Je suis un trublion, un emmerdeur - Elijah [Scénar de Charlie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage


Invité
Invité

MessageSujet: Je suis un trublion, un emmerdeur - Elijah [Scénar de Charlie]    Mer 13 Jan - 12:26

Elijah Olliver Clarck

Harvey Newton Haydon
Né le 1er Juillet 1991 à Los Angeles, en Californie, j'ai 24 ans et suis de nationalité Américaine avec des origines latines. Si vous voulez en savoir un peu plus sur moi, sachez que je suis plutôt modeste même si ma famille est plutôt aisée et que je le vis bien ! Actuellement célibataire, je tiens à préciser que je suis plutôt du genre hétéro... Désolé d'avance pour les cœurs brisés.

Diplôme préparé : DoctoratCycle & année d'étude : Graduate - 2ème annéeCursus majeur : ArchitectureSpécialisation : Ville en projet durable & architecture des milieux
Cursus mineur : Sport

Personnalité & addictions

Drôle - 55%
Réfléchi - 30%
Créatif - 50%
Travailleur - 70%
Fêtard - 85%
Narcissique - 15%
Artiste - 50%
Amical - 70%
Jaloux - 20%
Méfiant - 30%
Sportif - 70%
Prude - 20%
Généreux - 40%
Têtu - 45%
Hautain - 10%
Séducteur - 40%
Honnête - 50%
Joueur - 78%
Alcool : 70%Drogues : 20%Sexe : 40%

Renseignements multiples
Pourquoi avez-vous choisi d'étudier à l'université de Chicago ?  Pour avoir la paix. Hm … Disons plutôt que je voulais voler de mes propres ailes, être indépendant et ne plus entendre mon père me dire ce que je devais ou non faire, d’avoir de meilleures notes etc. Et puis, je ne voulais surtout pas croiser une certaine personne à l’université donc, je suis allé assez loin pour avoir la paix en quelque sorte. Et puis, il faut dire que l’université et l’ambiance m’ont charmé ainsi que les demoiselles qui s’y trouvent. Du coup, quand j’ai été accepté, je n’ai pas attendu avant de plier bagage et venir m’installer.

Quelles sont vos sources de financement universitaire ? Je fais des petits-jobs ici ou là pour pouvoir payer mes études. Ma mère, en secret, me donne un peu d’argent par le biais de mon grand-père, son père. Mon père quant à lui a dit : « Si tu pars et que tu veux  faire tes études loin de nous, à ta guise mais tu devras aussi te débrouiller seul. ». On ne peut pas dire que lui et moi on soit très copains mais maman dit dans ses lettres que mon père est fier de moi parce que j’ai pris l’initiative de vivre seul loin de la famille. Personnellement, je n’en suis pas si sûr …

Que pensez-vous du système de confrérie ? C’est pourri, on ne s’amuse pas, on ne se parle pas, on se fait chier …. NAN je déconne, franchement, c’est une tuerie. Moi j’aime ce système, il est cool même si ma confrérie est la meilleure ! Je m’éclate avec eux, certains sont devenus comme des frères pour moi, ils sont devenus des membres à part entière de ma famille. Certains auraient besoin d’un tour dans un hôpital psychiatrique tellement ils sont barrés … Quoi que, ils sont très bien comme ils sont …

D'ailleurs, faites-vous partie d'une confrérie ? Si oui, depuis combien de temps ? Je fais partie de la meilleure des confréries, celle où seul les hommes sont acceptés, celle où chacun d’entre nous est important et où on se serre les coudes. Bien entendu, je parle de la confrérie des Sigma Chi. Je n’ai pas intégré cette confrérie dès mon arrivée, cela ne fait que trois ans que je suis là. Avant, je ne faisais partie d’aucune confrérie, j’étais un électron libre et fou. L’idée de faire partie d’une confrérie me trottait dans la tête mais je ne savais pas trop comment m’y prendre pour dire la vérité. Je ne suis absolument pas timide mais je me disais que, peut-être je ne pourrais jamais rentrer dans une communauté déjà formé. Cependant, lors d’une énième soirée où je m’étais fait remarquer par mon charme, mon charisme, ma grande gueule et mes défis stupides, une personne des Sigma Chi m’a abordé. On a pas mal parlé, heureusement, je n’étais pas saoul, j’étais juste très joyeux mais ça, c’est autre chose.
Le lendemain, je me suis pointé chez les Sigma Chi où le président de l’époque m’a fait passer des tests pour être sûr que je sois l’un des leurs. Ce test à durer plusieurs jours et, finalement, je suis entré chez les Sigma Chi. Je suis entré un peu par hasard mais en même temps, je crois que si je n’avais pas voulu y entrer, je n’aurais jamais accepté d’être testé. Leur mode de fonctionnement, leur philosophie, le fait qu’ils soient si proches les uns des autres, je crois que c’est ce qui m’a séduit en premier et qui me séduit encore aujourd’hui. Je suis chez moi chez les Sigma Chi.
J’ai été un bizut, comme tout le monde. Si j’ai survécu, je crois que c’est parce que j’avais la motivation, l’envie de rester avec eux. Peut-être aussi parce que j’avais la bonne attitude dès le départ ? Qui sait ? Toujours est-il que j’en ai vu des choses quand j’étais bizut, rien de bien dangereux puisque je suis toujours là et rien de déprimant car je suis toujours de bonne humeur !
Hm ? Vous voulez savoir ce que j'ai eu comme bizutage ? Ne piquez pas l'idée, sinon, vous n'avez aucune imagination ou alors, je vous demanderais de l'argent en échange hahaha. Donc, ce que j'ai eu ... voyons voir, j'ai dû courir dans la boue, torse-poil. Y'a eu cette fois où j'ai dû m'introduire dans les bureau des profs en pleine nuit et échanger les livres de chaque prof. C'était dingue mais c'était marrant. Y'a eu aussi la fois où j'ai dû tenter de draguer le glaçon de l'université, la fille qui n'avait pas de petit-ami, qui regardait les Sigma comme s'ils étaient des insectes ... j'ai tenté, j'me suis cassé les dents dessus mais je reste persuadé qu'elle avait quand même un faible pour moi, sans fausse modestie. On m'a aussi donné de me mettre en pompom girl et de m'incruster dans l'un de leur entraînement ... Elles ont pas vraiment apprécié et moi, j'avais l'air ridicule. Bref, y'en a eu plein des comme ça ...

Biographie
« Monsieur et Madame Clarck, malgré les résultats plutôt moyen de votre fils, je pense que ce dernier à des facilités et des capacités intellectuelles au-dessus de ses camarades. Pour une raison que j’ignore, il ne les exploite pas. »
« Qu’est-ce qui vous fait pensez cela Madame Stone ? »
« Dans le dernier test de mathématiques, votre fils a donné une bonne réponse à un problème que tous les autres enfants ont raté, même les meilleurs. »
« Mon fils serait un surdoué ? »
« Je l’ignore et il ne semble pas décider à utiliser toutes ses capacités mais peut-être que vous pourrez le convaincre de le faire, vous êtes ses parents après tout. »

Elijah n’avait que huit lorsque Madame Stone, son institutrice avait remarqué ses capacités, avant elle personne ne l’avait fait. Pas son père qui semblait déçu de ses notes toujours moyennes selon lui. Pas sa mère qui est pourtant très proche de lui. Pas le reste de sa famille non plus. Monsieur Clarck s’était alors levé et s’était excusé avant d’aller dans le couloir répondre à un appel urgent de son entreprise. Elijah qui attendait dans le couloir soupira doucement, c’était toujours ainsi. Son père était toujours occupé et il n’avait jamais le temps. Tout ce qui l’intéressait chez lui, c’était ses notes pour qu’il reprenne un jour l’entreprise de la famille. Elijah n’était pas intéressé par l’empire pétrolier et il ne se sentait pas l’âme d’un chef d’entreprise. Et puis, de toute façon, lui, il voulait devenir pompier et militaire et astronaute et sportif de haut niveau et architecte. Oui, tout cela en même temps … Ahhhh l’imagination des enfants … Son père coula un regard vers son fils et lui demanda de s’éloigner pour qu’il puisse parler tranquillement. Elijah s’éloigna et se réfugia dehors pour aller jouer avec ses copains.

Le soir, ils étaient rentrés à la maison dans un silence pesant. L’enfant regardait par la fenêtre de la voiture conduite par un chauffeur. Il se doutait de quoi ils avaient parlé avec son instit mais il ne comprenait pas pourquoi elle les avait convoqués. C’était stupide non ? C’était sa vie et son choix après tout. Lorsqu’ils sont sortis de la voiture, la voix de son père arrêta Elijah dans sa course pour aller voir son petit frère et sa petite sœur. Son père était charismatique et sa voix grave imposait le respect à quiconque l’entendait.

« Elijah Olliver, dans mon bureau immédiatement. »

Comme s’il était un employé de son entreprise. Son père et lui n’ont jamais été très proche. L’enfant baissa la tête et obéit. Sa mère attrapa le bras de son mari et lui dit doucement :

« Ne le brusque pas, ce n’est qu’un enfant. »
« Mais il fait partie de la famille Clarck et il doit connaître sa position en tant que fils aîné. »

Et Monsieur Clarck suivi son fils. Madame Clarck soupira doucement, elle connaissait son mari et elle savait qu’il n’irait pas par le dos de la cuillère. Elle savait aussi qu’un jour, cela lui retomberait dessus. Dans le bureau, Elijah était assis sur une chaise tandis que son père était sur son confortable fauteuil, les mains croisées sur le bureau. Il fixait son fils qui avait les mêmes yeux que lui. Au début, Elijah soutient son regard avant de le baisser, il n’aimait pas quand son père le scrutait ainsi, il avait l’impression d’être un livre devant ce regard si pénétrant, si observateur …

« Madame Stone nous a appris que tu avais des capacités supérieures à la moyenne, pourquoi fais-tu tout pour nuire à notre famille dans ce cas ? »
« Je n’ai jamais eu une note en dessous de 10 papa, comme on me le demande. »
« Ce n’est pas assez, tu es destiné à être le PDG d’une grande entreprise Elijah. »
« Et si je n’ai pas envie ? »
« Tu n’as pas le choix. »
« Pourquoi ? »
« Parce que tu es mon fils, mon héritier. »

Les petits poings du jeune garçon se sont refermés sur son pantalon et il n’avait plus dit un mot. Il ne voulait pas être son héritier. Il était sorti du bureau de son père, les larmes au bord des yeux, retrouvant les bras chaleureux de sa mère qui était avec son petit frère de six ans et sa petite sœur qui venait de naître, elle avait trois mois. Sa mère lui chanta une petite chanson comme elle aimait le faire avant de lui dire doucement :

« Tout s’arrangera un jour, tu verras mon poussin. Crois en toi et en tes rêves mon chéri. »

Il s’agrippa à sa mère avant de s’endormir comme un bébé.

*************************

L’enfant qu’il était devient un très bel adolescent. Populaire pour sa gueule d’ange, il l’était aussi parce qu’il était sportif et parce qu’il était riche. Il le savait mais il en jouait. Les relations avec son père ne s’étaient pas beaucoup améliorés, au contraire. Elijah n’avait pas changé d’idée, il ne voulait toujours pas être l’héritier de son père et donc, il n’utilisait toujours pas complètement ses capacités. Les disputes allaient bon train entre eux deux et les tensions étaient toujours très présentes. Ils ne se parlaient pas beaucoup. Le reste de la famille regardait les deux hommes batailler l’un contre l’autre sans pouvoir faire quelque chose.

Elijah était un électron libre, un ado épris de liberté, un rebelle, un trublion, un emmerdeur, un provocateur, un agitateur. Il enchaînait les conquêtes, sortait plus que de raison et se fichait pas mal de ce que pouvait lui dire son père. Ca rentrait dans une oreille, ça ressortait par l’autre comme on dit. Avec ses potes, ils allaient à la plage, après tout, il était né en Californie et n’habitait pas si loin de l’océan alors, pourquoi ne pas en profiter ? Là-bas, ils nageaient, surfaient et autres activités aquatiques mais surtout, ils faisaient la fiesta jusqu’à pas d’heure sur la plage. Elijah adorait aussi l’escalade, le rugby, le foot et la course. Tant qu’il pouvait bouger, il se fichait bien du reste, il aimait le sport. Ce qui le faisait le plus vibrer c’était tout de même les buildings, les bâtiments que les architectes faisaient. Il étudiait attentivement chaque building qu’il trouvait « beau ». Et c’était ça qu’il voulait faire. Créer des buildings, des immeubles, des maisons que tout le monde pourrait admirer à travers le monde. Il ne voulait pas être PDG d’une entreprise pétrolière. Il voulait être architecte et il le serait.

C’est à seize ans qu’Elijah eu une énorme dispute avec son père. Une de celle qui reste dans les mémoires pendant très, très longtemps. Une de celle qui vous laisse les témoins pantois. Une de celle qui vous fait mal à la gorge à force de crier à plein poumon ce que l’on retenait de dire pendant des années. Celle qui vous fait mal tout de même parce que votre père vous a foutu la baffe de votre vie et parce que votre cœur souffre d’avoir dû faire ça. C’était au cours d’un repas, ils étaient tous les cinq autour de la table lorsque le père d’Elijah a remis le couvert sur son futur métier.

« Je crois te l’avoir déjà dit, je ne serais pas ton héritier. »
« Ne me parle pas sur ce ton. »
« Alors je dois chanter ? Non parce que si ça peut t’aider à comprendre, je le fais hein. »
« Elijah Olliver, ne me pousse pas à bout. »
« Ca c’est la meilleure, ça fait des années que TU me pousses à bout à propos de TON entreprise. Je NE veux PAS être ton héritier. Je ne veux pas avoir mon cul posé sur une chaise à écouter des mecs parler fric toute la journée. Je ne veux pas ressembler à un pingouin et faire le paon devant une assemblée lors de soirée. Je veux être libre. Libre de faire mes choix. Libre de laisser mon imagination et ma créativité faire les choses. »
« C’est comme ça que tu vois ton père ? »
« C’est comme ça que je vois tes associer aussi. »
« Tu devrais te taire Elijah, je n’aime pas du tout ce que tu me dis là. »

Elijah s’était levé avec un sourire narquois sur les lèvres.

« Ca fait des années que tu n’aimes pas ce que je te dis, papa. Ca fait des années que tu me dis la même chose et ça fait des années que je te dis la même chose. Abandonne un peu. »
« Elijah, calme-toi s’il te plaît. »
« Maman, tout va bien. Par ailleurs mon cher père, j’ai l’intention de quitter la maison et de faire des études d’architecture quand je serais à l’université. Ton entreprise, tu peux te la garder ou la vendre ou je ne sais pas quoi. Fais ce que tu veux, je m’en balance complètement. »

C’est alors que son père s’est levé et lui a donné la baffe de sa vie. Sa joue était rouge et il avait sacrément mal. Madame Clarck et sa fille avaient détournés le regard devant cette violence qui ne ressemblait pas à leur mari ou à leur père. Elijah enfonça le clou :

« Tu ne m’as jamais vu comme un fils. Tu m’as toujours vu comme un héritier, un objet que tu pouvais balader sur ton échiquier mais tu as oublié quelque chose … l’objet, il a une volonté et un caractère et il ne se laissera pas faire. »

Elijah s’était alors échappé pour aller rejoindre ses potes qui n’avaient rien dit sur sa joue encore rougit par la baffe de son père. Elijah, malgré la douleur se sentait un peu plus libre, comme s’il avait un poids en moins sur ses jeunes épaules.

*******************************

Les relations avec son père qui n’étaient déjà pas au beau fixe étaient maintenant glaciales. Ils ne se parlaient plus, s’ignoraient totalement comme s’ils ne se connaissaient pas. Madame Clarck ainsi que son frère et sa sœur tentaient d’arrondir les angles mais les deux hommes étaient aussi têtus l’un que l’autre et aucun des deux ne cédait. Ils étaient complètement sourds aux suppliques de leur famille même si Elijah voyait bien qu’ils souffraient eux aussi de les voir tellement froid l’un envers l’autre. Elijah était pourtant très attentionné avec le reste de la famille mais avec son père, il y avait un gouffre entre eux. Pourtant, il l’admirait, c’était la vérité. Il admirait son père pour son charisme, son intelligence, son leadership mais … il ne pouvait pas lui pardonner de vouloir régir sa vie entière …

A 17 ans, il rencontra une demoiselle qui venait d’être transférée dans son lycée et il eut un véritable coup de foudre pour elle. Elle était belle, son sourire était éclatant et son rire faisait rayonner le soleil. Enfin, selon lui … Il l’avait approché, il l’avait pris sous son aile avant d’entreprendre de la séduire. Plus il la connaissait plus il tombait amoureux d’elle. Quelques mois après leur rencontre, ils se sont mis ensemble. Elijah n’avait plus envie de partir, il voulait rester avec elle. Il était tellement amoureux qu’il faisait tout pour la garder, il lui offrait des bijoux, des fleurs, bref tout. Il la chérissait, elle était son trésor, sa pierre précieuse et ne vivait que pour elle.

Cependant, il découvrit que la jeune fille était vénale, manipulatrice et surtout infidèle. Il découvrit qu’elle ne sortait avec lui que pour son fric, que pour vivre dans le luxe. Il avait le cœur brisé. Il la laissa tomber et  emporta tout ce qu’il avait pu lui offrir et réussit même l’exploit de prendre une partie des économies de la demoiselle avant de lui dire :

« Ne joue jamais avec les sentiments d’un homme, tu pourrais y perdre bien plus que ça. »

Il l’avait regardé d’un air dégoûté avant de s’en aller sans se retourner. Il tenta sa chance dans plusieurs universités. Il avait réussi sa dernière année au lycée et juste avant qu’il ne reçoive la réponse de l’université de Chicago, son père durant un autre repas lui avait dit :

« Si tu pars et que tu veux  faire tes études loin de nous, à ta guise mais tu devras aussi te débrouiller seul. »

Un léger sourire était apparu sur le visage d’Elijah et il avait dit :

« Mais j’en avais l’intention. D’ailleurs, j’ai reçu une réponse positive, une négative et pour les deux autres, j’attends de voir. »

L’université qui l’acceptait était celle près de chez lui et il avait décidé de ne pas accepter, il savait qu’il verrait son ex et il n’en avait pas du tout envie.

Quelques jours plus tard, il recevait la bonne nouvelle de Chicago et il accepta. Très vite, il avait fait tous les papiers que l’université demandait ainsi que les formalités pour avoir un logement et il n’avait pas attendu la rentrée pour partir à Chicago, il avait voulu la découvrir pour s’imprégner de la ville, pour être libre, pour être lui-même. Il était indépendant !

*****************************

Au début, il n’avait pas intégré de confrérie, il était pourtant assez populaire et se faisait remarquer assez facilement. Sportif, toujours dynamique, il était sur tous les fronts, il bossait à côté pour pouvoir payer ses études et sa mère ainsi que ses grands-parents lui donnaient de l’argent pour l’aider un peu. Cela le faisait toujours rire qu’ils fassent cela dans le dos de son père, comme s’ils le défiaient eux aussi. A Chicago, il se sentait bien, il avait la paix et il pouvait vraiment faire ce qu’il voulait, il n’était pas étiqueter comme « le fils de » et ça lui plaisait.

C’est un soir comme les autres alors qu’il faisait la fête que son destin avait basculé. Un garçon d’une confrérie l’avait « kidnappé » dans un coin pour parler. Il faisait partie des Sigma Chi et ce garçon lui disait qu’il avait le bon caractère pour y entrer. Curieux, Elijah en avait beaucoup apprit ce soir-là et il avait promit de passer le lendemain … dès qu’il aurait un peu décuvé. Et puis, la soirée continue sur sa lancé et le lendemain, comme il l’avait promis, il s’était pointé au quartier général des Sigma Chi et on l’avait testé sur plusieurs points pendant quelques jours avant qu’il n’entre officiellement dans la confrérie. Et puis, après c’était les bizutages qui le faisaient beaucoup rire pour certains et pour d’autres, il se demandait où est-ce qu’ils trouvaient ces idées farfelues. Il acceptait tous les bizutages sans broncher faisant hurler de rire ses nouveaux potes quand il revenait tout crotter ou avec une belle marche de main sur la figure. Très rapidement, les Sigma Chi étaient devenus des membres à part entière de sa famille de cœur.

Cela fait maintenant trois ans qu’il fait partie des Sigma Chi et il en est fier. Il a rencontré des tas de personnes cool : Lukas, Logan, Bethany et Charlie. Charlie, sa meilleure amie, sa « party partner », sa folle au cœur tendre, cette fille qu’il adore. C’est Charlie quoi … Elle est indescriptible et surtout, elle est indispensable à sa vie …

Moi c'est Elijah /PAN/ !
J'ai 24 ans, c'est pas fait exprès, j'vous jure, j'ai juste craquer sur lui ..., je suis une fille, quoi que, on se demande si je suis pas un hybride avec autre chose ... et je vis en France. J'ai découvert le forum par un partenariat et je le trouve magnifique ! Sinon, je serai connecté(e) le plus souvent possible et je devrai pourvoir RP environ tout dépend de ma formation ....



Dernière édition par Elijah Olliver Clarck le Sam 16 Jan - 22:12, édité 16 fois
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Je suis un trublion, un emmerdeur - Elijah [Scénar de Charlie]    Mer 13 Jan - 12:31

*pousse tout le monde* IL EST LAAAAA
Bon courage pour ta fiche, je vais surveiller ça de près moustache Et officiellement BIENVENUE I love you
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Je suis un trublion, un emmerdeur - Elijah [Scénar de Charlie]    Mer 13 Jan - 12:32

Là, j'ai tellement envie de chanter "Libérée, Délivrée" à cause de ton "IL EST LA" !!! xDDD
Je vais tout faire pour que tu sois heureuse d'avoir un Olli fufuf
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Je suis un trublion, un emmerdeur - Elijah [Scénar de Charlie]    Mer 13 Jan - 12:41

oh non pas cette chanson please je vais l'avoir en tête pour toute la journée (et tous ceux qui vont passer sur cette fiche aussi, bien joué ) !
trop meugnon I love you tu vas voir Olli est très attendu, et pas que par Charlie
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Je suis un trublion, un emmerdeur - Elijah [Scénar de Charlie]    Mer 13 Jan - 12:45

Je suis sadique, c'est pour cela que je le fait emo
Je vous aime sinon

*oui, j'arrête de flooder xD*
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Je suis un trublion, un emmerdeur - Elijah [Scénar de Charlie]    Mer 13 Jan - 13:09

BIENVENUE SUR YIU !!! stress
Courage pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yuck-it-up.forumactif.com/t2212-lux-2-0-the-robot-unicorn


Lux Ó Cearnaigh
FONDATRICE - NOTRE MÈRE A TOUS
Je suis à Chicago depuis le : 03/06/2011 et j'ai déjà rédigé : 3705 messages. J'ai : 24 ans d'après mes amis. Dans la vie, je suis : doctorante (troisième année) en ingénierie, spécialisée en robotique

Feuille de personnage
Choses à savoir sur moi :
Mes amis & mes sorties:

MessageSujet: Re: Je suis un trublion, un emmerdeur - Elijah [Scénar de Charlie]    Mer 13 Jan - 14:02

Bienvenue parmi nous ! **
Excellent choix de scénario, tu vas faire des membres heureux héhé. Bon courage pour ta fiche, j'espère que tu te plairas bien ici

_________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yuck-it-up.forumactif.com/t3043-jules-haynes-i-thought-i-


Jules Haynes
NEW COMER
Je suis à Chicago depuis le : 01/11/2015 et j'ai déjà rédigé : 1331 messages. J'ai : 24 ans

Feuille de personnage
Choses à savoir sur moi :
Mes amis & mes sorties:

MessageSujet: Re: Je suis un trublion, un emmerdeur - Elijah [Scénar de Charlie]    Jeu 14 Jan - 2:02

OH MON DIEU QUE TU ES BEAU TOI han
Bienvenue parmi nous et bon courage pour ta biographie !

_________________________________

Think Less, Live More
“Skateboarding doesn’t make you a skateboarder.  Not being able to stop skateboarding make you a skateboarder.”
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Je suis un trublion, un emmerdeur - Elijah [Scénar de Charlie]    Jeu 14 Jan - 11:17

Bienvenue chez YIU !

Très bon choix de vava **
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Je suis un trublion, un emmerdeur - Elijah [Scénar de Charlie]    Jeu 14 Jan - 12:50

BIENVENUE PARMI NOUS I love you I love you très bon choix de scénario stress
C'est vrai que t'es beau
Je t'enverrai un MP pour notre lien (je ne sais pas si tu l'avais vu sur le scéna)

Bon courage pour la fin de ta fiche love
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Je suis un trublion, un emmerdeur - Elijah [Scénar de Charlie]    Jeu 14 Jan - 14:33

Bienvenue! Très bon choix de scéna Pompom Tu vas faire une heureuse!
Bon courage pour terminer ta fiche stress
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Le Doyen
TÊTE PENSANTE DE CHICAGO
Je suis à Chicago depuis le : 09/07/2015 et j'ai déjà rédigé : 1092 messages. J'ai : 55 ans d'après mes amis. Dans la vie, je suis : le fabuleux doyen de cette université

Feuille de personnage
Choses à savoir sur moi :
Mes amis & mes sorties:

MessageSujet: Re: Je suis un trublion, un emmerdeur - Elijah [Scénar de Charlie]    Jeu 14 Jan - 19:20

Je devais valider quelques personnes, donc je le fais au passage.
Sois honoré que le Doyen lui-même passe sur ta fiche! Razz

Ahem...
Tu es un jeune homme un peu fou, qui veut être à l'université pas seulement pour étudier, mais également pour marquer les esprits. Tes bizutages ont été difficiles... Bien que d'après moi, ils soient à la hauteur de ta personnalité: Fous et passionnants.
Tu as passé ces bizutages sans problèmes, et tu es un bon exemple en ce qui concerne le physique et la personnalité des Sigma Chi.
Je te valide donc dans cette confrérie!
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Je suis un trublion, un emmerdeur - Elijah [Scénar de Charlie]    Jeu 14 Jan - 19:38

Je reviens avec ma tête originale.
Parce que bon, dire que t'es tellement canon que Caoimhe et Elijah ils vont finir dans un placard sombre et exigu ensemble, beh ça le fait pas avec l'avatar de Doyen.
Bref... J'suis heureuse que tu aies pris ce PV. Tu vas voir, il est génial! stress

Bienvenue chez les fous, et bon courage pour la fiche! superhéro
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Addison G. Cunningham
ADMIN - SANS CONFRERIE
Je suis à Chicago depuis le : 02/08/2015 et j'ai déjà rédigé : 1459 messages. J'ai : 23 d'après mes amis. Dans la vie, je suis : 6ème année en Criminologie et science du comportement

Feuille de personnage
Choses à savoir sur moi :
Mes amis & mes sorties:

MessageSujet: Re: Je suis un trublion, un emmerdeur - Elijah [Scénar de Charlie]    Sam 16 Jan - 17:03

OMG il est trop beau lit faint bave

Bienvenuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuu parmi nous amour2
Bonne chance pour ta fiche I love you

Garde moi un lien

_________________________________

- Les amours de ma vie ! -
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Je suis un trublion, un emmerdeur - Elijah [Scénar de Charlie]    Sam 16 Jan - 22:14

Merci beaucoup à toutes & à tous pour votre accueil :)

Cao' : Remarque, le doyen aussi il est sexy hein mais c'est vrai que c'est mieux quand c'est une belle demoiselle (l)

Addi : avec plaisir belle demoiselle Wink
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Je suis un trublion, un emmerdeur - Elijah [Scénar de Charlie]    Aujourd'hui à 9:05

Revenir en haut Aller en bas
 
Je suis un trublion, un emmerdeur - Elijah [Scénar de Charlie]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» "Je suis un libre penseur, un trublion, un emmerdeur..."
» je suis un libre penseur, un trublion, un emmerdeur. ( billie ) ♡
» Noob, je suis un noooob!
» ATTENTION K-PLIM JE SUIS CONTRE TOUT RECYCLAGE DE RENE CIVIL...JWET SE JWET ...
» Je suis folle. Et toi?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
YUCK IT UP :: LES ARCHIVES :: Les archives :: Les fiches périmées-
Sauter vers: