qu’un compas. Oui… j’en avais été fier. Mais pour Eva, c’était différent. J’avais parfaitement conscience qu’elle était amoureuse de moi. Et malheureusement, je n’ai su que deux ans plus tard ce que ça voulait dire « avoir le cœur brisé ». J’imaginais clairement toutes les douleurs que je lui avais causé et le pire dans tout ça, c’était que je ne lui avais pas dire au revoir et qu’elle avait dû m’attendre des jours, des semaines, des mois sans avoir aucune nouvelle de ma part. Oui. J’avais été un bâtard. Peut-être que la revoir maintenant était ma chance de lui présenter mes excuses même sans l’assurance de son pardon. J’avais été un vrai lâche mais maintenant, j’avais la possibilité de me rattraper un peu. De lui expliquer pourquoi j’avais disparu. Mais rien n’a jamais été aussi dur que ça. « Je voulais juste de dire… je m’appelle Mycroft maintenant. Le Seth que tu connaissais à New York n’existe plus. Enfin… je ne voulais pas commencer par ça. Tu sais… Enfin si, il existe toujours. J’existe toujours. Mais je ne suis plus Seth. Je suis vraiment désolé Evy… mais tu sais, j’ai été arrêté par les flics et j’ai dû retourner à ma formation. J’aurais pu t’appeler mais je ne l’ai pas fait. J’ai été un lâche mais je savais que dès lors que j’avais été arrêté, je ne t’aurais plus revu. Et là où j’allais, tu n’aurais pas pu me rendre visite et tu aurais attendu sans aucune nouvelle. Je ne vais pas essayer de me faire pardonner même si je te demande sincèrement pardon d’avoir agis de cette manière. Rien ne m’excusera jamais. Je sais quel point je dû te faire souffrir. Si ça se trouve, je n’ai fait qu’imaginer ce que tu as dû ressentir. Et je comprendrais que tu veuilles te venger. Ce serait une attitude légitime. N’importe qui le ferait. Je te demande vraiment pardon Eva. Vraiment. Du plus profond de mon cœur, pardon. »  
Je venais de tout sortir d’un coup. Je n’avais pas l’intention de le faire de cette manière. Dès l’instant que j’avais ouvert la bouche, tout le flot de mes remords avaient été exprimés. Je baissais rapidement les yeux lorsque je me rendis compte que je l’avais regardé dans les yeux pendant tous mon laïus. Mais j’avais pour habitude ou peut-être juste par réflexe de regarder les gens dans les yeux lorsque j’étais sincère. Et je l’étais vraiment.


© YUCK IT UP 2016


_________________________________
Lock And Key :: But I was sure of something too: it’s a lot easier to be lost than found. It’s the reason we’re always searching, and rarely discovered - so many locks, not enough keys.

Sarah Dessen
:: by milka.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yuck-it-up.forumactif.com/t2361-eva-elle-avait-des-bagues


Eva Hamilton
BIZUT ΦΔΘ
Je suis à Chicago depuis le : 23/02/2016 et j'ai déjà rédigé : 237 messages. J'ai : 25 ans d'après mes amis. Dans la vie, je suis : étudiante (1° année) de couture

Feuille de personnage
Choses à savoir sur moi :
Mes amis & mes sorties:

MessageSujet: Re: Unnexpected meeting ✽ Eva&Mycroft   Lun 7 Mar - 12:04

Unnexpected meeting ✽ Eva&Mycroft



La réaction d'une femme normale lorsqu'elle croise son ex petit ami qui l'a abandonné aurait peut-être été de lui tourner le dos. Ou alors de se mettre en colère contre lui, de lui faire les reproches qu'elle n'a jamais eu l'occasion de faire. Oui, c'est sans doute ce qu'une femme normalement constituée ferait. Et moi, qu'est-ce que je me suis contentée de faire ? Lui demander de me payer un chocolat chaud pour que l'on s'asseoit ensemble. C'est ridicule n'est-ce pas ? Y en a certainement plus d'un qui rêve de me foutre une baffe pour me remettre les idées en places. Mais la vérité est là, je ne l'ai jamais oublié. Même si il a fuit comme un lâche, même si il a jamais prit la peine de me donner des nouvelles, je lui trouverais toujours des excuses. C'est ridicule, j'en ai conscience. J'ai passé plus de cinq ans à attendre qu'il revienne, qu'il daigne se rappeler de moi. Parce que moi, j'étais incapable de l'oublier. D'oublier son visage ou plus précisément son regard pour la simple et bonne raison que mon fils possède le même. Quoi que je fasse, les yeux de mon fils me ramèneront toujours à Seth.

Je le laisse commander, c'est toujours comme cela que ça se passait. C'était l'une de nos habitudes parce qu'il savait pertinemment que je déteste commander quelque chose. Encore plus lorsqu'il s'agit de prendre mon téléphone. J'ai toujours laissé les autres le faire pour moi et ne passe commande par téléphone seule qu'en cas d'urgences. Alors que Mycroft s'éloigne de moi pour se rapprocher du comptoir, je ne peux m'empêcher de le toiser du regard. Il n'a pas changé, toujours la même allure, le même sourire. Sa façon de me regarder est différente, je le sens mal à l'aise mais ne fais pas de remarque. Il revient, j'attrape le gobelet starbucks qu'il me tend, le remercie et le laisse se chager des paquets. Je suis bien contente qu'il ne me laisse pas les porter à nouveau parce que les poignées des sacs commençaient doucement à me scier les doigts. J'ai sans doute fait trop de folie et j'aurais du songer à la contrainte qu'est le surplus de sacs. Nous allons ensuite nous asseoir, je prends place face à lui sur le petit canapé, bien plus confortable que les chaises. Mon regard se pause sur mon chocolat puis les pancakes. «C'est pour moi aussi ?» que je lui demande curieuse, le regard gourmand. J'ai toujours aimé manger sucré et peut-être qu'il s'en rappelle. Cette question me permet surtout de briser le silence qui règne entre nous deux depuis que nous sommes assis. Je le vois, il est incapable de me regarder dans les yeux. Il assume pas, il se sent mal et il y a de quoi. Je ne sais d'ailleurs pas quoi dire pour que la situation paraisse plus normale moins tendue que ça. J'attrape ma boisson, en boit une toute petie gorgée, veillant à ne pas me brûler la langue.  Et tandis que mon regard suit le gobelet que je repose sur la table, je l'entends prendre la parole. Mon regard se repose immédiatement sur lui, pour ne jamais s'en décrocher. Premièrement, le Seth que je connaissais n'existe plus. Pourquoi ? Comment ça se fait ? J'en sais rien. Il s'appelle ou se fait appeler Mycroft en ce moment. Je préférais Seth et de loin mais je ne fais pas de commentaire et préfère le laisser poursuivre tant qu'il semble lancé. D'autres information arrivent par la suite; il est désolé, arrestation, il est encore désolé, il demande pardon, il comprendrait que je me venge. Voilà les informations que j'enregistre dans un coin de mon esprit. Il me faut un petit temps avant de réagir et de lui donner une réponse correcte. «Je ... d'accord» Cela juste pour lui faire comprendre que j'ai entendu ce qu'il avait à me dire mais que je n'ai pas encore décidé de son sort. Et finalement, je décide d'opter pour la légèreté. «C'est du passé.» Que j'articule en brassant l'air d'un geste de la main pour lui montrer que c'est derrière nous désormais. Cela ne servirait à rien de se prendre le bec pas vrai ? Je reste tellement attachée à lui que l'idée d'une dispute qui pourrait le faire s'envoler à nouveau me fait peur. Je ne veux pas qu'il s'en aille. Je préfère prendre sur moi et faire comme si cela n'avait plus d'importance pour moi. Comme si j'étais aller de l'avant et que j'avais vécu d'autres choses depuis lui, alors que ce n'était pas vraiment le cas. Pas du tout le cas. «Je t'en ai énormément voulu, j'ai été très mal pendant un moment et je t'ai détesté au plus profond de moi. Je t'ai trouvé lâche et égoïste. J'aurais eu tant de choses à te dire avant que tu partes.» Comme le fait aue j'étais enceinte par exemple. Cela aurait été important non ? Cela aurait sans doute changer sa vie autant que ça a bouleversé la mienne. Mais il avait disparu et perdu le droit de savoir. Si je pouvais passer outre le mal qu'il m'avait fait pour le retrouver un peu, il avait perdu tout droit sur notre enfant.  «Mais à quoi cela nous servirait de remuer tout ça ? A rien. On ne peut pas changer le passé. Tu as fait tes choix, tu avais tes raisons et moi j'ai continué sans toi.» Comme cela les choses sont claires entre nous. Je ne lui en veux pas, je ne me vengerais pas et lui ferais pas de crasses. «Pourquoi Mycroft, pourquoi ce prénom ?» Pour ma simple curiosité. «Qu'est.ce que tu es devenu et que fais-tu dans la belle ville de Chicago ?» Nous étions là pour discuter alors autant commencer par des sujets communs et traditionnelles.
© YUCK IT UP 2016

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yuck-it-up.forumactif.com/t2226-m-h-2-0


Mycroft Hoffman
PRESIDENT ΣΧ
Je suis à Chicago depuis le : 23/01/2016 et j'ai déjà rédigé : 698 messages. J'ai : 26 ans d'après mes amis. Dans la vie, je suis : 4th YG - Biotech.

Feuille de personnage
Choses à savoir sur moi :
Mes amis & mes sorties:

MessageSujet: Re: Unnexpected meeting ✽ Eva&Mycroft   Mar 22 Mar - 0:12

Unnexpected meeting ✽ Eva&Mycroft



J’essayais de sonder son regard. Je l’avais entendu. C’était du passé. Mais mine de rien, je la connaissais bien Eva. Et je savais qu’elle était du genre rancunier. Je ne trouverais pas bizarre qu’elle me pente sur ce fait. Ni qu’elle finisse par se venger. Je ne lui en voudrais pas. Je subirais juste parce que je le méritais. Aucune femme ne devrait souffrir pour un imbécile. Je ne pouvais qu’éprouver du remords. Après tout, j’aurais eu le droit de lui passer un coup de téléphone. Après tout, je me souvenais encore de son numéro de téléphone. Cela ne m’aurait rien coûté. Elle avait eu des choses à me dire. Que j’étais un enfoiré sans doute ? Oui. Qu’elle m’aimait ? Aussi. Mais alors, que lui aurais-je répondu ? Que je m’en fichais ? Parce que c’était exactement ce que j’aurais pensé à l’époque. Je n’étais vraiment pas le même. Avant, j’étais un véritable connard. J’étais une ordure. Sans Moore, je n’aurais jamais été celui que j’étais actuellement. Comme quoi, une figure parentale dans le décor d’un jeune était absolument nécessaire.
Je me prenais ses mots en pleine face. Ils me glacèrent les os. Mais encore une fois, je ne pouvais pas lui en vouloir. Elle avait raison d’être aussi tranchante. Et encore, je trouvais qu’elle était plutôt… gentille. J’avalais une gorgée de mon chocolat qui avait un peu refroidit. Je remarquais que je serais bien trop le pauvre gobelet en carton. Je desserrais un peu les doigts et repoussais le gobelet devant moi. Je souris doucement. « Mycroft ? Ça ne sonne pas bien ? C’est le prénom du frère de Sherlock Holmes. Il est classe ! Sinon… je me suis fait arrêter parce que je suis parti du Centre pendant plus de trois mois. Les mois que j’ai passé avec toi. Maintenant, je suis un étudiant presque sérieux de l’université de Chicago, le président des Sigma Chi aussi. C’est cool. J’ai des amis maintenant. »   Un sourire plus franc apparu sur mes lèvres quand je repensais à cette phrase. « J’ai des amis maintenant ». Maintenant que j’y pensais, ça me faisait réellement plaisir. On ne pouvait pas dire qu’à l’époque de ma rétention que j’avais fraternisé avec mes collègues. Je m’entendais seulement avec Moore. C’était le seul qui ne me demandait rien puisqu’il savait déjà tout de moi. Je n’avais rien à lui cacher et c’était extrêmement rafraichissant. Je tendis la main et attrapais la sienne. Oui, je faisais toujours ça. Il y avait des choses qui ne changeraient jamais. J’étais quelqu’un de très tactile, surtout avec les gens que je connaissais. Et le fait d’avoir cette jeune femme en face de moi n’arrangeait pas les choses. Je n’avais aucune arrière-pensée. J’étais juste moi-même en cet instant. Celui que j’aurais toujours dû être. Je ne pouvais pas rattraper le passé mais je pouvais faire en sorte que le présent soit différent. « Qu’est-ce que je fais à Chicago…hum… je dirais que j’ai suivi l’agent Moore. Et puis, je me plais bien ici. J’aime Chicago. C’est chez moi. Et toi ? Que deviens-tu ma belle ? Après que je t’ai impitoyablement laissé tomber ? »   A la seconde où ces mots passèrent mes lèvres, je sus que j’avais merdé. Putain ! Pourquoi ne pouvais-je pas me la fermer ? J’étais vraiment nul ? J’avais plus qu’à espérer qu’elle prenne ma remarque pour une blague. C’était le cas. C’était juste une blague sans aucune méchanceté. Mais après tout le mal que je lui avais fait, je doutais que ce soit drôle. Le sang quitta mon visage. Je palissais à vue d’œil. Mes pensées tournoyaient dans un tourbillon d’incertitudes de déni. Je ne pouvais pas être aussi con ! Sans déconner, j’aurais pu terminer ma phrase sans oser lui sortir un truc pareil. J’étais une bête. Seigneur… elle allait encore plus me détester.

© YUCK IT UP 2016


_________________________________
Lock And Key :: But I was sure of something too: it’s a lot easier to be lost than found. It’s the reason we’re always searching, and rarely discovered - so many locks, not enough keys.

Sarah Dessen
:: by milka.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yuck-it-up.forumactif.com/t2361-eva-elle-avait-des-bagues


Eva Hamilton
BIZUT ΦΔΘ
Je suis à Chicago depuis le : 23/02/2016 et j'ai déjà rédigé : 237 messages. J'ai : 25 ans d'après mes amis. Dans la vie, je suis : étudiante (1° année) de couture

Feuille de personnage
Choses à savoir sur moi :
Mes amis & mes sorties:

MessageSujet: Re: Unnexpected meeting ✽ Eva&Mycroft   Jeu 2 Juin - 13:57

Unnexpected meeting ✽ Eva&Mycroft



Il falait que je me fasse une raison. Seth ne m'avait pas attendu. Il avait grandi, évoluer, changer. Changer était sans aucun doute le mot qui apparaissait en grosses lettres colorées et scintillantes dans mon esprit. Il n'était plus celui que j'avais connu, celui qui m'avait séduite et m'avait fait tomber amoureuse pour la première fois de ma vie. Et moi dans tout cela ? Je l'avais sagement attendu, mettant ma vie en standby dans l'espoir de le retrouver. J'avais élevé son fils et j'avais sans doute bien plus grandi que lui encore. J'étais devenu une femme avec des responsabilité et pourtant, je m'étais toujours interdit de l'oublier tandis que lui, avait même eu le loisir de changer de prénom. Il avait tout effacé de sa vie, m'avait gommé comme un vulgaire coup de crayon sur une feuille blanche.   «Je vois que tu as repris ta vie en main.» Articulais-je, roulant des billes dans sa direction et me tassant dans le fond de mon siège.  «Je ne te savais pas si malheureux à l'époque.» Il ne l'avait pas dit clairement mais l'avait bien fait comprendre. Son regard lorsqu'il m'annonce qu'il a des amis est presque pétillant, un peu rieur aussi. A cet instant présent, je saisis qu'il n'était peut-être pas si épanouï que moi à l'époque. Ses prunelles ne mentent pas et je ne l'avais jamais vu comme cela avant. Peut-être m'étais-je bercé d'illusions. Avait-il seulement été heureux en ma compagnie ? Est-ce que cela avait un sens pour lui ? C'est horrible de se poser toutes ces questions, de douter de tout. De douter de ce que j'ai représenté pour lui, du sens de notre histoire alors que c'est lui qui a donné un sens à ma vie en m'offrant mon bébé. Il ne le sait pas, et je ne tiens pas à ce qu'il le sache. Je ne tiens plus à ce qu'il le sache. Je ne veux pas qu'il se sente obligé de jouer un rôle auprès de Sloan alors que l'idée d'avoir un gosse avec moi ne lui avait jamais effleuré l'esprit.

Je me revois pratiquement six ans en arrière, un test de grossesse à la main, m'empressant de le rejoindre pour lui annoncer la bonne nouvelle.  Je me souviens des milliers de discours que je répétais en boucle dans ma tête, du sentiment que nous allions réussir. Nous allions être une famille. Et puis, la désilusion, sa disparition, mon ventre qui s'arrondit et une grossesse que je dois assumer seule. Des responsabilités qui me tombent sur les épaules et un enfant sans lequel je ne me vois pas vivre. Pas une seconde j'ai hésité à le garder. Je savais que c'était le bon choix. Et désormais, je sais que le bon choix c'est de l'élever sans Seth. Enfin, Mycroft.

Mon regard se repose sur lui, j'affiche un léger sourire.  «Heureuse de voir que tu as enfin trouvé ta place.»C'est sincère. Je suis contente pour lui, contente qu'il se sente heureux. Je ne vais pas mentir, je le suis aussi. Comment ne pas l'être alors que j'arrive enfin à me lancer dans des études qui me plaisaient tellement et que mon fils est un bonne santé. «Je viens de commencer mes études. Je ne suis qu'en première année.» Je me permettais une pause, aspirait une quantié de mon chocolat chaud que je venais de porter à mes lèvres. «Après ton depart, j'ai rencontré un type. Cela n'a pas duré bien longtemps, encore moins de temps qu'entre nous deux. Mais je suis tombée enceinte.» Comme ça, il est au courant de mon nouveau statut. Maintenant il sait que je ne vis plus seule et qu'un petit être dépend de moi. Mais il ne sait pas qu'il en est le père, c'est un bon compromis. «Je suis restée auprès de  mon fils pendant tout ce temps. Il s'appelle Sloan et il vient de rentrer à l'école. Alors j'ai fais la même chose que lui, je suis en couture. »

© YUCK IT UP 2016

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yuck-it-up.forumactif.com/t2226-m-h-2-0


Mycroft Hoffman
PRESIDENT ΣΧ
Je suis à Chicago depuis le : 23/01/2016 et j'ai déjà rédigé : 698 messages. J'ai : 26 ans d'après mes amis. Dans la vie, je suis : 4th YG - Biotech.

Feuille de personnage
Choses à savoir sur moi :
Mes amis & mes sorties:

MessageSujet: Re: Unnexpected meeting ✽ Eva&Mycroft   Mar 7 Juin - 22:40

Unnexpected meeting ✽ Eva&Mycroft



J’allais vraiment devoir apprendre à me la fermer parfois. Mais après tout, c’était elle qui avait demandé alors je lui avais répondu en toute franchise. Je sentais bien que tout ça ne l’enchantais pas plus que ça. Je la connaissais. Je savais parfaitement que me lançait des phrases purement ironiques tout en cachant vraiment ses véritables pensées. J’avais donc perdu tout intérêt à ses yeux pour qu’elle me dise la vérité ? Sans doute. Je l’avais mérité après tout. Rien ne l’obligeait à être franche avec moi, et c’était tout à fait compréhensible. « Je n’étais pas malheureux Eva. Non, je dirais juste que… je ne savais pas être heureux à l’époque. » Ce qui était vrai, encore une fois. Ça ne m’amusait pas. Si un peu… quand Moore me courait après. Mais ce n’était pas aussi drôle que parler de sérums et autres analyses de la composition des plantes vénéneuses ! Et puis, je réalisais ma bourde. Je jouais avec le gobelet et baissai la tête. « Enfin, je veux dire… Tu n’étais pas la cause de mon état. Tu m’en éloignais même… » What ? Mais putain qu’est-ce que tu racontes Hoffman ? Je soupirais avec lassitude. Autant me donner une pelle afin que je puisse moi-même creuser le trou de ma tombe. Je me surpassais aujourd’hui. Vraiment. Pas besoin de demander, elle avait des tas de raisons de me faire la peau et voilà que je lui en donnais d’autres.
Je levais mes yeux vers elle et l’observais. Elle était toujours aussi jolie. Toujours aussi élégante. C’était cool qu’elle ait repris ses études.
Alors que j’approchais le gobelet de ma bouche pour boire de ce délicieux nectar sucré, ma main s’arrêta à mi-chemin. Je reposais lentement le gobelet sur la table et croisai les doigts derrière celui-ci. Autant éviter une autre catastrophe. Donc, Eva était tombé enceinte. Juste après moi. Combien de temps exactement ? Parce que, bon, en étant un brillant biologiste, il y a certaines choses que je sais. Et malheureusement pour moi… je me suis mis à compter. Toutefois, pendant ce calcul, je réussi à esquisser un sourire. « Félicitations. Je pense que le petit Sloan a beaucoup de chance d’avoir une mère comme toi. Il est né quand ce bout de chou ? » Je ne voulais pas, mais je savais que mes yeux étaient devenus inquisiteur en regardant Eva. Et tout en elle me disait qu’il y avait quelque chose qu’elle ne me disait pas. Et je n’aimais pas ça.
Je finis par reprendre mon gobelet l’air de rien et avalait une gorgée de chocolat qui bien évidemment, me brulai la langue. Néanmoins, je fis comme si de rien n’était. Parce que se brûler la langue lorsqu’on calculait si on avait engrossé une jeune fille de bonne famille sans le savoir. Et bien évidemment… comme à chaque fois où je me trouvais devant un dilemme, je préférais foncer tout droit dans le mur plutôt que de le contourner.  « Eva. Est-ce que tu me mens à propos de Sloan et de son père que tu as connu après moi ? » Voilà. Les dés étaient jetés. Et quoi qu’elle réponde, je savais que ça n’allait pas me plaire car je saurais si elle me mentait et dans le deuxième cas, j’allais sans doute m’en mettre une. Je savais très bien que je n’étais pas une personne responsable. Je savais que je n’étais pas digne de confiance au premier abord et que je ne faisais rien pour démentir ce fait. Je savais pertinemment que j’étais encore une enfant dans ma tête. Alors comment diable pouvais-je prendre la responsabilité d’avoir un enfant ? Non mais c’était du délire. Quoique je fasse, j’avais ce détestable pressentiment qui s’était installé en moi et il menaçait de s’installer sur la durée.

[/color]
© YUCK IT UP 2016



_________________________________
Lock And Key :: But I was sure of something too: it’s a lot easier to be lost than found. It’s the reason we’re always searching, and rarely discovered - so many locks, not enough keys.

Sarah Dessen
:: by milka.


Dernière édition par Mycroft Hoffman le Jeu 9 Juin - 11:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yuck-it-up.forumactif.com/t2361-eva-elle-avait-des-bagues


Eva Hamilton
BIZUT ΦΔΘ
Je suis à Chicago depuis le : 23/02/2016 et j'ai déjà rédigé : 237 messages. J'ai : 25 ans d'après mes amis. Dans la vie, je suis : étudiante (1° année) de couture

Feuille de personnage
Choses à savoir sur moi :
Mes amis & mes sorties:

MessageSujet: Re: Unnexpected meeting ✽ Eva&Mycroft   Jeu 9 Juin - 11:14

Unnexpected meeting ✽ Eva&Mycroft



Il affirme ne pas avoir été malheureux avec moi, à cette époque de sa vie. Mais ce qu'il articule ensuite me laisse perplexe, que veut-il dire au juste ? «Je t'éloignais de quoi au juste ? » Lui demandais-je, fronçant les sourcils et essayant de comprendre ce qu'il pouvait bien chercher à dire par là. Je  ne cherche pas à le metre mal à l'aise, je veux juste comprendre où il veut en venir parce que ses paroles sont assez confuses pour moi. Il s'égare  alors que la seule chose que je cherche à savoir c'est : "est-ce qu'il m'a seulement aimé ?" Il était l'amour de ma vie et je ne suis pas certaine d'avoir marqué la sienne. Je ne sais pas si il me considérait bêtement comme une conquête de plus ou si notre histoire avait un sens pour lui. Lui poser la question serait la chose la plus simple à faire mais ce serait aussi prendre le risqué d'entendre une réonse que je ne veux pas entendre.


J'essaie de parler de Sloan à Mycroft comme je le ferais avec n'importe qui. J'essaie de paraître calme et détachée mais je crains que certaines mimiques ou que ma voix me trahisse. J'ai le père de mon fils en face de moi et je suis incapable de paraître aussi à l'aise qu'en temps normal. Des tas de questions se bousculent dans mon esprit et j'essaie de raisonner autant que possible. Devrait-il être mis au courant ? M'en voudrait-il ? Le mérite-t-il ? Si les réponses aux deux premières questions sont encore floues pour moi, celle de la troisième est bien plus clair. Il ne mérite pas. Il n'a rien fait pour mériter de cottoyer mon soleil. Il n'a pas le droit de se sentir valoriser par ses sourires ou ses regards complices parce qu'il n'a jamais été present pour lui. Il n'a pas connu les nuits écourtées, les coliques et le stress de devoir faire face à l'inconnu en étant seul. Il n'était pas là pour soigner ses genoux égratinnés et pour le consoler quand il en avait besoin. Il n'était présent dans aucune des étapes de la vie de son fils. «Je fais de mon mieux.» Est-ce que je suis une bonne mère ? Je l'espère sincèrement parce que je donnerais ma vie pour mon fils. Je fais tout ce qui est en mon pouvoir pour qu'il ai la vie d'un petit garcon épanoui et équilibré. C'est sans doute ça le plus difficile, trouver l'équilibre. Savoir être juste et savoir quel comportement adopté en toute  circonstance. Ne pas le couvrir de cadeau pour qu'il ne devienne pas un enfant pourri gâté mais le rendre heureux malgré tout. Savoir répondre aux questions qu'ils se posent et qui sont légitimes, savoir être présente et à l'écoute. Être maman, c'est un travail de longue haleine et j'essaie de faire de mon mieux. «Il est né le vingt-huit janvier, en 2010.» La date de naissance de mon fils est note dans ma tête, impossible de l'oublier et c'est sans réfléchir que je la lui donne. J'ai à peine fini de parler que je me mords déjà l'intérieur de la joue lorsque je vois le visage de Seth changer. Son regard se faisait insistant et j'avais soudainement envie de fuir. Je n'eu pas le temps de bouger que Seth me posait déjà la question fatidique. Je suis incapable de mentir, il le sait. Mes joues s'empourprent légèrement. Il faut que je parte.

Je me redresse, attrape mon sac à bandoulière que j'avais accroché à la chaise. «Ca changerait quoi Seth ?» Lui demandais-je sincere, le regard plus sévère que celui que je lui porte habituellement. «Tu viens de te trouver une conscience et tu te demandes si c'est pas ton gamin ? Bravo» Les mots sortent rapidement, comme si j'avais toujours cherché à lui dire. Comme si j'avais toujours crever d'envie qu'il se rende compte qu'il passait à côté d'un merveilleur bonhomme.  «Que ce soit toi qui m'ai mis enceinte ou un autre ne change rien pour moi. Sloan n'a pas de père, il en jamais eu.» Sa seule figure masculine est Jamie. Sloan fait parti de ces enfants qui n'ont personne à qui offrir un cadeau pour la fête des pères, Sloan fait parti des gamins qui chercheront toute leur vie ce qu'îls ont bien pu faire pour qu'un papa ne veuille pas d'eux. Je le sais parce que je suis passée par là et j'aurais aimé offrir une autre vie à mon bébé. Le destin est parfois mal foutu, il a fallut que son père prenne la fuite comme le lâche qu'il était. «Sloan et moi, on est une famille. Et on ne peut compter que sur nous-même. Elle est là la vérité.»

© YUCK IT UP 2016

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yuck-it-up.forumactif.com/t2226-m-h-2-0


Mycroft Hoffman
PRESIDENT ΣΧ
Je suis à Chicago depuis le : 23/01/2016 et j'ai déjà rédigé : 698 messages. J'ai : 26 ans d'après mes amis. Dans la vie, je suis : 4th YG - Biotech.

Feuille de personnage
Choses à savoir sur moi :
Mes amis & mes sorties:

MessageSujet: Re: Unnexpected meeting ✽ Eva&Mycroft   Dim 12 Juin - 2:18

Unnexpected meeting ✽ Eva&Mycroft



Je répétais la date de naissance dans ma tête en boucle. Bon sang. Merde. Je regardais Eva sans savoir quoi lui dire. Car au final, je ne savais pas quoi dire à cet instant. Mais par contre, son attitude à elle, m’agaçait sérieusement. Avais-je un jour paru malléable à ses yeux ? Pas que je sache. Alors, ça n’allait pas commencer maintenant. Certes, je n’avais pas été clean avec elle. J’avais même été un bâtard elle mais jamais je n’avais eu ce genre d’attitude envers, alors je ne voyais pas pourquoi elle se le permettait. Je la regardais durement. Si je le pouvais, je l’étranglerais sur place. Le simple fait qu’elle osait élever la voix contre moi me mettait en rogne. Ce qu’elle me balançait à la figure aussi. Mes yeux auraient pu la tuer. J’écartais le gobelet devant moi avant d’avoir l’envie de le lui balancer à la figure et de tacher ses si beaux vêtements de riches. Je n’avais pas envie de lui devoir autre chose inconsciemment. « Je ne viens pas de me trouver une conscience, non, je viens de découvrir que j’avais un gosse. Tu m’excuse si je n’ai pas eu le temps d’en trouver une » Je savais que ma voix était beaucoup plus douce que je ne l’aurait voulu. Je me battais contre l’envie de hurler car à cet instant, j’étais en colère. En colère contre moi. En colère contre elle. Et peut-être même en colère contre ce pauvre gosse qui n’avait rien demandé. Je m’en voulais comme jamais. Parce qu’au final, je venais de reproduire la même chose que mon père avec ma mère et que ça se passerait exactement pareil. Toute ma vie j’avais essayé de ne pas être le connard qu’il était et au final, je suivais ses traces sans même m’en rendre compte. Cette constatation me laissait un goût amer dans la bouche. Je pouvais comprendre Eva mais que pensait-elle faire en me crachant son venin à la gueule ? Que j’allais l’avaler sans mot dire ? Que j’allais la laisser m’accuser de tous les mots de la terre sans me défendre ? Je n’avais jamais été quelqu’un qui subissait. Je ne le serais jamais. « La vérité c’est juste que tu n’acceptes pas que j’ai eu une vie, que j’ai grandi alors que je t’ai salement lâché alors que t’étais enceinte de moi. Parce que oui Eva, je t’ai laissé tomber parce que le jour, le dernier jour où l’on devait se voir, Moore m’a remis en cage. Tu m’en veux pour quelque chose dont je n’étais même pas au courant. Et que ça te fait chier de constater que j’ai une vie épanouie sans toi et sans notre fils Eva. Parce que oui, que tu ne le veuille ou non. Ton Sloan est aussi mon fils. »
Pas que je revendiquais un quelconque droit sur cet enfant, mais la réalité était là. Qu’importe comment elle retournerait l’histoire, quand bien même elle ne voudrait pas l’admettre, le petit Sloan du 28 janvier 2010 était mon gamin. Manque de pot pour cette femme, je savais très bien compter.
Un rire sardonique s’échappa de mes lèvres malgré moi. Je passais une main dans mes cheveux puis sur mon visage. C’était un véritable cauchemar. Alors que je pensais que tout allait pour le mieux, une autre catastrophe me tombait dessus. Le karma. Jamais je n’allais pouvoir sortir de l’engrenage. Jamais je ne serais différent de mon père et jamais je ne pourrais échapper à l’héritage de ma mère. J’étais voué à reproduire les mêmes choses. Bon sang. Je me pris le visage entre les mains et me mis à rire. Ce n’était pas drôle. Pas du tout. Ce n’était même pas un rire qui venait du cœur. C’était plutôt quelque chose de nerveux et d’incontrôlable. Le genre de rire qui ferait croire que vous étiez devenu fou. Et c’était sans doute ce qui allait m’arriver. « Je voudrais m’excuser. Mais m’excuser de quoi ? Tu l’aimes ce gamin. Je ne peux pas m’excuser de t’avoir mis en cloque Eva. » Le sang m’était monté à la tête. J’avais les oreilles qui chauffais. Je n’arrivais même plus à réfléchir correctement. La date de naissance du gamin tournait en boucle encore et encore dans la tête et je n’arrivais pas en l’en chasser. Je savais que je n’y arriverais pas. Jamais. Que je le veuille ou non, j’allais devoir compter avec ce gamin qui méritait un père deux fois plus cool que moi. Car même si quelqu’un prenait cette place de père adoptif, jamais il ne pourrait effacer le fait que son père biologique était une enflure. Je le savais mieux que quiconque. Je l’avais déjà vécu et je savais très bien ce que ça faisait. Sauf que maintenant, c’était moi l’enflure et ça, je ne pensais pas être capable de le supporter. Je ne pourrais jamais supporter le fait que je faisais ça à un enfant qui ne méritait pas de m’avoir comme géniteur.


© YUCK IT UP 2016



_________________________________
Lock And Key :: But I was sure of something too: it’s a lot easier to be lost than found. It’s the reason we’re always searching, and rarely discovered - so many locks, not enough keys.

Sarah Dessen
:: by milka.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Unnexpected meeting ✽ Eva&Mycroft   Aujourd'hui à 1:23

Revenir en haut Aller en bas
 
Unnexpected meeting ✽ Eva&Mycroft
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Meeting with the infinity [TERMINE]
» Meeting with the infinity
» October Surprise? McCain secret meeting with Pinochet
» Haiti Tops Agenda at North American Foreign Ministers' Meeting
» Declaration on Haiti. Third Cuba-CARICOM Ministerial Meeting, Havana, Cuba

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
YUCK IT UP :: UNE PROMENADE EN VILLE :: Chicago Nord :: Magnificient Mile-
Sauter vers: