Henry L. › you don't want to see what i see

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage


Invité
Invité

MessageSujet: Henry L. › you don't want to see what i see    Jeu 5 Nov - 20:47

HenryLee

Mitsuji Sen
Né le 27 avril 1987 à New York, j'ai 28 ans et suis de nationalité américaine. Si vous voulez en savoir un peu plus sur moi, sachez que je suis plutôt riche et que je le vis bien ! Actuellement célibataire, je tiens à préciser que je suis plutôt du genre curieux... Désolé d'avance pour les cœurs brisés.

Métier actuel : Professeur de photographie Ancien étudiant de Chicago : ouiAncien membre d'une confrérie : non

Personnalité & addictions

Drôle - 50% *
Réfléchi - 34%
Créatif - 100%
Travailleur - 70%
Fêtard - 80%
Narcissique - 43%
Artiste - 100%
Amical - 68%
Jaloux - 50%
Méfiant - 46%
Sportif - 15%
Prude - 5%
Généreux - 40%
Têtu - 50%
Hautain - 27%
Séducteur - 60%
Honnête - 67%
Joueur - 65%
Alcool : 65%Drogues : 10%Sexe : 75%
* l'humour, c'est subjectif. Lui il se trouve assez drôle.

Renseignements multiples
Depuis quand vivez-vous à Chicago ? A partir du jour où il a quitté sa chambre d’adolescent à New York, ou même bien avant ça, Henry ne s’est jamais senti chez lui. Chicago ne fut pas différent de New York, de l’Australie, de la France ou de la Corée. En terme de sentiment, et non de paysage, il aura toujours fini par se lasser. Ce n’était qu’un passage, une transition, mais peut-être que cette ville fut une étape plus importante que les autres. Il y avait fait ses premiers choix, ceux qui dirigent à peu près sa vie sans jamais envisager s’y installer. Jusqu’à ses vingt-trois et l’obtention de son diplôme, il a vécu au campus universitaire puis il est parti, sans penser que quatre ans plus tard il y remettrait les pieds. Quoi qu’il en dise, Chicago lui a manqué même si sa vision n’a pas changé, il sait qu’il n’y restera qu’un temps.

Que pensez-vous de la ville et de l'université qui s'y trouve ? Elle est vivante. Que ce soit l’université ou la ville, il n’aurait pas supporté vivre autant d’années dans un endroit éteint. Il a besoin de sortir, de rencontrer du monde. De pouvoir avoir le choix entre plusieurs cafés le matin et ne pas croiser toujours les mêmes visages sur le chemin. Il aura passé six ans ici et peut dire qu’il ne s’y est jamais vraiment ennuyé.

Et vous, qu'avez-vous fait comme études ? Et où ? Le stéréotype autour de la famille asiatique n’est pas un mythe. Chez les Lee, on grandit en sachant qu’on ne choisira sans doute pas le métier que l’on voudrait, mais qu’on deviendra forcément quelqu’un. Qu’on le veuille ou non, les choix sont alors ainsi restreints au bon vouloir des parents, comme vous donnant les cartes en mains mais dont on a déjà effectué un tri. Un travail pré-mâché, laissant l’illusion d’une pseudo liberté qui n’en a, au fond, jamais été une.  Ainsi chaque fils put tirer celle qui lui plaisait le plus, évidemment médecine et avocat étant mises en évidence. Henry chercha longtemps celle de l’artiste sans jamais la trouver, comprenant rapidement que le chemin que lui voulait prendre allait être un peu plus compliqué. Un métier peu stable, et constitué de beaucoup de ratés selon son père, l'approbation fut difficile à obtenir. Ses parents n’avaient jamais cru qu’il irait jusqu’au master. Il se doutait que la lettre de l’université de Chicago les avait rassuré mais très clairement, ils attendaient qu’il dérape une seule fois pour lui remettre la carte de médecine sous le nez. Carte qu’ils n’eurent jamais à sortir puisque aujourd’hui, ses études en photo l’ont amené à produire plusieurs expos.

Pourquoi avez-vous choisi de travailler à l'université de Chicago, et pourquoi à ce poste ? Honnêtement, il n'avait jamais envisagé, un jour enseigner.  Ayant toujours été plus concerné par sa propre personne que par les autres. Il pourrait mentir et vous dire qu’il aime partager ou que la patience est sa plus grande qualité mais les entretiens, il en a jamais vraiment passé. Son bagage et ses études ici sont les meilleurs arguments qu’il pourra poser sur la table, ainsi que les nombreux tickets d’avion et prospectus de ses expositions.  Son atout, c'est son expérience. Mais au delà de ça, il veut aussi se poser un peu et de n’avoir jamais envisagé une carrière d’enseignant - ou plutôt son avenir - le fait se questionner aujourd’hui. Voyager ne lui plaît plus autant, et ce qu'il y trouvait d'excitant commence doucement à se faner. Alors bien que l’idée soit nouvelle, il pense que ça lui plaira peut-être, d’enseigner à d’autres artistes, plus qu’à de simple étudiants. Il n’a jamais connu de meilleurs discussions qu’avec des passionnés et pour lui, il s’agirait d’un échange. Si en plus, il peut les pousser un peu plus dans ce monde en leur évitant de trébucher comme il l’a fait alors… Heh, peut-être que ce sera le nouveau sens à sa vie, qui sait. Avoir choisi Chicago n’est pas un choix irréfléchi, quoi que pas totalement réfléchi non plus. Entre le coup de tête et le coup de coeur, il connaît déjà les méthodes d’enseignement et, en plus d’être une université prisée, il sait que les étudiants seront tous intéressants. Enfin, il y a peut-être un sentiment de nostalgie lié à tout ça, et quand on se questionne un peu, chercher d'anciens repères est parfois la meilleure solution...Du moins, la solution qui lui a semblé la plus évidente.


Biographie


My poor mother
begged for a sheep
but raised a wolf.


› New york
« Veuillez excuser le comportement de mon fils. Il ne recommencera plus...Pas vrai Henry ? » Le ton plus appuyé, et une légère pression contre son épaule, il savait ce qu’elle attendait de lui. Elle voulait qu’il présente ses excuses, à ce garçon qui avait trouvé amusant de l’affubler d’un surnom idiot. Tout ça parce qu’il avait les yeux un peu bridés, et en plus il le confondait avec les chinois. Il est coréen, espèce de crétin et la prochaine fois, il te lancera des shurikens dans le dos, comme les ninjas japonais. Une nouvelle pression, et il redressa légèrement le menton dans l’espoir de peut-être pouvoir le regarder de haut, malgré ses quelques centimètres de différence. Il n’avait jamais vu son père s’excuser ni même se laisser marcher sur les pieds, il ne voyait pas pourquoi lui qui n’était pas en tort, devrait s’incliner. Ca lui écorcha la bouche, pourtant il fit ce qu’on attendait de lui et à peine eut-il fini, on le laissa enfin tranquille. Il ne bougea pas, jusqu’au moment où sa mère conclut la discussion et l’attira vers la voiture. Dans un dernier coup d'oeil par dessus son épaule, il croisa le regard de son camarade de classe et fit glisser son propre pouce le long de sa gorge. Henry, huit ans, reprit sa route en redressant son sac spiderman dans un léger sursaut. Puis les enfants grandissent, et les poings font beaucoup plus mal.

› Chicago
«  t’es sûr que c’est une bonne idée ? Si on se fait chopper ... » Au maximum, ils auraient quelques problèmes… Mais il secoua la tête et continua d’avancer jusqu’au grillage. Très clairement, il s’en foutait et n’était pas prêt à faire marche arrière maintenant. Leur professeur leur avait demandé de rapporter un cliché surprenant pour le prochain cours, le genre de mot qui avait toujours su bloquer ses idées. Ils avaient mis la semaine à choisir un travail à présenter, sans grande conviction. Finalement, la veille du cours, il avait appelé son binôme pour lui demander de rappliquer.  Il trouva une entaille, probablement faite par d’autres photographes avant eux et fit quelques pas vers le bâtiment abandonné. L’urbex, ou exploration urbaine, n’avait jamais été son truc. L’accès interdit à ce genre d’endroits pour les photos qu’il en avait aperçues ne l’avait jamais intéressé, mais si ils ramèneraient quelque chose d'ici, ils pouvaient que se démarquer.  

Après cette nuit à entendre le plancher craquer sous leurs pieds et un possible gardien s’approcher, ils avaient vite fait de prendre leur photo et de partir.  Tout ça pour quoi? Leur professeur leur avait dit qu’il n’attendait pas un acte surprenant, mais un cliché, que surprendre n’était pas forcément dépasser les lois. Sa première leçon.

› Shanghai
«  Nous avons le plaisir de vous inviter au vernissage de l’exposition de l’artiste (...) » Dans un froissement de papier, le carton d’invitation finira dans la corbeille. Il ne s’intéressa pas plus au nom de l’artiste, de la salle, de l’heure ou même du jour puisque demain, il ne serait plus là. Shanghai avait été sa dernière destination en date, et aussi sa dernière exposition, qui remontait à un peu plus d’un an aujourd’hui. Il n’avait jamais eu pour projet de rester définitivement, pourtant l’idée de repartir n’était plus aussi excitant qu’avant. Il avait toujours détesté la routine et paradoxalement, sa routine était le changement. Constamment bouger, recommencer à zéro, apprendre un nouveau mode de vie était devenu des habitudes. Son avion décollait dans quelques heures. Mais c’était différent, cette décision était différente.  Il repartait pour Chicago, pour une ville dont il en connaissait déjà les rues. Pour un boulot fixe, où il aurait des horaires à respecter et des notes à distribuer.

› Chicago
« A propos du cours de lundi...Vous ne pouvez rien faire? » Les avant-bras contre le bureau d’accueil et sa cigarette encore éteinte entre les doigts, il pouvait deviner à son expression désolée qu’il n’aurait qu’une réponse négative. Commencer si tôt son premier jour, c’était pas possible. Face à son refus, il tenta un air embêté et évoqua l'existence d'une fausse conférence. Oh espoir, elle sourit. «  Vous n’avez aucune conférence ce lundi Monsieur Lee… » Il aura essayé.


Moi c'est Sucre !
J'ai la vingtaine, je suis une licorne et je vis en belgique. J'ai découvert le forum en cliquant un peu partout et je le trouve vraiment cool, de ce que j'ai pu en découvrir ** ! Sinon, je serai connectée tous les jours plus ou moins et je devrai pourvoir RP environ 2-3 fois par semaine.



Dernière édition par Henry Lee le Ven 13 Nov - 17:47, édité 34 fois
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Henry L. › you don't want to see what i see    Jeu 5 Nov - 21:22

Bienvenue parmi nous I love you
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Henry L. › you don't want to see what i see    Jeu 5 Nov - 21:58

BIENVENUUUE I love you
Amuse toi bien parmi nous **
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Henry L. › you don't want to see what i see    Jeu 5 Nov - 22:25

OH MON DIEU SEN! stress
Han comment je t'aime toi! Faisons des bébés! bave

Et il est totalement possible d'être professeur d'art spécialisé en photographie!
C'est probable. Mais tu seras que prof de photo, si ça te convient...

Bienvenue chez les fous, et bon courage pour la fiche! superhéro
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Henry L. › you don't want to see what i see    Jeu 5 Nov - 23:00

merci pour l'accueil  ! I love you
Caoimhe où tu veux, quand tu veux    
oh thanks ~ enfin je suis pas encore sûre de la matière qu'il enseignera ...
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Henry L. › you don't want to see what i see    Jeu 5 Nov - 23:14

BIENVENUE PARMI NOUS stress
Bonne continuation pour ta fiche I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yuck-it-up.forumactif.com/t3043-jules-haynes-i-thought-i-


Jules Haynes
NEW COMER
Je suis à Chicago depuis le : 01/11/2015 et j'ai déjà rédigé : 1331 messages. J'ai : 24 ans

Feuille de personnage
Choses à savoir sur moi :
Mes amis & mes sorties:

MessageSujet: Re: Henry L. › you don't want to see what i see    Ven 6 Nov - 2:39

Bienvenue sur YIU nique
Bon courage pour ta fiche !

_________________________________

Think Less, Live More
“Skateboarding doesn’t make you a skateboarder.  Not being able to stop skateboarding make you a skateboarder.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yuck-it-up.forumactif.com/t2212-lux-2-0-the-robot-unicorn


Lux Ó Cearnaigh
FONDATRICE - NOTRE MÈRE A TOUS
Je suis à Chicago depuis le : 03/06/2011 et j'ai déjà rédigé : 3705 messages. J'ai : 24 ans d'après mes amis. Dans la vie, je suis : doctorante (troisième année) en ingénierie, spécialisée en robotique

Feuille de personnage
Choses à savoir sur moi :
Mes amis & mes sorties:

MessageSujet: Re: Henry L. › you don't want to see what i see    Ven 6 Nov - 10:03

WELCOME
J'adooore ton avatar. Je ne le connaissais pas -à vrai dire, je ne suis connais presque rien aux avatars asiatiques What a Face- mais je le trouve vraiment canon -l'amoureuse des mecs asiatiques parle pour moi . Bon courage pour ta fiche en tout cas ! **

_________________________________
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Henry L. › you don't want to see what i see    Ven 6 Nov - 11:32

Merci beaucoup  love
Lux,  je suis contente si j'ai pu te faire découvrir Sen hehe
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Henry L. › you don't want to see what i see    Ven 6 Nov - 17:55

Welcome o/*
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Henry L. › you don't want to see what i see    Ven 6 Nov - 18:05

T'es chou. J'ai hâte d'en savoir plus !
BIENVENUE SUR YIU coeur
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Henry L. › you don't want to see what i see    Sam 7 Nov - 2:26

gosh je le connais pas lui mais j'en bave déjà bave love
c'est un japonais ? le nom me fait penser que oui mais il a une tête un peu typée je trouve
enfin bon dans tous les cas il est trop sex stress
bienvenue chez les fous! hâte de voir quel personnage tu vas créer I love you bon courage pour ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Henry L. › you don't want to see what i see    Sam 7 Nov - 11:18

BIENVENUE SUR YIU !!! stress
Courage pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Henry L. › you don't want to see what i see    Sam 7 Nov - 13:52

thanks everyone 
@Alistair T.-Windsor oh c'est toi le chou Léche L'attente devrait pas être trop longue love

@Charlie O. Winston-Jones décidement, Sen est pas assez connu   enfin, tu m'auras aussi fait découvrir Olivia Holt  bave
il est pas totalement japonais, son père est australien. Il est plus connu en tant que " Sen Mitsuji" mais -je crois- que son vrai nom c'est Jesse.
Merci beaucoup ♥
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Henry L. › you don't want to see what i see    Sam 7 Nov - 21:36

C'est bon, je me régale déjà de ce que j'peux lire.
Citation :
Chez les Lee, on grandit en sachant qu’on ne choisira sans doute pas le métier que l’on voudrait, mais qu’on deviendra forcément quelqu’un.
On va trop bien s'entendre cry cry
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Henry L. › you don't want to see what i see    Aujourd'hui à 10:45

Revenir en haut Aller en bas
 
Henry L. › you don't want to see what i see
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» DERNIERE HEURE !DERNIERE HEURE ATTANTAT MANQUE CONTRE MARC AK HENRY ...
» Thierry Henry [Barcelone]
» JEAN HENRY CEANT N'EST PAS TOTALEMENT INOSANG !VIVE LUNITE DES FAMILLES
» Mark Henry vient parler
» Henry Valmont [Finish !]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
YUCK IT UP :: LES ARCHIVES :: Les archives :: Les fiches périmées-
Sauter vers: