(elizabeth) you gettin' me trough the night - flashlight.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage


Invité
Invité

MessageSujet: (elizabeth) you gettin' me trough the night - flashlight.    Mer 9 Sep - 13:42

Maya Elizabeth Hills

Kylie Jenner
Né(e) le 19 avril 1994 à Beja au Portugal, j'ai 21 ans et suis de nationalité américano-portugaise. Si vous voulez en savoir un peu plus sur moi, sachez que je suis plutôt riche et que je le vis bien ! Actuellement désespérément célibataire, je tiens à préciser que je suis plutôt du genre curieuse... Désolé(e) d'avance pour les cœurs brisés.

Diplôme préparé : bachelorCycle & année d'étude : undergraduate, troisième annéeCursus majeur : journalismeSpécialisation : journalisme sportifCursus mineur : sport

Personnalité & addictions

Drôle - 88%
Réfléchie - 73%
Créative - 85%
Travailleueuse - 50%
Fêtard) - 64%
Narcissique - 90 %
Artiste - 72%
Amicale - 98%
Jalouse - 59%
Méfiante - 21%
Sportive - 89%
Prude - 0%
Généreuse - 69%
Têtue - 80%
Hautaine - 30%
Séductrice - 99%
Honnête - 100%
Joueueuse - 70%
Alcool : 35%Drogues : 12%Sexe : 98%

Renseignements multiples
Pourquoi avez-vous choisi d'étudier à l'université de Chicago ?
Après avoir vécu des années au Portugal mon père à reprit les rennes de l'entreprise familiale aux États-Unis et naturellement j'ai dû suivre le mouvement, m'adapter à un mode de vie bien différent de celui que j'avais à Lisbonne. Quoi qu'il en soit, c'est à Chicago que nous avons déposés nos valises, la ville natale de mon père, quoi de plus logique que je choisisse d'étudier dans cette université ?

Quelles sont vos sources de financement universitaire ?
Mon père est à la tête d'un empire immobilier, et étant donné que je suis sa petite princesse et unique fille il s'est vu obligé de me financer mes études. Formulé comme je viens de le faire ça semble affreux, mais rassurez-vous, je ne lui ai pas mit de couteau sous la gorge, ou pire encore, je n'ai pas fait de crise de larmes, il s'est naturellement proposé et j'ai accepté. C'est donc grâce à mes parents que j'ai l'immense privilège d'étudier le journalisme à l'université de Chicago. Mystère résolu !

Que pensez-vous du système de confrérie ?
Diviser pour mieux régner comme dirait l'autre, non ? Je n'en sais rien mon avis est plutôt mitigé, disons que d'un côté c'est une façon merveilleuse de rencontrer des gens dans le même états d'esprit que nous, nous partageons beaucoup, apprenons à vivre en communauté et devenons solidaires, et c'est non négligeable, on s fait des contacts pour l'avenir. D'un autre côté ça divise les étudiants qui deviennent rivaux pour des raisons qui leur échappe parfois, en tout cas, moi ça m'échappe, bref. Un mal pour un bien, je n'en sais rien.  Pas d'avis, ou bien, ne se prononce pas.

D'ailleurs, faites-vous partie d'une confrérie ? Si oui, depuis combien de temps ? J'ai rejoins la sororité Alpha Omicron Pi, tout simplement parce que c'est l'élite, et ça peut paraître affreusement vaniteux - surement parce que ça l'est - mais je fais moi-même partie de l'élite, mes parents sont haut placés et connaissent pas mal de monde, je suis intelligente et charmante, sans compter que je suis sportive. J'avais tout pour moi afin d'entrer dans cette sororité, alors je n'ai pas hésité. De bonne famille, née avec une truelle cuiller en argent dans la bouche et prédestinée à réussir tout ce que j'entreprendrais, j'ai foncé.
Laissez-moi maintenant vous raconter mon bizutage, auquel j'ai survécu... Les soeurs ont mit mes nerfs à rude épreuve, mais j'ai tenu le coup, elle testaient ma loyauté en médisant sur d'autres soeurs afin de me tester, être sûre que je suis fiable, c'est qu'elles sont mesquines les chipies. Elle me confiaient même des secrets hors norme, n'importe qui à ma place aurait colporter une rumeur, mais je n'ai pas céder à la tentation et ça à payer. Elles mettaient à rude épreuve ma volonté de faire partie de cette sororité de toutes les manières possibles, leur créativité m'épatait un peu plus tous les jours que dieu fait. J'ai passé des nuits à résoudre des problèmes et autres énigmes au sujet de l'université, m'envoyant promener au milieu de la nuit dans la bibliothèque et chercher des objets insolites ou pire encore, maintenant c'est bien finit, je suis moi aussi une "soeur" et je suis fière d'avoir réussit ce foutu bizutage.

Biographie


whatever tomorrow brings, i'll be there

Le monde entier est un théâtre, et tous, hommes et femmes, n'en sont que les acteurs. Et notre vie durant nous jouons plusieurs rôles. J'ai pas beaucoup vu mon père étant enfant, enfin même avant qu'on emménage à Chicago. Il venait parfois passer le week-end à la maison à Lisbonne avec maman et moi, nous couvrait toujours de cadeau, il essayait de combler son absence du mieux qu'il le pouvait. Il ne me connaissait pas, je ne l'ai jamais vu à un de mes matchs de football, jamais là pour m'encourager ou pour lire ce que j'écrivais dans le journal de l'école. Très jeune j'ai été active, je débordais tellement d'énergie que ma mère m'a inscrite dans un club de football féminin, et à la danse, histoire que je reste tout de même une petite fille. Je vagabondais avec mes amis alors que je n'avais pas 12 ans, le Portugal c'est paisible, ça ressemble beaucoup aux années hippies. Je ne me suis jamais faite emmerdée le soir, ni nulle part ailleurs d'ailleurs. Ils conduisent très mal par contre, je me suis faite fauchée une fois en traversant à un passage piéton et devinez quoi, mon père n'était pas là.
Je lui en ai voulu de m'arracher à mon Portugal natal pour les Etats-Unis, un bled que ne connaissais que de nom et dont j'ignorais toutes les coutûmes. Enfin, si je connaissais thanks giving, puisqu'il se débrouillait toujours pour venir le fêter avec nous au soleil. Chicago pour moi c'était la jungle, j'ai eu du mal à m'intégrer et j'ai subis très longtemps les moqueries de mes camarades. Mes parents ont même été obligés de me retirer du collège. Quand je suis arrivée à l'université j'étais quelqu'un de transformé et populaire.
La jeunesse est la période où l'on se déguise, où l'on cache sa personnalité. C'est une période de mensonges sincères. « Tu vas dérober le stylo plume en argent du doyen dans son bureau, et tu dois nous le ramener avant ce soir. » telle est ta mission chérie, amen. Je me chies littéralement dessus, mes cils trop longs viennent caresser le dessous de mes sourcils tant mes yeux s'écarquillent à l'annonce de ma mission du jour. Le bizutage, une belle saloperie, il faut se l'avouer. Je hoche la tête de haut en bas et je déglutis avec bruit, ma carapace s'effrite peu à peu avec ces folles. Moi qui suis si confiante d'habitude, j'admets en prendre un coup. Mais je m'exécute et dans la journée je m'en vais trouver le bureau du doyen, qui me reçois avec le sourire. Un homme avec ce statut a bien des occupations et je me sens un petit peu coupable de lui prendre de son temps précieux pour en plus de ça venir dérober son stylo plume. Je bats des cils et souris timidement jusqu'à ce qu'il m’accueille dans son office. Je prend place dans un fauteuil face à lui en priant pour qu'il se lève et fasse le tour de son bureau pendant que nous échangeons. « Pardonnez-moi, monsieur le Doyen de venir vous embêter seulement j'avais une requête à vous faire parvenir... » je sors mon plus beau français, j'aligne convenablement quelques mots, à un tel point que j'en viens à me demander si c'est bien moi qui parle. J'ai une excellent élocution, mais la fâcheuse tendance de bouffer presque tous mes mots, ainsi que d'abréger tout ce qui peu l'être, ajoutez à ça mon langage de charretier... J'inspire et attends un moment avant de continuer, il semble suspendu à mes lèvres. « J'ai faillit rouler sur un ou deux étudiant en venant me garer de bon matin et j'aimerais que des mesures soient prises, sans ça, quelques élèves risquent de manquer à l'appel. » le pire dans tout ça c'est que je n'exagère rien, mais mon téléphone attire toute mon attention quand je suis derrière mon volant, inutile que je le lui précise. Après avoir discuter vivement quelques minutes il se lève, je me penche sur son bureau et attrape son stylo à plume argenté et je le glisse entre mes seins. Il se retourne et j'abrège immédiatement la conversation. « Vous savez, je n'aurais qu'à faire plus attention les fois prochaines, je m'en voudrais de rouler sur quelqu'un, les étudiants sont les artères et le cœur de l'université, n'est-ce pas. » je me lève rapidement et attrape mon sac à main remplit de cours. « Je dois retourner en classe, le journalisme n'attend pas ! » je lui adresse un large sourire nerveux et m'échappe de son bureau. Le soir même en donnant l'objet à ma sœur et présidente de sororité, j'apprenais que cette épreuve était mon ultime et que j'avais réussit haut la main mon bizutage.
Le corps de Narcisse se vide et se perd dans l'abîme de son reflet. Je manque d'écraser un étudiant en pénétrant dans le parking, je ne suis pas une conductrice dangereuse tant que mon téléphone reste dans mon sac, malheureusement je ne le lâche pratiquement jamais. J'aime prendre des vidéos et autres selfies débiles quand je conduis. Disons que j'ai rapidement pris la confiance derrière le volant de ma voiture. Je lève la main en direction de l'élève auquel j'ai faillit tailler un short, j'affiche même un petit sourire désolé, mes lunettes glissent sur mon nez et je lui adresse un regard avant de me garer. Je l'ai raté à l'allé, j'aimerais ne pas le buter en faisant ma marche arrière pour entrer dans la place de parking, mais ce débile est toujours là alors je klaxone nerveusement. Je sais, non seulement je ne fais attention à rien quand je conduis, mais en plus je suis nerveuse, à tort, je sais merci. Le début de journée s'annonce éprouvant puisque j'ai décider de faire du sport, en même temps je ne m'imagine pas vivre sans sport, et puis comment je conserverais mon gros boule et ma silhouette tout en mangeant comme une grosse truie, dites-moi hein ? Je pianote du bout de mes doigts dénués de prothèses ongulaires sur mon volant, je ne quitte pas ma voiture tant que le morceau que j'écoute ne se termine pas, je me fatigue toute seule, tous les matins c'est la même chose, arrivée devant l'université y'a toujours une musique qui me scotch le cul sur mon siège et parfois même une seconde. Mon ordinateur portable dans une pochette et mes cours dans un sac de grande marque j'attends, je baisse les yeux dessus, j'attends encore. J'empoigne les lanières des deux sac et sort de ma jolie et volumineuse caisse  en la verrouillant d'un simple geste de main et je m'élance, démarche assurée, vers l'entrée de la bâtisse. La simple idée de croiser mes soeurs dans les couloirs de l'école me donne es papillons dans le ventre. Elles m'ont tant manquées, j'avais hâte de les retrouvées. J'en croiserais surement plus d'une sur le terrain sportif, et je me répète, mais j'ai hâte. Parfois, j'ai l'impression de prendre la vie pour un kiwi, j'vois des arcs en ciel avec mes copines et soeurs, des licornes et des muffins à la poussière d'étoile. J'pars en couille toute seule, mais c'est pas grave. Vive la vie étudiante !

Moi c'est mandina !
J'ai 21 ans, je suis une fille et je vis en France. J'ai découvert le forum sur bazzart et je le trouve génialissime ! Sinon, je serai connecté(e) 4/7 et je devrai pourvoir RP environ 5 fois par semaine.



Dernière édition par Elizabeth Hills le Jeu 10 Sep - 21:35, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: (elizabeth) you gettin' me trough the night - flashlight.    Mer 9 Sep - 14:06

Bienvenue chez les fouuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuus!
Mais on est gentil tout plein, de vrai bisounours! Surtout moi en faite.
Et rassure toi tu ne restera pas désespérément célibataire, je suis là maintenant
En plus on est dans la même année, alors on va se trouver un lien qui rox du poney comme dit ma soeur!

Au plaisir de te croiser dans les méandres de l''université (surtout dans les coins sombres)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yuck-it-up.forumactif.com/t494-dng-ma-vie-ne-se-limite-pa


Dax-Newt Graskill
PRESIDENT ΦΔΘ
Je suis à Chicago depuis le : 09/08/2015 et j'ai déjà rédigé : 298 messages. J'ai : 27 ans d'après mes amis. Dans la vie, je suis : 6ème année, cursus majeur : Finance (Finance d'Entreprise), cursus mineur : Economie.

Feuille de personnage
Choses à savoir sur moi :
Mes amis & mes sorties:

MessageSujet: Re: (elizabeth) you gettin' me trough the night - flashlight.    Mer 9 Sep - 14:07

Bienvenue charmante demoiselle au gros popotin

_________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yuck-it-up.forumactif.com/t2212-lux-2-0-the-robot-unicorn


Lux Ó Cearnaigh
FONDATRICE - NOTRE MÈRE A TOUS
Je suis à Chicago depuis le : 03/06/2011 et j'ai déjà rédigé : 3705 messages. J'ai : 24 ans d'après mes amis. Dans la vie, je suis : doctorante (troisième année) en ingénierie, spécialisée en robotique

Feuille de personnage
Choses à savoir sur moi :
Mes amis & mes sorties:

MessageSujet: Re: (elizabeth) you gettin' me trough the night - flashlight.    Mer 9 Sep - 14:08

Aloha jolie donzelle
Je vois que tu as déjà fait la connaissance de Stefan... Il est gentil, il chante bien en plus, et il n'est pas du tout grossier, non non non
Bon courage pour ta fiche, j'espère que tu te plairas bien ici ! I love you

_________________________________
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: (elizabeth) you gettin' me trough the night - flashlight.    Mer 9 Sep - 14:17

Haha, Stef, t'inquiète pas, un lien qui rox les coins sombres et mes grosses fesses, c'est noté, j'te mpotte pour qu'on en discute !  
Merci gentil et charmant Dax
Quand à toi Lux, merci beaucoup à toi belle blonde ! :moustache:
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: (elizabeth) you gettin' me trough the night - flashlight.    Mer 9 Sep - 14:20

J'trouve que pour une fois l'âge du personnage lui va mieux que son âge réel
En tout cas bienvenue parmi nous et amuse toi bien
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: (elizabeth) you gettin' me trough the night - flashlight.    Mer 9 Sep - 14:26

Merci beaucoup Sil' ! :moustache:
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: (elizabeth) you gettin' me trough the night - flashlight.    Mer 9 Sep - 14:34

Bienvenue parmi nous, ton avatar ma tuée I love you
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: (elizabeth) you gettin' me trough the night - flashlight.    Mer 9 Sep - 15:35

Bienvenue dans cette belle université.
Je t'attend dans les locaux du journal.
A très vite
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: (elizabeth) you gettin' me trough the night - flashlight.    Mer 9 Sep - 16:45

Bonjour bonjour jolie demoiselle. **

Bienvenue chez les fous, et bon courage pour la fin de ta fiche. superhéro

PS: Avant que Gabriella puisse te valider, j'aimerais te demander quelque chose.
Serait-il possible que tu donnes quelques exemples de bizutages que ton personnage a subi durant sa première année chez les Alpha?
Pourras-tu les ajouter dans ta réponse à la question sur les confréries?
Merci d'avance. balloncoeur2


Dernière édition par Caoimhe E. Joyce le Mer 9 Sep - 17:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: (elizabeth) you gettin' me trough the night - flashlight.    Mer 9 Sep - 16:48

BIENVENUE SUR YIU I love you
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: (elizabeth) you gettin' me trough the night - flashlight.    Mer 9 Sep - 17:22

JOURNALISME SPORTIF trop d'amour! et ton avatar
bienvenue sur le forum, et bon courage pour la suite de ta fiche I love you
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: (elizabeth) you gettin' me trough the night - flashlight.    Mer 9 Sep - 18:14

Merci Adri, Hallo', je ne manquerais pas d'y passer Cao' je modifie ma fiche de suite, merci Jade qund à toi Rose j'espère qu'on se croisera sur le forum. Merci vous tous !
P.S : Modifications apportées what :moustache:
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: (elizabeth) you gettin' me trough the night - flashlight.    Mer 9 Sep - 18:26

Bienvenue sur YIU ! Pompom
Je valide la première partie de ta fiche Wink

Bon courage pour la suite coeur
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: (elizabeth) you gettin' me trough the night - flashlight.    Mer 9 Sep - 18:27

Merci chère soeur et présidente :moustache:
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: (elizabeth) you gettin' me trough the night - flashlight.    Aujourd'hui à 20:49

Revenir en haut Aller en bas
 
(elizabeth) you gettin' me trough the night - flashlight.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Wednesday Night Raw # 60
» Perfect night ♪
» Snow Night [F, Clan de Glace]
» Monday Night Raw #46 - Carte
» Friday Night Smackdown - 23 Décembre 2011 (Carte)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
YUCK IT UP :: LES ARCHIVES :: Les archives :: Les fiches périmées-
Sauter vers: