Lou J. Sheffield ∆ le point final est un point d'interrogation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage


Invité
Invité

MessageSujet: Lou J. Sheffield ∆ le point final est un point d'interrogation   Dim 13 Déc - 20:16

Lou Judith Sheffield

Hanna Snowdon
Né(e) le 20 Juin 1994 à Liverpool, j'ai 21 ans et suis de nationalité Anglaise. Si vous voulez en savoir un peu plus sur moi, sachez que je suis plutôt aisée et que je le vis très bien ! Actuellement célibataire, je tiens à préciser que je suis plutôt du genre hétéro ! J'aime les hommes virils... Désolée d'avance pour les cœurs brisés.

Diplôme préparé : bachelorCycle & année d'étude : 1ère annéeCursus majeur : ArtsSpécialisation : Arts platiquesCursus mineur : ici

Personnalité & addictions

Drôle - 75%
Réfléchie - 50%
Créative - 90%
Travailleuse - 60%
Fêtarde - 100%
Narcissique - 30%
Artiste - 100%
Amicale - 90%
Jalouse - 50%
Méfiante - 40%
Sportive - 30%
Prude - 30%
Généreuse - 80%
Têtue - 70%
Hautaine - 10%
Séductrice - 45%
Honnête - 75%
Joueuse - 60%
Alcool : 85%Drogues : 60%Sexe : 70%

Renseignements multiples
Pourquoi avez-vous choisi d'étudier à l'université de Chicago ? Premièrement parce que je vie à Chicago depuis un certain temps donc c'était plus simple pour moi de rester au même endroit et deuxièmement parce que c'est une école réputée, avec un enseignement de qualité.

Quelles sont vos sources de financement universitaire ? J'ai financé une partie de mon inscription avec de l'argent que j'avais mis de côté en travaillant, mais sinon mes parents et ma tante me soutiennent financièrement pour mes études.

Que pensez-vous du système de confrérie ? Le système de confrérie est super, il permet de nouer des liens plus facilement avec d'autres étudiants, de s'intégrer plus rapidement. C'est comme une seconde famille.

D'ailleurs, faites-vous partie d'une confrérie ? Si oui, depuis combien de temps ? Oui, je fais partie des Delta Upsilon. J'y suis entrée au début de l'année scolaire et pour être honnête je ne m'imagine pas dans une autre confrérie. L'ambiance y est vraiment géniale, les membres sont super ouvert d'esprit et vraiment gentils. Je suis actuellement en plein dans mon année de bizutage ; on m'a déjà donné comme défis d'aller dans la rue habillée d'un sac poubelle et armée d'une palette de peinture pour demander aux passants de m'étaler de la peinture dessus, c'était un grand moment de solitude mais je ne regrette pas j'ai bien rigolé. C'est de loin l'une des meilleures confréries à mes yeux, on étudie mais on sait aussi parfaitement d'amuser, elle représente exactement l'image que j'avais de l'université.

Biographie

« La famille, ce havre de sécurité, est en même temps le lieu de la violence extrême. »

Salut, moi c'est Lou Judith Sheffield et j'ai une vie heureuse.
Je suis née un soir d'été à Liverpool après des heures de souffrances j'avais montré le bout de ma tête pour le plus grand bonheur de mes parents, ils étaient heureux de pouvoir enfin former une vraie famille. Quand j'étais petite on peut dire que j'étais quasiment l'enfant parfaite dans la famille parfaite. On vivait dans une belle maison, avec de charmant voisins. Mes parents avaient beaucoup d'amis, ma mère était femme au foyer et était très impliquée dans la vie du quartier. Mon père, quant à lui, était le pasteur de l'église du coin. Donc autant vous dire que tout le monde nous connaissait. Je n'étais ni turbulente, ni mauvaise élève à cette époque, j'étais une gamine bien élevée dans les traditions et la religion, je ne posais aucun problème, j'apportais même des cookies aux voisins et je posais avec un grand sourire sur les photos de famille ; mais tout cela n'allait pas durer.

« Les amis : une famille dont on a choisi les membres. »

J'avais 16 ans quand j'ai commencé à faire n'importe quoi, mais c'était pas vraiment de ma faute (enfin c'est ce que je continue de penser). À cet âge là on est un peu con, il faut bien l'admettre et surtout on se fait manipuler facilement parce qu'on se cherche une personnalité. C'est compliqué l'adolescence. J'ai commencé à traîner avec des gens pas très fréquentables, j'étais heureuse d'avoir enfin une bande d'amis dignes de ce nom. Une vraie bande de rebelles de la société (genre la bande de méchant dans les films américains). Avec eux j'ai pas mal dérivé , je me suis mise à sécher les cours, à piquer des trucs dans les magasins, à faire des graffs dans les rues de Liverpool. C'est là que j'ai commencé à aimer l'art et la peinture, quand on taguait j'étais toujours la dernière à finir puisque je voulais faire de belles fresques alors que les autres faisaient de simples gribouillis. Ce qui m'a valu quelques problèmes avec les brigades anti-tag et ce genre de choses mais jamais rien de trop grave. À cette époque je préférais jeter des œufs sur les maisons des voisins et je pourrissais toutes les photos de familles en faisant des gestes obscènes.

« Toute prison a sa fenêtre. »

Mes parents ne supportaient plus mon comportement, ça entachait complètement la belle image de famille parfaite qu'on avait et j'étais devenue complètement ingérable. Ils décidèrent donc de m'envoyer finir mes études dans un autre lycée avec pensionnat, un établissement strict pour calmer ma rébellion d'adolescente. Cette école se trouvait à Chicago. D'un côté j'étais contente de partir pour les États-Unis et j'en voulais tellement à mes parents que j'étais aussi heureuse de les quitter pour vivre ailleurs, mais d'un autre côté cette école privée ne m'inspirait pas vraiment. Je déménageais donc à Chicago chez ma tante Adèle qui vivait là-bas depuis déjà quelques années. Adèle était marié avec un riche américain elle était clairement ma tante préférée, ce qui ajoutait un petit peu de bonheur dans mon malheur. Je dois bien avouer que la vie en pensionnat m'a appris beaucoup et m'a calmé, mais j'ai aussi eu l'impression de rater une énorme partie de ma jeunesse. Je n'avais pas beaucoup d'amis et je passais le plus clair de mon temps à étudier, évidemment j'avais de très bonnes notes, mais je n'étais pas heureuse.

« On est immatures, tout en arrogance ; ma jeunesse perdue a tué la
romance. »


Une fois sortie diplômée de ce lycée-prison, je décidais de prendre un peu de temps pour moi, pour m'amuser. J'avais 18 ans et je me rendais compte que j'avais perdu 2 ans de ma jeunesse enfermée à étudier, c'est donc sans aucune difficulté que je retournais le cerveaux de ma tante. Lui faisant croire que j'avais besoin de voyager pour me ressourcer, que l'aventure me ferais grandir et que j'avais de grandes idées pour l'avenir. Convaincue par mes propos cette dernière me finança mon petit roadtrip. Je partis donc avec un simple sac à dos direction le Nevada, l'état de toutes les folies. Je ne vous décrirais pas tout mon voyage parce que ça serait bien trop long, mais je vais vous le raconter dans les grandes lignes. Je suis allée à Las Vegas, j'ai passé beaucoup de temps complètement torchée et je dois avouer que je ne me souviens pas de tout à cause de l'alcool et autres produits stupéfiants, MAIS je me souviens d'une rencontre qui a tout changé. Il s'appelait Matthew, il était beau et c'était un vrai badboy comme les filles les aimes. Il ne m'a pas fallut beaucoup de temps pour tomber complètement dingue de lui, grâce à lui j'ai voyagé dans presque toute l'Amérique du Sud et j'ai appris beaucoup de choses. Je suis restée quelques années à sillonner les routes et à aller de villes en villes. Matt était tatoueur et il m'a appris le métier, il a réalisé la quasi-totalité de mes tatouages et j'ai réalisé certains des siens. Avec lui j'ai vécu énormément de choses et j'ai découvert l'amour, pour cela je lui en serais éternellement reconnaissante. Seulement voilas, toute belle histoire à une fin.

« J'connais les risques de l'amour mais j'ai toujours l'amour du risque. »

3 ans après avoir quitté la maison de ma tante, 3 ans après avoir voyagé d'états en états, après avoir travaillée en tant que tatoueuse dans plusieurs villes, le tout aux côtés de ce que je pensais être l'homme parfait ; ma vie pris un nouveau tournant. Je passerais les détails parce que c'est toujours douloureux d'en parler, mais Matthew était "allé voir ailleurs". Ce genre d'acte est difficile à pardonner, alors sans rien lui dire j'ai disparu, je suis retournée à Chicago chez ma tante. Tout le monde étaient ravis de mon retour et ses 3 ans de vadrouille m'avait beaucoup changé. Ma tante avait frôlé la crise cardiaque en me voyant avec tous ces tatouages et la réaction de mes parents fut encore pire, mais je m'en foutais. Tout ça m'avait renforcé j'étais à présent une femme sûre d'elle, mature et qui n'avait absolument pas froid aux yeux, et surtout j'avais maintenant plein de projets en tête. Je voulais entrer à l'université de Chicago et j'étais plus motivée que jamais. J'ai donc mis toutes les chances de mon côté et grâce à l'aide financière de ma tante et mes parents je pus payer mon inscription. Malgré mes quelques années de retard, je n'avais pas vraiment de problèmes pour me faire des amis et pour m'amuser, mais je ne devais pas oublier que j'étais avant tout dans cette fac pour étudier l'art et pour devenir une artiste confirmée. En arrivant à l'université je décidais d'intégrer une confrérie, quitte à être à la fac autant jouer je jeux jusqu'au bout. J'avais choisi les Delta Upsilon et en m'installant dans ma nouvelle maison je compris tout de suite que j'avais fait le bon choix. Une ambiance de folie, entre études et fêtes déjantés, des personnes hautes en couleurs, de la bonne humeur à revendre et surtout aucun conflit. Même mes défis en tant que bizut me plaisais, le paradis m'avait ouvert ces portes et je comptais bien en profiter à fond !
Salut, moi c'est Lou Judith Sheffield et j'ai une vie heureuse.

Moi c'est Mok !
J'ai 22 ans (demain  moustache ), je suis une meuf   et je vis en France. J'ai découvert le forum par partenariat, par bazzart ... on le voit partout   et je le trouve super beaux et vous m'avez l'air fort sympathiques ici   ! Sinon, je serai connectée le plus souvent possible   et je devrai pourvoir RP environ 2 fois par semaine (plus ou moins ça dépendra des semaines quoi    ).



Dernière édition par Lou J. Sheffield le Mer 16 Déc - 22:24, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Lou J. Sheffield ∆ le point final est un point d'interrogation   Dim 13 Déc - 21:21

hannaaa stress stress
je la trouve divine, cette fille.

bienvenue ici I love you
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Lou J. Sheffield ∆ le point final est un point d'interrogation   Dim 13 Déc - 21:29

Ouais elle est divine tu as raison

Merci beaucoup amour2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yuck-it-up.forumactif.com/t2212-lux-2-0-the-robot-unicorn


Lux Ó Cearnaigh
FONDATRICE - NOTRE MÈRE A TOUS
Je suis à Chicago depuis le : 03/06/2011 et j'ai déjà rédigé : 3705 messages. J'ai : 24 ans d'après mes amis. Dans la vie, je suis : doctorante (troisième année) en ingénierie, spécialisée en robotique

Feuille de personnage
Choses à savoir sur moi :
Mes amis & mes sorties:

MessageSujet: Re: Lou J. Sheffield ∆ le point final est un point d'interrogation   Dim 13 Déc - 21:55

Bienvenue parmi nous !
Bon anniversaire en avance, tant que j'y pense J'espère que tu te plairas bien ici en tout cas **

_________________________________
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Lou J. Sheffield ∆ le point final est un point d'interrogation   Dim 13 Déc - 21:56

Bienvenue parmi nous !!
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Lou J. Sheffield ∆ le point final est un point d'interrogation   Dim 13 Déc - 22:06

@A. Lux Ó Cearnaigh : Haan merci ma belle amour2 Oh oui je pense que je vais me plaire ici **

@Ezrael A. Wingfield : Merci à toi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Phoebe G. O'hara
SOEUR ΖΨ
Je suis à Chicago depuis le : 07/11/2015 et j'ai déjà rédigé : 1359 messages. J'ai : 25 ans d'après mes amis. Dans la vie, je suis : étudiante en astronomie

Feuille de personnage
Choses à savoir sur moi :
Mes amis & mes sorties:

MessageSujet: Re: Lou J. Sheffield ∆ le point final est un point d'interrogation   Dim 13 Déc - 22:44

Bienvenue sur YIU!!! love
Bonne continuation pour ta fiche ma belle

_________________________________


"Je sais que l’oubli est inévitable, que nous sommes tous condamnés, qu’un jour viendra où tout ce qu’on a fait redeviendra poussière, je sais que le soleil avalera la seule terre que nous n’aurons jamais."  ©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Lou J. Sheffield ∆ le point final est un point d'interrogation   Lun 14 Déc - 1:42

Bon...
On est demain là, non? Alors...
BON ANNIVERSAIRE! amour4
Voilà! J'espère que ma célébration te plait.

Bienvenue chez les fous en tout cas, et bon courage pour la fiche! superhéro
En espérant que tu t'intègres bien. Si jamais tu as une question, pertinente, stupide voire une suggestion tarée, on est là pour te répondre. I love you
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Lou J. Sheffield ∆ le point final est un point d'interrogation   Lun 14 Déc - 9:01

@Magnolia A. White : Merci beaucoup amour2

@Caoimhe E. Joyce : stress stress Haaaan oui merci beaucoup ! amour2 Si j'ai des questions stupides ou quoi que ce soit je viendrais t'embêter avec plaisir Merci encore nif
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Lou J. Sheffield ∆ le point final est un point d'interrogation   Lun 14 Déc - 10:29

Bienvenue parmi nous :)
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Lou J. Sheffield ∆ le point final est un point d'interrogation   Lun 14 Déc - 10:40

Bienvenue chez nous !!
Bon courage pour la suite et très bon choix de vava

Oh et ...

JOYEUX ANNIVERSAIRE ! hi ** han
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Lou J. Sheffield ∆ le point final est un point d'interrogation   Lun 14 Déc - 12:30

@" Tess Anderson" : Merci !

@Willoh H. Brown Merci beaucoup amour2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yuck-it-up.forumactif.com/t2212-lux-2-0-the-robot-unicorn


Lux Ó Cearnaigh
FONDATRICE - NOTRE MÈRE A TOUS
Je suis à Chicago depuis le : 03/06/2011 et j'ai déjà rédigé : 3705 messages. J'ai : 24 ans d'après mes amis. Dans la vie, je suis : doctorante (troisième année) en ingénierie, spécialisée en robotique

Feuille de personnage
Choses à savoir sur moi :
Mes amis & mes sorties:

MessageSujet: Re: Lou J. Sheffield ∆ le point final est un point d'interrogation   Mar 15 Déc - 16:37

En l'absence de Shane, me voici pour m'occuper de la première partie de ton dossier !
Afin que l'on puisse valider ta venue chez les Delta Upsilon, il faudrait que tu ajoutes quelques exemples de bizutage que tu as pu subir. En effet, tu es entrée dans la confrérie à la rentrée (dont fin Août) et nous sommes en Décembre, ce qui implique que tu as déjà été l'objet de petits bizutages. Il nous en faut un peu plus pour que l'on puisse valider ça I love you

Ensuite, rien à voir avec la confrérie pour le coup, est-ce que tu as des années de retard ? Parce que 21 ans pour une première année de bachelor (undergraduate), c'est trop vieux ! 21 ans depuis le mois de juin, ça correspond à une 4ème année de bachelor I love you

_________________________________
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Lou J. Sheffield ∆ le point final est un point d'interrogation   Mar 15 Déc - 21:01

Oui en effet j'ai oublié de préciser le bizutage je vais aller modifier ça et je reposterais dans les demandes de validation de début de fiches
Je sais que 21 ans c'est vieux pour une première année (enfin tout est relatif ) mais enfaite j'ai déjà prévus mon histoire et je suis partie du principe qu'il n'y avait pas d'age pour entrer à la fac et pour que mon histoire tienne la route en ajoutant tout ce que je voulais ajouter bah j'ai décidé de la faire reprendre ces études cette année nif Si vraiment ça pose problème alors je la mettrais en 4ème année
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yuck-it-up.forumactif.com/t3043-jules-haynes-i-thought-i-


Jules Haynes
NEW COMER
Je suis à Chicago depuis le : 01/11/2015 et j'ai déjà rédigé : 1331 messages. J'ai : 24 ans

Feuille de personnage
Choses à savoir sur moi :
Mes amis & mes sorties:

MessageSujet: Re: Lou J. Sheffield ∆ le point final est un point d'interrogation   Mer 16 Déc - 7:25

Bienvenue parmi nous :)
Bon courage pour la suite de ta fiche !

_________________________________

Think Less, Live More
“Skateboarding doesn’t make you a skateboarder.  Not being able to stop skateboarding make you a skateboarder.”
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Lou J. Sheffield ∆ le point final est un point d'interrogation   Aujourd'hui à 1:23

Revenir en haut Aller en bas
 
Lou J. Sheffield ∆ le point final est un point d'interrogation
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» CALYPSO ► point final.
» Gil et point d'amis !!
» Autre point de vue de John Maxwell pour la defense d'Haiti
» Point de règle : bonus/malus des armes
» Les broderies au point compté de la souris

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
YUCK IT UP :: LES ARCHIVES :: Les archives :: Les fiches périmées-
Sauter vers: