Matthew ♦ Le sport va chercher la peur pour la dominer, la fatigue pour en triompher, la difficulté pour la vaincre. [Délai jusqu'au 07/11]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage


Invité
Invité

MessageSujet: Matthew ♦ Le sport va chercher la peur pour la dominer, la fatigue pour en triompher, la difficulté pour la vaincre. [Délai jusqu'au 07/11]   Mer 21 Oct - 13:39

Matthew Grant Lansdowne

Beau Mirchoff
Né le 18 aout 1991 à Bridgeport (Connecticut), j'ai 24 ans et suis de nationalité Américaine. Si vous voulez en savoir un peu plus sur moi, sachez que je suis plutôt riche et que je le vis pas trop mal ! Actuellement fiancé (de force), je tiens à préciser que je suis plutôt du genre hétéro... Désolé(e) d'avance pour les cœurs brisés.

Diplôme préparé : doctoratCycle & année d'étude : Graduate, deuxième annéeCursus majeur : MédecineSpécialisation : Chirurgie plastiqueCursus mineur : Sport

Personnalité & addictions

Drôle -  70%
Réfléchi(e) - 40%
Créatif(ve) - 50%
Travailleur(euse) - 40%
Fêtard(e) - 90%
Narcissique - 50%
Artiste - 20%
Amical(e) - 80%
Jaloux(se) - 70%
Méfiant(e) - 50%
Sportif(ve) - 90%
Prude - 10%
Généreux(se) - 40%
Têtu(e) - 60%
Hautain(e) - 50%
Séducteur(trice) - 80%
Honnête - 50%
Joueur(euse) - 70%
Alcool : 80%Drogues : 30%Sexe : 100%

Renseignements multiples
Pourquoi avez-vous choisi d'étudier à l'université de Chicago ? Moi ? Avoir choisi ? Non, rien du tout... Ce sont mes parents qui ont choisi, et pas que mon université d’ailleurs ! Mon cursus aussi, ils avaient déjà tout écrit avant même ma conception... Autant vous dire que je ne suis pas fan de la médecine, mais je suis plutôt bon, alors je m’en sors pas trop mal. Après, l’université de Chicago ou une autre, c’était pareil pour moi. Tant que mes parents continuaient de payer, bien que je dois avouer que les gens et la vie ici, c’est cool ! Mais il faut avouer que le fait que cette université soit la plus prestigieuse a clairement joué dans mon inscription ici.

Quelles sont vos sources de financement universitaire ? Mes parents évidemment ! Ils sont une ressource inépuisable d’argent, de poche, de soirée, de futilité... Ouais clairement être riche c’est le pied, ça permet de faire ce que l’on veut, où l’on veut, comme on veut. Ça aide pour pas mal de choses aussi, surtout question popularité, être toujours bien habillé, avoir une image clean quoi ! Sans parler que les filles aiment l’argent, faut pas se le cacher. Beaucoup disent que non, mais on sait tous que ça aide énormément ! Et puis très franchement, j’me vois mal bosser alors que je suis encore en étude, j’ai tout le reste de ma vie pour ça... Je veux profiter de ma jeunesse moi !

Que pensez-vous du système de confrérie ? J’ai adhéré à l’idée dès le départ ! Non, mais clairement c’est une idée brillante de classer les élèves par affinité, classe sociale, passions, enfin appelez ces classements comme bons vous semble... Mais je trouve que ça facilite grandement la vie, surtout dans l’idée de côtoyer uniquement des gens riches et populaires au contraire du reste... Et puis après tout, la vie n’est-elle pas faite de cases et d’étiquetage ? Je pense que si, donc autant commencer dès l’université !

D'ailleurs, faites-vous partie d'une confrérie ? Si oui, depuis combien de temps ? À mon arrivée à l’université, j’ai hésité entre deux confréries qui me tenaient à cœur. Les Sigma ou les Phi ? Mon total libre arbitre aurait surement dit les Sigma, seulement voilà, c’était sans compter sur le passage en force de mon père qui me mit chez les Phi sans plus de grand discours. Une chance que cette confrérie faisait aussi partie de mes choix ! C’est donc ainsi que j’étais entré chez ceux qui étaient qualifiés comme moi, « les gosses de riches ». C’est ainsi qu’après une année en temps que bizut, j’étais devenu un frère Phi Delta Theta. Il faut l’avouer, cette confrérie n’est pas aussi soudée qu’il n’y parait, tout ce joue à coup de paraitre, de tricherie, de mensonges... Mais après tout, l’argent va souvent de pair avec ces quelques détails et je dois avouer que je ne suis pas un saint question mensonge, etc. Sinon question bizutage, les Phi regorgent d’idées... Je fais allusion à cette journée en temps que marchant de journaux dans les rues de Chicago pour récolter quelques sous, c’était pas aussi dégradant que de faire la manche, mais dans le genre... c’était tout de même pas mal il faut l’avouer ! Sinon j’ai bien aimé le coup d’inviter ce petit groupe de nazes au restaurant. C’était fun de leur assurer qu’ils pouvaient manger ce qu’ils voulaient, même le plat le plus cher et de me barrer discrètement en leur laissant l’addition sur les bras. Mais le coup de grâce, c’était quand même de voler un objet d’une grande valeur au sein de ma propre maison. Je crois que ma mère cherche toujours sa bague en diamant et les boucles d’oreille qui vont avec... Pauvre femme de ménage, je crois qu’elle n’a toujours pas retrouvé de travail ! Elle est même peut-être en prison à l’heure qu’il est ? Après tout, c’est son problème...

Biographie
Matty, reste ici avec ce monsieur et sois sage ! Le son de sa voix résonnait comme un choix, seulement je connaissais ma mère et c’était tout sauf un choix, mais surtout un ordre. Comment je le savais malgré mes huit ans tous mouillés ? Car ce n’était pas la première fois que j’allais passer ma soirée seul avec ce vigile qui surveille la boite via les écrans qui surveillent et couvrent la totalité de la boite de nuit de mes parents. Je suis assis bien sagement sur ce petit tabouret et mon regard est toujours sur le visage de ma mère qui est penché vers moi. Elle me lâche un sourire avant de poser sa main sur l’épaule de l’homme en noir à côté de moi, confortablement installé dans un fauteuil rembourré. Avant de sortir, ma mère m’ébouriffe les cheveux et disparait par la petite porte face à nous. Mes yeux se tournent vers l’homme qui a déjà son regard sur moi. Je ne dis pas un mot, je ne bouge pas d’un pouce, il m’intimide, déjà que je ne suis pas du genre très affirmé et expressif... Et c’est pour cette raison que je reportais mon regard aussitôt sur mes chaussures parfaitement cirées. Je n’aurais pu dire combien de temps avait passé, mais je sentais la fatigue m’envahir peu à peu, j’entendais la musique sourde à travers les murs de cette cage à poules et cette soirée était d’un ennui mortel ! Je n’avais pas dit un mot depuis que ma mère m’avait laissé ici, bien avant même. J’avais soif et personne n’était venu. Mais je n’avais pas seulement soif, il fallait avouer que l’un de mes besoins naturels était en train de prendre le dessus et je commençais à m’agiter sur mon tabouret qui me faisait également horriblement mal aux fesses. Qu’est-ce qu’il t’arrive ? Je lève subitement le nez sur l’homme en noir, comme un gamin que l’on vient de réprimander. Je reste muet et je cesse aussitôt de danser pour tenter d’oublier tous ces désagréments qui me perturbent en même temps. Écoute, j’y connais rien en gamin, va falloir m’aider... Je lève mon regard sur lui et je le fixe quelques secondes. J’ai envie de faire pipi. Dis-je d’une voix à peine audible, mais il semble pourtant tout de même l’entendre. Il porte une main à son visage tout en soupirant avant de me regarder une nouvelle fois. Vas-y, tu as cinq minutes ! Si tu ramènes pas ton cul ici à temps c’est moi qui vais te chercher ! Compris ? Je hoche la tête en signe d’affirmation, mais ne bouge pas pour autant. Le compte à rebours défile déjà ! Dit-il d’un ton tellement menaçant que je saute sur mes pieds aussitôt et je cours vers la porte. Très vite je me perds dans les couloirs de ce lieu que je ne connais pas suffisamment pour pouvoir faire le trajet en moins de cinq minutes. C’était sans compter que la boite était pleine à craquer d’adultes. Je marchais à présent, regardant ces hommes et ces femmes, buvant, dansant, s’embrassant... baisant dans le moindre recoin de ces lieux que j’avais toujours vu vides. Evidemment à huit ans, on ne comprend pas ce qu’il se passe exactement, mais une chose est sûre ! C’est que ce type d’images reste gravé dans votre mémoire... Qu’est-ce que tu fais là toi ? Je me retourne surpris d’entendre la voix de ma mère dans mon dos. Elle ne porte pas la même tenue que tout à l’heure, elle est clairement plus ... dénudée ! Elle n’était pas nue non plus, mais je n’avais jamais vu ma mère dans une tenue aussi... Explicite. C’est pas vrai qu’il faut tout faire soi-même ici ! Ma mère avait pris un ton qui en disait long et venait de m’attraper par le bras me faisant faire le chemin inverse. Le vigile allait se prendre un savon pour m'avoir laissé aller assouvir un besoin naturel, enfin... pas vraiment, puisque je n’avais même pas atteint les toilettes !

------------------

Comment est-ce qu’ils pouvaient me faire ça ? C’était quoi cette idée de déménager, nan, mais sérieux ! Ils y pensaient à moi de temps en temps au lieu de ne penser qu’à leur petite personne ? Qu’est-ce que j’allais faire moi, loin de mes amis, et ma popularité ? J’allais devoir tout refaire... un vrai calvaire... C’était sans parler que je devais annoncer à ma petite copine que j’allais partir, et j’avais évidemment attendu le dernier moment pour qu’elle ne me casse pas les couilles. J’étais loin d’être d’humeur à supporter ses pleurs alors que j’allais subir bien pire qu’une stupide séparation. Aujourd’hui était mon dernier jour dans ce bahut, ce soir après les cours, je prendrais la route pour Chicago, là ou mon père avait acheté son nouveau club. Brillante idée selon lui, nous allions être encore plus riches ! Mais pourquoi ne pas être encore plus riches ici ? Non, je ne comprenais vraiment pas cet intérêt de changer d’état, pour un stupide club. Comme s’ils n’avaient pas pu attendre un an que je termine mon bachelor avant de partir du Connecticut. J’étais à mon casier lorsque je sentais deux mains se poser sur mes yeux. Devine qui c'est mon roudoudou ! Un soupir traversait ma gorge, non clairement, ce n’était pas pour son intellect ni pour ses surnoms à deux balles que j’étais en couple avec elle... c’était bien parce qu’elle était la chef des pompoms girls et qu’elle avait un cul d’enfer. Puis plus tard, il s’est avéré qu’elle bougeait bien au bout de ma ... Bref ! Humm, je ne sais pas, au hasard je dirais... Lexi ? Ce n’était pas dû au hasard, mais après tout, il fallait bien jouer le jeu de temps en temps et elle ne comprenait pas toujours mes blagues, à tel point que ça n’en été même plus drôle ! Et puis je n’étais pas d’humeur... Tu as trouvé ! Tu es vraiment trop fort. Je me retournais pour lui faire face, posant mes mains sur ses hanches tendis qu’elle se dressait sur la pointe des pieds pour venir poser ses lèvres sur les miennes. Matty, j’ai besoin de te parler ! Je regarde la blonde dans les yeux, moi aussi j’avais besoin de lui parler, et ce que j’avais à dire était sûrement plus important qu’elle. À mes yeux du moins ! Pas maintenant, j’vais être en retard pour l’entrainement. On se voit au déjeuner, ok ? Sans lui laisser le temps d’argumenter, je fermais mon casier dans un claquement sourd et je courais déjà en direction du terrain et des vestiaires du campus. Au déjeuner, j’avais évidemment pris grand soin de ne pas croiser Lexi, toujours pas d’humeur à supporter des pleurs. Mais la fin de journée s’annonçait enfin et c’était sans compter sur le fait que Lexi avait elle aussi un truc à me dire et qu’elle avait déjà bien trop attendu au vu de l’expression de son visage lorsqu’elle croisait le mien dans les couloirs. J’allais vers elle en tenant dans mes mains les bretelles de mon sac. Je la laissais dire au revoir à une amie avant de lui parler le premier. Je te ramène ? Ce n’était pas la première fois que je la ramenais en voiture, c’était même très souvent depuis deux ans que nous sortions ensemble, même si pour moi, cette histoire n’avait pas grand intérêt à part nous montrer ensemble et maintenir cette côte de popularité au sein des autres élèves, vous savez ces conneries de roi et reine du bal de promo, le couple le plus populaire, la chef des pompoms girls avec le capitaine de l’équipe du lycée... Elle agrippait alors mon bras et c’est en l’écoutant me raconter sa journée que nous marchions ensemble jusqu’à ma voiture. Il fallait avouer que je ne l’écoutais que d’une oreille. Et se fut la même chose pendant tout le trajet jusque devant l’allée de sa maison. Je descendais de voiture pour aller lui ouvrir la portière et c’est ce moment qu’elle choisit pour me parler, alors qu’elle en avait eu l’occasion tout du long, enfin, moi aussi me direz vous, mais j’attendais vraiment le dernier moment, histoire d’entendre le moins de pleurs et de supplications possible. Matty, il faut que je t’avoue un truc ! Je la regarde dans les yeux, les mains dans les poches. Les traits de son visage ne m’annoncent rien qui vaille, elle a l’air préoccupée. Est-ce qu’elle me quitte ? Ça me faciliterait bien les choses... J’ai du retard. Le silence se fait, seul le bruit d’une voiture qui passe et des oiseaux prouve que le monde ne s’est pas arrêté de tourner. Comment ça tu as du retard ? Je croyais que tu prenais la pilule ! Elle a clairement l’air gênée et joue du bout du pied avec un caillou qu’elle envoie valser dans la pelouse. Oui... seulement il se peu que je l'ai oublié quelques fois en fait... Elle se mord les lèvres et je déteste quand elle fait ça, surtout avec cette tête de chien battu et de fausse innocente ! Et bien c’est dommage, car moi je m’en vais ! Donc tu vas gentiment faire un test et si t’as un truc dans le tiroir, tu va gentiment avorté aussi. Elle me regarde, je sens que je l’ai perdue depuis longtemps déjà. Je roule des yeux et me détourne d’elle, faisant le tour de ma voiture pour grimper derrière le volant. Comment ça tu pars ? Je boucle ma ceinture tandis qu’elle se penche à travers la fenêtre passager ouverte. Mes parents déménagent à Chicago, donc je pars. . Je la vois plisser le front, comme si elle était capable de réfléchir. Mais on est pas obligé de se quitter, il y a Skype, le téléphone, et puis on pourra se voir pendant les vacances ! Je lève les yeux au ciel en soupirant. Lexi, douze heures de route vont nous séparer, c’est voué à l’échec. Surtout que si elle croit que je vais me passer de quelques parties de jambes en l’air juste parce qu’elle ne sera pas là. Je me tape déjà ses copines en étant avec elle, alors loin d’elle... Et puis il est hors de question que je devienne père à mon âge et encore moins avec toi ! Je voyais déjà les larmes sur ses joues, et c’était déjà en train de m’agacer. Aller, ne fais pas l’enfant, c’est la meilleure solution pour tout le monde ! Recule maintenant. Je voyais clairement de la détresse sur son visage. Mais on peut au moins en discuter Matty ! Je soupirais une nouvelle fois. Non, il n’y a rien a dire sur le sujet, aller laisse moi partir, je prends la route se soir avec mes parents, j’vais me faire engueulé si je suis en retard à cause de toi. Comme je m'y attendais, elle n’avait pas cherché à insister plus longtemps et c’est sans un regard dans mon rétroviseur que je m’éloignais de sa rue. Le temps de rentrer chez moi, j’avais déjà 10 appels de sa part et presque autant de SMS, sans parler de nos amis communs qui avaient déjà essayé de me joindre également.

------------------

Voilà trois ans que je vis à Chicago à présent. Évidemment j’ai coupé tout contact avec mon ancienne vie, bien que certains de mes amis aient été difficiles à laisser derrière moi. Mais si il y en a bien une avec qui je n’ai pas eu de mal, c’était Lexi. Je ne lui avais plus reparlé depuis ce fameux jour où j’étais parti. Ma vie était à Chicago à présent, je m’étais refait des amis, une réputation, j’avais même intégré dès ma première année ici, la meilleure confrérie du campus. Cela faisait trois ans également que je ne m’étais plus fixé avec une fille comme je l’avais fait avec Lexi, je ne sortais jamais sans quelques petits étuis argentés également, que la fille prenne la pilule ou non... Mais là n’est pas la question. Ce soir, j’ai un repas de famille de la plus haute importance, selon les dires de ma mère. Elle a d’ailleurs fait faire un costume sur mesure pour moi, uniquement pour cette soirée et je me demande vraiment ce qu’ils ont à m’annoncer ! J’espère qu’ils ne vont pas me faire un petit frère ou une petite sœur, ils sont beaucoup trop vieux pour ça... Je venais de rentrer chez moi, juste après les cours lorsque je croisais ma mère dans le salon. Tu n’es pas encore habillé ? Va te change dépêche toi , nos invités arrivent d’une minute à l’autre ! Je me stoppais net en la regardant et levant un sourcil. Nos invités ? C’est pas un repas de famille ? Elle s’approche de moi en trottinant sur ses talons et me pousse d’une main dans le dos, vers les escaliers. Tu comprendras pendant le repas, aller file vite ! Je ne faisais pas une remarque de plus, et je grimpais les escaliers en direction de ma chambre. C’est plusieurs minutes plus tard que j’étais descendu, habillé d’un costard, sans la cravate. Nos invités étaient visiblement arrivés, un couple accompagné de leur fille. Je posais mes yeux sur elle. Elle était assise sans un mot et sans un geste dans son coin. Elle avait l’air d’une jeune femme terriblement coincée et ennuyante ! Ce dîner promettait d’être d’un ennui mortel. Où est ta cravate Matty ? Me sifflait ma mère à voix basse alors qu’elle venait vers moi pour boutonner un bouton de plus à ma chemise à défaut d’avoir une cravate. Lorsqu’elle eut le dos tourné, je le retirais aussitôt. Je vous présente notre fils Matthew. Ma mère avait repris toute cette grâce dont elle faisait preuve et me faisait m’avancer juste devant elle en m’attirant par l’épaule. Matthew voici les Levington et leur fille Analeigh. Je leur faisais un sourire accompagné d’un hochement de tête avant de me détourner pour aller en direction de la table. Passons à table voulez-vous. Le repas débuta dans des discutions entre nos parents et clairement, je me faisais chier comme un rat mort, surtout que je ne pouvais visiblement même pas compter sur cette Analeigh qui n’avait pas changé d’expression depuis que j’avais posé mon regard sur elle. Elle avait l’air d’un ennui et d’avoir un manche à balai dans le ... En soi j’aurais tout donné pour être partout, sauf ici ce soir ! Seulement j’avais l’impression que ce repas s’éternisait et les heures commençaient à ressembler à des années... Nous en arrivions enfin au dessert et c’est ce moment-là que choisit ma mère pour enfin prendre conscience de ma présence et celle d’Analeigh. Analeigh, Matthew, nous avons une grande nouvelle à vous annoncer ! Je relevais le nez sur ma mère, portant mon attention sur elle, enfin surtout sur ce qu’elle avait à me dire. Dans un souci évident qu’est notre société aujourd’hui, nous avons abordé un problème non négligeable, un jour devant une tasse de thé avec Madame Levington. L’idée a mûri dans notre esprit à l’une comme l’autre, et après en avoir parlé avec nos maris respectifs, vos pères donc, nous sommes tous les quatre tombés d’accord. Je soupirais en levant les yeux au ciel. Les faits maman s’il te plait... Elle se redressait et me lançait un regard sermonneur. Nous avons donc décidé de vous fiancer ensemble ! Vous êtes deux bons partis et nous tenons évidemment à ce que nos deux familles profitent de cet avantage. C’est donc ... Je me levais d’un bon, soudainement fou de rage. Et donc vous avez décidé d’arranger vos conneries dans le dos de vos gosses, alors que je ne la connais même pas et inversement ! C'est ça l’idée, de retourner des siècles en arrière en arrangeant un mariage juste pour s’assurer que votre argent n’ira pas dans le "petit peuple" ? J'ai rien dit pour la médecine, mais là, c'est non ! ! Mon regard oscillait entre ma mère et mon père alors que j’avais les mains en appui sur la table. Matthew ne parle pas comme ça à ta mère ! Pour une fois qu’il ouvrait la bouche celui-là, c’était pour avoir un semblant d’autorité sur moi... Sinon quoi ? Tu vas me marier de force ? Visiblement c’est déjà dans tes plans ! J’en avais clairement rien à foutre de ce pour quoi je pouvais passer devant ces connards. Moi marié ? Jamais de la vie, encore moins avec une gonzesse que je ne connais ni d’Adam, ni d’Eve et qui à un balai coincé dans le cul. Aller vous faire foutre avec votre mariage, jamais j’épouserais la coincée ! J’envoyais valser tout ce qui se trouvait devant moi et c’est dans un bruit de vaisselle cassée qu’un brouhaha s’élevait dans mon dos tandis que je quittais la pièce, ne faisant plus attention à ce qu’il se disait. Clairement je ne l’épouserai pas et j’allais clairement leur pourrir la vie pour faire annuler cette idée qui avait germée dans leurs pauvres petits esprits.

Moi c'est Oxalys !
J'ai 24 ans, je suis un truc non identifié et je vis en france. J'ai découvert le forum grâce à ma cop Sabri et j'vous nem trop depuis !! et je le trouve beh j'vous nem de poulet quoi  ** ! Sinon, je serai connecté(e) tout les jours et je devrai pourvoir RP environ tout les jours aussi sauf en cas d'absence.



Dernière édition par Matthew G. Lansdowne le Sam 7 Nov - 12:27, édité 28 fois
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Matthew ♦ Le sport va chercher la peur pour la dominer, la fatigue pour en triompher, la difficulté pour la vaincre. [Délai jusqu'au 07/11]   Mer 21 Oct - 14:54

Tu crois que je t'ai pas vu toi hein?
Oxalys la vilaine qui nous dit même pas qui elle est...
Pas bien!

Bref... Tu es canon en mec, tu le sais ça?
Limite j'approuve ton changement de sexe!
(Et avec Lounis, tu seras pour moi un mec, point barre! Même si t'es une meuf IRL. )

Hâte de voir ce que tu vas faire de lui!
Bienvenue dans le monde de la schizophrénie en tout cas!
Bon courage pour la fiche! superhéro
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yuck-it-up.forumactif.com/t2212-lux-2-0-the-robot-unicorn


Lux Ó Cearnaigh
FONDATRICE - NOTRE MÈRE A TOUS
Je suis à Chicago depuis le : 03/06/2011 et j'ai déjà rédigé : 3705 messages. J'ai : 24 ans d'après mes amis. Dans la vie, je suis : doctorante (troisième année) en ingénierie, spécialisée en robotique

Feuille de personnage
Choses à savoir sur moi :
Mes amis & mes sorties:

MessageSujet: Re: Matthew ♦ Le sport va chercher la peur pour la dominer, la fatigue pour en triompher, la difficulté pour la vaincre. [Délai jusqu'au 07/11]   Mer 21 Oct - 14:55

Nova avec un autre sexe, quelle drôle d'idée !
Re-bienvenue bella (ou plutôt bello, hum ) I love you

_________________________________
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Matthew ♦ Le sport va chercher la peur pour la dominer, la fatigue pour en triompher, la difficulté pour la vaincre. [Délai jusqu'au 07/11]   Mer 21 Oct - 14:59

j'me suis pas caché non plus, nanméhO !!!
Nan mais je suis canon, que ce sois en mec ou en nana

On verra si la paire de couill** me va bien

Merci à vous deux en tout cas Calin1
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Matthew ♦ Le sport va chercher la peur pour la dominer, la fatigue pour en triompher, la difficulté pour la vaincre. [Délai jusqu'au 07/11]   Mer 21 Oct - 15:38

(Re)bienvenue I love you hâte de voir ce que tu vas faire avec ce personnage **
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Matthew ♦ Le sport va chercher la peur pour la dominer, la fatigue pour en triompher, la difficulté pour la vaincre. [Délai jusqu'au 07/11]   Mer 21 Oct - 16:12

Bon j'avais une connerie à dire, mais je n'arrive pas à la formuler clairement à l'écrit. Donc je vais m'abstenir! (Je ne m'appelle pas Stefan moi désolé )

Ceci dit au plaisir de découvrir ton nouveau toi!
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Matthew ♦ Le sport va chercher la peur pour la dominer, la fatigue pour en triompher, la difficulté pour la vaincre. [Délai jusqu'au 07/11]   Mer 21 Oct - 17:39

Merci à vous deux
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Matthew ♦ Le sport va chercher la peur pour la dominer, la fatigue pour en triompher, la difficulté pour la vaincre. [Délai jusqu'au 07/11]   Mer 21 Oct - 20:23

t'es pas mal toi
rebienvenu I love you
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Matthew ♦ Le sport va chercher la peur pour la dominer, la fatigue pour en triompher, la difficulté pour la vaincre. [Délai jusqu'au 07/11]   Mer 21 Oct - 20:29

(re) Bienvenue par là, j'approuve totalement le choix d'avatar
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Matthew ♦ Le sport va chercher la peur pour la dominer, la fatigue pour en triompher, la difficulté pour la vaincre. [Délai jusqu'au 07/11]   Mer 21 Oct - 21:12

Mon Enzooooooooooooooooooooooooo à moi !!!!
Bon avec mon avatar ... ça le fait beaucoup moins... mais comment j'ai trop de nostalgie de te voir avec Mickael nif bientôt un an en plus Pleure

Bref, hâte de lire ce que tu vas nous préparer
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Matthew ♦ Le sport va chercher la peur pour la dominer, la fatigue pour en triompher, la difficulté pour la vaincre. [Délai jusqu'au 07/11]   Mer 21 Oct - 21:15

Si je dis que je te préfère avec cette tête tu me crois?
Bienvenue au club des Schizos!
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Matthew ♦ Le sport va chercher la peur pour la dominer, la fatigue pour en triompher, la difficulté pour la vaincre. [Délai jusqu'au 07/11]   Jeu 22 Oct - 0:27

Merci Logan & Olliver

Ez > Moi aussi grosse nostalgie... TC ma gueule !!!

Ste > Le pire c'est que oui, je te crois
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Matthew ♦ Le sport va chercher la peur pour la dominer, la fatigue pour en triompher, la difficulté pour la vaincre. [Délai jusqu'au 07/11]   Jeu 22 Oct - 0:51

Rebienvenue avec ce magnifique spécimen !
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Matthew ♦ Le sport va chercher la peur pour la dominer, la fatigue pour en triompher, la difficulté pour la vaincre. [Délai jusqu'au 07/11]   Jeu 22 Oct - 1:04

Merci ruru
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yuck-it-up.forumactif.com/t2234-je-vous-emmerdes-et-je-re


Sidney Arriston
ADMIN - SANS CONFRERIE
Je suis à Chicago depuis le : 13/09/2015 et j'ai déjà rédigé : 540 messages. J'ai : 21 years d'après mes amis. Dans la vie, je suis : 2ieme année en Littérature Française

Feuille de personnage
Choses à savoir sur moi :
Mes amis & mes sorties:

MessageSujet: Re: Matthew ♦ Le sport va chercher la peur pour la dominer, la fatigue pour en triompher, la difficulté pour la vaincre. [Délai jusqu'au 07/11]   Jeu 22 Oct - 3:53

Re-bienvenue Oxalys amour2

, pas mal le changement de sexe.... C'est assez réaliste bravo !!

Super choix d'avatar en tout cas le beau Michael coeur

_________________________________
Summer is coming with

Sidney Arriston
© minori.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Matthew ♦ Le sport va chercher la peur pour la dominer, la fatigue pour en triompher, la difficulté pour la vaincre. [Délai jusqu'au 07/11]   Aujourd'hui à 1:19

Revenir en haut Aller en bas
 
Matthew ♦ Le sport va chercher la peur pour la dominer, la fatigue pour en triompher, la difficulté pour la vaincre. [Délai jusqu'au 07/11]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» PSEUDO | trouver un prénom original
» Un truc qui fait peur...
» On a arrêté de chercher les monstres sous notre lit quand nous avons réalisé qu'ils étaient à l'intérieur de nous. ✗ caly
» JOEL POURQUOI VOTRE PETIT INOSANG A SI PEUR DE LA PRISON ET DE L'EXIL ???
» Quel sport faite vous?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
YUCK IT UP :: LES ARCHIVES :: Les archives :: Les fiches périmées-
Sauter vers: