≡ my milkshake brings all the boys to the yard.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage


Invité
Invité

MessageSujet: ≡ my milkshake brings all the boys to the yard.   Ven 16 Oct - 10:43

Jesse Ashley Ferguson

Blake Lively
Né(e) le 14 février 1991 à Chicago (États-Unis), j'ai 24 ans et suis de nationalité américaine. Si vous voulez en savoir un peu plus sur moi, sachez que je suis plutôt riche et que je le vis pas trop mal ! Actuellement célibataire, je tiens à préciser que je suis plutôt du genre bi... Désolée d'avance pour les cœurs brisés.

Diplôme préparé : masterCycle & année d'étude : Graduate - 2ème AnnéeCursus majeur : MarketingSpécialisation : Buisness CommunicationCursus mineur : Droit

Personnalité & addictions

Drôle - 90%
Réfléchi(e) - 60%
Créatif(ve) - 70%
Travailleur(euse) - 100%
Fêtard(e) - 70%
Narcissique - 80%
Artiste - 40%
Amical(e) - 40%
Jaloux(se) - 50%
Méfiant(e) - 40%
Sportif(ve) - 70%
Prude - 10%
Généreux(se) - 90%
Têtu(e) - 60%
Hautain(e) - 0%
Séducteur(trice) - 100%
Honnête - 70%
Joueur(euse) - 90%
Alcool : 70%Drogues : 60%Sexe : 90%

Renseignements multiples
Pourquoi avez-vous choisi d'étudier à l'université de Chicago ? À la base, j’étudiais à Harvard. Mais quand nous avons eu cet accident de jet, mon père est tombé dans le coma et il a été impossible de le transférer dans un hôpital de Cambridge. J’ai donc demandé au doyen d’être moi-même transférée à l’université de Chicago. J’y ai retrouvé quelques unes de mes anciennes amies et mon intégration a été assez facile puisque tout le monde me connaissait de base, mes parents étaient très investis dans la vie de la haute société de Chicago. J’ai donc bénéficié de facilités pour entrer à l’université mais attention ce n’est pas pour autant qu’on a excusé mes absences, mes retards ou quoique ce soit. Je suis traitée comme n’importe quelle élève… Ou presque.

Quelles sont vos sources de financement universitaire ? C'est horrible à dire mais quand il y a l'accident, j'ai été désignée administratrice des biens de mon père et héritière de la fortune de ma mère. Du coup je n'ai aucun problème à financer mes études, sans compter mon salaire et mes actions de la société de mon père. Certaines mauvaises langues disent que sans l'accident je n'aurais pas été capable de financer mes études puisque à la base le voyage à Paris était un voyage de réconciliation après que mes parents aient menacé de me déshériter suite à mes nombreux excès. Peut-être qu'ils ont raison, j'en sais foutrement rien.

Que pensez-vous du système de confrérie ? Quand ma mère est morte et que mon père s'est retrouvé dans le coma, j'ai du changé d'université pour rejoindre Chicago et c'est le doyen qui m'a conseillé de rejoindre une sororité afin d'obtenir le soutien nécessaire à ma bonne santé mentale si je puis dire. Depuis je ne peux pas imaginer ma vie sans celles que je considère comme mes soeurs même si il arrive qu'on s'engueule et qu'on se prenne la tête : la famille triomphe toujours finalement malgré les rivaltés et les soucis du quotidien. Je pense donc que c'est un bon système pour les gens qui ont besoin d'appartenir à un groupe et puis la vie évenementielle est tellement mieux quand on fait parti d'une organisation et que y'a pas photos.

D'ailleurs, faites-vous partie d'une confrérie ? Si oui, depuis combien de temps ?  J'ai été bizutée il y a déjà trois ans. C'était difficile au début pour moi car j'avais énormément de problèmes personnels mais je ne voulais surtout pas rentrer dans une nouvelle université sans intégrer une confrérie. Lors d'une soirée d'intégration, j'ai été très vite approchée par les Alpha Omicron Pi. Portia qui s'était pas mal renseignée sur l'université m'avait dit que j'avais le profil rêvé pour elles : j'étais belle, blonde, classée en waterpolo, tennis et hockey. En bref, j'étais un bonheur pour cette sororité célèbre et sophistiquée. Dès que j'ai vu les Alpha j'ai su que je voulais faire partie de leur groupe. Le bizutage n'a pas été facile et même si certaines filles avaient pitié de moi du fait que je venais de perdre ma mère et que j'avais survécu à un crash d'avion, les autres voulaient que j'ai ma place comme tout le monde et honnêtement moi la première.Il était hors de question qu'on m'accorde un régime de faveur. J'ai donc été bizutée comme tout le monde : j'ai eu le droit au car wash de l'horreur, c'est à dire laver un gros hummer devant tout le bâtiment de Sciences Po' en plein de mois d'octobre et vous devez savoir qu'à Chicago les températures de mi-saison ne pardonnent pas. Ça m'a valu un putain de rhume et des oeillades amusées de mes professeurs mâles et une très basse estime de moi pour ce qui était des gentes dames. J'ai aussi du faire la chasse au bisous : 1dollars pour le bijoux sur la joue, 5 pour un bref smack sur la bouche. Les bénéfices étaient bien évidemment reversés à la sororité. Je sais désormais que je ne pourrais jamais faire prostituée. Sans oublier la semaine où j'ai été l'esclave de Mademoiselle Parks. Gérer toutes ses petites affaires n'était pas tâche aisée mais j'ai tout donné. Je voulais absolument faire mes preuves alors c'est ce que j'ai fais, finalement au bout de un an et demi j'étais très bien intégrée dans la sororité. Aujourd'hui j'aimerais encore grimper quelques échelons afin de pouvoir occuper à mon tour une place importante et rendre la pareille à ma famille. Car oui, pour moi, c'est une famille et il me tient à coeur de respecter les règles et les principes des Alpha même si parfois je manque un peu à mes devoirs en me laissant aller dans certaines soirées. Quoiqu'il en soit, les Alpha sont pour moi une famille et je n'imagine pas ma vie sans elles. Elles sont des modèles pour certaines mais des alliées pour beaucoup, certaines d'entre elles m'accompagnent même à l'hôpital voir mon père et se soucient vraiment de mon bien-être comme je me soucis du leur. Être Alpha c'est plus qu'être jolie et intelligente, c'est avoir une vraie hygiène de vie, de vraies valeurs et surtout un ambition dévorante.

Biographie
Une goutte de sueur coula le long de son cou. Chaude. Sournoise. Elle l’essuya d’un bref revers de main en grimaçant, encore dans un demi-sommeil. Quelques rayons de soleil filtraient à travers les stores et achevèrent de la réveiller, ceux-ci étaient assez hauts pour qu’elle comprenne que c’était le crépuscule. Elle était incapable de dire depuis combien de temps elle se trouvait ici. Sa tête la faisait souffrir le martyr comme si un orchestre fou s’acharnait dans sa boîte crânienne. Son cerveau embrumé ne comprenait pas encore la gravité de la situation bien qu’elle essayait de retrouver ses esprits pour analyser son environnement. Elle était allongée sur un lit, assez moelleux à vrai dire, et maintenant que ses yeux s’habituaient à l’obscurité elle pouvait distinguer une pièce blanche. Puis un bip,  un bip régulier. « Elle se réveille ! » Elle n’était donc pas toute seule, et entre de bonnes mains apparemment. « Mademoiselle Ferguson, bonjour je suis le docteur Irving, vous souvenez vous de ce qui vous êtes arrivés ? » Jesse ouvrit la bouche pour parler mais une vive douleur à la mâchoire la fit se raviser. « Allez-y doucement vous avez un énorme hématome sur la joue. Dîtes moi votre nom et la date s’il vous plait. » Elle leva les yeux vers le médecin. Grand brun ténébreux, dans d’autres circonstances, Jesse n’en aurait fait qu’une bouchée. Même chose pour l’infirmière qui se tenait à ses côtés. C’était peut-être un rêve : les gens n’étaient pas aussi séduisants dans la réalité… « Jesse Ferguson, j’ai 21 ans et j’habite à Chicago. Nous sommes le 22 décembre. » Le médecin et l’infirmière échangèrent un bref regard. « Quoi ? » demanda Fergie. « Qu’est-ce qu’il s’est passé ? » Des milliers de question se bousculèrent dans sa tête quand soudainement la mémoire lui revint. Elle se revoyait monter dans le jet de ses parents, direction Paris, elle se souvenait de la tête bizarre du pilote puis surtout elle se souvenait du décollage qui avait mal tourné et des hurlements de ses parents mêlés aux siens et à ceux de l’équipage. Puis le silence de mort. « Où sont mes parents ? Comment vont-ils ? Et Portia ? Où est Portia ? » Sa douce nourrice, celle qui la suivait dans tout ses déplacements et qui avait remplacé ses parents toutes ses années : elle lui avait donné affection et attention pendant que son père gérait l’entreprise familiale de maroquinerie et que sa mère arpentait les fashion weeks en tant que rédactrice en chef de Elle.
« Portia va bien, elle est le résultat d’un miracle tout comme vu Mademoiselle Ferguson. En revanche… Madame Ferguson est décédée sur le lieu de l’accident et votre père se bat pour sa vie en ce moment même. » Le rythme cardiaque de la jeune fille s’accéléra d’un coup, son monde était en train de s’écrouler. Même si elle n’avait jamais été proche de sa mère, son père en revanche était toute sa vie et avait toujours fait preuve d’un amour infini à son égard. Sa peine était incommensurable. Perdre ses parents n’étaient pas la pire chose qui puisse arriver à un enfant ? Et là comme une apparition, se dessina dans l’embrasure de la porte Portia. Une faible lueur se profilait dans ses grands yeux bleus glacés auparavant toujours éclatant de joie. « Mademoiselle Jesse, vous n’avez rien… » Des larmes, encore des larmes, puis la réalité en pleine face.

Jesse a désormais 24 ans, après avoir subi l’agitation médiatique pendant quelques années en faisant la une des journaux à scandale dès qu’elle avait envie de repousser un peu ses limites, le drame semble loin derrière elle. Sauf le jeudi soir où elle rend visite à son père à l’hôpital, depuis quelques mois les médecins lui conseillent d’arrêter les soins mais c’est hors de question pour la jeune femme qui veut attendre encore. Il faut dire que Jesse a hérité de la force de caractère de ses parents : ambitieuse, forte-tête, tempérament de leader. Jesse ne s’est jamais laissé dicter ce qu’elle devait faire. Aujourd’hui, elle est toujours étudiante mais surtout à la tête d’un empire et d’une fortune incroyable. Mais son côté dépensière et borderline ne la mènera t-elle pas jusqu’à sa perte ? L’auto-destruction à laquelle elle s’adonne depuis quelques temps n’aura t-elle pas finalement raison d’elle ? Pour le moment la seule chose qui la tient à flot est sa sororité et le bien que ça lui procure. Ça lui donne l’impression d’avoir une famille finalement, à elle, l’héritière en mal d’affection… Bien qu’elle sait que certaines ont jalousé et ont été médisantes vis à vis de sa situation Jesse ignore les mauvaises ondes et ne quitterait sa sororité pour rien au monde.

Moi c'est SpurryQuick !
J'ai 21 ans, je suis une fille et je vis en pays. J'ai découvert le forum grâce à bazzart et je le trouve très esthétique et j'espère avoir un bon accueil ! Sinon, je serai connecté(e) tous les jours et je devrai pourvoir RP environ 3/4 fois par semaine.



Dernière édition par Jesse Ferguson le Dim 18 Oct - 22:13, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: ≡ my milkshake brings all the boys to the yard.   Ven 16 Oct - 11:19

BIENVENUE PARMI NOUS I love you Lively est sublimissime faint
Bonne continuation pour ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yuck-it-up.forumactif.com/t2212-lux-2-0-the-robot-unicorn


Lux Ó Cearnaigh
FONDATRICE - NOTRE MÈRE A TOUS
Je suis à Chicago depuis le : 03/06/2011 et j'ai déjà rédigé : 3705 messages. J'ai : 24 ans d'après mes amis. Dans la vie, je suis : doctorante (troisième année) en ingénierie, spécialisée en robotique

Feuille de personnage
Choses à savoir sur moi :
Mes amis & mes sorties:

MessageSujet: Re: ≡ my milkshake brings all the boys to the yard.   Ven 16 Oct - 15:05

WELCOME ! I love you
Bon courage pour ta fiche stress

_________________________________
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: ≡ my milkshake brings all the boys to the yard.   Ven 16 Oct - 17:59

Anlala qu'elle est belle bave et cet avatar !
Bienvenue chez les fous et bon courage pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yuck-it-up.forumactif.com/t92-sahel-c-est-en-voyant-un-mo


Sahel A. Friezmann
ADMIN - MASCOTTE ΔΥ
Je suis à Chicago depuis le : 02/08/2015 et j'ai déjà rédigé : 3689 messages. J'ai : vingt quatre ans d'après mes amis. Dans la vie, je suis : étudiant, en 1ere année graduate ~ cinéma & médias

Feuille de personnage
Choses à savoir sur moi :
Mes amis & mes sorties:

MessageSujet: Re: ≡ my milkshake brings all the boys to the yard.   Ven 16 Oct - 19:26

La class' de Lively
Je l'ai surkiffé dans Adaline

Bienvenue parmi nous mademoiselle Ferguson

_________________________________
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: ≡ my milkshake brings all the boys to the yard.   Ven 16 Oct - 21:24

BLAKE **
Bienvenue parmi nous et amuse toi bien
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: ≡ my milkshake brings all the boys to the yard.   Ven 16 Oct - 21:52

Lively quoi bave
Tu viens quand tu veux partager min lit

Welcome here & courage pour ta fiche !:
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: ≡ my milkshake brings all the boys to the yard.   Ven 16 Oct - 23:29

t'es jolie toi I love you
bienvenue ici **
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: ≡ my milkshake brings all the boys to the yard.   Sam 17 Oct - 0:12

BIENVENUE SUR YIU !!! stress
Courage pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: ≡ my milkshake brings all the boys to the yard.   Sam 17 Oct - 12:06

Bienvenuuuuue
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: ≡ my milkshake brings all the boys to the yard.   Sam 17 Oct - 13:36

Bienvenue parmi nous jolie blonde

Bon courage pour ta fiche!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Addison G. Cunningham
ADMIN - SANS CONFRERIE
Je suis à Chicago depuis le : 02/08/2015 et j'ai déjà rédigé : 1459 messages. J'ai : 23 d'après mes amis. Dans la vie, je suis : 6ème année en Criminologie et science du comportement

Feuille de personnage
Choses à savoir sur moi :
Mes amis & mes sorties:

MessageSujet: Re: ≡ my milkshake brings all the boys to the yard.   Sam 17 Oct - 14:33

Blake bave
Bienvenuuuuuuuuuuuuuuuu parmi nous amour2 
Bonne chance pour ta fiche I love you

_________________________________

- Les amours de ma vie ! -
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: ≡ my milkshake brings all the boys to the yard.   Sam 17 Oct - 21:36

Bienvenue sur YIU ! Courage pour la suite de ta fiche et surtout n'hésites pas à contacter le staff en cas de besoin !
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: ≡ my milkshake brings all the boys to the yard.   Dim 18 Oct - 1:44

Bienvenuuue sur le forum ! coeur Il faut rejoindre les Zeta, même les citizens et les profs, oui oui, parce que les Zeta Psi sont forts, beaux, intelligents, ils ont du charisme et de la cervelle, et en plus de ça, ils possèdent un Pikachu, le seul et l'unique, le vrai, si c'est pas merveilleux

bizutage à part, bienvenue et bon courage ! Blake est un super choix I love you
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: ≡ my milkshake brings all the boys to the yard.   Dim 18 Oct - 10:48

Que de propositions alléchantes..
Merci à tous & à toutes pour votre accueil chaleureux ! love
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: ≡ my milkshake brings all the boys to the yard.   Aujourd'hui à 18:52

Revenir en haut Aller en bas
 
≡ my milkshake brings all the boys to the yard.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» TNA 4 janvier. Scott Hall, X-Pac, Nasty Boys... et Hogan!
» Canadian aid worker guilty of assaulting Haitian boys
» Nils Relationships || You like Swedish boys ?
» 01. Boys don't cry | Chambre étudiante de Stevie Evans
» LES CITYZENS : Triumph without peril brings no glory.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
YUCK IT UP :: LES ARCHIVES :: Les archives :: Les fiches périmées-
Sauter vers: