(malcolm) j’estime ne pas avoir à subir les fantasmes carriéristes d’une entité générationnelle réactionnaire et oppressive !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage


Invité
Invité

MessageSujet: (malcolm) j’estime ne pas avoir à subir les fantasmes carriéristes d’une entité générationnelle réactionnaire et oppressive !   Lun 3 Aoû - 15:35

Malcolm James Wallace Lamb

Jesse Eisenberg
Né le 19 avril 1989 à Chicago, j'ai 26 ans et suis de nationalité américaine. Si vous voulez en savoir un peu plus sur moi, sachez que je suis plutôt modeste et que je le vis pas trop mal ! Actuellement célibataire, je tiens à préciser que je suis plutôt du genre hétérosexuel... Désolé d'avance pour les cœurs brisés.

Diplôme préparé : doctoratCycle & année d'étude : graduate, cinquième annéeCursus majeur : ingénierieSpécialisation : ingénierie informatiqueCursus mineur : sport

Personnalité & addictions

Drôle - 79%
Réfléchi - 96%
Créatif - 90%
Travailleur - 62%
Fêtard - 71%
Narcissique - 15%
Artiste - 65%
Amical - 78%
Jaloux - 69%
Méfiant - 53%
Sportif - 50%
Prude - 29%
Généreux - 50%
Têtu - 82%
Hautain - 10%
Séducteur - 48%
Honnête - 98,9%
Joueur - 60%
Alcool : 95%Drogues : 38%Sexe : 73%

Renseignements multiples
Pourquoi avez-vous choisi d'étudier à l'université de Chicago ?
Haha, la réponse est simple, je sais qu'en sortant de cette université avec mon diplôme je n'aurais pas de mal à exercer dans la boîte de mon choix, le fait qu'elle soit dans l'Etat dans lequel j'ai grandis à joué aussi, et surement le fait que mes grands parents rêvaient de m'y voir un jour m'a surement poussé à vouloir y entrer.

Quelles sont vos sources de financement universitaire ?
Si je suis là c'est grâce à mes grands-parents qui m'ont offert de m'avancer mes études. J'suis pas issu d'un milieu aisé, j'ai pas grandit avec une cuiller en argent dans la bouche, eux par contre, oui. Ne vous méprenez pas, je suis encore obligé d'aller livrer des pizza quatre soirs par semaine au moins quand ce n'est pas plus pour réussir à survire et à leur rendre un peu de ce qu'ils m'ont donné. J'ai pas eu la chance d'obtenir de bourse d'études parce que je ne suis pas l'élève le plus brillant, mais j'ai de l'ambition et je remercie encore Papy et Mamie de m'avoir aidé a entrer dans cette université parce que sans leur ide, je serais condamné à livrer des pizzas toute ma vie.

Que pensez-vous du système de confrérie ?
Selon moi, c'est que bonne comme une mauvaise chose, cela divise en groupe sociaux des individus tout en les soudant entre eux, c'est brouillon n'est-ce pas ? J'suis pas politicien hein, mon rêve c'est pas de dominer l'Amérique un jour ! Bref, ce que j'entends par là c'est simplement que les confréries réunissent des gens qui ont quelques intérêts communs tout en les séparant des personnes qui ne font pas partie de leur confrérie. Vous voyez ce que je veux dire ? Mon avis c'est que certes, on y découvre des personnes incroyable, on s'y fait des amis et sans doute pour la vie, des contacts pour notre vie future également, mais c'est encore et toujours une manière de nous diviser. Vous n'avez rien comprit à ce que j'ai raconté ? Moi j'me suis compris, j'crois que l'essentiel est là.

D'ailleurs, faites-vous partie d'une confrérie ? Si oui, depuis combien de temps ? Alors, en arrivant ici, j'ai été rejeté par presque toutes les fraternités, non, je ne parle pas des sororités, faut pas être con namhého ! Parce que je n'avais pas assez d'argent, j'avais pas le physique, j'étais une tête d'ampoule et puis avant que les Kappa Alpha Psi ne me mettent le grappin dessus les Zeta Psi m'ont recueillit, après tout entre intellos on ne pouvait que bien s'entendre. Quand je dis intello c'est bien sur péjoratif, je suis plus un gros nerd un petit peu flemmard sur les bords, mais l'informatique me prend tellement de temps qu'il est déjà arrivé que je ne donne plus de nouvelles à mes proches pendant des jours. Quoi qu'il en soit, je savais qu'avec eux, je me sentirais bien, et puis le bizutage a été un jeu d'enfant pour moi, fingers in the nose. Ils savaient que j'étudiais l'informatique et m'ont mit au défit de faire planter les serveurs de l'université, à mes risques et périls puisque j'ai été sévèrement sanctionné après ça, mais ça aura été un jeu d'enfant. Le bizutage stipulait également que je devais changer entièrement le codage et l'habillage du site internet de l'université, enfin, mettre un petit peu d'ambiance là dessus et j'y suis arrivé. Non sans fierté. J'ai naturellement pris ma punition dignement et fièrement, la tête haute et j'ai dû éviter les lancés de cannettes vides pendant un moment parce que j'ai empêcher quelques étudiants de télécharger du porno pendant mon hackage - ça se dit ça ? - et que je plantais le serveur de l'université.  Je me dis parfois que grâce à moi, l'ambiance chez les Zeta Psi est au beau fixe, je rend tout ça un petit peu plus rock'n'roll quoi.

Biographie

I may be easy to hate
but you're so fucking easy to break

I'm a believer

ça me casse les oreilles alors je tend le bras, j'contrôle pas a force et je défonce mon radio réveil qui explose littéralement au contact du sol et ce bruit me donne envie de cacher ma tête sous mon oreiller mais impossible de mettre la main dessus. Ce morceau moelleux de coussin est à l'autre bout du lit, j'sais même pas comment j'ai fait, mais ça me prends déjà la tête et j'entends ma mère râler du bas des escaliers « Petit déjeuner ! » crie t-elle ajoutant « Malcolm James Wallace, descends tout de suite ! » je grogne, et je vois ma petite sœur passer devant ma chambre et s'arrêter, oui parce qu'on m'a supprimé ma porte après que j'ai mis le feu à ma chambre en tentant une expérience avec une ampoule et des fils électrique, ce qui a, en conséquence, fait sauter les plombs de la baraque, et fait fondre la multiprise qui y était rattachée, foutant le feu à mes rideaux. J'ai trop de chance. Quoi qu'il en soit, mes parents l'ont tellement mal vécu qu'ils ont prit la décision de me retirer ma porte de chambre afin de me faire comprendre que ça se mérite et qu'il faut être mature pour avoir son intimité, autant vous dire que j'ai dû dire adieu aux pornos et autres compensations nocturnes. J'crois que ça m'aide pas à avoir le moral, et que les actions de kleenex en ont prit un coup depuis la disparition de la-dite porte. Je me roule pour tomber de mon lit, emmitouflé dans mes couvertures, aujourd'hui mère prépare du bacon et naturellement, quand j'arrive en bas en caleçon et marcel il ne reste plus rien. « Alors gros naze, faut se lever plus tôt. » ouais, chez moi c'est un petit peu la loi de la jungle, j'ai rapidement compris le dicton « l'Homme est un loup pour l'Homme. » j'ai pas seulement une morveuse de petite sœur, j'ai aussi trois frères aînés. J'ai que 14 ans, mais la vie me casse déjà les couilles, c'est pour dire. Je me nourris, ce matin donc, essentiellement de pain, de mie grillé et de confiture avant de prendre la route pour le collège. On vit pas dans un palace, mais c'est une jolie maison, je l'aime bien et puis au moins on a chacun notre chambre et mes parents ont un boulot fixe. Ma mère, elle est secrétaire à la mairie de Chicago, mon père il est professeur de chimie au lycée, mais ça on s'en fout un petit peu. William, Marlon et Jason sont tous les trois au lycée, Mandy elle est encore à l'école, mais elle entre au collège à la rentrée prochaine et j'ai pas vraiment hâte de l'y voir, quand je vois toutes ces filles superficielles et populaires qui se maquillent plus que Madonna ça me fait peur pour elle, mais je lui dis pas, ça ferait trop... Bizarre. C'est drôle de se dire qu'à la maison j'suis considéré comme un nerd, et qu'au collège c'est la même chose, je fais partie des gens qu'on connais même pas. Y'a deux semaines Geena Henderson, une jolie rousse qui est assise juste devant moi en biologie s'est retournée pour me demander un stylo et j'me suis fait une joie de lui en prêté un, j'ai amèrement regretté quand elle m'a demandé d'où je venais, quand est-ce que j'avais intégré le collège. J'étais à l'école avec elle, je tiens quand même à le préciser. J'ai simplement répondu : « J'suis arrivé à Chicago par bateau y'a deux semaines. » connasse ! Oui, j'suis et j'ai toujours été invisible, je fais partie de ces types qui passent plus de temps avec leurs amis en ligne qu'à sortir. Je mens, je sortais jouer au football américain avec mes frères et leurs copains et j'étais pas mauvais, j'aimais beaucoup le sport et je pratiquais pas mal. Le truc c'est que j'ai un physique de crevette et que personne n'imagine que je puisse pratiquer une seule activité physique. Je me suis battu avec un finissant cette année et je lui ai mis une raclée digne de ce nom, c'est sûrement pour ça qu'on ne me jette pas dans les poubelles et qu'on m'emmerde pas, moi Malcolm Lamb, 14 ans – traduisez Lamb = Agneau – l'intello no-life qui a des couilles.  
I'm on my way
« Bon fiston, ta grand-mère et moi avons bien réfléchit. » je porte le goulot de ma bière à mes lèvres et je les regarde, j'admets que je me sens con. En général mes grands parents invitent toute la famille au restaurant, là il n'y a que moi et je crains le pire. Je me chie littéralement dessus à l'idée que ma grand-mère m'annonce que Pépère n'en n'a plus pour longtemps et qu'il aimerait que je vieille sur sa collection de petits soldats de plombs ou que j'aide Mémère à nettoyer la piscine et à l'entretient de la maison. On nous sert l'apéritif et je grignote frénétiquement, tel un écureuil sur un chêne. « Le bal des finissants arrive à grands pas et tu as sans doute envoyé quelques candidatures à des universités. » commence Mémère en tripotant ses couverts. « Ouais... J'ai reçu trois réponses négatives d'université différentes, mais celle de Chicago m'est favorable le truc c'est que... » je me gratte la tête et perd mes doigts dans mes bouclettes brunes, le regard bas. « Ton père nous en a parlé, et Mamie et moi en avons discutés et on est tombés d'accord, on veut bien te payer ta scolarité là-bas. » mes yeux se perdent entre eux deux, c'est genre la meilleure nouvelle qu'on m'ait annoncé jusqu'à présent. Pépère ne mourra pas d'un cancer tout de suite, et on m'offre l'opportunité d'aller étudier dans une université à laquelle j'ai envoyé ma candidature sans grands espoirs. Je met de l'argent de côté, j'ai même cumulé quelques petits jobs, mais celui qui payait le mieux c'était livreur de pizza, alors je passe mon temps à en livrer. Apprendre que je pourrais enfin étudier quelque chose qui me plaît afin d'exercer un métier qui me fait envie m'emplis de joie. Je me lève et me penche sur eux pour les serrer contre moi. « Je vous le rendrais. » je dis calmement. J'suis proche d'eux, je n'ai jamais rien fait pour qu'il me donnent quoi que ce soit, j'y peux rien, le courant passe bien entre nous, et je sais que cette nouvelle va retourner les frangins s'ils l'apprennent, mais je m'en moque. « Oui, avant que dieu ne s'en charge se serait bien, on n'est plus tout jeunes, mais on a mit de l'argent de côté et te le donner nous fait grandement plaisir. » me rassure ma grand-mère.
reality continues to ruin my life
Je joue nerveusement avec mes pouces, j'aime pas tellement me retrouver dans le bureau du doyen, c'est jamais bon. Son bureau c'est comme une légende urbaine, ceux qui y pénètrent ne reviennent jamais pour raconter comment c'était parce qu'ils prennent la porte où s'évaporent. Le mec il les mange ou il les kidnappe et fait un trafique d'étudiants comme en Europe de l'Est c'est sur. Je me fais sourire tout seul, comme un con. « Monsieur Lamb, vous savez pourquoi vous êtes dans mon bureau n'est-ce pas ? » sa voix me tire de mes pensées, j'hausse même un sourcil en levant les yeux vers lui. « Je suis déjà passé devant le conseil de discipline monsieur le Doyen, d'ailleurs je ne vous y ai pas vu. » je lui dis avec un sourire narquois sur mon visage d'ange, ce qui semble lui déplaire au plus haut point alors je me ravise et adopte un faciès plus neutre. « Ne jouez pas au malin Lamb, vous avez bien de la chance de ne pas avoir été renvoyé pour ce que vous avez fait. » il gronde, j'aime pas me faire réprimander, j'ai jamais aimé ça, d'ailleurs j'fais un genre d'allergie à toute sorte d'autorité, genre plus on me dit de ne pas le faire, plus je vais en avoir envie. J'suis parfois con, je sais. Et je vous parle même pas de ma fierté démesurée. « J'ai prouvé à l'université de Chicago que n'importe qui pouvait s'introduire sur son serveur et prendre n'importe qu'elle information imaginable, du nom des élèves, leurs informations personnelles incluant même des photos d'identités, jusqu'aux emplois du temps... » je me redresse, j'ose même poser mes main sur le beau bureau de Monsieur le Doyen. J'estime ne pas avoir tort et je crois que ce que je viens de dire le fait réfléchir, parce qu'il s'emballe. Le bizutage aura raison de mon cursus, je le sent. « L'université n'engage pas de poursuite contre vous, alors, à votre place je me ferais tout petit. » il pose ses deux mains bien à plat et place son visage bien en face de moi, imposant comme il est, je déglutis. « Savez vous que le piratage informatique peut-être punis par la loi ? » il ajoute en se redressant pour se mettre à faire les cent pas derrière son bureau. « Comme vous venez de le dire Monsieur le Doyen, l'Université n'engage pas de poursuites contre moi, si des poursuites judiciaires sont envisageable, j'imagine que oui, le piratage informatique peut-être condamné par la justice. » j'ai limite envie de lever l'index comme pour étaler mon savoir, c'est plus fort que moi, je suis obligé de répondre. J'ai pas de limites ou trop de couilles, j'en sais rien, en tout cas je les porte dignement là. « Je n'aime pas votre impertinence, par ailleurs le conseil de discipline à juger bon de me laisser décider de votre sanction qui, croyez moi, sera plus qu'exemplaire et devrait dissuader d'autres petits malins d'emprunter le même chemin que vous. »  il me fait sourire et je rejette ma tête en arrière, mais je me retiens de rire. « 6 mois de mise à l'épreuve, faites un pas de travers et c'est la porte Lamb, et vous serez suspendu durant trois semaines de vos cours d'informatique. » il vient de me broyer les couilles là, il m'a même arraché mon sourire qu'il affiche fièrement et l’expression neutre reprend place sur mon visage. Les Zeta Psi m'avaient mit à l'épreuve, leur bizutage m'aura bien fait mal au cul et m'aura valu un bel avertissement, mais ça en valait la peine. « C'est mon cursus majeur monsieur, et les examens semestriels arrivent à grands pas, vous n'avez pas le droit de me suspendre ! » ouais, le ton que je voulais employer était sensé être beaucoup plus neutre que ça, ma voix s'est cassée à la fin de ma phrase laissant transparaître mon indignation à son plus grand plaisir. « Vous n'aviez pas le droit de pénétrer le serveur de l'école et pourtant vous l'avez fait. » c'est ta mère que j'vais pénétrer … je fulmine, je secoue la tête avant de regarder mes pieds. Putain de bizutage, j'passerais pas l'année c'est sur.  
living la vida loca
Je tape en rythme sur mon volant, la musique me donne envie de chanter à tue-tête et je m’exécute, je tend le bras pour attraper le post-it où se trouve l'adresse de la livraison. J'ai l'impression de passer ma vie dans ma caisse, oui, parce que je livre les pizzas en voiture, c'est plus pratique, et j'ai pas mon permis scooter alors bon. Je ne passe que quatre soirées à livrer des pizza et pourtant j'ai l'impression d'y passer des mois entiers, mais bon, faut bien que je gagne mon pain. De temps en temps je me garde une pizza, j'en suis à un point où je me dis que si je ne pratiquais pas de sports je deviendrais obèse. Mon sac de cours et mes livres sont posés aux pieds du siège passager, j'aime pas livrer à l'université, à des gens que je connais surtout, c'est pas vraiment une fierté de bosser là bas, et la moitié des étudiants que je livre essaient toujours de me gratter d'une pizza ou d'une réduction et j'aime pas vraiment ça. Surtout quand ce sont les confréries qui n'ont pas voulues de moi. J'suis pas rancunier, j'pardonne, mais j'oublie pas. J'suis gentil et pas con. Enfin, vous l'aurez comprit, je trime afin de survivre et entre deux livraisons de pizza j'étudie histoire de pouvoir faire la fête avec mes potes et ne pas être à la masse niveau études.

Moi c'est Mandibulle !
J'ai 21 ans, je suis une licorne et je vis en France. J'ai découvert le forum sur Bazzart et je le trouve géantissime ! Sinon, je serai connecté(e) f5 jours sur 7 et je devrai pourvoir RP environ 5 à 6 fois par semaine.



Dernière édition par Malcolm Lamb le Mar 4 Aoû - 20:50, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yuck-it-up.forumactif.com/t2212-lux-2-0-the-robot-unicorn


Lux Ó Cearnaigh
FONDATRICE - NOTRE MÈRE A TOUS
Je suis à Chicago depuis le : 03/06/2011 et j'ai déjà rédigé : 3705 messages. J'ai : 24 ans d'après mes amis. Dans la vie, je suis : doctorante (troisième année) en ingénierie, spécialisée en robotique

Feuille de personnage
Choses à savoir sur moi :
Mes amis & mes sorties:

MessageSujet: Re: (malcolm) j’estime ne pas avoir à subir les fantasmes carriéristes d’une entité générationnelle réactionnaire et oppressive !   Lun 3 Aoû - 15:36

Un petit agneau !
Bienvenue parmi nous et bon courage pour ta fiche I love you

_________________________________
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: (malcolm) j’estime ne pas avoir à subir les fantasmes carriéristes d’une entité générationnelle réactionnaire et oppressive !   Lun 3 Aoû - 15:46

Ce choix d'avatar ** et puis ce pseudo stress

BIENVENUE SUR YIU balloncoeur2
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: (malcolm) j’estime ne pas avoir à subir les fantasmes carriéristes d’une entité générationnelle réactionnaire et oppressive !   Lun 3 Aoû - 15:50

Oh cet avatar ! Bienvenue sur YIU et courage pour la suite de ta fiche ! Surtout n'hésites pas à contacter le staff en cas de besoin.
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: (malcolm) j’estime ne pas avoir à subir les fantasmes carriéristes d’une entité générationnelle réactionnaire et oppressive !   Lun 3 Aoû - 15:55

Jesse Eisenberg ! stress C'est bien la première fois que je le vois sur un forum, pourtant j'adore cet acteur bave
Bienvenue sur YIU et bonne chance pour ta fiche

PS : j'ai mangé une mouche tout à l'heure et ça avait un délicieux goût de citron
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: (malcolm) j’estime ne pas avoir à subir les fantasmes carriéristes d’une entité générationnelle réactionnaire et oppressive !   Lun 3 Aoû - 16:00

vous blaguez pas niveau super accueil vous coeur2
merci mes petits lapins des bois, vous êtes des amours, je veux qu'on soit tous copains et qu'on fasse une ronde au pied d'un arc-en-ciel... stress */ZBAFF/*
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: (malcolm) j’estime ne pas avoir à subir les fantasmes carriéristes d’une entité générationnelle réactionnaire et oppressive !   Lun 3 Aoû - 16:04

Bienvenue sur le forum et bonne chance pour ta fiche. I love you **
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: (malcolm) j’estime ne pas avoir à subir les fantasmes carriéristes d’une entité générationnelle réactionnaire et oppressive !   Lun 3 Aoû - 16:37

Excellent choix d'avatar, bon courage pour ta fiche ! **
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Le Doyen
TÊTE PENSANTE DE CHICAGO
Je suis à Chicago depuis le : 09/07/2015 et j'ai déjà rédigé : 1092 messages. J'ai : 55 ans d'après mes amis. Dans la vie, je suis : le fabuleux doyen de cette université

Feuille de personnage
Choses à savoir sur moi :
Mes amis & mes sorties:

MessageSujet: Re: (malcolm) j’estime ne pas avoir à subir les fantasmes carriéristes d’une entité générationnelle réactionnaire et oppressive !   Lun 3 Aoû - 16:51

Je tiens enfin le petit malin qui s'est permis de s'infiltrer sur le réseau de l'université. Sais-tu seulement combien de temps cela nous a pris pour tout rétablir ? J'imagine que non. Tu mériterais une fessée pour ton comportement, mais bien entendu, tu n'es pas le seul à blâmer. JE te conseille toutefois de garder tes fesses de hacker loin de moi, sans quoi tu vas t'en souvenir. Je valide donc le choix des Zeta Psi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yuck-it-up.forumactif.com/t92-sahel-c-est-en-voyant-un-mo


Sahel A. Friezmann
ADMIN - MASCOTTE ΔΥ
Je suis à Chicago depuis le : 02/08/2015 et j'ai déjà rédigé : 3689 messages. J'ai : vingt quatre ans d'après mes amis. Dans la vie, je suis : étudiant, en 1ere année graduate ~ cinéma & médias

Feuille de personnage
Choses à savoir sur moi :
Mes amis & mes sorties:

MessageSujet: Re: (malcolm) j’estime ne pas avoir à subir les fantasmes carriéristes d’une entité générationnelle réactionnaire et oppressive !   Lun 3 Aoû - 16:53

le mix de l'avatar + le pseudo
comme ça claque sa maman stress
bienvenue sur yiu mec !!!

_________________________________
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: (malcolm) j’estime ne pas avoir à subir les fantasmes carriéristes d’une entité générationnelle réactionnaire et oppressive !   Lun 3 Aoû - 18:10

même mineur que ma stana bienvenue parmi nous et bon courage pour ta fiche **
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: (malcolm) j’estime ne pas avoir à subir les fantasmes carriéristes d’une entité générationnelle réactionnaire et oppressive !   Lun 3 Aoû - 18:31

le titre de malade tu m'as retourné le cerveau *-* bienvenu l'intello :p je l'ai kiffé dans the notebook
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: (malcolm) j’estime ne pas avoir à subir les fantasmes carriéristes d’une entité générationnelle réactionnaire et oppressive !   Lun 3 Aoû - 21:48

BIENVENUE **
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: (malcolm) j’estime ne pas avoir à subir les fantasmes carriéristes d’une entité générationnelle réactionnaire et oppressive !   Lun 3 Aoû - 23:01

merci vous tous ! han
Stana, va nous falloir un lien alors :moustache:
Quand à toi Ollie, Jesse n'a pas joué dans the notebook, c'était Ryan Gosling, mais c'est gentil quand même ma chérie tu m'as tuée
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: (malcolm) j’estime ne pas avoir à subir les fantasmes carriéristes d’une entité générationnelle réactionnaire et oppressive !   Mar 4 Aoû - 0:55

Bienvenue petit agneau :3
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: (malcolm) j’estime ne pas avoir à subir les fantasmes carriéristes d’une entité générationnelle réactionnaire et oppressive !   Aujourd'hui à 17:14

Revenir en haut Aller en bas
 
(malcolm) j’estime ne pas avoir à subir les fantasmes carriéristes d’une entité générationnelle réactionnaire et oppressive !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» jain ∞ j’estime ne pas avoir à subir les fantasmes carriéristes d’une entité générationnelle réactionnaire et oppressive !
» j’estime ne pas avoir à subir les fantasmes carriéristes d’une entité générationnelle réactionnaire et oppressive ! (pepper)
» [probleme réglé] Apres avoir formaté mon ordi...
» [SPOILER] Aprés l'avoir lu...
» Tu crois m'avoir comme ça ? |Cedric|

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
YUCK IT UP :: LES ARCHIVES :: Les archives :: Les fiches périmées-
Sauter vers: