Jude ➜ If you ever feel love is fading, together we can shine.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage


Invité
Invité

MessageSujet: Jude ➜ If you ever feel love is fading, together we can shine.   Dim 7 Fév - 16:12

Jude Hamilton

If you ever feel love is fading, together we can shine.


Nom complet ➜ Jude Hamilton. Âge ➜ trente-et-un ans. Date et lieu de naissance ➜ 12 juin 1984, à Chicago. Nationalité ➜ américaine. Origines ➜ écossaises du côté de sa mère. Situation financière ➜ avec son métier de professeur de cinéma, il n'est pas trop à plaindre. Etat civil ➜ marié à une femme un peu trop jalouse. Préférences sexuelles ➜ il préfère les femmes, sans aucun doute.
Activité professionnelle ➜ professeur dans la branche du cinéma (écriture de l'histoire, développement des personnages / du scénario, analyses de films). Études ➜ cinéma, option théâtre.

Accessible et sociable, de par sa façon d'être, Jude sait qu'il attire plus facilement le contact et ne rechigne pas devant un étudiant souhaitant lui parler de ses problèmes personnels, ou une amie qui l'appelle pour lui demander de venir la chercher après une soirée qui s'est mal terminée. Attentif, il a ce petit truc qu'il sait lire dans les regards des gens lorsqu'il y a quelque chose qui cloche. Jude est attentif à ce qui se passe autour de lui, mais ne se mêle pas toujours des problèmes lorsqu'il en constate un qui n'a nullement besoin de son intervention forcée. Compétent et professionnel dans son travail qu'il connaît bien. Jude enseigne depuis trois ans déjà. Il y a deux ans, il a cependant dû recommencer à faire ses preuves dans l'université où il a étudié, ayant dû quitter l'ancien établissement pour des raisons personnelles. Désordonné, Jude ne sait pas vraiment où il met ses affaires. Chez lui, ce n'est pas sale, au contraire, mais c'est tout de même un peu le désordre. Sa paperasse, il ne la range pas en temps et en heure, ce qui fait qu'elle peut se trouver dans divers tiroirs. Discret, sur sa vie il l'est beaucoup. Il n'aime pas s'attarder sur son passé, sur sa vie sentimentale qui est chaotique depuis quelques années. Jude essaie d'autant plus de préserver cette partie de lui à l'université. Ferme et obstiné, lorsqu'il a décidé quelque chose, il ne peut en être autrement. Généralement, ses décisions sont réfléchies, mais il agit de la même façon lorsqu'il se montre impulsif, ce qui lui arrive souvent aussi. Fêtard, avant d'être un professeur, d'être juste avec ses étudiants et présent pour eux, c'est aussi et surtout un homme qui n'a pas perdu son âme d'étudiant. Il aime passer du temps avec ses anciens amis, se retrouver dans des bars et se raconter les nouvelles autour d'un verre, ce qui n'est pas au goût de tout le monde. La jalousie excessive de sa femme l'oblige parfois à ne pas la tenir au courant de ce qu'il fait et d'où il va. Lui-même est jaloux, mais depuis deux ans, les sentiments qu'il éprouve pour sa femme ne font que s'estomper et sa jalousie avec. Elle peut sortir avec n'importe quel homme qu'il n'en a rien à faire. Il voit même ça comme une occasion de décompresser. Impatient, lorsqu'il veut quelque chose, il fait en sorte de l'avoir rapidement. Persévérant, dans ses études, ou pour obtenir un poste juste après avoir été diplômé, Jude n'hésite pas à montrer sa motivation, sa détermination et surtout, le fait qu'il est doué dans ce qu'il fait. Il n'a jamais abandonné, souhaitant devenir quelqu'un de meilleur que son paternel. Protecteur, il se met parfois à dos les nouveaux compagnons de ses amies lorsqu'il ne les sent pas et ça peut créer des tensions. A côté de ça, on peut compter sur lui pour remettre les points sur les "i" lorsque les fréquentations de ses proches s'égarent un peu trop. Rancunier, il lui en faut beaucoup pour se le mettre à dos, mais lorsqu'il considère que c'est une faute grave, Jude ne pardonne pas. Ou alors, il faut ramer. Sarcastique, il lui arrive de sortir des phrases remplies de sarcasme, lorsqu'on lui tend des perches, ou qu'il trouve ça drôle, ironique. Tout le monde n'aime pas ça. Tolérant, pas sur tout, mais en général, il est tolérant. Il y a des sujets comme la violence qui peut lui faire péter les plombs.


My little secrets
01. Jude vient d'une famille aisée. A l'âge de quatorze ans, son père a fait faillite et a dû vivre avec le métier de sa femme qui est une grande styliste. Il a commencé à boire et a levé une fois la main sur sa fille, Jolene. Jude n'a pas supporté et s'est mis en travers de sa route pour qu'il cesse, mais a pris les coups à la place. Jusqu'à ses dix-sept ans, il en a pris pour son grade, jusqu'à ce que Madame Hamilton décide que c'en était terminé. Aujourd'hui, Jude a peur de devenir comme son père. 02. Il a deux petites soeurs, Jolene, âgée de vingt-huit ans et Nola, âgée de vingt-trois ans. Il les surprotège. Ce sont ses deux petites princesses avec qui c'est très fusionnel. Ils se parlent de beaucoup de choses, mais évitent le sujet de leur père, sujet difficile. Les deux frangines en parlent parfois entre elles, mais ne mêlent pas Jude à ça, pour le protéger comme il a pu le faire adolescent. 03. Son père a toujours été autoritaire avec lui, parce qu'il était son seul fils et qu'il souhaitait son bien. Au début, c'était pour le pousser, mais dès qu'il a atteint quatorze ans, à la suite de la faillite du paternel, les choses ont dérapé. 04. Il a décroché un rôle principal dans un long métrage, ce qui a failli lancer sa carrière, mais  il a dû l'abandonner pour sa femme, Stella, qui déprimait rien qu'à l'imaginer tourner une nouvelle scène d'un baiser. Cependant, il n'a jamais abandonné le théâtre et a su s'imposer auprès de sa femme qui le supporte toujours très mal. 05. Il a une cicatrice sur le dos, une qui se voit, qui se sent au toucher. Elle date de son adolescence et est le souvenir de la ceinture de son père qui claquait brutalement sur sa peau. Il n'aime pas s'en rappeler et est donc ravi qu'elle soit située sur son dos pour ne jamais la voir. 06. Même s'il admire ce que fait sa mère, il n'aime pas qu'on le repère en lui demandant "vous êtes bien le fils d'Ellen Hamilton ?", ça lui donne l'impression d'être admiré uniquement pour le travail de ses parents. 07. C'est un sportif, il aime courir le matin, ou le soir, plusieurs fois dans la semaine. Ca lui fait du bien de se dépenser. Il fait aussi de la boxe depuis l'âge de dix-sept ans, uniquement pour protéger les siens et pour ne plus jamais se retrouver faible face à quelqu'un. 08. Pour son mariage, il a appris à danser et il a entretenu ce loisir durant plusieurs années, sachant très bien que Stella aimait ça, mais a arrêté cet effort il y a un an. 09. Jolene a toujours été contre son mariage. Elle voyait en Stella une femme jalouse, possessive, qui éloignait son frère de sa vie, ses rêves. Elle ne s'est jamais cachée de ça et au fil des années, Jude a compris qu'elle avait raison. 10. Jude fait régulièrement des cauchemars, liés à son passé, son père, et dort donc très mal. Il lui arrive de se lever en pleine nuit et se rendormir une ou deux heures après. 11. Il fume de temps en temps. Ca le détend. 12. Il y a deux ans, Jude a quitté son ancien établissement suite à une rumeur entre lui et une étudiante. Cette dernière a été raconter qu'elle entretenait une relation avec lui, mais a vite déchanté lorsqu'elle a compris que la rumeur était grave et est donc revenue sur ses paroles. Sa femme, Stella, n'a jamais cru que c'était faux et lui a demandé de ne plus jamais revoir cette jeune fille. Il a opté pour une mutation. Depuis, son mariage ne cesse de couler. 13. Jude a eu une expérience avec un homme lorsqu'il étudiait à l'université de Chicago. 14.  Etudiant, il appartenait à la confrérie Delta Upsilon ΔΥ. 15. Jude ne sait pas faire la cuisine. Il rate généralement tous ses plats, même lorsqu'il suit de près la recette. Il a plus de chance de faire brûler son plat de pâtes que n'importe qui.

The story of my life
Dix ans. Un père autoritaire.

« Cours plus vite. » Je passe le cinquième tour, mais je n’en peux plus et m’arrête, essoufflé. Je viens à peine de débuter la course, une activité que j’ai souhaité commencer pour moi, mais mon père s’est immiscé et m’entraîne tous les soirs, alors que la nuit est tombée. Sauf que c’est plus de pression pour moi et j’ai très souvent des douleurs au dos, aux côtes. J’en ai assez. Plaçant mes mains sur mes genoux, je tente de retrouver mon souffle, quand papa s’avance, le regard noir, comme son habitude. Il est énervé, à cause de moi. Sans plus attendre, il se baisse, mimant ma position et me fixant dans les yeux, prend la parole d’un ton sec : « Et alors, tu vas rester là, à souffler comme un idiot ? » « Je peux plus, je suis fatigué. Je ne peux plus. » dis-je, dans un murmure, en baissant le regard vers mes chaussures. « Un Hamilton n’abandonne jamais, Jude, jamais ! Rentre-toi ça dans le crâne ! » Sans pouvoir me contenir plus longtemps, les larmes roulent sur mes joues, alors que j’entends un rire jaune, puis un soupir. Papa secoue la tête et me prend par le visage, me forçant à lui faire face. « Mais toi tu n’es pas un vrai Hamilton. Tu chiales, tu es faible. » J’aimerais devenir plus fort, ne pas pleurer, parce que les hommes ne pleurent pas, parait-il. J’aimerais être aussi fort que lui, courir autant qu’il veut, mais je suis épuisé… Papa se redresse, peu fier et ajoute : « Tu es un moins que rien. » Ce qu’il me répète toujours. « Tu n’es rien. » dit-il, en s’éloignant, un air de dégoût sur le visage. Je l’observe s’en aller, puis une fois qu’il n’est plus dans mon champ de vision, me redresse à mon tour et donne un coup de pied dans la barrière qui me sépare de la pelouse du stade.

Avec rage, j’efface mes larmes de la main droite et refusant d’admettre qu’il a raison, reprends à courir, malgré la douleur, malgré le cœur qui bat comme un fou, l’épuisement. Je veux ne plus être un moins que rien. Je sais que je peux devenir quelqu’un de bien, de combattant. Il le faut. Un homme ne doit pas être faible, mais fort et surtout, un Hamilton n'abandonne jamais.

Seize ans. Ses coups ont fait ma force et ma faiblesse.

La ceinture me brûle une dernière fois la peau, mais c’est une fois de trop. Mes mains sur le parquet tremblent et je m’effondre, la tête contre le sol. Mes yeux se ferment et le dernier son qui me parvient aux oreilles, c’est un cri de Jolene, suivi de ses pas qui foncent vers moi. Lorsque je reprends connaissance, c’est sur un endroit moins brut. Mon matelas. Je grimace en sentant la sensation des doigts sur mon dos. En tournant la tête, j’aperçois ma petite sœur qui a le regard triste face à ce spectacle dont elle a été témoin à plusieurs reprises. Dans ces moments, personne ne peut empêcher Papa de frapper. Il a tant de colère en lui qu’il a besoin de l’évacuer. Petit adolescent de seize ans, je n’ai pas la force suffisante de le retenir, alors je le laisse faire, protège par la même occasion les frangines de ses coups. La larme qui roule sur la joue de ma petite blonde m’oblige à me redresser, avec difficultés, non sans grimacer, mais j’y arrive. Je prends son visage entre mes mains et dépose un baiser sur son front, en forçant un sourire. « Tout va bien. » J’ai mal, la douleur est intense, mais ce n’est rien comparé à ce que je voie là. J’aimerais que ça s’arrête, partir avec elles. Si je pouvais, si j’avais les moyens, je n’hésiterais pas à claquer la porte avec mes deux petites sœurs, laissant Maman se débrouiller avec son mari. « J’ai aidé Maman à te soigner. Elle était horrifiée… » Mon sourire disparaît aussitôt. Jolene est certainement celle qui discute le plus avec elle. Elle a douze ans et elle fait preuve d’une maturité incroyable. Elle est bien plus posée que moi qui en veux à la terre entière. Je sais que Maman a peur, qu’il a la main lourde sur elle aussi, mais je ne peux m’empêcher de lui en tenir rigueur pour tout ce qui se passe. « Tu la défends, maintenant ? » « Elle est aussi victime que nous, Jude. » Son ton est ferme et ne laisse pas place à la discussion. Je renchéris cependant, obstiné : « C’est aussi une adulte qui a le moyen de le virer de chez nous. » Jolene entrouvre la bouche, puis la referme, avant de baisser la tête tristement. « On ne va pas commencer à se diviser… Laisse-moi regarder ton dos. » En silence, j’accepte sa requête et me tourne pour lui faire dos. La vérité… C’est que je suis aussi frustré qu’elle, aussi mal de ne pas avoir les clés en mains pour cesser ce cauchemar.

Dix-sept ans. Le jour où tout s'est arrêté.

« Où étais-tu ? » J’ai à peine le temps de poser mon sac près du porte-manteau que mon père s’est déjà faufilé jusqu’au couloir pour me questionner. Il est bourré, encore une fois. « Qu’est-ce que ça peut te faire ? » A force qu’il me tombe dessus, j’ai fini par m’endurcir. Sa façon de se comporter avec moi m’a poussé à m’inscrire aux cours de boxe que je paie avec l’aide de mon salaire de serveur. Je rentre plus tard, parfois à une heure du matin et ça ne plaît pas, mais il y a un an, j’ai ressenti que j’étais au fond du gouffre, que j’avais besoin de me dépenser, d’apprendre à me défendre. « Réponds-moi autrement, petit con. » Je lâche un rire, en secouant la tête, alors que Jolene descend les marches de l’escalier, Maman derrière elle. « Nola dort, arrêtez tout de suite de vous disputer, tous les deux. » « Qu’est-ce qu’elle a encore à râler, celle-là ? » Il me fait halluciner, à croire qu’il peut se permettre de parler à n’importe qui comme ça. Je le bouscule de l’épaule pour accéder au salon, tandis qu’il saisit l’occasion pour m’empoigner par le bras, mais ce geste a le don de me faire péter un plomb. Je le prends par le col, le plaque contre le mur et le regard noir, lui souffle : « T’as cru que t’allais toujours avoir le dessus sur moi ? Regarde-toi. Tu dépéris, tu ne ressembles plus à rien. Aucune dignité. Aucun courage. La seule chose que tu sais faire, c’est glander dans ton fauteuil en attendant que ton boulot te tombe dessus, cogner ta femme, ton gosse et te faire entretenir. T’appelles ça être un Homme, toi ? » Je lâche, entre les dents, avec une agressivité contrôlée par la main de Maman qui se pose sur mon bras. « Calme-toi, je t’en prie. » Je m’apprête à le frapper et j’en ai envie. « Qu’est-ce que t’attends ? Frappe. T’es bien comme ton père, tu vaux mieux pas que moi. » Le regard apeuré par ce que je viens d’entendre et qui me fait l’effet d’un choc, je relâche mon père qui, les jambes tremblantes, perd l’équilibre et donne un coup dans le mur avec mon poing avant de monter les marches me séparant de ma chambre.

Ce jour-là, nous avons fait nos affaires. Maman avait tellement peur des répercussions que nous sommes partis. Elle a pris un avocat, a demandé le divorce et a obtenu gain de cause. Le père n'avait plus le droit de s'approcher de nous.

Vingt-cinq ans. Un mariage qui ne plaît pas à tous.

Je replace le col de mon costume dans lequel je me sens peu à l’aise. La tenue de pingouin, sans doute. « T’en penses quoi ? » Jolene relève les yeux vers moi, me visualisant dans le miroir et me sort autre chose que la réponse que je souhaitais avoir : « Ne l’épouse pas. » La tension entre Stella et Jolene n’est plus secrète. Entre elles, le courant ne passe pas. Je me tourne vers ma petite sœur et pose mes mains sur ses épaules, les glissant le long de ses bras. « Ecoute. Stella… C’est quelqu’un de bien, vraiment. Si tu mettais de côté tous tes préjugés, si tu apprenais à la connaître, je suis certain que ça se passerait mieux entre vous. » « Arrête. Ce n’est pas une bonne personne. Ce mariage, tout ça… C’est uniquement parce qu’elle est trop jalouse, qu’elle ne te fait pas confiance. C’est une manière de t’avoir rien que pour elle. Tu auras bientôt une alliance, elle sera la plus heureuse du monde. » « Ne dis pas de bêtises. » Cette discussion, nous l’avons eu plusieurs fois déjà. Jolene sait que ça m’énerve, que je n’aime pas l’entendre parler de la sorte. « Regarde, ouvre les yeux. » « Jo, stop, c’est bon. Tu pourrais seulement te réjouir pour moi, non ? » Elle soupire, remet bien mon col en silence. Je vois à sa petite moue qu’elle n’est pas satisfaite, mais qu’elle prend sur elle pour respecter le choix que je fais. Stella et moi, nous avons décidé de se marier d’une manière tellement… peu conventionnelle, je l’admets. Elle m’avait demandé si un jour, je croyais que nous allions nous marier, surpris, je l’interrogé, à savoir si elle en avait envie et tout s’est fait précipitamment. Peu importe que Stella soit jalouse, au fond, cette femme avec qui je suis depuis deux ans me plaît. Cette femme, je la veux dans ma vie. C’est un choix.

Un mauvais choix.

Pseudo ➜ Aely. Âge ➜ /. Pays ➜ France. Fréquence de connexion ➜ 5/7, minimum je pense. Découverte du forum ➜ forumactif annuaire. Avis ➜ Le forum est tellement magnifique ! Le contexte est génial, bien écrit. C'est tellement motivant. Autres ➜ Merci à vous tous pour l'accueil réservé.  I love you

Jamie Dornan - inventé


Dernière édition par Jude Hamilton le Sam 13 Fév - 2:23, édité 40 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Phoebe G. O'hara
SOEUR ΖΨ
Je suis à Chicago depuis le : 07/11/2015 et j'ai déjà rédigé : 1359 messages. J'ai : 25 ans d'après mes amis. Dans la vie, je suis : étudiante en astronomie

Feuille de personnage
Choses à savoir sur moi :
Mes amis & mes sorties:

MessageSujet: Re: Jude ➜ If you ever feel love is fading, together we can shine.   Dim 7 Fév - 16:17

Bienvenue sur YIU ! love
Laisse moi te faire découvrir 50 nuances de plaisirs!
Désolée... *sors*
Bonne continuation pour ta fiche et j'espère que tu te plairas ici!

_________________________________


"Je sais que l’oubli est inévitable, que nous sommes tous condamnés, qu’un jour viendra où tout ce qu’on a fait redeviendra poussière, je sais que le soleil avalera la seule terre que nous n’aurons jamais."  ©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Jude ➜ If you ever feel love is fading, together we can shine.   Dim 7 Fév - 16:19

Je tenais à poster un petit message. Le forum est tellement magique. Le contexte, c'est une perfection. Voici un forum université qui me convient parfaitement et sur lequel je vois bien Jude poser ses bagages. I love you
Bravo pour ce travail ! **

Magnolia : xD merci pour la référence, ça peut s'arranger. xD
Merci. <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Phoebe G. O'hara
SOEUR ΖΨ
Je suis à Chicago depuis le : 07/11/2015 et j'ai déjà rédigé : 1359 messages. J'ai : 25 ans d'après mes amis. Dans la vie, je suis : étudiante en astronomie

Feuille de personnage
Choses à savoir sur moi :
Mes amis & mes sorties:

MessageSujet: Re: Jude ➜ If you ever feel love is fading, together we can shine.   Dim 7 Fév - 16:25

@Jude Hamilton
Je suis bien contente qu'il te plaise! ** Moi, j'y suis carrément accro à ce fo'
Puis, t'inquiètes je vais arrêter de te taquiner avec ça bien vite! love

_________________________________


"Je sais que l’oubli est inévitable, que nous sommes tous condamnés, qu’un jour viendra où tout ce qu’on a fait redeviendra poussière, je sais que le soleil avalera la seule terre que nous n’aurons jamais."  ©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Jude ➜ If you ever feel love is fading, together we can shine.   Dim 7 Fév - 16:35

Je ne peux que comprendre, il a l'air d'être vraiment bien. *-* Je m'y sens bien avant même d'être validée ! **
Oh ça ne me dérange pas, t'en fais pas (j'ai beaucoup aimé le livre xD). I love you
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Jude ➜ If you ever feel love is fading, together we can shine.   Dim 7 Fév - 17:30

Bienvenue parmi nous I love you avec le sexy Jamie bave
Hum, je sens que ce professeur va faire des ravages

Bon courage pour le reste de ta fiche!

PS : tu as raison, le forum est top **
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Jude ➜ If you ever feel love is fading, together we can shine.   Dim 7 Fév - 17:36

Sean. <3 J'aime tellement ce choix !
Merci beaucoup. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yuck-it-up.forumactif.com/t2212-lux-2-0-the-robot-unicorn


Lux Ó Cearnaigh
FONDATRICE - NOTRE MÈRE A TOUS
Je suis à Chicago depuis le : 03/06/2011 et j'ai déjà rédigé : 3705 messages. J'ai : 24 ans d'après mes amis. Dans la vie, je suis : doctorante (troisième année) en ingénierie, spécialisée en robotique

Feuille de personnage
Choses à savoir sur moi :
Mes amis & mes sorties:

MessageSujet: Re: Jude ➜ If you ever feel love is fading, together we can shine.   Dim 7 Fév - 17:41

BIENVENUE **

Merci infiniment pour ton petit message, tu n'imagines pas comme ça fait chaud au coeur de lire ça et de découvrir de nouveaux membres motivés par YIU ** Bon courage pour ta fiche, j'espère sincèrement que tu te plairas bien ici (mais je n'en doute pas, un tour avec Magno et hop t'es accro moustache)

_________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yuck-it-up.forumactif.com/t2223-yeardley-2-0-encore-meill


Yeardley H. Wright
PRESIDENTE ΑΟΠ
Je suis à Chicago depuis le : 12/01/2016 et j'ai déjà rédigé : 785 messages. J'ai : 26 ans. d'après mes amis. Dans la vie, je suis : deuxième année de master en cinéma.

Feuille de personnage
Choses à savoir sur moi :
Mes amis & mes sorties:

MessageSujet: Re: Jude ➜ If you ever feel love is fading, together we can shine.   Dim 7 Fév - 17:42

Pourquoi les bons profs ne font pas mes matières bouude
Bienvenue quand même

_________________________________
oh baby i'm yours :: And I wasn't trying to melt this heart of iron but the way you hold me makes the old me pass away. And I would be lying if I said I wasn't scared to fall again but if you promise me you'll catch me then it's okay :: by milka.
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Jude ➜ If you ever feel love is fading, together we can shine.   Dim 7 Fév - 17:49

@Lux Ó Cearnaigh a écrit:
BIENVENUE **

Merci infiniment pour ton petit message, tu n'imagines pas comme ça fait chaud au coeur de lire ça et de découvrir de nouveaux membres motivés par YIU ** Bon courage pour ta fiche, j'espère sincèrement que tu te plairas bien ici (mais je n'en doute pas, un tour avec Magno et hop t'es accro moustache)

YIU me motive beaucoup. La preuve, je suis constamment sur la fiche. love Je suis certaine qu'il n'y aura aucun problème. ^^ J'irai voir Magno si jamais. (a) xD

@Yeardley H. Wright a écrit:
Pourquoi les bons profs ne font pas mes matières bouude
Bienvenue quand même

Bah en fait, j'hésite encore... Entre la psycho et le cinéma. J'aime l'idée qu'il puisse revoir des scénarii. Mais j'aime aussi ce côté psy. Je ne sais pas quoi prendre. u_u
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yuck-it-up.forumactif.com/t2212-lux-2-0-the-robot-unicorn


Lux Ó Cearnaigh
FONDATRICE - NOTRE MÈRE A TOUS
Je suis à Chicago depuis le : 03/06/2011 et j'ai déjà rédigé : 3705 messages. J'ai : 24 ans d'après mes amis. Dans la vie, je suis : doctorante (troisième année) en ingénierie, spécialisée en robotique

Feuille de personnage
Choses à savoir sur moi :
Mes amis & mes sorties:

MessageSujet: Re: Jude ➜ If you ever feel love is fading, together we can shine.   Dim 7 Fév - 17:50

Cinéma c'est chouette, on aura plein de scénarii à te proposer t'en fais pas moustache moustache

_________________________________
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Jude ➜ If you ever feel love is fading, together we can shine.   Dim 7 Fév - 17:52

Ah ouais ? Je demande à voir, ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yuck-it-up.forumactif.com/t2223-yeardley-2-0-encore-meill


Yeardley H. Wright
PRESIDENTE ΑΟΠ
Je suis à Chicago depuis le : 12/01/2016 et j'ai déjà rédigé : 785 messages. J'ai : 26 ans. d'après mes amis. Dans la vie, je suis : deuxième année de master en cinéma.

Feuille de personnage
Choses à savoir sur moi :
Mes amis & mes sorties:

MessageSujet: Re: Jude ➜ If you ever feel love is fading, together we can shine.   Dim 7 Fév - 17:57

AH OUI CINÉMA. Y A TELLEMENT DE CHOSE À FAIRE EN CINÉMA. Hm, je me suis emportée. Il peut toujours faire "la psychologie des personnages dans tel type de film", c'est grave intéressant en plus

_________________________________
oh baby i'm yours :: And I wasn't trying to melt this heart of iron but the way you hold me makes the old me pass away. And I would be lying if I said I wasn't scared to fall again but if you promise me you'll catch me then it's okay :: by milka.
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Jude ➜ If you ever feel love is fading, together we can shine.   Dim 7 Fév - 18:07

Allez hop, j'ai opté pour cinéma ! Ca me plaît bien ! I love you
Je pense être plus à l'aise dans le domaine. ^^

Merci pour ton aide. Tu m'as fait sourire ! XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yuck-it-up.forumactif.com/t2223-yeardley-2-0-encore-meill


Yeardley H. Wright
PRESIDENTE ΑΟΠ
Je suis à Chicago depuis le : 12/01/2016 et j'ai déjà rédigé : 785 messages. J'ai : 26 ans. d'après mes amis. Dans la vie, je suis : deuxième année de master en cinéma.

Feuille de personnage
Choses à savoir sur moi :
Mes amis & mes sorties:

MessageSujet: Re: Jude ➜ If you ever feel love is fading, together we can shine.   Dim 7 Fév - 18:50

Quand j'dis qu'on ne me résiste pas, les gens ne me croient pas moustache
Avec plaisir

_________________________________
oh baby i'm yours :: And I wasn't trying to melt this heart of iron but the way you hold me makes the old me pass away. And I would be lying if I said I wasn't scared to fall again but if you promise me you'll catch me then it's okay :: by milka.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Jude ➜ If you ever feel love is fading, together we can shine.   Aujourd'hui à 1:19

Revenir en haut Aller en bas
 
Jude ➜ If you ever feel love is fading, together we can shine.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» I feel love # Benjamin
» QUI EST JUDE CELESTIN ? POURQUI ET PKWA LUI ET NON PAS ALEXIS ?
» ESKE se JUDE CELESTIN ,INITE ap CHWAZI
» Jude Celestin:Un pouvoir fasciste en gestation en Haiti
» UN AUTRE CAS D'USAGE DE FAUX ! SENBLE JUDE CELESTIN PA INGENIEUR VRE !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
YUCK IT UP :: LES ARCHIVES :: Les archives :: Les fiches périmées-
Sauter vers: