baby i'm worth it (calypso)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage


Invité
Invité

MessageSujet: baby i'm worth it (calypso)    Mer 23 Sep - 20:34

Calypso Zoella Depp

ste bertram rose
Né(e) le 30 juin 1993 à New York, j'ai 22 ans et suis de nationalité Américaine. Si vous voulez en savoir un peu plus sur moi, sachez que je suis plutôt riche et que je le vis mal parfois ! Actuellement célibataire, je tiens à préciser que je suis plutôt du genre hétéro... Désolé(e) d'avance pour les cœurs brisés.

Diplôme préparé : doctoratCycle & année d'étude : graduate, 1e annéeCursus majeur : danseSpécialisation : danse moderneCursus mineur : théâtre

Personnalité & addictions

Drôle - 25%
Réfléchi(e) - 70%
Créatif(ve) - 85%
Travailleur(euse) - 55%
Fêtard(e) - 35%
Narcissique - 10%
Artiste - 95%
Amical(e) - 30%
Jaloux(se) - 60%
Méfiant(e) - 90%
Sportif(ve) - 80%
Prude - 70%
Généreux(se) - 20%
Têtu(e) - 50%
Hautain(e) - 95%
Séducteur(trice) - 30%
Honnête - 10%
Joueur(euse) - 75%
Alcool : 20%Drogues : 85%Sexe : 20%

Renseignements multiples
Pourquoi avez-vous choisi d'étudier à l'université de Chicago ? Ta venue à Chicago n'es pas anodine, et tu le sais bien. Tes motivations semblent tout à fait louables aux yeux des autres, car quand on te demande quel bon vent t'amène à Chicago, tu réponds d'un simple sourire que tu as voulu poursuivre ta passion de toujours : la danse. Tu es une bonne danseuse, et tu rêves d'en faire ton métier, il est donc normal de te rendre à Chicago pour poursuivre un tel rêve... Du moins, en apparence. Car tout curieux qui prolongerait un peu la conversation apprendrait par la suite que tu viens de New-York, et que les écoles de danse ne manquent pas là bas. Pourquoi étudier la danse à l'université quand on peut le faire dans une école de renom? C'est là tout le mystère, ton secret que tu te gardes bien de partager.

Quelles sont vos sources de financement universitaire ? Papa et maman t'aident bien sur ce coup là, tu dois bien l'avouer. C'est d'ailleurs l'une des seules choses pour laquelle maman sait répondre à tes attentes. Pas besoin d'une bourse qu'il aurait fallu mériter en travaillant d'arrache-pied, ni d'un petit boulot qui aurait difficilement suffit à couvrir les frais incalculables de l'université. Tu as juste expliqué à tes parents pourquoi tu désirais tant te sauver à Chicago, et ils ont tout avalé. Te voilà maintenant, à suivre des études tous frais payés, études qui ne correspondent même pas à ce que tu leur as raconté. Tu as parfois la conscience lourde, mais tu sais pertinemment que si tu leur avais dit la vérité tu n'aurais pas posé ne serait-ce qu'un orteil ici.

Que pensez-vous du système de confrérie ? Les confréries, c'est parfait. Pas dans le sens où on a une famille exceptionnelle, toujours là pour assurer vos arrières et vous faire vivre des moments inoubliables, non, pas à tes yeux. C'est simplement parfait pour rentrer dans le moule, se faire oublier, répondre avec brio aux stéréotypes de base que l'on attend de toi. Grâce aux confréries, tu as l'occasion de te bâtir une toute nouvelle image, exactement ce que tu voulais faire en arrivant ici. Rien de mieux qu'une confrérie pour effacer ta personnalité dans les méandres des clichés étudiants.

D'ailleurs, faites-vous partie d'une confrérie ? Si oui, depuis combien de temps ? Maman était une Alpha Omicron Pi, tu te devais de lui faire honneur en rejoignant une confrérie toi aussi. Pas n'importe laquelle bien sûr, la même que la sienne, et ce dès ton arrivée. C'est ta façon à toi de la rassurer, de lui montrer que tu es son portrait craché, sa petite fille qui la rend si fière depuis le début en suivant ses pas. Les Alphas ne te correspondent pourtant pas, tu le sais bien. A vrai dire si tu devais choisir une confrérie de ton plein gré, tu prendrais sûrement les Kappas, car là bas tout le monde te laisse tranquille. Mais les Alphas tu as choisi, et pour une bonne raison : tu te dois de ressembler à maman. Tu sais qu'avec ce choix, elle te laisserait tranquille pour le reste de tes études à Chicago, persuadée que si tu fais partie de ces jolies abeilles, le monde t'ouvrait gentiment ses bras.
Les rejoindre n'a pas été facile, tu as du t'adapter, imiter, copier dans les moindres détails ces princesses rayonnant de toutes parts. Mais tu y es arrivée. Un grand sourire comme lors de tes concours de beauté, des belles paroles, et surtout beaucoup de mépris. Une recette qui a bien fonctionné, car on t'a accepté. Tu n'en revenais pas, tu en avais presque sauté de joie.
Le bizutage s'était bien passé. Ta marraine de bizutage, Ollie, s'était avérée un peu décalée, comme toi. Bien sûr, c'était d'autant plus flagrant pour elle qu'elle semblait toujours enfermée dans un autre monde. Tu l'as vite considérée comme une sœur, celle qui te ressemblait sans le savoir. On aurait pas pu choisir meilleure marraine. D'ailleurs, tu as même trouvé le bizutage amusant. Elle t'en a fait faire des folies, ça allait des choses les plus basiques, comme s'enfiler un mètre de shooters en un minute à lancer ton soutient gorge en plein milieu d'un match de foot. Elle a su t'intégrer dans la confrérie avec humour et folie, et c'est un peu ça qui t'a mise en confiance. Que les Alphas te correspondent ou pas, tu en es venue à penser qu'en sa compagnie, on était pas si mal ici.  

Biographie
Tu vois des petites filles en tutu accélérer le pas, tandis que tu essaies tant bien que mal d'enfiler ton chausson et de ne pas arriver en retard. Les cris de l'organisatrice retentissent et sont bientôt rejoints par ceux de ta mère, qui t'enfile ta chaussure sans ménagement en pestant d'avoir une fille aussi mal dégourdie. Une larme roule sur ta joue, et tu l'essuies rapidement tandis qu'on te tire par le bras pour te forcer à te relever et rejoindre l'amas de gamines qui s'agglutine derrière le rideau. Elle sont toutes jolies, avec leurs cheveux tirés à quatre épingles, leur maquillage pailleté et leur tutu de danse rose. Toi aussi, tu as le même attirail, et pourtant tu es sensé montrer ce petit plus qui va te démarquer des autres. Et tu sais déjà ce que c'est : ces fillettes ont beau avoir l'uniforme parfait, cela ne fait pas d'elles des danseuses. Toi, oui. Tu entres sur la scène à la suite d'une petite brune, et tu fais de jolies pointes accompagnée de ton habituel sourire. Tu vois le jury te jauger d'un regard appréciateur, et tu les salues telle une bonne danseuse classique avec grâce et délicatesse, courbant légèrement tes genoux et gardant le dos droit. Ici, on n'est malheureusement pas à un gala de danse, comme tu l'aurais tant souhaité, mais à un défilé. Et si tu réussis le concours, tu feras autant de galas que tu le souhaites, maman l'a promis.

Les applaudissements retentissent et tu salues la foule d'un gracieux signe de main, accordant même un sourire au photographe de l’événement qui ne cesse de te bombarder de ses flash depuis l'annonce de ta victoire. A 16 ans, te voilà Miss Teen New York USA, c'est pas joli ça ? Tu croises le regard de ta mère au premier rang, et son sourire te mets du baume au cœur. C'est pour elle que tu fais tout ça, personne d'autre. Tu ne raffoles pas de ces concours de beauté, mais après toutes ces années, il est évident que ta génitrice en est folle. Tellement fière de sa fille, sa si jolie fille, c'est ce qu'elle ne cesse de répéter à qui veut l'entendre. Avec le temps, tu en es venu à penser qu'elle devrait mourir d'envie de faire des concours de beauté quand elle était petite, c'est pour toi la seule explication. Tu poursuis le rêve d'une autre dans le but de lui faire plaisir, mais tu sais que tu y gagnes au change : les cours de danse ne se font que plus nombreux pour toi, alors tu ne dis rien. Tu as pourtant essayé d'en toucher un mot à ton père, espérant qu'il ait son avis sur la question, mais il n'a jamais assisté à un seul de tes concours. Tu sais bien qu'il ne s'en préoccupe pas, et c'est pourtant dommage. Tandis que tu fais signe à la foule qui t'acclame, tu sens la notoriété arriver, celle que tu n'as jamais voulu et qui va bientôt te frapper en plein visage, ce si beau visage pour lequel tout le monde a voté. Souries, Calypso, tout le monde te regarde, dirais sûrement maman si sa voix pouvait t'atteindre.

Le flash t'éblouis de nouveau tandis que la voix du photographe se fait lointaine à tes oreilles. Tu as chaud, ces vêtements te grattent, et tu pourrais jurer sentir cette épaisse couche de maquillage couler. Faire la couverture des magazines n'est pas ton rêve de petite fille, et tu échangerais volontiers ta place avec une autre. Ce dont tu tuerais pour surtout, c'est de l'eau et quelque chose à manger. Personne ne se nourrit chez vous ?  demandes-tu avec humeur en chassant une mèche rebelle de ton visage. Oui voilà comme ça, plus de désinvolture ! te parvint la voix du photographe qui se roule par terre de façon ridicule en tentant de trouver l'angle parfait. Tes yeux cherchent une fois de plus ceux de ta mère, comme tu en as l'habitude depuis des années. Tu croises les siens, durs et froids comme à chaque fois qu'elle t'intime de bien faire, mais cette fois tu en as marre. Tu tapes dans l'un des ballons de baudruche qui sert de décor à ton shooting et pars en direction de la salle de bain, ôtant au passage tes talons de 16 centimètres. Tu ne dis rien, sachant qu'il te faut juste du temps pour te calmer. Tes mains agrippent fébrilement le bord du lavabo tandis que tu essaies de donner une nouveau souffle à ta respiration haletante. Tu lèves lentement la tête, encaissant le reflet que te renvoies le miroir, que tu reconnais difficilement. Qu'est ce que tu fais là au final ? Ce n'est pas ce que tu veux, ça n'a jamais été le cas. Maman est pourtant si fière, ça te tuerait de t'arrêter en si bon chemin. Et pourtant, tu en crèves d'envie, tu ne l'as jamais autant voulu.  

Tu sors du taxi tandis que le chauffeur s'atèle à extirper tes maigres bagages de son coffre, et les place à tes pieds. Tu le payes et le remercie d'un sourire distrait, car ton regard est maintenant absorbé par ce qui s'offre à toi : L'université de Chicago, en chair et en os. Papa et maman t'en ont voulu quand tu le leur a annoncé, principalement car tu as fait cela dans leur dos. Tu les as rassuré, leur promettant que tout se passerait bien là bas, que tu avais besoin de prendre ton envol. D'un côté ils sont rassurés, car ils ont fréquenté la même fac. De plus, tu leur as promis de choisir un cursus qui les rendrait fiers dès ton arrivée là bas.
Arrivée au bureau, ton regard s'attarde sur la longue liste de matières proposées. La main sur ta valise, l'autre occupée à tracer les différents cursus du doigt, l'un d'entre eux attire forcément ton attention : la danse. Tu te mords la lèvre, le cœur soudain empli de doutes. Mais d'un autre côté, quand as-tu vraiment satisfait tes propres désirs ? Tu annonces à la secrétaire tes choix : danse en majeure, théâtre en mineure. Chose faite, tu sors un peu tremblante du grand bâtiment, prête à chercher ton dortoir dans cette immense étendue qui s'offre à toi. C'est la rentrée, les confréries et les clubs commencent à faire leur pub, et tu jettes des regards intrigués à plusieurs petits groupes qui les représentent. L'un attire soudain ton attention : Alpha Omicron Pi. Les belles abeilles à quelques mètres de toi, exactement ce que tu cherchais. Tu prends une grande inspiration, colle sur ton visage un de ces fameux sourires des concours de beauté, et avance vers elles d'un pas assuré. Elles se tournent vers toi, te dévisagent avec tout le mépris qu'il est possible d'exprimer, mais tu ne flanches pas. Si tu as réussi à convaincre ta mère jusque là, une bande de princesses ne te résistera pas longtemps. C'est parti.  

La fin du cours de moderne jazz vient à peine de se faire que tu te précipites au vestiaire. Tu ne prends même pas le temps d'enlever ton justaucorps et enfile un pull et un jean par dessus, détachant d'un même mouvement tes cheveux. Après avoir enfilé tes bottes et récupéré le reste de tes affaires, tu t'engages d'un petit pas discret dans le grand escalier qui mène au rez-de-chaussée. Il part toujours plus tôt à cette heure-ci, peut-être que cette fois tu ne le louperas pas... Tu te penches discrètement et voit sa silhouette se détacher dans le hall. Mais une sonnerie tapageuse te trahit alors, ta sonnerie de téléphone qui t'indique que tu viens de recevoir un message. Tu jures à voix basse et enfonce ta main dans ton sac à la recherche de l'objet, sans penser à reculer. Surpris, il fait volte-face et vos regards se croisent un instant, toi en haut des marches, lui près de la porte. Ton souffle s'arrête tandis qu'il te jauge d'un regard profond, et détourne ensuite le regard pour s'en aller. Les joues rouges, tu fixes la porte par laquelle il s'est enfuit quelques instants et reprends ensuite tes esprits ; le message. C'est Maddison, elle t'a demandé de la rejoindre à dix huit heure devant la bâtiment de votre confrérie. Si tu ne te dépêches pas, tu vas être en retard, alors tu presses le pas distraitement.  

Moi c'est pinkheart !
J'ai 20 ans, je suis un lama multicolore et je vis en France. J'ai découvert le forum grâce à Charlie et je le trouve merveilleux ! Sinon, je serai connecté(e) quatre à cinq fois par semaine et je devrai pourvoir RP environ 2/3 fois par semaine.



Dernière édition par Calypso Z. Depp le Mar 29 Sep - 10:15, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yuck-it-up.forumactif.com/t2212-lux-2-0-the-robot-unicorn


Lux Ó Cearnaigh
FONDATRICE - NOTRE MÈRE A TOUS
Je suis à Chicago depuis le : 03/06/2011 et j'ai déjà rédigé : 3705 messages. J'ai : 24 ans d'après mes amis. Dans la vie, je suis : doctorante (troisième année) en ingénierie, spécialisée en robotique

Feuille de personnage
Choses à savoir sur moi :
Mes amis & mes sorties:

MessageSujet: Re: baby i'm worth it (calypso)    Mer 23 Sep - 20:53

BIENVENUUUE
Bon courage pour ta fiche, j'espère que tu te plairas ici ! I love you

_________________________________
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: baby i'm worth it (calypso)    Mer 23 Sep - 21:09

Teresa Palmer! ** Merci beaucoup. I love you
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: baby i'm worth it (calypso)    Mer 23 Sep - 21:11

Welcome here !!!
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: baby i'm worth it (calypso)    Mer 23 Sep - 21:12

Merci! étoile
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: baby i'm worth it (calypso)    Mer 23 Sep - 21:18

Welcomeeeee! et moi si tu veux, j'suis prenante pour un lien. **
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: baby i'm worth it (calypso)    Mer 23 Sep - 21:27

TROP JOLIE
Bienvenue parmi nous et amuse toi bien I love you
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: baby i'm worth it (calypso)    Jeu 24 Sep - 12:53

BIENVENUE SUR YIU !!! stress
Courage pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yuck-it-up.forumactif.com/t92-sahel-c-est-en-voyant-un-mo


Sahel A. Friezmann
ADMIN - MASCOTTE ΔΥ
Je suis à Chicago depuis le : 02/08/2015 et j'ai déjà rédigé : 3689 messages. J'ai : vingt quatre ans d'après mes amis. Dans la vie, je suis : étudiant, en 1ere année graduate ~ cinéma & médias

Feuille de personnage
Choses à savoir sur moi :
Mes amis & mes sorties:

MessageSujet: Re: baby i'm worth it (calypso)    Jeu 24 Sep - 15:15

Bienvenue jolie demoiselle
Une nouvelle que je ne connais pas mais dont je suis ravis de découvrir, stephanie est superbe
J'adore son métissage et son regard sauvage, elle est vraiment jolie

Bonne continuation pour ta fiche en tout cas !

_________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Addison G. Cunningham
ADMIN - SANS CONFRERIE
Je suis à Chicago depuis le : 02/08/2015 et j'ai déjà rédigé : 1459 messages. J'ai : 23 d'après mes amis. Dans la vie, je suis : 6ème année en Criminologie et science du comportement

Feuille de personnage
Choses à savoir sur moi :
Mes amis & mes sorties:

MessageSujet: Re: baby i'm worth it (calypso)    Jeu 24 Sep - 17:17

Bienvenuuuuuuuuuuuuuuuuuu parmi nous amour2
Bonne chance pour ta fiche I love you

_________________________________

- Les amours de ma vie ! -
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: baby i'm worth it (calypso)    Jeu 24 Sep - 18:21

T'ES LAAAAAAAA stress stress stress stress
Bon courage pour ta fiche !! Et tu me réserves un lien qui déchire sa maman, depuis le temps que je t'en parle
ET WELCOME SUR YIU amour2 amour2 amour2 amour2
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: baby i'm worth it (calypso)    Jeu 24 Sep - 20:54

Merci beaucoup tout le monde pour cet accueil! **
Frances je t'envoie un mp pour qu'on discute d'un lien. I love you
Et Charlie oui j'ai enfin craqué, en même temps à force de te voir connectée... Merci!
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: baby i'm worth it (calypso)    Jeu 24 Sep - 20:56

Bienvenutoooo!
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: baby i'm worth it (calypso)    Jeu 24 Sep - 22:44

Gracieeeeee!
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: baby i'm worth it (calypso)    Jeu 24 Sep - 23:04

BIENVENUUUEEE I love you
Bonne continuation pour ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: baby i'm worth it (calypso)    Aujourd'hui à 10:47

Revenir en haut Aller en bas
 
baby i'm worth it (calypso)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Haiti des années 60-70-80: Le pays était-il mieux sous Papa et Baby Doc ?
» Baby Doc et Michèle Bennett, un couple très détesté des Haïtiens.
» Retour-surprise: Baby Doc a-t-il été manipulé?
» Calypso.
» Baby Deoxys alias Deox

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
YUCK IT UP :: LES ARCHIVES :: Les archives :: Les fiches périmées-
Sauter vers: